Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Général n’est pas Universel
Général n’est pas Universel Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 13-12-2010 01:33

Pages vues : 4764    

Favoris : 366

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Anarchie, Argent, Banques, Chaos, Communisme, Démocratie, Dictature, Dieu, Église, Esprit, Europe, Inquisition, Justice, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Mondialisme, Opinion, Politique, Pouvoir, Prisons, République, Supplices, Synarchie, Terreur, Tortures, Travail

 
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
 
Général n’est pas Universel

Donc ce qui est mondial n’est pas universel


Si tout le monde le dit, ce n’est pas forcément une vérité


En attendant la PAIX, courage !
Car les Couilles en or achètent tout, même Dieu.
 
 
Ne pas oublier, les intellectuels genre philosophes sont des êtres fabriqués comme nous tous.
Il n’existe pas de ‘pensée prolétarienne’ comme le prétend le marxisme. Non, il y a le peuple d’un côté et de l’autre les penseurs, les faux élites, les intellectuels genre ceux du siècle des lumières, qui ont entrepris de faire avaler au peuple la pilule d’un système philosophique qu’ils ont pondu. Depuis 1789 nous sommes dans la tête de ces intellectuels, y compris dans celle du si funeste Aristote.
 
Général et Universel font partie du même paradoxe que : individus et collectif, mais le système politique depuis 1789 mélange allègrement les deux. À mon avis les franc-maçons y sont pour quelque chose.
 
Général : qui appartient à un genre, ce réfère à un ensemble de cas ou d’individus ; exemple : l’opinion générale, la situation générale, le bien général, le total. Le contraire étant individuel, particulier, local, rare.
Dans le français du Moyen-Age général indique aussi : de grande naissance, généreux, savant, habile, propriété, domaine.
En Hiéroglyphes de l’Égypte ancienne : général, troupeau, bétail, se dit : jmyr ; mr indique le directeur, le chef, pyramide, lier, attraction (aimant métallique ; tous ces noms changeant par leur déterminatif.

Universel : relatif au tout, au céleste et à l’univers ou cosmos, ce qui englobe la Nature et donc les êtres humains. La Chrétienté parle d’Église universelle ; une science peut être universelle.
Dans le français du Moyen-Age Universel indique : entier, complet, commune, assemblée, collège (université), totalité, universalité.
Qui dit commune dit cité, or en Hiéroglyphes de l’Égypte ancienne ville s’écrit : njwt (nejout), et urbain s’écrit : njwty.
Ensemble s’écrit : nsp.
Tout : nb, qui indique aussi : seigneur, maître, souverain, chacun, quiconque.
Toute chose : n (le ’n’ du Nout ou Eau primordiale).
Instant vient de UN et Temps, donc la SOURCE. En Hiéroglyphes cela donne : 3t (at ou curieusement @), le temps, le moment, la puissance. 3tf est la couronne-atef.

Les problèmes de l’être humain sont maintenant devenus communs à toute cette planète, ce qui semble appeler la naissance d’un style unique de civilisation, problèmes qui se condense dans un autre paradoxe : Orient-Occident, Amérique-Russie et maintenant : Amérique-Chine, ou capitalisme et communisme. « Il n’y a aucune puissance secondaire qui ne se voie mise en demeure de choisir l’un ou l’autre, enfermée dans un dilemme insoluble sans le renoncement à sa personnalité propre, à ses particularités les plus intimes.
Or les nations sont comme les individus : elle ne peuvent être pleinement que par la réalisation de leur vocation propre », écrivait Jean Coulonval en 1960 dans son livre : Synthèse et Temps Nouveaux.
La ‘vocation propre’ d’un nation c’est le Soi divin de Ramana Maharshi ou se connaître soi-même, tout simplement.

Et le mélange du général avec l’universel se retrouve dans les nations : le nationalisme vu sous l’angle péjoratif, ce qui n’est qu’une réaction de défense qui monte des profondeurs physiques des peuples et déifient les différences avec le risque de racismes et de rejet comme nous le voyons depuis l’été 2010 avec les Roms et la préparation du système répressif : la Lopsi 2 ; nationalisme qui encourage les réactions bassement matériels, les réactions de la tripe et du bas ventre qui se parent des valeurs de l’esprit.

« La véritable dignité d’une nation réside au contraire dans la possibilité qui lui est reconnue de jouer son rôle dans la polyphonie du concert mondial, selon sa vocation propre et ses propres façons de sentir, de penser et de vivre selon l’Esprit », écrit Jean Coulonval. Ce qui rejoint Saint Paul et le Premier Épître aux Corinthiens, chapitre 12, Diversités et unité des charismes : « Il y a, certes, diversités de dons spirituels, mais c’est le même Esprit ; diversités d’opérations, mais c’est le même Dieu qui opère tout en tous. A chacun la manifestation de l’Esprit est donnée en vue du bien commun ». Cela correspond aussi à l’universalité de la devise égyptienne : « Un homme affamé ne passera pas la nuit dans ma ville sans manger ». ‘L’unité dans la diversité’ a été cassé pour être rabaissé au matérialisme.
Car les nationalismes divisent, alors qu’au contraire, le respect des colorations différentes dans les modes de vie, de sentir et de penser des nations peut et doit créer l’unité dans la diversité, seule forme d’unité qui puisse se dire universelle parce que NATURELLE. Or, qu’est-ce qui est ‘Unité dans la diversité’’ ? Mais c’est L’AMOUR ou FÉLICITÉ ; la Félicité consiste à ne pas oublier notre être. Encore une fois, comme disait Ramana Maharshi dans ses enseignements (Ens. 479) : « Si chacun s’occupait de ses propres affaires [au lieu de s’occuper de celles des autres comme le font les ‘élites’], il n’y aurait pas de querelles ».
La mondialisation ou ‘Gouvernance mondiale’ ou naguère ‘internationalisme’ qu’on veut nous imposer ne vaut pas mieux que les nationalismes, car cette mondialisation procède par négation des vocations nationales particulières (même soupe pour tous). Ainsi on arrive à un nivellement par le bas, niveau du ventre et du bas-ventre !

Le capitalisme mondial transformé en communisme déguisé ne peut conduire qu’à un « général » terriblement général, baptisé universel à la mode 1789 et sa « Déclaration universelle » ce qui aboutira à une cacophonie qui fera beaucoup de vacarme. Cela parce que communisme et capitalisme prennent pour critère de valeur des signes purement matériels et comme moyens de persuasion politique des procédés qui visent uniquement le psychologique et les appétits sensibles et émotif, c’est-à-dire la part de l’âme la plus excentrique et volatil, celle qui a tendance à refuser, à refouler tout ce qui, dans le sens vrai, à vraiment valeur universelle. Car l’Universel est de l’Esprit, le général est de la terre.

La confusion entre le général (quantitatif) et l’universel (qualitatif ou vision de l’être humain en tant qu’être humain) est commune au communisme et au capitalisme, maintenant quelque soit le pays.
Le communisme identifie l’Esprit au psychologique et veut l’uniformisation des façons de vivre et de sentir. Le capitalisme ou américanisme réduit la civilisation au seul aspect scientifique, technique et économique. Là encore les franc-maçons y sont pour beaucoup ; mais l’américanisme ne ni pas officiellement l’Esprit mais le noie dans un océan de jouissance matérielle uniformément imposées à tous.
Communisme et capitalisme réduisent l’être humain à sa seule dimension psychologique et physique (voir par exemple l’ampleur du business de Big Pharma).

Comme déjà écrit, on ne peut résoudre le dilemme qu’en passant par dessus la mondialisation : Connais-toi toi-même... et tu connaîtras l’univers. Bien-sûr cet apprentissage (apprenti et sage) n’a cessé de se mettre en chemin depuis l’antiquité, mais il est des époques si perturbées et dangereuses comme la notre où cet apprentissage est particulièrement nécessaire. Ainsi tout changement que l’être humain a de lui-même entraîne une transformation des formes de civilisations.

Hélas, des pouvoirs très puissants nous force à ne voir partout que les détails, et à ne jamais voir l’essentiel, et cela dans tous les domaines, ce qui est l’inverse du ‘Connais-toi toi-même’. C’est le même principe que la religion à l’envers du communisme. Aussi, ceux qui ont le pouvoir et font réellement avancer le schmilblic sont soigneusement écartés des médias et des manuels scolaires.
 
 
puce2ab.gif
 
 
La merde mondiale ou la merde généralisée (Merde = fric)

Organisation planétaire = gouvernance mondiale ou mondialisme.
Rappel : c’est Nemrod qui voulu le mondialisme avec sa Tour de Babel... et sa cacophonie...

Alexandre dit le grand est aussi un instigateur du nouvel ordre mondial : la macédoine !
Vers l’an 1000 et 1100 vient le triomphe du catholicisme : désir de macédoine par l’introduction de l’Islam en Europe, en Italie. Ensuite vient Comenius, influencé par la Renaissance et l’invention de l’imprimerie qui donnera un début de standardisation : monde de l’imagerie passant de l’imaginaire à l’aspect représentatif ou photographique avant l’invention de celle-ci au 19ème siècle. L’invention de l’imprimerie permis de « mettre le monde sur le papier » et à la disposition de tous (donc début de la libre pensée). Avec l’invention de l’imprimerie on ne lira plus les textes de la même façon : il faut que les expressions puissent être comprises de manière littérale comme ne signifiant ni plus ni moins que ce qu’elles disent. Finit la part de l’imaginaire et du merveilleux. Il en a résulté un discours « scientifique neutre », comme le demanda la Royal Society de Londres. Par exemple au Moyen-Age le lecteur disait un texte pour que le publique puisse faire marcher son imaginaire.

Les peintres hollandais de la période Renaissance, dont Vermeer, qui utilisa la chambre noire, sont aussi responsable de la merde dans laquelle nous nous trouvons, à cause de leur vision photographique ; car pour ces artistes, la notion de description renvoie à la façon dont les images peuvent concurrencer les mots pour rendre compte, pour fournir une description photographique. Alors pour qu’elle soit bonne il faudra qu’une peinture ‘raconte une histoire’, d’où nombres de toiles sur Jésus mort, dans les bras de sa mère, etc. On peint aussi des natures mortes très photographiques comme Chardin qui viendra un peu plus tard. Cette peinture photographique influencera même le philosophe Francis Bacon, lequel écrit : « Il faut garder les yeux fixés sur les faits de la nature et ainsi recevoir leurs images comme elles sont. Tout dépend de cela. Car Dieu interdit que nous cherchions à faire passer un rêve de notre imagination pour modèle du monde ». Ce type de réflexion est déjà terriblement « la même soupe pour tout le monde ».

Plus près de nous le WWF est terriblement Nouvel Ordre Mondial ! 1789 fut le catalyseur de la mondialisation : la nation mondiale. Tout ça débouche sur le communisme ou religion à l’envers.
Je ne reviens pas sur le criminel Cecil Rhodes déjà décrit sur cette page, et qui voulait un État mondial et se chargera de créer une ‘élite’ mondialiste.

Herbert George Wells
que j’admirais beaucoup à cause de son imagination en avance sur son temps, est hélas un des promoteurs du Nouvel Ordre Mondial, ou ce qui revient au même : ‘un État-Monde’ et une Méritocratie, et un système élitiste larguant largement le peuple laissé dans l’ignorance ; tout cela dès 1914.

Les Français sont largués, à cause de leur idée attrape-couillon de 1789 : « le peuple souverain ». Le suffrage universel est un miroir aux alouettes, et encore, il n’y a pas si longtemps, le peuple français ne pouvait pas élire son Président de la République par ce suffrage universel. Par exemple le Président René Coty fut élu par un collège de parlementaires, de conseillers généraux, d’élus municipaux. Ainsi autrefois c’était le Parlement qui votait pour élire le Président.

Encore les Anglo-saxons ! Ce sont eux qui ont créés les Think tanks ou ‘réservoir à pensées’, qui ressemblent à de Multiples ‘siècle des lumières’. Bref, ce sont ces groupes qui sont dangereux... parce que leurs idées qui ne sont qu’opinions vont nourrir les politiciens. Une think tank célèbre fut la Fabian Society, dont Annie Besant fut membre. Cette société recruta essentiellement « l’élite de gauche ». Le mot ‘Gauche’ étant une invention remontant à la Révolution de 1789 ; mais la « main gauche » désigne la sorcellerie corrompue et négative.... Donc en politique le terme ‘gauche-droite’ est encore un attrape-couillons !

Ces penseurs de la Fabian Society voulurent créer une troisième voie entre capitalisme et communisme ! Comme déjà écrit ici et sur d’autres pages, ces élites n’y arriveront pas, car il faut survoler le dilemme capitalisme-communisme en posant d’autres problèmes qui les transcendent et les annulent. Or le désordre et la merde sont devenus tels que nous devons reposer l’éternel et cyclique problème, le seul qui vaille de dépenser de l’énergie et déjà écrit plus haut : « Qu’est-ce que l’être humain ? »
Il me semble invraisemblable qu’Annie Besant est fait partie de la Fabian Society, car cet institution a créer la plus grande école d’économie d’Angleterre et du monde en 1895 : la London School of Economics. Horreur !!! c’est là qu’on mélange pouvoir politique et pouvoir économique... Le Président Kennedy est issu de cette école !

Ne jamais oublier que les anglo-saxons sont les champions de l’organisation (sous le regard du premier Grand administrateur de ce monde : Satan). Ce sont les maîtres de l’organisation, j’ai déjà donné un simple et petit exemple avec le studio de Paul Grimault : Les équipes du studio de Grimault, les Gémeaux, ne s'en sortaient pas ; il fut fait appel à un américain pour réorganiser le travail ; or par des témoignages multiples, et aussi des critiques en forme de moqueries, nous connaissons la taylorisation des célèbres studios Disney, devenu l'empire et ogre médiatique aux dents et aux tentacules si longues.
Alors question universités et enseignement les anglo-saxons en connaissent un rayon ! La preuve, ils colonisent toute la planète... Qui dit organisation et enseignement dit hiérarchie (la fameuse pyramide avec l’œil au-dessus), et donc « ascension sociale », mais dans le sens capitalisme ou fric...

Un autre ‘siècle des lumières’ est la Table Ronde ou ERT (European Round Table) lequel n’est pas constitué de ‘philosophes’, mais de vulgaires entrepreneurs en mercantilisme.

Voir aussi le CFR américain, lui fondé sur « la raison et les faits », encore un héritage de l’invention de l’imprimerie et du siècle des lumières. Walter Lippmann fut un bon killer et partisan du mondialisme. Tout ça c’est la même sphère élitiste, mais une élite uniquement matérialiste.

Un autre killer fut Joseph Retinger, le créateur en 1952 du désormais célèbre groupe Bilderberg, dont on parle beaucoup sur Internet mais jamais à la radio. Ce Retinger est une pièce du puzzle mondialisation.

Voir le site des archives officiels européennes http://www.ena.lu la ‘référence multimédia sur l’Europe’.
Encore un killer : Richard Nikolaus de Coudenhove-Kalergi, le créateur de la Pan-Europe. Un killer, parce que ‘Docteur en philosophie’. Le but de cette institution était d’empêcher les guerres, une sage décision, mais ensuite ? et bien c’était l’arbre qui cachait la forêt : créer une Europe s’intégrant dans un cadre mondial ; une Europe fédérale dans un monde fédéral (fédéral : sens de alliance, encore un mot remontant au siècle des lumières). Cette Pan-Europe est financé au départ par la fameuse banque juive-allemande Warburg, à l’origine entre autres de la finance de la révolution de 1917 en Russie.

Un autre killer : Jean Monnet, appelé le ‘père de l’Europe’ ! Lequel aurait cité : « Nous ne coalisons pas des États, nous unissons des hommes. » et « La modernisation n'est pas un état de choses, mais un état d'esprit. » Voilà un homme qui fait de la religion en creux, comme le communisme, c’est aussi simple. Car le communisme ne fait que conduire à ses dernières conséquences logiques le règne de l’OPINION, aboutissant à une religion en creux, au renoncement volontaire de l’être humain à sa liberté propre. Personne n’est plus sectaire qu’un libre penseur rationaliste qui ne connaît que l’opinion, parce que toute idée tenue pour ‘vérité’, à tort ou à raison, constitue un dogme et en joue le rôle, comme tous les killers cités ici et ailleurs, dont Aristote. Or, les opinions, si proches qu’elles soient, sont toujours contradictoires par quelque côté ; elles ne peuvent être tenues, légitimement, que par des hypothèses de travail analytique de la pensée, du mental, en vue de la synthèse ; sans oublier que la synthèse n’est en aucune façon un jeu de puzzle, une addition, un sommet, qui consisterait à emboîter l’un dans l’autre les résultats analytiques. C’est pourtant cette erreur qui conduit à la confusion du général et de l’universel.

Comme la maffia, l’Europe, la mondialisation et autres conneries de fédérations, et de think tanks, IL S’AGIT DU CONTRÔLE DU MARCHÉ, de la merde, du fric ! C’est cela le rôle du Grand Administrateur Satan et de ses esclaves les élites de la merde.

Mondialisation = Banques, et qui se tirent dans les pattes : « unité dans la diversité » à été détourné dans le matérialisme. L’Allemagne veut jouer l’impérialisme européen, ce que deux guerres lui ont refusé ! Favoriser la circulation entre frontière en « détricotant » les frontières pour créer des ‘euro-régions’ style départements français, mais en grand, pour créer des entités artificiels qui dépendront de Bruxelles. Cela aboutira au démantèlement des États. Vers 2018, une monnaie planétaire : le Bancor, pour banque centrale mondiale. Autre nom de merde : le Phénix.
Créer une monnaie planétaire avec des blocs continentaux.

En résumé : Cette mondialisation ne marchera pas, simplement parce qu’elle n’est pas naturel ! Mais avant d’arriver à la PAIX, que de souffrance... On ne peut pas mondialiser des nations, ça correspondrait à vouloir construire un seul paysage sur la Terre ! Ainsi on peut se rendre compte que des plantes nées sous un climat et sur l’orientation d’un terrain ne pourrons pas vivre sur un autre terrain et un autre climat ! Mais le Nouvel Ordre Mondial parle en de nombreuses occasions d’eugénisme, et donc de façons plus ou moins cachées de manipulations génétiques, ce qui indiquerait une tentative de maîtriser la Nature. Alors il y a vraiment de quoi s’inquiéter, car la Nature, c’est NOUS TOUS !
 
[Références à la conférence de Pierre Hillard à Toulon en 2010]

M. R.
 
 

Dernière mise à jour : 13-12-2010 02:53

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >