Accueil arrow Dessins Animés arrow Japanimation arrow Mushishi
Mushishi Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 10-05-2008 21:26

Pages vues : 10864    

Favoris : 162

Publié dans : Présentation Dessins Animés, Japanimation

Tags : Animation, Dessin animé, Film, Japanimation, Mushishi

Pour prolonger la page contre Monsieur Monsanto, Roques Fêlés et Compagnie et leur dire : Merde ! Il est rassurant de savoir ce qu’indiquent des Chamanes comme dans le livre de Jeremy Narby : L’intelligence de la Nature : « Personne ne saura jamais comment les plantes et les humains sont faits ou ce qu’il adviendra d’eux. Cela demeurera secret ».
Vous imaginez vous, si de tels secrets tombaient entre les mains de Messieurs Roques Fêlés et Monsanto ! Au minimum on appellerai alors cela : tomber entre de mauvaises mains !
Alors pour le bien de Tout, il ne sera jamais possible de breveter les principes de la vie !
 
 Mushishi 蟲師
 
mushi_post.jpg

Des Mushis en pleine action
 
http://www.mushishi.jp/index.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mushishi

Mushishi : voilà une japanimation consacré entièrement aux Élémentals. Car il s’agit de « formes de vie primitive à l’origine de toutes les autres forme de vie ». Donc ce sont des Élémentals ou Esprits de la Nature des quatre éléments chez nous en Europe : Terre, Air, Eau, Feu. Et toutes les choses sur Terre viennent bien de ces quatre éléments, selon une tradition remontant aux Grecques, et en passant pas les Alchimistes les plus connus de l’ère Chrétienne.
Il y a un parallèle avec les Devas, ces divinités, êtres célestes, qui peuvent être : bons, mauvais ou indifférents, tout comme les Élémentals. Les Élémentals sont plus terrestres car ce sont des « forces » de la Nature. Ils sont des êtres invisibles inférieurs. Le mot Deva (briller), vient du sanscrit, donc du monde de l’Inde et de sa mythologie. Les Devas habitent des mondes au-dessus du notre. Selon H.P. Blavatsky il y en a 33 groupes ou 330 millions.
 
 
Précision : Je vois dans le Wikipédia que le mot élémental est devenu élémentaire, ce qui est une erreur si j’en crois ma référence à H.P. Blavatsky : « Un ou des élémentaires sont les âmes désincarnées des gens dépravés ; ces âmes s’étant, avant leur mort, séparées d’elles-mêmes - leur esprit divin - et ayant ainsi perdu leur chance d’immortalité. Eliphas Lévi et d’autres Cabalistes font peu de distinction entre élémentaires et Élémentals ». Je pense qu’il faut bien faire une distinction entre élémentaires et Élémentals, même si Nous sommes la Nature, ce qu’on a trop tendance a oublier en ce moment. L’invisible, par bon sens, est très compliqué. Et il faut garder en tête que tout ça bouge constamment : un symbole n’est jamais figé...
Comme autres « éléments » de « force » il existe les Égrégores : sorte d’ombres des Esprits planétaires dont les corps appartiennent à l’essence de la Lumière divine supérieure, toujours selon H.P. Blavatsky.
Enfin, il est nécessaire de considérer que puisque Nous sommes la Nature, que nous nous considérons intelligent, il existe cette intelligence partout, et le moindre organisme EST INTELLIGENT, peut-être même plus intelligent que nous humains.
Selon Jeremy Narby, dans son livre : Intelligence dans la Nature, des chercheurs Japonais ont trouvé un terme pour définir cette « capacité de savoir » du monde naturel : le chi-sei (tchiseï).
 
mushibd_cl.jpg
 
Cette série de 26 épisodes est bien-sûr adapté, ici fidèlement, du manga de Yuki Urushibara.
Une version film a été réalisé en 2006 au Japon (voir des captures d’écran plus bas), avec le héros aux cheveux d’argent : Ginko, le chercheur chasseur de Mushi en chair et en os avec son air de Droopy (le chien mélancolique de Tex Avery). Par moments l’acteur Jô Odagiri qui joue Ginko ressemble à un Cyclope !

Site de Jô Odagiri, qui était Ginko en « live » : http://odagiri-joe.com/
Site de Mushishi Movie en japonais : http: /www.mushishi-movie.jp/
En live sur You Tube : http://www.youtube.com/watch?v=s6aVtV1TmoU

Quand un manga a du succès au Japon, le parcours obligé semble être : la série en dessin animé, ensuite le film en dessin animé ou en « live ».
 
mushi_filmpst.jpg
 
L’animation des dessins est excellente, et me fait penser à celle des élégants dessins animées de la Russie communiste de Nikita Kroutchev ; le graphisme est agréable et plus naturel que dans la Traversée du Temps, et la végétation des décors, souvent difficile a traiter, est ici rendu au mieux.

Dans le premier épisode, un petit garçon s’étonne de ce que tout ce qu’il dessine prend vie. Mais c’est la même chose avec une bougie : vous lui donnez vie en l’allumant. Ensuite en l’éteignant, uniquement par la vibration de la fumée de sa flamme, elle s’en va ailleurs sous une autre forme. La vie est une CONTINUITÉ. Et c’est pour cela qu’il y a tant de bougies dans les églises et les temples.
Mais dans le cas du petit garçon de l’épisode, c’est plus important à cause de sa « main divine », et ça l’oblige à vivre reculé dans une forêt.
 
 
Malgré son air triste et inquiétant, je trouve Ginko le Mushishi bien kawaï. Il est un chercheur de chose verte, comme il dit, car les Mushis sont en grande partie du domaine de la Terre et de L’Eau, par rapport à celui du Feu et de l’air.
Comme dit dans un épisode, les Mushishis ne sont pas des Occultistes, ils sont un intermédiaire entre les Occultistes et les Chamanes, bien qu’eux aussi peuvent guérir celui que tourmentent des Mushis. Dans le film avec Jô Odagiri, Ginko est plutôt un guérisseur et il me fait penser à l’Alchimiste mais avant tout Médecin : Paracelse (1493-1541). Et en vue d’une diffusion dans les pays où la cigarette est interdite dans les lieux publics, Ginko ne porte plus son mégot aux lèvres.
 
musi_35_011.jpg
 
Étonnant ! Pour en revenir à la séparation flou : Élémentals et élémentaires, on retrouve cela dans l’épisode un de Mushishi : les Mushis peuvent prendre formes humaines, ainsi ils invitent des humains à un banquet. Les invités boivent une coupe de saké, ils perdent ainsi leur « rang » d’humain et devienne un peu des Mushis eux aussi. Ils ont peut-être perdu leur âme et leur immortalité et peuvent s’appeler : élémentaires. Enfin, c’est une analyse possible car on entre dans le monde du chamanisme, et je ne suis pas un spécialiste. Le spécialiste, le chamane c’est Ginko. Mais je ne vois pas pourquoi les plantes ne rêveraient pas ou ne pourraient pas communiquer avec les humains.

Quatre étoiles pour cette série superbe et hommage à Notre Nature.
 
[ Cliquez sur les vignettes, puis pour afficher l’image suivante : cliquez sur suivant ou précédent ou sur la partie droite ou gauche de l’image ] 
 
mush1.jpg
mush10.jpg
mush11.jpg
mush12.jpg
mush13.jpg
mush14.jpg
mush15.jpg
mush16.jpg
mush17.jpg
mush18.jpg
mush19.jpg
mush2.jpg
mush20.jpg
mush3.jpg
mush4.jpg
mush5.jpg
mush6.jpg
mush7.jpg
mush8.jpg
mush9.jpg
 
 
mushf1.jpg
mushf10.jpg
mushf11.jpg
mushf12.jpg
mushf13.jpg
mushf14.jpg
mushf15.jpg
mushf16.jpg
mushf17.jpg
mushf18.jpg
mushf19.jpg
mushf2.jpg
mushf21.jpg
mushf3.jpg
mushf4.jpg
mushf5.jpg
mushf6.jpg
mushf7.jpg
mushf8.jpg
mushf9.jpg
 
 

Dernière mise à jour : 10-05-2008 22:15

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2022 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >