Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Majeur et Vacciné
Majeur et Vacciné Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 06-01-2011 22:16

Pages vues : 4631    

Favoris : 426

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Anarchie, Argent, Banques, Chaos, Communisme, Crimes, Dieu, Démocratie, Dictature, Église, Esprit, Inquisition, Instant, Justice, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Mots, Nature, Nourriture, Opinion, Paix, Paroles, Pouvoir, Prisons, Rien, République, Sagesse, Sexe, Supplices, Synarchie, Terreur, Tortures, Travail, Vaccins

 
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
 
Majeur et Vacciné

Pourquoi dépenser de l’argent pour faire votre arbre généalogique ?
Faites de la politique et vos adversaires s’en chargeront. (Mark Twain)
 
 
 
Oui, encore merci au killer Louis Pasteur, car les pouvoirs économico-financiers qui poussent à la vaccination et à la sacro-sainte « responsabilité » donnent « droit à la parole » à l’âge adulte. C’est là qu’il faut tenir sa parole... puisqu’on devient « responsable »...
D’ailleurs le mot « responsabilité » colle avec « personnel », « individu », « propre », ce qui aboutit au LIBÉRALISME si cher (argent) au siècle des lumières.
 
Alors ces mêmes pouvoirs économico-financiers devenus hélas adultes, se permettent de prendre la parole pour édicter des règlements à n’en plus finir, pour cela ils utilisent la propagande, en d’autres mots, ils sont des boni-menteurs, et veulent qu’on les suivent « à la lettre » (encore un coup de l’invention de l’imprimerie et de la « raison » cher aux siècle des lumières), on appelle ça aussi : « la conformité », ou encore « la norme ». Louis 14 fut un normalisateur, en inventant l’Académie française pour régenter « les bonnes mœurs » et le bon parler. Aussi, un conseil de Mark Twain aux politiciens : « Dans le doute, dites la vérité ».
Ainsi les textes sont ‘fixes’ et donc mort, et ont les bombarde de « solennels », voir par exemple les écritures en justice et actes de notaires... Voir aussi ce qu’on fait de certaines périodes de l’histoire, la seconde guerre guerre mondiale, où des règles imposent leur censure et carrément l’inquisition, sur de grandes zones d’ombres profitants aux vainqueurs. Mais surtout les politiques ne tiennent jamais leur parole, ils lancent des mots/maux jamais suivit par des actes, ou sous forme de « poudre aux yeux », comme la révolution de 1789, qui pourtant fut source d’horreurs sans nom, y compris jusqu’à la Sainte Russie avec le communisme. « Il est curieux que le courage physique soit si répandu en ce monde et le courage moral si rare » écrivait Mark Twain. Les écrits « solennels » servent à établir le pouvoir et légitimer le contrôle a exercer sur le peuple : contrôler les services encore publiques comme les impôts et autres fonctionnaires.
Le politicien boni-menteur en Occident est issue du monde gréco-latin, alors il en connaît un rayon sur les ergoteries de la propagande, privilégiant la dialectique. « Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les sacrés mensonges et les statistiques », écrivait encore Mark Twain.
A propos de norme, le plus terrible c’est le nom de la religion russe : l’orthodoxie, qui vient du grec doxa (opinion, droit). Un comble et un piège pour une religion à cause du mot opinion... dont celui du dogme, on dit parfois : « orthodoxie tatillonne ».
Oui, même en pseudo-démocratie et pseudo-république, contre-dire n’est pas bien vue... on a intérêt à suivre les é-dits (édits) de ces autorités, sans contre-dire. Souvent maintenant on parle « d’abus de langage » à propos des merdes actuelles : 11 septembre 2001, Israël et le sionisme, la montée de l’islamophobie, Sans compter toujours celle de l’homophobie qui remonte à la naissance de notre ère dite chrétienne. Le sionisme pratique l’abus de langage en collant toutes critiques contre Israël et sa colonisation du monde, par l’étiquette si commode depuis la seconde guerre mondiale de : anti-sémite.

Notre caractère, comme ceux de l’imprimerie, nommés aussi fontes ! et une fonte c’est lourd... comme l’ego (et le fond est attiré par la pesanteur ou gravitation) ou polices... de lettres, qui sont (son) notre signature, d’où l’étude de la graphologie.
Alors depuis l’invention de l’imprimerie on se croit « majeur et vacciné », et responsable... Bizarrement il n’existe toujours aucun vaccin contre la lèpre.
Ainsi le vaccin est un poison qui affaiblit le système immunitaire et contribue à aggraver les problèmes de santé, et particulièrement les maladies neuro-dégénératives. Les anticorps ne sont que la marque de l’agression, pas de la protection... ce serait trop beau ! Comme tout est vivant, nous n’avons pas à faire la guerre contre les microbes inventée de toute pièce par Louis Pasteur qui faussa ses résultats.
Un peu avant ce fut pareil avec l’imprimerie et ses « polices » de caractères : la littérature, la science, la philosophie, le droit, la religion sont fondamentalement des artifices humains qui procèdent de l’écrit. Et c’est uniquement grâce à eux que nous nous représentons le monde et nous-même.
Oui effectivement, comme dans le film MATRIX, nous n’habitons pas vraiment le « vrai monde », mais uniquement celui que nos propres conventions représentent. C’est parfaitement et si justement illustré par le film des frères Andy et Larry Wachowski. Alors on se bombarde de « peuple civilisé » (si vil ou habitant des villes)

La Matrice est donc le langage de l’écrit, le monde sur papier, l’Esprit enfermé sur le papier comme dans les « religions de l’écrit ».
C’est Descartes qui est le grand responsable de la croyance « scientifique » voulant à tout prix faire tenir les choses de la conscience dans le cerveau d’un individu : Cogito ergo sum (je pense donc je suis). Alors depuis le siècle des lumières c’est le mental ou intellect qui dirige le monde, la RAISON résonnante comme un tambour guerrier. Ce même Descartes qui estime que les idées sont de pures inventions de l’esprit, donc du cerveau d’un individu, au point qu’il postule un dualisme corps et esprit. Dans ce sens et en comparant avec Ramana Maharshi, oui le corps n’est qu’un véhicule. Descartes reconnait que des idées peuvent lui venir « du dehors ».

De toutes façons des études actuelles ont montrées qu’on ne peut pas séparer génome et environnement dans une naissance, tant les deux sont liés, ce qui paraît évident, la vie est une adaptation et un mouvement permanent et forme un ensemble.

Le marxisme issu de 1789 affirme que la connaissance (cogito à la Descartes) et la conscience sont des PRODUITS et non des causes de l’activité humaines ; alors on comprendra mieux l’imbécilité de la « propriété intellectuelle » et la « religion à l’envers » décrite par Jean Coulonval dans son livre : Synthèse et Temps nouveaux.


La règle et ou le bâton

Dans notre société aseptisée par Louis Pasteur, Sigmund Freud, Albert Einstein et autres Bernard-Henri Lévy, société majeur et vaccinée, sécurisée, il est normale de parler d’éradication, de microbes et de délinquants, de PROPRETÉ et de PROPRIÉTÉ intellectuelle ! d’où l’allusion au Karcher de l’élu imbécile Sarkozy à propos de sécurité dans certains quartiers. Propreté et propriété ont le sens de « Ce qui appartient à » (en propre, du latin proprius). Vive la sainte autonomie... et le libéralisme...

Les idées de Descartes lui ont-elles été soufflées par un démon (démon familier) ? par ce brave Lucifer ? Cette Église chrétienne qui emmerde tout le monde à séparer le bien et le mal, car à vouloir faire le bien on fait aussi le mal... et l’inverse. Cette terrible religion chrétienne qui persiste aussi à si distinguer le haut et le bas ! Tomber malade... donc la bouffe des poisons de Big Pharma... la Faute, la chute (to fal  = tomber). Par contre « monter au ciel » la chrétienté connaît très bien, soit avec une échelle, soit avec un quelconque vaisseau (aller vers l’eau ou O-rigine).

Comme déjà écrit, le passage du langage oral au langage écrit nous a fait perdre le MERVEILLEUX, d’où le vaste recours aux drogues légales ou illégales, ce qui est pareil à notre époque ! et le passe au libéralisme, pour aussi compenser. A partir de la Réforme, science et religion étaient aussi étroitement liées que le génome et l’environnement, avant d’être divisé sous l’influence du siècle des lumières, puis du 19è siècle au court de l’industrialisation de la société.

[Dessin en haut de page : Pasteur en 1845]



M. R.



Ah ! Big Pharma des Couilles en or, avec Sanofy et l’institut du killer Louis Pasteur et compagnie : On vous le dit : « Il n’y a aucun effet indésirable », alors faite vous piquez ! comme votre chien et votre enfant (à partir de 24 mois). C’est sans danger. C’est pour la prévention, pour vous et la nation (les autres et le fameux ‘bien commun’). Comme ça vous êtes res-pon-sa-ble. En plus vous êtres condamné à un rappel, c’est tout bénéfice pour Big Pharma, comme le crédit et l’usure. Par exemple dans la vidéo ci-dessous, à Canne la messe à lieu tous les mercredi. Pour la grippe, apportez votre hostie, les autres vaccins c’est la paroisse qui les fournit.
 
 
 
 
 
 
 
Vaccinations, chimie indésirable. Les carnets de laboratoires du killer Louis Pasteur étaient des traficotages. Col de l'utérus et infection : vaccination propagandiste et mensongère. La maladie est réversible de façon naturelle, et n'a aucun besoin de poisons de Big Pharma qui vont avoir des répercutions sur la descendance... puisque ça touche la sphère génitale. (Voir le Distilbene et sa toxicité)
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 06-01-2011 22:53

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >