Accueil arrow JDramas arrow Dramas hors du Japon arrow Schizophrénie et Legend of the Seeker
Schizophrénie et Legend of the Seeker Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 15-12-2010 01:13

Pages vues : 2494    

Favoris : 172

Publié dans : Sommaire JDramas, Sommaire Dramas hors du Japon

Tags : Contes, Dragons, Esprit, Fantastique, Films, Légendes, Merveilleux, Magie, Nature, Pouvoir, Sadisme, Télévision, Tortures, Yôkai

 
craigtimecover-300.jpg
 
Schizophrénie et Legend of the Seeker
 
 
 
Le sadomasochisme au service du pouvoir et de la fabrication de robots humains : programme Monarch, MK Ultra ou lavage de cerveaux avec l’aide du criminel « psychiatre » Ewen Cameron.
C’est ce que décrit la série américaine et australienne Legend of the Seeker. Faire souffrir une personne pour qu’elle accepte ce que lui ordonnera son tortionnaire. Ewen Cameron faisait souffrir ses patients à l’aide de drogues, de privations sensoriels et d’électro-chocs (tortures modernes avec la chaise électrique et autre taser ou pistolet à impulsions électriques).
 
Dans cette série superbe d’ailleurs, interrompue à la fin de la deuxième saison, probablement pour son aspect trouble de programmation humaine et son aspect gore sans sang, un comble ! (production Disney oblige), nous avons à faire principalement à des femmes « Inquisitrices » (des Confessors), qui lorsqu’elles ‘confessent’ une personne, cette personne reste leur esclave jusqu’à la fin de sa vie. Par ailleurs chez les « méchants » de service, d’autres femmes habillées de cuir et muni d’une sorte de godmichet « électrique » (symboles du fantasme sado-maso), ressemblant fort aux matraques de la police... et qui peuvent torturer des personnes pour en faire des « soumis » ou robots à leurs ordres (on appelle ça ‘éducation’). Donc on peut comprendre que peut-être au bout de deux saisons la série fut stoppé net, surtout co-produite par Disney ! (avec ABC Productions).
Je ne connais pas l’auteur de l’histoire, mais cette série est une adaptation des ouvrages de Terry Goodkind : « L’épée de la vérité ».
Mais à voir la page d’accueil du site de Goodking on peut sentir une pointe de sorcellerie à odeur de cuir et de chaînes et d’esclaves qui se cachent dans les coins... Ce genre d’histoire fait partie du thème de la Fantasy : le merveilleux qui se passe avant sa destruction par l’invention de l’imprimerie et de la langue écrite. Le merveilleux peut aussi choquer, d’où : magie, angoisse peur et crimes, mais le thème est immense car issu de l’imagination et les variations en sont indéfinies. Forum de Terry Goodking, en anglais, dont on peut voir qu’il y a beaucoup de visiteurs, ce qui se comprend tant le thème de la Fantasy est riche.
 
 
 
 
J’ai aimé Legend of the Seeker, surtout la première saison ; je fus déçu par la deuxième, car trop mal dosé, sans réel lien, ou plutôt la trame est macabre voir quelconque : opposition guerrière du monde des morts avec celui des vivants ; comme si les morts étaient des extraterrestres voulant bouffer de la chair fraîche humaine... Je sens un bâclage dans l’écriture des scénarios. D’ailleurs des gens reprochent l’adaptation non réussit et trop mal tournée des livres de Goodkind. De plus les bagarres pour pimenter l’affaire n’arrange rien et les trois acteurs principaux y perdent de leur jeux de comédien, qu’ils maîtrisent d’ailleurs fort bien. Certes le héros masculin Richard Cypher, dont Graig apporte la vie à l’écran, manque nettement de quelque chose dans la saison deux de la série télé ; peut-être n’est-ce pas le cas dans les romans. Cependant Graig Horner est attachant, pareil pour sa compagne et pour le « sorcier du Premier ordre ». Dans cette deuxième saison on trouve beaucoup de surenchère de magie négative et de trucages style Barnum ou train fantômes de fêtes foraines. Bref, beaucoup de mauvais goût.
Je pense qu’il y a une erreur, soit de la part des producteurs, soit de la part de Terry Goodkind, d’avoir laissé aller la série sans un contrôle ou un sérieux choix d’orientation défini à l’avance. La préparation de la série n’a pas été suffisamment effectuée. Certes il y a de beaux costumes, quoique souvent fort loin de ceux du Moyen-Age, dont il existe pourtant de nombreuses représentations, et surtout souvent un laissé allé dans le casting des rôles lointains ou qui ne font qu’un épisode, et dans les chevelures vraiment trop contemporaine ! Les postiches ça existe !

Mais comme tous les fans de cette série intéressante et soignée, avec des paysages extraordinaires, je suis triste de son arrêt à la fin de la seconde saison ; car il y a réellement un créneau à prendre dans ce genre ; et d’ailleurs la série britannique MERLIN y réussit brillamment. Seulement il faut du soin dans l’écriture des scénarios, de la cohérence et de la retenue malgré l’aspect fantastique ; et des moyens pour ne par faire ringards dans les effets spéciaux, les décors et les costumes, plus la figuration souvent importante malgré l’aide par le trucage numérique.
Je regrette aussi pour Graig Horner, car il a quelque chose et du charme, un certaine naïveté, et un enthousiasme communicatif. J’espère le voir prochainement dans un film ou une série de qualité comme Legend of the Seeker.
 
M. R.
 
 
 
Traduction Google de la page du forum.
Source : http://news.tvstar.com/Article/511

Craig Horner discute de la fin de Legend of the Seeker

Il est temps pour les fans de Legend of the Seeker d’avoir des larmes qui coulent. La finale de la deuxième saison sera diffusé ce week-end dans la syndication de première diffusion et - selon la star de la série star, Craig Horner - il sera presque certain de représenter la finale de la série.

« Il y a eu un petit sentiment (que la fin était proche), » a dit Graig Horner (TV Star.com) cette semaine  lors d’une interview exclusive. « Nous avons un peu découvert vers la fin de la deuxième saison que certains de nos investisseurs ne serait pas là pour la troisième fois. Cela a créé un peu d’une certaine agitation parmi nous à cette occasion, j’ai essayé de passer les deux dernières mois, juste au cas où, faisant le tour à chaque endroit, nous sommes allés pour s’imprégner de ce paysage et tout ce qui concerne ce sujet, chaque personne, chaque arbre, chaque plante, un animal, on trouve tout à Auckland. J’étais comme, ‘Si cela est vrai, si elle ne va pas, alors je vais vraiment pas manquer ce lieu, parce que je l’aime vraiment’. « Il y avait donc un peu de cela, et je suis heureux, je l’ai absorbé pendant que j’étais là-bas. »

Horner et sa compagnie avait déjà enveloppé « Tears » quand le mot lui est parvenue dans sa ville natale de Brisbane, Australie - lorsqu’il se promenait pour acheter une tasse de café - que Legend of the Seeker ne reviendrait pas. Horner a été attristé, bien sûr, et déçu, pour ne pas mentionner qu’il se retrouverai tout d’un coup sans emploi. Mais la première pensée qui l’a frappé après avoir entendu les nouvelles étaient : il n’y aurait aucune chance de dire un adieu propre à ses co-stars et à l’équipe. La fête de fin de la saison deux avait déjà eu lieu, et si nombreux ils furent a penser qu’ils se réunissaient ensemble pour la dernière fois, ils devaient se rendre compte que c’était finit. Horner le dit très succinctement quand il a noté : « Il n’y avait pas de Goodbye, Seeker ».

Lorsqu’il est devenu évident que ‘Tribune Station Groupe’ ne soutiendrait pas une troisième saison, les dirigeants de la société de production de l’émission ont fait de leur mieux pour la production de Legend of the Seeker en d’autres endroits de production, et évidemment en vain. « Toutes les têtes se dirigèrent vers Syfy », a dit Horner. « Man, je voudrais qu’ils me disent. Je serais allé là-bas. Je les aurais charmé. J’aurais charmé le pantalon large d’entre eux. Je serais allé. Allez, les gars, comment pouvez-vous laisser ce spectacle nouveau ? Je vous ai montré tous les commentaires sur Internet. Je suis allé, ces gens veulent voir ce spectacle nouveau. Je l’ai fait, mais ils ne m’ont pas écouté. Mais ils ont vraiment essayé. Ils sont allés plus. Ils ont arraché tous les faits. Ils ont tiré un grand nombre de résultats sur Internet. Malheureusement, les résultats sur Internet ne parle pas de l’argent aux chefs des studios. Ils pourraient faire beaucoup, il a beaucoup de fans téléspectateurs, mais pour la saison trois, ils vont simplement télécharger à nouveau. » Donc, je pense qu’ils ont vraiment essayé. Je ne peux pas dire qu’ils n’ont pas fait. Je sais qu’il y a eu d’autres, mais je sais qu’ils avaient des réunions à la chaîne Syfy. »

Pendant ce temps, la simple menace d’annulation envoyé de la base par le studio Disney à fait passer à la vitesse supérieur les groupes qui désiraient sauver leur série adorée. Ils ont fait pression sur ABC Studios et Walt Disney Company et la chaîne Syfy. Ils ont recueilli des fonds et ont sorti une publicité coûteuse dans un journal spécialisé Hollywood (Variety). « C’était génial », a dit Horner chaleureusement. « J’ai été très heureux. Ils étaient si gentil, si doux. J’ai été tout à fait pour. Les gens venaient avec de grandes idées, comme Syfy. Ils ont été en citant la BBC, disant qu’ils pourraient l’exécuter entre Robin des Bois et Doctor Who. Ce serait parfait. Comment cela serait-il ? Mais je ne sais pas. Si elle ne va pas encore, il ne va pas de nouveau, mais au moins nous savons que nous avions une grande communauté, et que nous avions Legend of the Seeker encore là pendant un moment. »

Legend of the Seeker vivra dans les livres de Terry Goodkind. Et sûrement Graig Horner et ses co-stars, y compris Bridget Regan, Bruce Spence, et Tabrett Bethell, vont faire le tour sur le circuit de convention Science-fiction/Fantaisie encore florissante. Mais, dans l’intervalle, il y a quelque chose dans le choix des mots de Horner - « Si elle ne va pas à nouveau ... » - Qui semble laisser une lueur d’espoir que peut-être, peut-être le spectacle n’est pas mort, mort, mort. Et les promos de « Tears » ne se réfèrent à elle comme un épisode de la saison, pas un épisode de la série. Alors, y a t-il aucune chance ? Si les fans tentent d’essayer ? « Je ne sais pas », répond Graig Horner. « Je ne peux vraiment pas dire cela. Ma mère pense que ça va aller de nouveau. Elle m’a envoyé un message ce matin en disant : « Big annonce. Elle est un peu une voyante. Elle aime à penser qu’il sera (de retour), mais qui sait ? »

(Note du rédacteur : pour les dernières nouvelles de Horner, soyez à l’affût la semaine prochaine que TV Star dirige notre interview en deux parties avec Horner - avec les questions fournies par vous, nos lecteurs...)

 
 
seekr1.jpg
seekr10.jpg
seekr12.jpg
seekr13.jpg
seekr14.jpg
seekr16.jpg
seekr17.jpg
seekr3.jpg
seekr4.jpg
seekr5.jpg
seekr6.jpg
seekr7.jpg
seekr8.jpg
seekr9.jpg
 
 

 
 
 
 

Dernière mise à jour : 15-12-2010 02:16

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2014 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >