Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Laïcité et insipidité
Laïcité et insipidité Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 07-07-2010 23:38

Pages vues : 6354    

Favoris : 31

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Argent, Banques, Démocratie, Dictature, Laïcité, Politique, Religion, République, Révolution


latrine_france.jpg
 
Laïcité et insipidité
Égalisation du bien et du mal
Insipidité pour tous ou début de mondialisation
 
« Si la république était une chose correcte et non un nouveau dogme, ceux qui sont contre ne se feraient pas traiter de fascistes ; et dans le même domaine, les royalistes ne se feraient pas traiter d’extrême droite. Donc la république n’a rien d’universelle ! »

La démocratie est un attrape-couillons : « Si vous croyez que ceux pour qui vous avez voté défendent vos intérêts, vous êtes totalement inconscient. C’est leurs intérêts et ceux de leurs proches qu’ils défendent ! »

La démocratie prochaine c’est : « Réformer la société de sorte que nous serions tous entraînés dès la naissance, à faire exactement ce que la société attend de nous (ce que le démiurge dictateur attend de nous), les techniques sont déjà là pour le faire ». On peut appeler ça un « libéralisme forcé ».
 
Il est certain maintenant que la révolution de 1789, issue du Siècle des Lumières et de sociétés secrètes comme certains ordres de franc-maçonneries, avait pour but de renverser l’Église catholique. 1789 comme toutes révolutions voulait arriver à la « tabula rasa », l’ardoise vierge, au mépris de la richesse spirituelle des Anciens.

Il est certain aussi que, puisque la révolution de 1789 a foutu en l’air, ou tenté de foutre en l’air l’Église catholique romaine, avec l’aide de certaines loges de franc-maçons enfiévrées de pouvoir, cette révolution instituant la république et le nivellement par le bas redoute plus que tout la TRADITION, donc le sacré, le spirituel ; d’où la défense corps et âme de la laïcité. C’est bien pour cela que le culte, la spiritualité des français est « surveillée » par le Ministère de l’Intérieur. La même chose se passe aux États-Unis, ce sont les « Patriotes conservateurs » qui sont la cible de la CIA ! Tout ces gens traditionalistes feront de l’ombre à la nouvelle religion du NOM.
Donc je répète, le plus grand danger pour les mondialistes, les banquiers matérialistes, ce sont les traditionalistes, ceux qui veulent conserver leur foi. Ainsi on risque de les travestir, de pratiquer de la désinformation et des coups tordus, afin de les faire passer pour ce qu’ils ne sont pas. On les fera passer pour des sectes, des anormaux et des déviants, comme sous Staline. Le pire c’est qu’on les rabaissera aux yeux des autres populations, en les traitant de nuisibles à la bonne marche de la société mondialiste ; et s’il n’y a pas de preuves, on en fabriquera, exactement comme sous Staline. Et si les traditionalistes se défendent avec violence, on les enfermera en hôpital psy pour comportement violent. Rien de nouveau sous le Soleil ! Cela ne fera jamais qu’une inversion de plus.
Pareil traitement sera appliqué aux groupes religieux qui veulent conserver leurs anciennes religions en la croyance d’un Dieu monothéiste.

Si vous ne faites rien contre vos bourreaux, vous deviendrez leur complice.
Si vous avez connaissance d’un projet monstrueux concernant la privation de liberté, l’extermination prochaine de vos frères et sœurs, si vous ne faites rien pour le faire connaître au monde, si vous ne faites rien pour contrer le pouvoir qui a mis en place ce système criminel, vous serez aussi criminel que le pouvoir lui-même, c’est-à-dire le gouvernement ; maintenant le gouvernement de n’importe quel pays. Dans le cas de la révolution russe de 1919, si les russes avaient été plus réactifs parmi les paysans notamment, qui pourtant étaient en majorité contre les juifs bolcheviks, la Russie n’aurait pas connue 74 ans de régime bolchevik.
Si vous n’avez plus rien a manger bientôt parce que la distribution alimentaire est destiné à l’international, ne venez pas vous plaindre ni mendier de la nourriture, car c’est vous seul qui avez rendu cela possible.

Selon la logique issue d’Aristote et de John Locke, et ensuite ce qui en découlera avec le système communiste en forme de nouvelle religion à l’envers, comme on égalise, comme on supprime toute religion (comme en Russie soviétique, en Chine communiste), mais pour la remplacer par une autre, à l’envers, l’idée de bien et de mal chère à la chrétienté disparaît.
Pendant ce Siècle des Lumières où on philosophait beaucoup et donc où le mental faisait ses ravages, sous prétexte de libération de l’Homme, et de la religion, et de la royauté, et en même temps du sens du sacré, on nivelle en tentant de supprimer la notion de bien et de mal. C’est logique puisque quelqu’un a dit que la religion était l’opium du peuple, ce qui ne l’a pas empêcher de la remplacer par une autre : dans le principe (la raison de Locke) était la matière (les idées dans la cervelle) et non le Verbe (ou le Soi divin de Maharshi, ou les essences), on condamne donc tout le monde à ne concevoir comme mode d’intellection que L’OPINION, qui se construit dans la chronologie tueuse, celle qui est vécu, par évolution dialectique (la raison de Locke) qui se déroule entre un commencement, que l’imagination peut reculer indéfiniment dans le passé, et un futur également indéfini. Bref encore une vision euclidienne et le germe du communisme des juifs bolcheviks.

Cette égalisation ou tentative de supprimer bien et mal, alors qu’ils sont indissociables l’un de l’autre (en voulant faire le bien on peut faire le mal et l’inverse), se retrouve dans la « révolution culturelle » des années 1960 en Occident. Qui a intérêt à vouloir supprimer ces notions de bien et de mal ? Car ce bien et ce mal englobe la liberté de faire ceci ou cela ! Et l’idée même de révolution, de libération de l’Homme, d’avènement d’un Homme nouveau dans un Nouvel Ordre Mondial est totalement impossible à imaginer. Tout vient bien de 1789 et de la franc-maçonnerie, quoique certains disent péniblement que la franc-maçonnerie n’avait rien à voir avec 1789 !
On est obligé de reconnaître que vouloir effacer le bien et le mal vient bien de l’Église catholique romaine, et plus loin du christianisme et de Jésus de Nazareth ; et en détruisant cette Église catholique romaine, du moins au début de 1789, on détruisait du même coup l’idée de bien et de mal.

Cette destruction de l’Église catholique romaine a trouvé un sursaut dans les années 1960, avec l’idée de l’Homme nouveau, une nouvelle conception sociale des rôles masculins et féminins, et des rôles entre parents et enfants. L’idée de religion opium du peuple avait faite son chemin, puisque toute religion était néfaste au développement et à l’épanouissement des populations (base du dogme communisme, qui en fait donc une nouvelle religion !)

S’il s’installe un gouvernement mondial et une unique nation sur la planète Terre, une communauté planétaire, c’est le dogme communisme dont rêvaient les juifs bolcheviks au début du 20è siècle. Ils auront donc gagnés ! Et la nouvelle religion débarrassée de l’idée du bien et du mal, où l’Homme devient le centre de l’univers en tant que son propre dieu devant remplacer, en premier lieu, le Dieu du christianisme. Le seul problème, et de taille, c’est qu’il n’est pas aisé de « Réaliser le Soi divin », voir à ce propos les enseignements de Ramana Maharshi. Car Dieu n’est pas à chercher à l’extérieur, l’aide n’est pas à chercher à l’extérieur, chez l’autre ou un quelconque extraterrestre ou Démiurge baroque, mais à l’intérieur de Soi : « Je suis celui qui suis ». Alors là le monde sera effectivement une communauté, mais une communauté véritablement libre, puisque chacun aura sa propre vision des choses dans un même esprit de paix.

Autre preuve que la suite 1789 et régime communiste sont une religion à l’envers : le refus de croire et d’accepter le nouveau pouvoir en place (le président de la république, le petit père des peuples, etc.) est mal, et l’accepter est bien. Pour un russe de l’ère des juifs bolcheviks, le mal était de refuser le dogme communiste. Alors ce serait mal de refuser d’abandonner sa nationalité au profit d’un Nouvel Ordre Mondial ; surtout si on bombarde ce Nouvel Ordre Mondial d’universel ! Celui qui refusera le nouveau dogme et refusera d’abandonner sa nationalité et sa foi ancienne sera envoyé en psychiatrie, pour « reprogrammation »... puisqu’il sera considéré comme dangereux pour les autres membres de la communauté mondialiste ; exactement comme ce que décrivent ceux qui ont vécu le dogme des juifs bolcheviks dans l’ex URSS.

Et le NOM sera d’autant plus facile à berner les Hommes, tout comme en 1789, qu’il sera affublé du mot passe-partout et très publicitaire : universel. On a bien la pompeuse déclaration universelle des Droits de l’Homme. Bref, ça va faire plusieurs universalités, et donc des guerres en violence comme nous n’en aurons jamais connues. Il n’y a pas plus trompeur que ces mots universel et liberté... on voit où ça nous a amené : les camions de la police armés d’émetteurs anti-manifestations (ondes provoquant des migraines, des vomissements), version moderne du canon à eau certainement trop dispendieux ! sans compter les violences policières, et les provocations ou coups tordus de plus en plus importants de la par des forces du désordre, pardon, de l’ordre.

Ainsi, « Si vous commettez une infraction dont la seule intention est d’intenter au pouvoir en place, mais sans attenter à la vie ou à la santé des membres du pouvoir en place, alors vous pouvez être jeter en prison pour une durée proportionnelle à la gravité de l’infraction commise ». Il paraît que le président des États-Unis : Dwight Eisenhower estimait la condamnation de cette infraction trop légère et qu’il proposa l’amendement suivant : « Les États-Unis se réservent le droit d’imposer la peine de mort en accord avec les prescriptions contenue dans l’article LXVIII, sans égard à savoir si l’infraction commise... soit punissable de la peine de mort selon la loi du territoire occupé au moment où débute l’occupation... » (D’après un extrait des textes laissé par Serge Monast)
Ainsi on peut être emprisonné pour avoir exercé sa liberté d’expression, mais aussi être mis à mort selon les prescriptions de la Convention de Genève de 1949, uniquement pour avoir exercé, ou tenté d’exercer sa liberté d’expression. Et au train où vont les choses, la France et l’Europe ne sera bientôt plus qu’une province des États-Unis ; à moins que ce pays n’existe plus, et porte un autre nom, ou plusieurs noms...


Aussi en cas de problèmes graves et jusqu’à une loi martiale en commençant par un « ordre exécutif », attendez-vous à ceci :
- Saisie par le gouvernement de tous les moyens de communication.
- Saisie de toutes ressources électriques et de carburant, incluant essence et minéraux.
- Saisie de toutes les ressources alimentaires, des fermes et des équipements de ferme.
- Saisie de toutes les catégories de moyens de transport, incluant votre voiture, et le contrôle de toutes les routes et des ports marins.
- Réquisition de tous civils pour le travail sous supervision fédérale.
- Prise de contrôle du fédéral sur la santé, l’éducation et le bien-être.
- Une instance gouvernementale sera autorisé à enregistrer chaque homme, femme et enfants à travers tout le territoire.
- Saisie de tous les avions et des aéroports par le gouvernement en place.
- L’autorité de l’habitation et des finances pourra déplacer des populations d’une localité à une autre.
- Saisie des chemins de fer, des cours d’eau intérieurs et des installations d’entreposage.
- Le directeur du Bureau de Planification des Urgences est autorisé à mettre en application les « ordres exécutifs » dans des « périodes croissantes de crises internationales » et de « crises financières ». Il est aussi autorisé à assumer d’autres fonctions additionnelles semblables que le Président pourra lui dicter.
(D’après Serge Monast).

On appelle ça aux USA un « Ordre exécutif », qui n’aurait jamais été défini par le Congrès américain ! Il est en usage depuis les premiers jours de la république, calqué sur celle de 1789... Là-bas celui qui fait les lois est le président... comme par exemple en 1933, le Président Franklin D. Roosevelt déclara un état « d’urgence nationale » lorsqu’il mena les États-Unis à la deuxième guerre mondiale. D’autres président ne se génèrent pas, dont Nixon, Eisenhower, Kennedy, etc.

Dans la nouvelle religion du Nouvel Ordre Mondial, pour faire plus propre et plus pratique, l’argent sera éliminé et remplacé par un système de transfert, de retraits et crédits tout électronique (plus de pièces ni de billets), la possession privée sera aboli.
Plus de constitution, elle n’a plus sa place entre le peuple et le ou les dictateurs ; puisque une constitution est destinée a limiter les pouvoirs du ou des dirigeants.
Qui dit mondialisme dit uniformisation, ou renforcement du nivellement par le bas de 1789 : toute expression personnelle sera interdite, de même tout ce qui la favorisera. Tout nationalisme, toutes traditions seront interdits.
Certaines Églises seront autorisé, si elles encouragent la vertu de l’esclavage au travail, mais la divinité du soi (le soi vulgaire) devra prévaloir.
Bien-sûr les enfants devront être éduqué en fonction de la nouvelle religion mondialiste. Ils devront se passer des traditions du passé, et ils devront être programmés pour leur utilité dans leur futur rôle et position à l’intérieur du NOM (Nouvel Ordre Mondial). Il va sans dire que l’être humain en tant qu’être sera mort !...
Les familles seront permises, et les enfants demeureront avec leur famille aussi longtemps qu’ils feront la promotion et l’apprentissage de leur esclavage au NOM. Les femmes au lieux d’être mises en avant seront ravalées au rang des hommes.
Les transports en commun seront les principaux moyens de transport. Papier ou puce d’identité obligatoire, et permis de conduire pour la circulation en véhicule individuel, sur toutes routes payantes.
(Ces sombres prédictions sont aussi d’après les textes de Serge Monast)
 
En résumé, le mondialisme est mort dans l’œuf, ou porte le propre ver qui le rongera lentement s’il arrive tout de même à ses fins. Car c’est totalement caricatural, grotesque et anti humain : on se coupe la branche sur laquelle nous sommes assis, on s’envoi se faire cuire en enfer.
 
 

Dernière mise à jour : 08-07-2010 00:17

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >