Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Je suis le Chat qui s'en va tout seul
Je suis le Chat qui s'en va tout seul Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 06-04-2010 21:16

Pages vues : 7840    

Favoris : 530

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Chat, Liberté


chat_400.jpg
 
Je suis le Chat qui s'en va tout seul
 
 
 
Avez-vous remarqué la fière indépendance du Chat ! C'est ce que j'aime en ce félin, comme a dû l'aimer l'écrivain Rudyard Kipling dans un de ses chefs-d’œuvre : Histoires Comme ça (1902). Le Chat si vénéré en Égypte ancienne et presque toujours momifié comme les Pharaons.
Il y a aussi un parallèle avec Ramana Maharshi.
 
La signification du conte de Kipling est la même que de tirer des enseignements de tout ce qui nous arrive, bon ou mauvais : donc TRANSMUTER LE PLOMB EN OR. Aldous Huxley le résume ainsi : « L’expérience, ce n’est pas ce qui arrive à quelqu’un, mais ce que ce quelqu’un fait avec ce qui lui arrive ».
 
« ...entre temps, et quand la Lune se lève et que la nuit vient, il est le Chat qui s’en va tout seul et tous les lieux se valent pour lui. Alors il s’en va par les Chemins Mouillés du Bois Sauvage, sous les Arbres ou sur les Toits, remuant la queue et tout seul ». C’était le temps où humains et animaux se comprenaient. Ils étaient tous deux « sauvages ». Mais comme l’explique Kipling, le plus sauvage était le Chat. Il se promenait seul et tous les lieux se valaient pour lui.
Voilà donc le synchronisme avec Maharshi.

Enseignement 20, du 30 janvier 1935.
Mr. Evans-Wentz : La solitude est-elle nécessaire pour un jnani (Sage) ?
Maharshi : La solitude se situe dans le mental. Un homme peut fort bien se trouver au milieu de la foule et conserver sa sérénité. En ce cas, il se trouve en état de solitude. Un autre homme peut rester seul, au fond d’une forêt et pourtant être incapable de contrôler son mental ; il ne se trouve pas en état de solitude. La solitude est une fonction mentale. Un homme attaché à ses désirs ne trouvera jamais la solitude, où qu’il aille ; un homme sans attachement et toujours dans la solitude. [C’est ici que se rejoignent admirablement Kipling et Maharshi. Se sont-ils connues ? Le Chat est bien partout puisque sans attachement, comme c’est la nature du Chat]

Question : Ainsi, l’homme peut vaquer à ses travaux, être libre de tout désir et se maintenir dans un état de solitude ? Est-ce ainsi ?
Maharshi : Oui. Le travail accompli avec attachement est une entrave, alors que le travail exécuté avec détachement n’affecte pas son auteur. Ce dernier, même lorsqu’il exerce une activité, demeure en état de solitude.
[La encore, Maharshi et Kipling se rejoignent. Le Chat, même en étant un animal « électrique » reste d’une noble indifférence. D’ailleurs, en employant le mot « noble », c’est peut-être pour ça que dans Le Roman de Renard, on appelle ce grand félin de Lion : Noble, et non parce que c'est le roi des animaux].
 
 
renar_385.jpg
 
 

Dernière mise à jour : 10-04-2011 17:35

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >