Accueil arrow Spécial Russie arrow Russie arrow Titanic mondial : rendement et croissance
Titanic mondial : rendement et croissance Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 01-03-2010 01:02

Pages vues : 6444    

Favoris : 423

Publié dans : Nouvelles Spéciales, Russie

Tags : Argent, Banques, Juifs, Communistes, Révolution, Russie, Sionistes


roths_logo_nkvd.jpg
 
Titanic mondial : rendement et croissance
ou les marchands du Temple, les Couilles en Or

En souvenirs de l’Holocauste des 80 millions de
morts russes que ces Couilles en Or provoquèrent.
 
En route vers la Lumière... d’un nouvel Obscurantisme, promis par le mondialisme des Couilles en Or.
« Jamais nous n’arrêtons un homme qui n’est pas coupable. Et même si vous n’étiez pas coupable, nous ne pourrions vous relâcher, parce que les gens raconteraient qu’on rafle des innocents ». Un enquêteur de police politique du NKVD en Russie en 1940. Ça ne vous rappelle pas les interrogatoires uniquement à charges dans quelques pays pendant une garde à vue ? puisque le but de tout interrogatoire est de faire avouer ? Au besoin on fabrique même les preuves...
 
Comme déjà évoqué avec les écoles de Jules Ferry, préparant seulement à la compétition et à la rentabilité (deux abominations dignes de Howard Philipp Lovecraft), et ne préparant pas au principal : la Vie ; ces écoles ne préparent entre-autres qu'à comment gagner plus d'argent, ne préparent qu'à du concret, du confortable, de la SÉCURITÉ, bref, de l’ILLUSION. Ces écoles ne préparent qu'à le tension de la compétition et du combat de l'adversaire (mais dans le mauvais sens, celui du matérialisme, car l'adversaire est en réalité aussi nécessaire que le Yin et le Yang, ou de tout contraire, ou de tout pôle opposé de courant). Ces écoles préparent au bonheur matérialiste totalement illusoire, débouchant à des dangerosités comme l'alcool, la violence de la compétition et du rentable, les drogues genre ecstasy, héroïne ou cocaïne, le sexe sous toutes ses formes. Tous ces bonheurs totalement illusoires puisque matériels.
 
L'énergie existe de tout temps éternellement et à jamais. Allumez une bougie pour vous en convaincre : vous lui donnez vie quelques instants, elle illumine votre intérieur, lorsque vous l'éteignez la flamme ne meurt pas mais poursuit sa vie, tout comme avant que vous n'allumiez la bougie la flamme tel une graine, de toute éternité, ne demandait seulement que vous l'éveilliez. Je l'ai vécu dans une circonstance particulière, tel est ma conviction, tel est ma vision de l'Après-Vie. Ne pas oublier que dans la plupart des pays de cette planète les morts sont enterrés, comme des graines, pour se développer dans une vie future. J’ai déjà donné cet exemple de la bougie, je le redonnerais autant de fois que l'on peut allumer une bougie.

Ces écoles de Jules Ferry poussant à la compétition engendrent en même temps l'opposant, l'adversaire, le concurrent, celui qu'il faut battre, tout comme l'ennemi aux bords de nos frontières, ou actuellement le terroriste politico-religieux... Mais quel ennemi ? celui qui ne pense pas comme vous ? celui qui n'a pas les mêmes idéologies ? qui n'a pas la même couleur de peau ? Voir la page sur le projet de détruire tous les Chinois.
Ainsi engendrant nos propres malheurs, ceux qui ont le pouvoir créent des diarrhées législatives, comme sous l'hyper gouvernement démagogique de l'élu Sarkozy, ils n'arrêtent pas de chier des LOIS ! En d’autres temps ils chient des trucs comme l'OTAN, l'ONU, etc. selon le système action-réaction ; encore une guerre, car c'est une véritable guerre intestinale. La diarrhée des LOIS, ou remède contre cette diarrhée ? Car qui dit maladie dit conflit, on en revient toujours à une guerre, hors la loi est un remède pour mettre fin au conflit. Et il est maintenant bien connu qu'il est très facile de provoquer un conflit pour proposer un remède, surtout à notre époque de mercantilisme, on l'a vue avec l'affaire du soi-disant virus A H1N1. Pour les guerres à l'échelle de pays, c'est la même chose : les banques vont financer les camps de tous les protagonistes.
Comme le système bancaire repose sur la dette et que les conflits de toutes sortes rapportes, les banquiers ont intérêts à entretenir cet enfer sur Terre. La première « action-réaction » fut d'ailleurs de proposer un INTERMÉDIAIRE entre le vendeur et l'acheteur : la monnaie ; c'était plus pratique que d'échanger une vache contre un tonneau de vin. Ensuite des petits malins (sens de diaboliques) ont inventé la DETTE et les intérêts reposant sur RIEN. Là ils ont fait fort dans le sens négatif du VIDE créateur.

Ce système action-réaction est universel et ne repose absolument pas sur les Illuminati, ni même sur de lointaines sociétés secrètes antiques, ni même sur aucune religion ou philosophie. Le système action-réaction découle de la loi de causalité : la cause engendrant l'effet, le feu à l'état latent demandant à se nourrir de la matière, un peu comme la bougie. Le feu à l'état latent est donc une graine, qui peut se déployer vers le haut (feuilles) et vers le bas (racines). La vie est un déploiement, une croissance comme celle d'un arbre, mais pas du tout dans le sens de ce qu'entendent par croissance (profit) les banquiers, et qui conduit au drame et à l'esclavage actuel de notre société. Dans le cas des arbres c'est positif, mais dans celui des banques c'est négatif.
Le feu, la graine, font parti de la CAUSE-INTENTION : on peut donc avoir l'intention d'allumer la bougie cité plus haut, on peut avoir l'intention de planter une graine. C'est donc de l'ÉNERGIE, du [Potence] de Potentia ou Puissance, ou encore : VOLONTÉ latente. C'est ce qui est caché et donc en rapport avec la symbolique alchimique du SOUFRE. Ainsi Cause et Effet sont comparable au Yin et Yang et surtout au Taiji.
 
Qui dit INTENTION dit DISCRÉTION. Ainsi pour tous travaux manuels avec un contact sur un Minéral, cela réclame une pureté sexuelle, pour éviter des troubles du côté du Laboureur (Alchimiste), et du Minéral. Puis pour entreprendre quelque chose d’important, IL FAUT ÊTRE DISCRET. Voir par exemple comment germent des graines. Discret ne veut pas dire secret, car le mot secret peut effectivement avoir un aspect frustrant, méprisant par rapport à celui qui veut connaître.
D’après l’Antique précepte : « Ne laissez pas entrer dans le Laboratoire une seule mouche pendant les moments délicats ! » (Fermez les “ bouches ”)
J’ajouterai que ce n’est pas une plaisanterie, parce que l’on est souvent dérangé aux points extrêmes. Ainsi c'est une loi naturelle des plus importantes. Et ce qui est naturel et caché peut être très dangereux ! Enfin ça dépend pour qui... Mais encore une fois il faut bien distinguer Discret de Secret ! de toutes façons tout est double, ce n’est pas si simple... Tenir un secret est aussi une grande force difficile à entretenir. Mais négatif est le sens du mot secret quand la croissance bancaire n’est que cancérigène à propos d’énergie, ce pillage des ressources naturelles qui appartiennent à tous, car les banques cachent toutes connaissances permettant de se libérer des pillages des ressources naturelles et des pollutions du nucléaire.

La graine ou le feu-graine, ou le feu-cause, ou le feu-racine est très complexe, et fondamental dans l’Alchimie, on pourra le comprendre facilement. Ce feu-cause est une sorte de pré-matière.
A propos d’Illuminati, sur quelques sites on peut lire la mention de « La Confrérie du Serpent ». Mais par exemple la lumière Astrale (principe Premier ou première Vibration) est représenté par un Dragon ou Serpent. Chez les Taoïstes c’est  « La Chambre de l’Origine », ou Esprit Originel.

Le Serpent est symbole de la Sagesse Divine, considéré par Thot-Hermès comme le plus spirituel de tous les reptiles. Le Serpent représente le Guérisseur Divin. On le retrouve même dans l’emblème des Pharmaciens où il crache son venin dans un récipient pour la préparation d’un remède. Le Serpent médecine.
Le Serpent représente ce qui est rare, le souterrain, l’ondulation.
La Terre comme la peau du Serpent se renouvelle. La symbolique du Serpent pourrait tenir dans une multitude de livres tant elle est riche. Ce Serpent vue comme une ambivalence : matrice et phallus. Ne pas oublier non plus Quetzalcoatl, Serpent à plumes du Mexique. Ce Serpent est le même sens symbolique qu’Osiris : la RENAISSANCE.
Comme autre Serpent d’Égypte, nous avons Apophis, sorte de préfiguration de Satan.
Quant au Dragon : il est aussi symbole de Sagesse, de renaissance d’immortalité ; en Chine les Immortels chevauchent les Dragons volants (que certains comparent à des ovnis ! mais je ne suis pas d’accord dans le cas de la Chine, par contre pour l’Égypte : pourquoi pas)
 
 
Une origine du problème actuel : ISRAËL.

Le droit de l’État sioniste à un territoire s’appuie sur une loi internationale (résolution de l’ONU de 1947 sur la répartition de la Palestine, résolution obtenue de force par les Khazars), mélangée d’intrigues politiques entre des Khazars et des puissances en Angleterre et aux État-Unis. Exactement le même genre d’intrigues que pour la Révolution russe de 1917. Nous savons que New-York appartient à des Juifs khasars (banques, Réserve fédérale, immeubles et commerces, etc.). Les Khazars étant d’origine turc sont les plus grands antisémites (dans le vrai sens du terme), car ils torturent les peuples arabes, qui eux sont les véritables Sémites. La politique sioniste est le fruit des Khazars et non des Hébreux. Ainsi celui qui combat les sionistes est simplement antisioniste.
Les plus célèbres des Khazards reste les Rothschild !

Les Khasards sont le produits d’une coalition de clans puissants de lignée turque ou huno-bulgare, ils se mêlèrent au début de leur colonisations aux Scythes, leurs prédécesseurs sur des endroits entre la mer Noire et la mer Caspienne. Les Khazards étendirent leur pouvoir sur beaucoup de populations et les soumirent à des impôts (déjà !). C’étaient des envahisseurs, et leurs incursions les poussèrent jusqu’à l’Irak actuel (Kurdistan). On peut se rendre compte facilement que le fric leur collait à la peau : ils étaient connus pour leur commerce florissant, principalement de fourrure et d’esclaves. Cet argent leur permit d(entretenir une puissante armée qui semait la terreur sur tout le sud de la Russie (Est de l’Ukraine).
A un moment de leur histoire, il faut bien que les Khazards « épousent » la foi de Moïse ! pour pratiquer la circoncision et le shabbat (le dimanche). Le prosélytisme et la conversion alla bon train, aux environs du 8è siècle, pour casser le paganisme et proclamer la supériorité de leur croyance, grossissant ainsi cette Khazarie. L’inondation du monothéisme gagna donc le Caucase et les steppes de la Volga et du Don, le Sud de la Russie actuelle, pour convaincre des rois et des tribus des nombreux avantages et des bienfaits d’un dieu unique et tout puissant !

Un petit groupe de ducs allemands renversa le trône anglais pour y mettre en place la dynastie de Hanovre. Ce groupe usa ensuite de son influence pour épuiser le Trésor public anglais en impliquant l’Angleterre dans des guerres et en louant des mercenaires allemands. Cet endettement vint à point pour les banquiers juifs et facilita la mainmise des Illuminati sur le monde.

Grace aux Rothschild et à Jacob Schiff, la Révolution Russe put avoir lieu, réalisant ainsi le « retour au pays » des Khazards, comme il y a 1000 ans. Ainsi l’Armée rouge porte bien le nom des Rothschild ! De toutes façons, le rouge est symbole du sang, de la violence et d’agression, de la colère, etc... Les Rothschild étant des grands lecteurs du Talmud, on se demande ce qu’il y a dans ce livre pour avoir permis l’Holocauste de près de 60 à 80 millions de morts Russes, entre 1917 et 1953. Cela grâce au juif Karl Marx, lui-même découlant des Illuminés de Bavières. Marx s’imagine combattre le capitalisme avec son communisme : vaste conneries puisque l’un est obligé de s’appuyer sur l’autre : voir la véritable industrie mise en place avec les goulags, eux-mêmes s’appuyant sur le travail forcé sous le règne du Tsar Pierre Le Grand ; voir l’industrialisation forcenée de la Chine communiste, comparable à la même industrialisation folle au temps de Staline. Ainsi que quand Marx créa la Ligue des communistes en 1847, en Amérique et en Angleterre se créèrent aussi bien des systèmes capitaliste qu’anticapitalistes, et communistes... ce qui permit d’utiliser le conflit qui en résultat à la façon de Machiavel : maintenir une discorde constante et dans une parfaite confusion.

Le « problème » d’Israël est : la discorde, semer le doute et créer des oppositions ! attiser la haine raciale. C’est bien ce qui se passe avec l’occupation de la Palestine !
Faire monter la sauce à propos de racisme et d’antisémitisme, afin d’exacerber les passions et les défauts jusqu’à ce qu’il règne un chaos.
Ainsi avec Israël on exacerbe : envies, haines, disputes et guerres, privations, famines et propagation d’épidémies pour épuiser les Palestiniens.
Les banquiers du pétrole et des Rothschild et Rockefeller permettent un minimum de plaisir et beaucoup de superficialité pour détourner du véritable sens de la vie : une libération du matérialisme. Ces pouvoirs financiers fabriquent des images et des opinions pour empêcher les gens de penser par eux-mêmes. C’est là que le sens négatif du mot secret entre en scène.
Bien entendus pour être aux ordres des Rothschild et Rockefeller, les futurs « chefs d’État » seront choisit pour leur caractère servil et soumis au porte-monnaie (comme Sarkozy et Obama)

Pour en revenir à la Révolution russe, au 19è siècle elle était déjà indépendante et échappait au contrôle des banquiers et des Illuminati (sociétés secrètes). En 1881, Theodor Herzl fonda le mouvement sioniste à Odessa en Russie, dans le but de créer une partie pour les Juifs en Palestine.
En 1916, le banquier juif Jacob Schiff, président de la Khun Loeb & Co Bank fut choisit par la franc-maçonnerie juive comme président du Mouvement sioniste en Russie.
Le 13 janvier 1917, le juif Léon Troski (Bronstein) arriva aux États-Unis et eut des rapports avec Jacob Schiff. Quoi de mieux pour financer une révolution en entraînant principalement des Juifs des quartiers Est de New-York, et dans la propriété de la Standard Oil Compagny de Rockefeller au New Jersey. Une fois suffisamment entraînés, les rebelles trotkistes quittèrent les États-Unis munis de 20 millions de dollar Or que le banquier leur avait donné. Le bateau S.S. Kristianiafjord les emmena en Russie pour mettre pied la Révolution russe.
La Révolution éclata en février 1917, le Tsar Nicolas II fut renversé et le prince Georgi Luwow se chargea des affaires de l’État dans un gouvernement provisoire qui marqua le commencement de la fin de l’empire russe du Tsar.
Le vapeur affrété par Jacob Schiff fut arrêté le 3 avril 1917 par les autorités canadiennes à Halifax, en Nouvelle-Ecosse. On aurait ou croire à un échec, mais le banquier usa bien-sûr de ses influences et le vapeur reprit sa course. Dans un pays dit neutre : la Suisse (neutre depuis 1815), Troski, Lénine, Staline, Kaganowisch, Litwinow trafiquèrent les détails de la Révolution. Le problème était maintenant de se rendre de la Suisse en Russie avec les rebelles juifs et leur armement. La solution vint d’un agent des Rothschild (toujours eux) qui dirigeait la police secrète allemande : Max Warburg.
 
Les financiers de la Révolution russe de 1917
 
 
En juillet 1917 le complot soutenu par les banquiers internationaux subit un début de revers de fortune, Lénine dut s’enfuir avec quelques autres en Finlande. Seulement en novembre 1917 leurs efforts fut couronnés de succès.

Il faut savoir que le nom ARMÉE ROUGE n’est pas un hasard, mais est l’instrument mortel des banquiers juifs internationaux, sous la domination des Rothschild. C’est Amschel-Mayer qui a ses débuts fabriqua une enseigne : Rot Schild (à l’Écu Rouge) ; et il eut aussi cette devise horrible : « Mon Or, c’est le sang des autres !... »

Donc la plupart des rebelles sous la conduite de Lénine étaient des juifs. Le Times écrit le 29 mars 1919 que 75% des dirigeants bolcheviks sont juifs.
D’après les écrits du général A. Nechvolodov, les services secrets français ont constaté que Jacob Schiff avait donné directement douze millions de dollars aux révolutionnaires russes. D’autres banques ou finaiciers participèrent à la Révolution : Felix Warburg, Otto Khan, Mortimer Schiff, Jerome H. hanauer, Max Breitung, Olof Aschberg et Jivtovsky.
L’ambassadeur de le la Russie aux États-Unis, Bakhmetiev, explique qu’après la victoire bolchevique, 600 millions de roubles en Or furent transférés de Russie à la Khun Loeb Bank (Citigroup) de New York entre 1918 et 1922.
D’après des données du ministère des Affaires étrangères allemand, les Allemands avaient mis à disposition, jusqu’à février 1918, plus de 40 millions de marks allemands pour la propagande en Russie et pour des buts inavouables. De la même source il est dit que le Trésor allemand avait libéré environ 15 millions de deutsche mark pour la Russie le jour suivant de la prise du pouvoir de Lénine.

Le massacre des dizaines de millions de Russes n’a eu qu’un seul but : la domination du monde par les communistes.
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 01-03-2010 02:39

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >