Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Pas de Big Bang mais Un INFINI
Pas de Big Bang mais Un INFINI Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 27-08-2010 22:27

Pages vues : 1795    

Favoris : 107

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Infini, Nature, Temps, Terre, Univers, Yôkai

 
seko_233.jpg
Pas de Big Bang mais Un INFINI

Connais-toi toi-même !


"Le dessein de chaque naissance sera accompli que vous le vouliez ou non (1). Laissez ce dessein s'accomplir de lui-même.
Tout comme l'activité est faiblesse et rend malheureux, la passivité est force et procure la félicité(2). (Ramana Maharshi, enseignements 188 et 189 de mai 1936)
Aussi, si quelqu'un recommande une activité quelconque, c'est un tueur, un "terroriste" comme on dit actuellement. C'est-à-dire qu'il renforce les chaînes de celui qui veut se libérer. (Maharshi, enseignement 601). Ce qui rejoins le terrible problème de la dualité : "Vouloir saisir l’Âme, il faut d’abord un corps, mais en considérant l’ensemble, on tient ainsi le corps et pas l’Âme !". En résumé : un humain passe-t-il son temps à penser qu'il est humain ? Là encore, notion de temps...
 
 
L'Univers et l'Infini.

Il y a encore à trouver d’autres théories que “ l’Espace/Temps ” ! Pré-Espace(3)
Uni - vers : l’ondulation de la fréquence et le point de la focale.
Il doit bien y avoir des Univers dans tous les sens, et pas seulement dans la représentation par une ligne droite. Et chaque Univers doit peut-être influencer l’univers voisin.
Le gouffre sans fond de la simplicité : “ le nul part et partout ”, proche de “ présent partout à chaque instant ”. Un Cercle : Le WOU KI en Chine (le sans commencement). Comme ce nombre représentant l'infini : 10 puissance 10 puissance 100, ou 10 élevé à la puissance 10 puissance 100 (dans Histoire universelle des chiffres, de Georges Ifrah, tome 2, page 68)

Un chercheur chinois émet l'idée que temps et espace ne sont pas des choses indépendantes, ce qui n'est pas étonnant vu que les Orientaux voient l'ensemble des choses, contrairement aux Occidentaux qui voient par petits bouts, ou en séquences comme les ordinateurs actuels. Ce chercheur chinois appelé Shu, ne voit pas de début ni de fin dans le spatio-temporel ; là encore il s'agit d'ensemble et de ne pas imposer de limite évidemment arbitraire et issue du mental humain. Pour Shu, c'est la vitesse de la lumière qui est le "lien" entre espace et temps.
La masse et la longueur sont interchangeables dans une relation dans laquelle le facteur de conversion dépend de la constante de gravitation G et la vitesse de la lumière, qui ne doivent pas être constants. En d'autres termes, lorsque l'Univers s'étend, la masse et le temps sont convertis à la longueur et l'espace, et vice versa, il se contracte. Là encore, pas de surprise, "Dieu brasse dans les deux sens", écrivait Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux.

infini1.jpg
 
Je suis d'accord avec Shu : l'univers n'a ni commencement ni fin, juste une alternance de périodes d'expansions et de contractions, ce qu'illustre le croquis ci-dessous.
Shu montre que des singularités telles que le Big Bang ne peuvent pas exister dans ce cosmos.
Au cours d'une période d'expansion, un observateur dans l'univers de Shu verrait un drôle de changement dans le décalage vers le rouge des objets brillants, tels que les supernovae de type I. Shu dit, que ses données correspondes exactement aux observations que des astronomes ont fait sur Terre.
 
 
Depuis que l'accélération de l'expansion de l'Univers a été découvert, les cosmologistes ont fabriqués des scènes avec des contorsions bizarres selon leurs lois de la physique pour faire fonctionner le modèle standard. il est aussi question de la fameuse Matière noire, ou énergie sombre qui occupe 75 % de l'énergie de la masse de l'Univers et augmente à un rythme énorme. Bref, pour l'Instant, les chercheurs n'arrivent même pas à façonner une "quadrature du cercle".

Avec la théorie de Shu, il n'y a pas besoin de renoncer à la conservation de l'énergie. Mais il est confronté à un problème majeur expliquant l'existence et la structure du fond cosmologique diffus, l'écho du Big Bang, ce que beaucoup d'astrophysiciens pensent être la preuve essentielle que le Big Bang s'est produit. La fameuse "Soupe originelle".
Cela fait des années que je pense aussi l'Univers sans fin ni commencement, mais uniquement se contractant et se dilatant ; c'est peut-être cela le résultat de la "Soupe originelle", ou les "Eaux primordiales" de la cosmogonie des Anciens Égyptiens.

Vouloir attribuer un début et une fin pour l'Univers, comme l'intellect des chercheurs actuels le font, est absurde et si matérialiste : l'existence est sans commencement ni fin. Encore une fois, pour connaître l'Univers il faudrait pouvoir en sortir ! On en peut pas attribuer de limite nécessairement arbitraire, comme toutes lois, à l'existence, laquelle et sous-jacente à toutes matières et forces de l'esprit.
Le propre de l'Univers c'est qu'il est indéfinissable, alors vouloir lui chercher un commencement ou une fin est aussi terriblement humain que de faire du temps une marchandise, un profit : la DETTE. LE TEMPS NE SE VEND PAS. (Voir la vidéo en fin d'article).

(Référence à la page de dailygalaxy et à Ramana Maharshi)
 

Plutôt que d'explorer le Gouffre de la Chimère du mental pour y chercher l'origine de l'Univers, sans savoir comment en sortir pour l'observer ! mieux vaut s'amuser "Au Petit Théâtre des Yôkai".

Tap, tap, tap, tap, perdez votre temps à faire le raisonneur,
Vous vous retrouverez dans la tombe sans avoir pris le temps de vivre.
Amusez-vous avec vos amis de ce monde et de l'autre,
Le temps de faire ouf, hoolà tout est merveilleux.
Choobidoo wap doo wap,
Le remps de faire ouf, tout n'est qu'illusion.
Écoutez bien les Yôkai, ils sont de bon conseil.
Dans ce monde et dans l'autre, vivons tous dans l'amitié,
Le temps de faire ouf, choobidoo wap doo wap !
(Shigeru Mizuki, NonNonBâ)

ATTENTION cependant ! s'amuser veut dire : se priver des muses ! La pensée, le vagabondage du mental ou "passer le temps", c'est la distraction ; lorsqu'il n'y a pas de pensée, c'est l'outil méditation. Tout est à double sens "Dieu brasse dans les deux sens", aussi les Yôkai peuvent faire faire aux humains de terribles bêtises.

Pour en revenir au temps, et donc à l'espace ! Le temps "n'existe" que s'il y a quelqu'un pour l'observer. Pareil pour l'espace ! Demandez donc à un Lierre si le temps existe ! Seul existe l'INSTANT et Yôkai comme humains sommes tous dedans.
Pour reprendre un extrait de l'enseignement 311 de Maharshi, la Bible dit : "Le Royaume des Cieux est en vous...". Ainsi il est nécessaire de partir de l'intérieur pour aller vers l'extérieur : regard absolu. Une fois cette Conscience absolue réalisée, "Dirigez votre regard vers l'extérieur et vous découvrirez que l'Univers n'est pas séparé de l'Absolu réalisé". Cela correspond au POINT.
Toutes les tentatives de connaître un imaginaire commencement de l'Univers ne sont qu'issues du mental de leurs auteurs. Comme le conseil Maharshi (Ens. 388) : "Découvrez celui qui perçoit et vous découvrirez que la Création entière est incluse en lui. Pourquoi regarder au-dehors de soi et continuer à expliquer des phénomènes qui sont sans fin ?"
Simple, seul l'Instant est véritablement La source. Et nous y sommes tous.

Précision sur le temps : c'est encore du vide ! un intervalle entre A et B, ou ombre et lumière dans le cas du cadran solaire.

Enfin, comme nous allons à la vitesse grand V vers le FAUX, la théorie du Big Bang ou autres ne seront que non seulement un "truc" du mental, mais aussi un leurre pour VENDRE, puisque absolument tout est guidé par l'argent et le profit, et donc ce qu'on appelle "science" ; mais comme toute société humaine est hautement mortelle, ça va changer...

M. R.


Notes.
1. Ainsi personne ne pouvait éviter que le destin d'Adolphe Hitler s'accomplisse, pas même les Maîtres ou autres Adeptes alchimistes jongleurs d'atomes, sous peine de s'annihiler eux mêmes.

2. Ici Ramana Maharshi prône le Wou-wei ou Wuwéi, ou le "non agir" Taoïste.

3. Pré-Espace : “ Espace ” entre 2 Univers. Avant la naissance d'Univers, donc pas d’Espace ni de Temps et encore moins de Matière. (Appelé Hyperespace dans les romans de science-fiction et utilisé comme technique d’échange de volume ou déplacement). Bien sûr il n’y a pas encore de preuves !
 
 
Le FRIC
 
 
 

Derničre mise ŕ jour : 27-08-2010 22:53

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer ŕ un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2014 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >