Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Technologie de mort
Technologie de mort Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 11-08-2010 21:29

Pages vues : 5771    

Favoris : 20

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Agent, Banques, Lumière, Matière, Mort, Nature, Poids, Révolution, Technologie


logo_nerf_flux5c11.png
 
Technologie de mort
et Société de mort
et société tombant totalement dans l’imbécilité, le crétinisme
 
 
Valeur(1) de la France de Sarkozy (l’actuel Ministre de l’Intérieur) : « Famille, Patrie, Religion, Société, Travail, Politesse, Ordre, Morale(1)... Et tout ça, ça fait d’excellents français, comme dans la chanson sous le Régime de Vichy ». « Cela fait des décennies, en France, que l’on traite à tout bout de champ ses adversaires de « pétainistes ». Ou de « fascistes(2) ». Toujours diviser pour... le pire étant : « Être français ça se mérite », et être terrien ?

« Les États-Unis sont la plaie de l’humanité, ils rendent notre planète invivable. Partout ils installent des bases militaires, la terre entière est quadrillée par eux, tous ceux qui n’acceptent pas leur domination totale et tyrannique, sont considérés comme des ennemis et promis à l’anéantissement : Iran, Syrie, Liban, Gaza, Venezuela, Chine, Russie... ». C’est l’American Way of Life, ou la colonisation du monde : ce qui est bon pour nous est bon pour vous (voir ce que ça a donné chez les peuples du Soleil, Aztèques, Mayas, etc.) 
 
 
Sur cette page très dense je ne mélange pas tout, car une société correcte repose sur sa Science, dans le vrai sens du terme, ce qui n’est pas le cas de la notre ; alors il faut brasser large, voir l’ensemble.
Notre époque confond technologie et Science en une bouillie en forme de scientisme, évidemment puisque tout repose sur le fric. Hors comme le visible repose sur l’invisible, la technologie repose aussi sur la science. Science possède le sens de Saint, de Sagesse, ce qui n’est pas le cas de la technologie qui reste matérialiste ! Depuis le Siècle dit des lumières, la technologie de mort c’est abattue sur le monde, balayant le monde agricole pour en faire un monde industriel qui détruit absolument tout.


Il est difficile d’avoir une naissance humaine et que, l’ayant atteinte, on devrait s’efforcer de réaliser la félicité de la Libération, qui est véritablement l’état naturel de notre être. De l’ignorance vient la servitude, de la Connaissance s’ensuit la Libération. (Shri Shankara, cité par Ramana Maharshi dans l’enseignement 349).


De plus, et c’est là l’horreur, nous utilisons de vieilles technologies, datant de ce Siècle des Lumières et donc terriblement conservatrice (la Science (sic) officielle), incapable de s’échapper du chemin tracé en 1919, « celui du bombardement des boyaux par des particules de plus en plus énergétiques : on a perfectionné les appareils, le détails (comme nos vulgaires ordinateurs binaires), mais on a « oublié » de revoir le fond de la question : y a-t-il qu’une seule voie, montrée en 1919 par Rutherford, et pourquoi serait-ce la seule ? » écrit Louis Kervran dans son livre Preuves en Géologie et Physique. L. Kervran est le découvreur de transmutations totalement différentes et non radioactives de celle que suit depuis 1919 la physique nucléaire classique.

Louis Kervran est également très lucide : « 80 à 85 % des scientifiques sont des inutiles, des parasites du peuple car ils passent leur vie sans rien trouver de nouveau ; ils sont payés par le contribuable pour user leur temps, au détriment de ceux qui produisent. C’est à nuancer bien-sûr, et je l’ai fait par ailleurs ».
Et encore : « Disons que nos méthodes actuelles sont plus commodes, à la portée de n’importe quel laborantin entraîné, qu’on a parfois déduit au rôle de manœuvre spécialisé sur un appareil automatique. Mais au fond ces méthodes ne sont pas toujours tellement plus précises qu’il y a 200 ans lorsqu’un grand maître faisait lui-même l’analyse... »

Notre société actuelle en est réduite à ce que décrit Louis Kervran à propos de COAGULATION : une fixité mortelle :
« Il me semblait même préférable d’éviter une fusion avec recristallisation (environ 1200°) : je craignais certaines réactions chimiques nuisibles, car à cette température, soutenue, Fe0 (Oxyde de Fer) achève sa réduction et il était à craindre des changements trop profonds, faisant quitter le grenat pour donner du pyroxène, probablement et du quartz séparé ? Les nombreux travaux que j’ai cités montraient que des métamorphismes étaient observés en phase solide : tout au plus peut-on aller jusqu’au ramollissement mais pas à la liquéfaction qui risque parfois de donner un verre, un genre de scorie vitreuse (la prison), où nageraient des micro-cristaux et même parfois les cristaux ne se forment qu’à la suite d’un recuit. Il ne m’apparaissait donc nullement évident que la réaction cherchée puisse se faire à la fusion ; elle me paraissait même à éviter puisque, dans la Nature le métamorphisme semblait bien se produire en phase solide ».

Puis plus loin : « Nous avons vu dans les études conduites depuis le début du 19è siècle que certaines transformations de minéraux n’ont pu se produire qu’en phase solide : la cristallisation d’origine est maintenue, avec les fissures et les clivages. On en déduit qu’il n’y a pas eu transformation sur le plan cristallographique, tout au moins au niveau du « système » de cristallisation ».

Nous ne connaissons toujours pas le principe du courant électrique et de l’électromagnétisme que nous utilisons tous les jours (courant alternatif et dynamique). On en est réduit à des trucs du genre : « Un champ magnétique peut donner naissance à un courant électrique s’il est traversée par un fil ». Joseph Henry et son inductance. L’énergie électromagnétique pourrait aussi s’appeler CHAMP DE FORCE, mais en rapport avec l’attraction terrestre. Ne pas confondre : AIMANT, ÉLECTROMAGNÉTISME, ÉTHER.

Ayant été charmé un temps par Nikolas Tesla, je le rejette complètement maintenant (encore un qu’on appelle ‘scientifique’). Il est le responsable du courant alternatif dans le monde, en complète opposition avec le courant continu plus naturel (fluide) que prônait Thomas Edison. Voir les drames qui se propagent à l’horizon avec les nouvelles ampoules électriques-usines dites à « basse consommation » (tout bénef pour les industriels)

Une découverte scientifique, aussi géniale soit-elle, est une mauvaise découverte si elle va à l’encontre des lois de la Vie et par conséquent de la Nature, donc de nous tous. Donc ne pas laisser entre des mains profanes les moyens de destruction, et poursuivre des recherches uniquement bénéfiques pour l’humanité. Telle devrait-être la règle.
L’actuelle idolâtrie du progrès et de la liberté en matière de recherche scientifique est totalement pernicieuse. Il s’agit de défendre l’intelligence, et donc pas de technologies destinées à une élite mais sauvegarder l’humanité.

En effet, il existe DEUX électricités : l’électricité STATIQUE et son contraire l’électricité DYNAMIQUE (celle que nous utilisons). Je décris ci-dessous l’électricité naturelle et non dangereuse si on sait l’utiliser.

Précision : l’électricité Statique était connu des Anciens Égyptiens, ils en étaient les maîtres incontestés (voir toutes les études se rapportant aux pyramides et autres ondes de formes)

1 - ÉLECTRICITÉ STATIQUE/MOUVEMENT/FROTTEMENT dégage un fluide élastique.
L’énergie électrique statique est fondamentalement différente de l’électricité dynamique actuelle.
Faible énergie – ESPRIT.
- Nourriture, calories/DIGESTION et Sel/Selle.
- Énergie musculaire/réchauffement. Bio-électricité.
Courant Fluidique/Éther ou Élastique : transmission à distance. Masses

Interaction entre tous les corps.

Le corps est plutôt un “ accord ”, une “ self ”
MASSE : grandeur sur laquelle un “ champ ” exerce une action pour produire une force.
C’est le commun des potentiels de Terre. Il y a aussi le “ potentiel ciel ” ou “ antenne ”.
L’électricité statique est PROPRE. Elle équilibre/fixe les forces.
“ Toute Matière contient une certaine quantité de fluide élastique appelé PAR CONVENTION : ÉLECTRICITÉ. Si un corps vient à contenir + ou – de fluide élastique qu’il n’en peut contenir que sa quantité naturelle (déséquilibre), il en résulte des surprises ” (D’après William GILBERT. 16ème siècle)
Tout comme la conscience, la mémoire, ne se situe pas entièrement dans le cerveau, l’énergie cellulaire ne doit pas être produite par la cellule (à l’intérieur), elle doit probablement venir des « radiations cosmiques » (Éther) (extérieur et invisible).
Ainsi les cellules végétales produisent des courants ou impulsions/influx. Elles sont porteuses d’informations, de codes ou fluctuations.

AMBRE JAUNE : résine fossilisée (Minéral/Terre) qui a la propriété de “ s’électriser ” quand on la frotte.
A – 2 corps frottés l’un contre l’autre puis séparés, dégagent de l’électricité statique.
Dans un corps non conducteur, les charges restent à l’endroit où elles ont été générées par le frottement.
Dans un corps conducteur, les charges sont réparties sur la surface, et peuvent se transmettre sur d’autres corps conducteurs en contact avec icelui.
B – 2 corps chargés avec 2 “ fluides ” différents produisent un champ “ électrostatique ”. Si un corps conducteur pénètre dans ce champ il sera chargé sans contact.
Voir les machines électrostatiques du 19è siècle.

L’humide diminue l’électricité statique.
Exemple : le frottement sur un tapis à 20 % d’humidité dégage 35.000 Volts. Le déplacement ou frottement sur un sol en vinyle à 20 % d’humidité dégage 12.000 volts. Un sac plastique ordinaire soulevé d’un plan de travail à 20 % d’humidité dégage 20.000 volts ; de 65 à 90 % d’humidité il ne dégagera plus que 1200 volts. Si on voit les conséquences dans l’industrie de l’électronique, on ignore totalement les conséquences au niveau du vivant ! par exemple de la nourriture emballée dans des films ou conditionnement plastique, même alimentaire.

Intention : “ Chaque chose fuit son contraire et se réjouit de son semblable ” (Bernard Le TRÉVISAN). Les 2 extrêmes se rejoignent.
“ Notre Œuvre, dit Le TRÉVISAN, est composée d’une racine et de 2 substances mercurielles (Mercure possédant une “ animation ”) qui étant cependant de même nature se réduisent à un Seul Principe ” (Page 402 du Dictionnaire Mytho-Hermétique de A.J. PERNETY)

L’un agit sur l’autre. Ce sont les 2 pôles de la même substance homogène.
Le Principe Radical de l’Univers, le REBIS. (Page 234 de la Doctrine Secrète. Tome 1. H.P. BLAVATSKY)

Le Code de Vérité du TRÉVISAN est en opposition momentanée avec l’électricité et avec " le sec attire l’humide ” :
- Chaque chose fuit son contraire.
- Et se réjouit de son semblable : Nature jouit/contient Nature, ou principe d’identité.

Le REBIS des Philosophes : il est fait de 2 choses de sens contraires + et – ou mâle et femelle, c’est-à-dire du dissolvant et du corps dissoluble.
Dans le fond, ce n’est qu’une même Matière possédant une animation. (D’après A.J. PERNETY. Dictionnaire Mytho-Hermétique, page 426)
Il y a bien un moteur à deux sens.
Le – attire le + : pour garder un troupeau de moutons, il faudrait un autre mouton (similitude) ; et bien non, on place un BERGER pour garder les moutons, un conducteur (analogie, hétérogène). (Voir la Doctrine Secrète. Tome 3, page 467. H.P. BLAVATSKY)

Forces en équilibres. C’est le courant non géométrique d’EUCLIDE.
Le courant électrique statique a donc une autre dimension que Longueur, largeur, hauteur.

Le courant continu se situe dans le domaine de l’électricité dynamique, mais il est un peu une variation du courant statique : le courant et comparable à un fluide dans une pompe : aspiration des « électrons » (borne positive), et refoulement des électrons (borne négative) vers une lampe allumée par exemple ; puis les électrons reviennent au pôle positif où ils sont de nouveau aspirés. C’est la loi d’Ohm qui est appliquée à ce courant (résistance qui s’oppose à la fluidité).
Si le conducteur est long, il y aura de la résistivité et donc de l’échauffement ; inversement si le conducteur est large, il y aura plus de débit.

Dans l’électricité DYNAMIQUE ALTERNATIVE, il y a la notion de temps (le temps qui coule ou chronologie), c’est donc un fluide mortel. De plus il y a un tas d’inconvénients : ça chauffe si le conducteur est long, etc.
La Renaissance et le Siècle des Lumières et 1789 nous ont donné le courant alternatif dans le même lot que le libéralisme : chaque individu veut un max. de liberté ce qui est supposé rayonner sur l’ensemble de la société. Ainsi en supposant que « tout baigne » dans la société, l’État a moins à intervenir et donc l’économie peut s’en donner à bourse délier, surtout après 1789. Nous avons eu le contraire dans le communisme transformé en religion d’État, qui s’occupe de tout ! Capitalisme (système économique) et communisme système politique en forme de religion inverse contrôlent le monde actuel.

La seule solution valable et naturelle est l’électricité statique se déplaçant comme l’influx nerveux (symbolisé par le logo en haut de page et sur le dessin ci-dessous).

 
En résumé : Toute notre société EST DANS L’ERREUR. Nous n’utilisons que le binaire, le positif et le négatif, etc. Seul un aspect TRINITAIRE pourra la sauver, LA VOIE DU MILIEU, et bien-sûr ce qui en découlera en Science et en technologie. Une société doit-être en ACCORD avec sa science. Nous avons l’illusion d’un progrès : fée électricité, avion, médicaments, confort, sécurité, etc. et cela sur la période partant de la Renaissance et de l’héliocentrisme, mais par rapport à l’antiquité, nous sommes tombé très bas comme jamais dans l’histoire de l’humanité, et à toute vitesse : environ en 250 ans seulement. Enfin, on ne coupera jamais le spirituel du temporel ou monde des accidents, cette division est issue de 1789 ou franc-maçonnerie. On uniformisera jamais le spirituel, par conséquence aussi le temporel, il faut être un minimum logique.
Le problème semble insoluble, et cela les gens de pouvoir le savent et en profitent :
On ne peut pas saisir ce qui sépare sans être aussitôt séparé de ce qu’on saisit.
A - Vouloir saisir l’Âme. Il faut d’abord un corps, mais en considérant l’ensemble, on tient ainsi le corps et pas l’Âme !
B - On ne peut pas saisir une lame de Métal sans se couper les doigts (ou
alors du côté non tranchant !), il faut un manche : on appelle cela un couteau. Mais quand on saisit le couteau, on tient alors le manche et pas la lame !
Ainsi cela dépend du “ Monde ” de la MANIÈRE de ce que l’on entend par COUTEAU.
Conclusion : Voyez l’ensemble et la partie ! C’est le même problème de vouloir observer l’Univers, pour cela il faudrait pouvoir en sortir !

Depuis que je sais, que j’ai vu la Matière, je suis devenu fou... Ce qui me fait dire aussi que la vraie vie n’est pas de ce monde... mais qu’il y a un chemin a suivre...


M. R.


Notes.
1. Dramatiquement les mots : valeur, morale, sont en total opposition ou sont des blessures de la Vérité pratiqué de mains de maître par le pouvoir actuellement en place en France ; le tout se résumant à : toujours plus de répression dérivant vers la dictature.

2. Fascisme, mot d’origine italienne, doctrine, système politique que Mussolini établit en Italie en 1922 (totalitarisme, corporatisme, nationalisme et respect des structures capitalistes). On voit donc que ce système social s’appuie aussi sur le capitalisme et est du même ordre religieux inversé tel le communisme : imposer à l’ensemble. Tout système qui impose à l’ensemble, comme ce que veut établir le mondialisme, est une dictature.


 
 
Vidéo importante plus spirituelle en ACCORD avec l’Alchimie et les enseignements de Ramana Maharshi. Il est question de source de la lumière : la Lumière noire, ou matière noire composant 99 % de l’univers, et de poids.
POIDS
Qui a commencé à vouloir mesurer quoi que ce soit ? *Origine*
Avant la Révolution française, du temps des Rois, toute mesure était à portée d’homme ; on mesurait avec ce qu’on avait sous ses pieds et à côté de soi. (Monde du Septénaire et du Sénaire). Les mesures étaient fondées sur la largeur du pied humain par exemple. La mesure de toute chose était l’homme.
Maintenant c’est l’information, le géocentrisme qui sert de mesure, et l’informe ou uniforme sert de marchandise/business, on s’éloigne vers une abstraction pour tenter de mesurer le difficilement mesurable.
Notre vision est limitée par nos organes des sens, à partir d’un certain ordre de grandeur nous ne pouvons plus voir mentalement la « Réalité ».
DEUX POIDS :
1) Force de gravité : champ ou portion de l’espace créé et ressenti par tous les corps massifs. *Éther*
La MASSE, à rapprocher du concept de *Transport* de CYRANO DE BERGERAC (un échange de volume) : à savoir que la MASSE est une propriété acquise par la Correspondance des particules avec leur environnement.
2) Champ électromagnétique : ressenti par des corps chargés/frottés et donne ainsi naissance à une force attirante ou repoussante. (Champ de la Magnétite).
Les deux poids produisent une potentielle perturbation !

Partie 1 | Partie 2 | Partie 3 | Partie 4 | Partie 5 | Partie 6 | Partie 6bis | Partie 7
 
 
 
 
Vidéo importante plus politique sur ce que je décris en long en large ici, heureusement je suis loin d’être le seul. Et comme écris sur une page précédente, paradoxalement où tout se dirige vers le faux, les pouvoirs veulent tout connaître de nous ! Tous fichés. Serge Portelli est magistrat, vice-Président au Tribunal de Paris.
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 11-08-2010 23:28

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >