Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Droite et Gauche
Droite et Gauche Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 08-06-2010 22:18

Pages vues : 5433    

Favoris : 486

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Argent, Banques, Droite, Gauche, Politique, Pouvoir, Royauté


logo_ump_urss.jpg
 
Droite et Gauche

« Dormir et être utile à sa patrie ! C’est bien décidé,
je serai magistrat ». Ossip Senkovski.


« En politique, toute opinion est de gauche à sa naissance,
de droite et réactionnaire par rapport à celle qui la suit ». Jean Coulonval.
 
 
Étonnant : dans la Bible de Jérusalem, il est écrit au Jugement dernier, que l’enfer c’est à gauche, j’ai envi d’ajouter au fond du couloir ; et le Paradis à droite, au fond du jardin !
Mais alors, les hommes politiques dit de droite iront-ils au Paradis, et les socialistes en enfer ? Oh my dear Creator, ça flanque la trouille ! Oui, parce qu’on arrive à des bizarreries du genre de la tradition chrétienne d’Occident : la droite possède un sens actif, la gauche est passive. Ce sont des ergoteries dignes de ces emmerdeurs de Grecques Anciens, et je dirais que ce brave Hippolyte Taine a eu une bonne intuition en considérant la Grèce comme la Mère des ergoteurs, des rhéteurs, et des sophistes. Faire prendre des lanternes pour des vessies, ou faire admettre SA vérité, son OPINION. Hélas on retrouve ces ergoteries chez quelques auteurs d’Alchimie. Hippolyte Taine qui se méfiait de la démocratie a été bien sûr récupéré par ceux qu’on a étiqueté « extrême droite ». Dès lors quand on critique la démocratie, à n’en pas douter on doit se faire prendre au pire pour un fasciste, au mieux pour un partisan de l’extrême droite. C’est insensé et absurde ! Pourquoi n’y aurait-il pas autre chose ? Pourquoi n’y aurait-il pas des rois bons ?
 
Étonnant qu'on puisse encore faire la comparaison : royaliste = extrême droite ou fasciste. C’est trop facile depuis 1917 (Révolution russe) et 1945 (Shoah). Tout comme il ne faut pas systématiquement assimiler tous les nobles qui auraient du mépris et de la haine pour le peuple.
Ça me fait penser à ces médecins classiques qui ne soignent qu’avec de la chimie de Big Pharma, et qui quand on leur parle d’Homéopathie ou d’oligoéléments ils vous répondent que ça ne sert à rien. Bref, c’est leur opinion et leur problème de rationalité... et leur censure ou pouvoir d’influence si on tombe dans leur filet... Il existe la même chose chez certains psychiatres.

En France, depuis 1789, être royaliste c’est être de droite, ou certains poussent jusqu’à l’extrême droite. Être républicain c’est être de droite tout court ; mais être de droite c’est surtout être réactionnaire ou conservateur, donc républicain et pour l’individualisme, du moins dans son HLM. Être de droite c’est être autoritaire, avoir le sens du pouvoir et donc de la hiérarchie, un égo important. Pourquoi pas aussi faire comme le font certains, associer à l’extrême droite : ancien régime et royauté et, spiritualité.
Depuis un certain Karl Marx et les Juifs Bolcheviks, être de gauche c’est être pour le peuple. D’autres poussent le bouchon en parlant de totalitarisme.
Bizarrement on associe aussi la gauche aux États-Unis, un comble ! avec les libéraux et les démocrates, qui nous ont donné la société du dieu dollar avec aussi son lot d’individualisme, du moins dans la banque ! Être de gauche c’est encore être insatisfait, rechercher la justice égale pour tous, rechercher la liberté, l’innovation et donc le risque. À l’énoncé de ces simples « étiquettes » sur la gauche, j’y vois carrément des rois, mais je ne pourrais citer aucun noms, si ce n’est que Louis 14 ne fait pas partie des rois sympathiques. Alexandre II de Russie fut un Tsar sympathique.
C’est simple, non ?
Ces « orientations » sont de la géométrie euclidienne de la plus haute fragilité, comme d’ailleurs d’associer la gauche à l’aspect femelle et la droite à l’aspect mâle. La symétrie c’est quelque chose du niveau d’un ingénieur d’école à diplômes d’ambition. De plus ces « fixations » et étiquettes de gauche et de droite DIVISENT, donc créées des conflits à l’infinie, comme le fait l’opinion.
On va jusqu’à pousser l’Occident « à droite », et l’Orient « à gauche ».

Gauche en italien donne : SINISTRA, ce qui correspond bien à la direction de l’enfer ! C’est appuyé en plus par le sens de gauche : ce qui est de travers, qui est dévié, tordu. Un être gauche et dépourvu de grâce. Senestre se dit de la main gauche.
Sinistre, indique : contraire, défavorable (dans le français du Moyen-Age), mais aussi malheur, catastrophe, mauvais, sombre comme la nuit, etc.
On dit aussi en magie : la main gauche, pour indiquer la sorcellerie. Comme ici la nuit est femelle, elle est aussi associé à ce qui est mauvais ; d’ailleurs la police ne s’y est pas trompé lorsqu’elle à criée de joie, enfin je suppose, à l’apparition de l’éclairage au gaz des rues de Paris au milieu du 19è siècle. Quelle tranquillité, plus de révolutions...
On dit aussi : se lever du pied gauche, donc être de mauvais humeur.
La gauche en Afrique pour certains peuples est symbole de désordre, la droite d’ordre.
En Extrême-Orient c’est le contraire : la nuit est favorable tout comme la gauche ; et là c’est naturel, puisque on part bien de l’invisible pour aller vers le visible, donc la nuit est la source bienfaitrice, tout comme les rêves, sauf les cauchemars. Aussi certains désigne la gauche comme la contemplation, le repos (la nuit), la sagesse de : « la nuit porte conseil ». En Chine tout ce qui est de gauche est noble. C’est la main gauche qui donne, alors que la droite reçoit. En Chine les héros naissent du côté gauche de leur mère. Mais attention ! comme j’ai parlé d’école d’ingénieurs, c’est à cause du Yi et du Yang où tout s’emmêle dans le sac de Nœuds du dualisme de la matérialisation. C’est-à-dire que contrairement à l’Occident, il faut voir l’ensemble et EN MOUVEMENT, rien n’est jamais fixé et définitif.
Ainsi il n’y a jamais de GUERRE, ni d’OPPOSITION (comme en politique chez nous en France), il y a seulement des CONTRAIRES QUI S’ÉPAULENT L’UN ET L’AUTRE. Cette notion est fondamentale.
Au Japon aussi la gauche est le côté de la sagesse, de la foi, de l’instinct ; ce qui ne m’étonne guère avec tous les Esprits de la Nature ou Yôkai.

Droite en italien donne DESTRA. Si c’est la direction du Paradis alors on y entend la JUSTICE, du moins celle des humains.

On peut aussi associer la gauche à la Lune et la droite au Soleil. La croix Svastika, un des symboles les plus anciens, tourne tantôt à droite tantôt à gauche, comme les forces cosmiques. Dans la partie haute ou Ciel, le sens contraire des aiguilles d’une horloge, la rotation indique l’Involution : roulé du dehors en dedans (Lévogyre). Dans la partie basse ou Terre, le sens des aiguilles d’une horloge, la rotation indique l’Évolution (Dextrogyre). L’horizon constituant le Point Focal. La symbolique du régime hitlérien est donc céleste et involutive et place le sacré dans le temporel et le profane, une similitude avec le communisme, cette religion inversée qui dit que dans le principe était la matière et non le Verbe, se condamnant à ne concevoir comme mode d’intellection que l’OPINION qui se construit dans le temps qui coule, celui qui est vécu, par évolution dialectique qui se déroule entre un commencement, que l’imagination peut reculer indéfiniment dans le passé, et un futur également indéfini. Bref encore une vision euclidienne.
Cependant dans le régime hitlérien, il y a me semble t-il une différence de taille, il ne part pas de la matière pour aller au Verbe, mais de l’invisible pour aller au visible ; cette symbolique est de l’ordre du TRANSCENDANT. Mais apporter une « religion » ou un dogme de force provoque la catastrophe. C’est pour cela qu’on parle de totalitarisme. Il est étonnant que survive encore dans maints endroits le système communiste. D’un autre côté, les Conquistadors espagnols ont bien importé de force, et avec quelle force destructrice, leur religion catholique... Ce fut la Shoah des Peuples du Soleil. Malgré ça le catholicisme existe toujours... Étonnant ! et je ne parle pas de l’Inquisition...
 
puce3.png
 
Pour terminer, voici un extrait provenant de Ossip Senkovski (О́сип-Юлиа́н Ива́нович Сенко́вский), d’après son livre : Les travailleurs de l’Enfer, récits : Une Grande Réception chez Satan. Il nous donne l’idée de la Révolution française de 1789 vu superbement et presque prophétiquement. Et que l’on ne vienne pas me dire que Senkovski est un fasciste ou fait partie de l’extrême droite ! Ci-dessous il s’agit d’un entretient entre Astaroth et Satan.

- Ah, parfait ! Voilà qui est excellent ! s’exclama Satan en se frottant les mains de joie. Et ensuite ?
- Au bout de trois jours, je l’ai ai réconcilié sur les termes d’un accord : chez eux, le roi serait souverain, et le peuple serait roi... [NTMR : il s’agit des Trois Glorieuses de Juillet 1830]
- Hein ? Quoi ?
- Le roi serait souverain, et peuple serait roi. [NTMR : c’est ce que certains s’époumonent a appeler République ! Une pseudo-démocratie et une société industrielle d’esclaves : les nouveaux slaves des goulags des banquiers]
- Qu’est-ce que c’est ce galimatias ? Je ne comprends pas !
- Moi non plus. Et personne ne comprend. Pourtant, les hommes ont accepté cela avec enthousiasme.
- Mais cela n’a absolument aucun sens !
- C’est bien pour cela que c’est ingénieux.
- C’est impossible !
- Je le jure sur la queue trois fois maudite de Votre Sinistre Obscurité.
- Et qu’est-ce que cela va donner ?
- Cela a déjà donné quelque chose de magnifique. J’ai tellement embrouillé ces humains stupides avec cet arrangement que maintenant, ils sont comme ivres, comme égarés...
- Mais moi, quel profit est-ce que j’en retire ? Tu aurais mieux fait de les laisser se battre plus longtemps.
- Bien au contraire, le profit est évident ! Une fois qu’ils se seraient bien battus, ils se seraient arrêtés, tandis qu’en vertu de cet arrangement, ils vont se disputer tous les jours, ils n’arrêterons pas de s’entretuer, de s’étrangler, de se fusiller et de s’exterminer les uns les autres, jusqu’à ce que le roi et le peuple soient devenus souverain et roi absolus. Votre Sinistre Obscurité touchera là-dessus un revenu quotidien assuré d’au moins quarante mille âmes perdues ».
 
Ainsi le Grand Satan a réussit son coup :
« La loi est faite pour un homme uniformisé, statistiquement moyen, [la même soupe pour tous] ce qui est monstrueux. Cela conduit à exclure de la loi ceux qui ne sont pas comme tout le monde, ou les indésirables, les inutiles. La loi uniforme conduit à l’injustice. Elle doit au contraire tenir compte des situations de famille, des métiers, des particularismes locaux. Et pour cela, il faut que tous ces gens puissent être représentés sincèrement, et non pas au travers des idéologies et des partis. Voici ce que se propose de faire l’Alliance royale : redonner vie aux différences régionales (au sens non folklorique du terme), tout en conservant une identité Française, grâce à la personne du roi ; redonner vie à la famille, en la prenant réellement en compte, légalement, institutionnellement. Tout cela la république ne peut le faire, au nom de l’égalité des individus ». (Extrait du site de l’Alliance Royal, mouvement auquel je n’appartiens pas je précise, mais c’est assez lucide).

L’égalité républicaine me fait penser au lit de Procuste, ce brigand de la mythologie grecque qui attaquait les voyageurs, les étendait sur un lit et coupait les pieds qui dépassaient ; il étendait les petits sur un grand lit et les étirait jusqu’à la mesure du lit. Comme réducteur à Sa normalité c’est champion. Cela correspond à la déformation de l’idéal réduit en système, la pensée intolérante. C’est donc le symbole du tyran totalitaire, qu’il soit homme, parti, ou régime politique.
 
Dans le même ordre d’idée de l’organisation de Satan, ce grand Administrateur, on trouve une citation de l’économiste John Kenneth Galbraith :
« Le processus par lequel les banques créent de l’argent est si simple que l’esprit résiste à y croire ».
 
puce5.png
 
Aller, juste l’article 30 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme modèle 1948 : « Aucune disposition de la présente Déclaration ne peut être interprétée comme impliquant pour un Etat, un groupement ou un individu un droit quelconque de se livrer à une activité ou d’accomplir un acte visant à la destruction des droits et libertés qui y sont énoncés ». Qu’est-ce qu’ils entendent par « activité », par « destruction » ?
C’est tellement vague que ça me fait penser aux « libertés » en Chine :
« Les citoyens Chinois bénéficient d’une totale liberté d’expression sur Internet. La Constitution de la République Populaire garantit aux citoyens leur droit à la liberté d’expression ». A la page suivante de cette loi on peut lire la précision suivante : « Aucune organisation ou individu ne peut utiliser les réseaux de télécommunication pour mettre en danger la sécurité de l’État, l’intérêt public ou la liberté des autres citoyens ». Là ça correspond à l’article 30 de la Déclaration Universelle : l’État est monté comme quelque chose d’immuable, d’éternelle, comme un dieu.

En particulier, Les « moyens techniques de protection [filtrage], qui respectent les lois nationales et les normes internationales, sont utilisés pour éviter et contenir les effets néfastes d’Internet sur la sécurité de l’État, l’intérêt public et les mineurs ». Là l’État se substitue aux citoyens absolument dans le même système stalinien du dieu qui pense pour son peuple.

Comme l’explique le site PCimpact d’où sont extraient ces lignes :
« On voit bien que de telles déclarations pour justifier la censure du Net pourraient être retrouvées dans n’importe quelle loi d’un pays démocratique, avec un risque de dérapages ou d’extension (bloquer les contenus pédophiles, pour s’attaquer aux autres branches illicites) [projet POPPSI]. La différence entre le projet français et le résultat chinois est évidemment, pour l’instant, la définition très particulière que la Chine apporte à la sécurité de l’État ». Évidemment les Chinois sont plus de un milliard, mais ce n’est pas une raison de vouloir contrôler jusqu’à la respiration de chaque Chinois, car déjà ici en France, toujours sous le couvert républicain de l’uniformisation ou de l’égalité, un député voudrait faire nationaliser Internet, pour bien-sûr mieux le contrôler... Si quelqu’un crie « au loup » on avance toujours que la France est un État de droit. C’est exactement comme dans l’article 30 ou d’autres de la Déclaration Universelle : il y a toujours une SOUS RÉSERVE, une surprise un attrape couillons : « Nationaliser Internet ne signifie en aucun cas créer une police des échanges entre particuliers, sous réserve de la diffamation ou la violation des droits d’auteurs ». Tout est dans le « sous réserve », et dans le : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, mêmes religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi », de l’article 10 du modèle de 1789. Tout est dans le « établi par la loi » et c’est là le PIÈGE.

M. R.
 
 

Dernière mise à jour : 09-06-2010 02:01

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >