Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Cancer de la Terre : LA FINANCE
Cancer de la Terre : LA FINANCE Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 08-02-2011 20:56

Pages vues : 1626    

Favoris : 140

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Anarchie, Argent, Banques, Chaos, Communisme, Démocratie, Dictature, Dieu, Église, Esprit, Europe, Inquisition, Justice, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Monarchie, Mondialisme, Opinion, Politique, Pouvoir, Prisons, République, Sexe, Supplices, Synarchie, Terreur, Tortures, Travail

 
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
 
Cancer de la Terre : LA FINANCE
et juste derrière : le drame de L’ÉNERGIE
ce qui forme une seule et MÊME CHOSE


Nous ne sommes pas des patates dans un sac (la planète)
Nous sommes des êtres humains
 
 
 
Ne pas oublier, les intellectuels genre philosophes sont des êtres fabriqués comme nous tous.
Il n’existe pas de ‘pensée prolétarienne’ comme le prétend le marxisme. Non, il y a le peuple d’un côté et de l’autre les penseurs, les faux élites, les intellectuels genre ceux du siècle des lumières, qui ont entrepris de faire avaler au peuple la pilule d’un système philosophique qu’ils ont pondu. Depuis 1789 nous sommes dans la tête de ces intellectuels, y compris dans celle du si funeste Aristote.

Le mot ÉLITE (les ÉLUS) ne veut absolument plus rien dire à notre époque, car il se résume à des groupes de personnes qui ont un gros compte en banque et qui exploitent leurs frères et sœurs humains. Les ÉLUS ne sont plus que des marionnettes au comportement et aux cerceaux d’incapables, pardon, aux cerveaux d’incapables.
Nous sommes dans l’ère du Kali-Yuga ou du Dark age, qui est sous le règne du binaire (comme le bien et le mal, la dualité), une société en deux classes : les ÉLUS (qui peuvent tout se permettre), et les ESCLAVES (les profanes contre lesquels tout est permis). C’est aussi simple que cela.
Donc l’ÉLITE EST DEVENUE CRIMINELLE. Ce n’est qu’une caste de meneurs sans aucune retenue, sans connaissance, sans noblesse (dignité et grandeur de la qualité humaine), et sans aucun cœur, profondément égoïste, mensongère, vaniteuse et imbécile ; des privilégiés pourris qui s’en mettent plein leur compte en banque. Donc l’élite actuelle qui devrait apporter de la lumière au peuple, ne lui renvoie à la gueule que de la merde et de la pourriture la plus corrompue.
L’élite actuelle est véritablement un magma d’apprentis sorciers déjà emportés par le déluge au déchaînement duquel ils ont travaillé de toutes leurs forces ; ce n’est pas le peuple le responsable, ce sont les « dirigeants », maintenant les banquiers... Et tous ces criminels jouent sur la sensibilité la plus basse du peuple, la plus manipulable...

Free Image Hosting at www.ImageShack.us

Mais s’il n’y a plus d’élite à trouver dans le peuple, là encore c’est la faute des pouvoirs criminels : un élu ne s’improvise pas, surtout pas avec le dogme malsain du suffrage dit improprement « universel » alors qu’il n’est que général, n’est-ce-pas Monsieur Sarkozy. Donc pas d’élu et encore moins d’élite disponible pour 2012, c’est simple, à moins d’un miracle !
Ainsi, plus nombreux seront les êtres humains « mis au courant », et plus le vivier source de potentiels élus sera important, facilitant la QUALITÉ du choix final. Une élite se crée avec des moyens humains, on ne la laisse pas se créer au fil de l’eau et grès des circonstances où des familles bourgeoises pouvaient faire donner un enseignement supérieur à leurs progénitures. L’enseignement doit être ouvert et surtout la valeur spirituelle hautement encouragée : « mieux vaut une tête bien faite qu’une tête bien pleine... »

Une civilisation doit être le reflet du cosmos. « L’Homme est la mesure de toutes choses » écrivaient les Anciens. Aujourd’hui l’élite du diable pratique l’inverse : elle fait enseigner avec un zèle digne des meilleures agences de publicités, que « l’Homme doit être mesurer par les choses ! », c’est-à-dire qu’il est réduit à un numéro et à une marchandise. Il est réduit à un consommateur : la vie du sensible entre l’instant de la naissance et l’instant de la mort. C’est : Circulez ya rien à voir !
 
 
 
Le cancer de la planète est le monde de la finance. Cette même finance en compagnie des franc-maçons mentalistes et des bourgeois jaloux de la royauté qui fomentèrent 1789. L’Église de Rome était avec la bourgeoisie, et elle ne l’a abandonnée que lorsque cette bourgeoisie a outrepassée les doctrines de l’Église en la renversant en 1789. Donc d’une certaine façon la papauté a toujours été du côté démocratique : guelfe (ancien nom de la démocratie nous explique Grasset d’Orcet dans Œuvres décryptées, partie : Évolution pontificale).

Déjà Émile Zola dénonçait cette dictature des familles Rothschild et Rockefeller et compagnie et de leurs industries dans son roman Germinal, avec les patrons esclavagistes d’une mine de charbon. Ainsi on entre dans l’organisation sociale qui entend faire prévaloir le bien général sur les intérêts particuliers, au moyen d’une organisation opposé au libéralisme. C’est une variante du communisme et une mouture de 1789.

Normalement l’intérêt du bien général n’a le monopole ni de la république ni de la monarchie, il prévaut sur les deux, même au temps de Pharaon, peux importe la forme de gouvernement ! Même le nazisme promettait le bien général, le stalinisme aussi. Mais cette forme de politique, qui est le sens même du mot ‘politique’ : un gouvernement qui connaît l’être humain et est donc de l’ordre du qualitatif, n’a pour but que de s’occuper de la qualité de la vie dans le pays. La politique, aussi bien dans une république que dans une monarchie n’aura pour but que de préserver son domaine et de maintenir en dehors du pouvoir du pays la « féodalité financière », si tant est qu’elle existe encore dans quelques temps. Car cette actuelle dictature financière ronge le monde totalement, il n’y a plus que cela qui compte ! et c’est ce dicta économique qui façonne les États, peut importe qu’il y ait une monarchie ou une république ou une dictature... On voit ce qu’il se passe avec la Tunisie et l’Égypte vis-à-vis des pays riches comme la France et les États-Unis en ce début d’année 2011. La France était parfaitement au courant des rapines et pillages de la Tunisie par son dictateur de dirigeant ! Pareil pour l’Égypte...

L’intérêt général était non seulement présent au temps des Pharaons, mais également au Moyen-Age dans la féodalité, la Coutume de Bayonne ( vers 1273) déclare : « Le peuple vient avant les seigneurs ; ce sont les plus petits qui plus nombreux que les autres, désirant vivre en paix, créent les seigneurs pour contenir et battre les forts et sauvegarder les droits de chacun, pour que tous puissent vivre selon leur condition : le pauvre avec sa misère et le riche avec son luxe. La populace s’est soumise à un seigneur, lui a donné ce qu’il possède. C’est en témoignage de cela que le seigneur devrait prêter serment à ses sujets ».
Au début du Moyen-Age chaque seigneur avait droit de faire la guerre et de conclure la paix, c’était un peu ‘chacun pour soi’ ou un début de libéralisme ; il y fut mit fin par un début de mondialisation : le pouvoir central, monarchique, assuré par Louis IX (1226-1270). Si les multiples seigneurs ne s’étaient pas querellés, le pouvoir central était inutile !
Mais tout est totalement imbriqué, on ne peut pas tout couper en dualité : droite et gauche, Soleil et Lune, etc. voir le tableaux plus bas. L’unité dans un groupe de dirigeants ou dans un pouvoir central est une arme à double tranchant : quand c’est le meilleur on obtient une harmonie fragile ; quand c’est la pourriture qui gagne on obtient une tyrannie ou une dictature ou un totalitarisme durable ! La corruption du meilleur est la pire des corruptions... Corruptio optimi pessima. C’est pourquoi même les dictatures ou le fascisme se disent « démocratiques », comme Israël !
J’en veux pour preuve tout ceux qui veulent faire du TOTALITARISME, les philosophes et autres ‘ismes’, ceux qui veulent imposer à l’ensemble, réunir la droite et la gauche, comme les franc-maçons genre Grand Orient de France, comme la révolution de 1789 à voulue faire (le solaire et le lunaire comme sur le tableau ci-dessous), ce qui a donné le communisme, le nazisme (socialisme) ; et ils se disent tous « démocratique ». Vous réunissez le pôle plus et le pôle moins du courant électrique sur plusieurs prises murales, vous avez alors un formidable court-circuit dans votre quartier ! parce que la puissance aura vaincu plusieurs malheureux fusibles et disjoncteurs (expérience réelle effective).
Le problème est que la vérité toute entière ne peut pas consister en un puzzle de vérités partielles cueillies un peu partout à la façon binaire et additionnelle. Le Tout est autre chose et plus, que le total des parties. Tant qu’on ne pourra pas sortir du plat schéma euclidien ou en deux dimensions et de sa géométrie : passé, Instant, futur, ce sera la guerre ; car avec les idées, les mots/maux, les phrases et la syntaxe et la grammaire, nous sommes prisonnier de la chronologie tueuse ; et on a plombé tout ça encore plus avec le passage au langage écrit avec l’invention de l’imprimerie.

Alors existe-t-il LA religion ?

« N’importe quel gouvernement est d’autant plus utile que sa direction a plus d’unité, ainsi la royauté est meilleure que l’aristocratie et l’aristocratie que la république. Inversement un gouvernement est d’autant plus nuisible que sa direction a plus d’unité. Donc la tyrannie est plus nuisible que l’oligarchie, et l’oligarchie [Note : comme celle de la France actuelle] que la démocratie », écrivait Saint Thomas, cité par le docteur A. Stocker dans son livre : Folie et Santé du Monde.

Le mondialisme ne date pas d’aujourd’hui, comme le rappel Pierre Hillard. Le pouvoir rêva toujours d’un « royaume universel », réunissant sous la direction d’un seul (ou un petit groupe ?) tous les peuples de la Terre. Jusqu’à ces derniers temps cela ne fut jamais réalisé, comme en témoigne la succession discontinue dans le temps et l’espace des royaumes et empires les plus divers. Même les plus grands et les plus puissants n’ont eu qu’une bien courte durée de vie : dès que ces constructions de main d’être humain atteignaient le point culminant de leur puissance et de leur gloire, le ferment de dissolution qu’elles portaient en elles les démolissaient (n’est-ce pas les États-Unis ! et Israël !).

Tous les royaumes et empires du monde partent du religieux, ce qui sembla parfait et harmonieux malgré l’imperfection de n’importe quelle religion. Mais au fur et à mesure que le pouvoir temporel grandissait, il prenait et surtout se donnait de l’importance : ses dirigeants grisés par le pouvoir négligeaient de plus en plus la vraie source... « C’est le reflet sur le plan social de la « rigueur » de la raison raisonnante du plan individuel qui, elle aussi, se mettait à maltraiter sa « mère Intelligence », dès qu’elle avait voulu s’en affranchir », écrit le docteur A. Stocker.
Dans l’antiquité romaine, dans la mesure où la religion se « laïcisait » la grandeur de l’empire se mit à chanceler. Son effondrement fut chose accomplie le jour où les empereurs devinrent eux-mêmes des « dieux ». Dans le Moyen Age chrétien aussi, dès que le pouvoir temporel s’attaqua au pouvoir spirituel le plus authentique incarné par la papauté, l’ordre social en devint profondément troublé. Voir ce qui se passe à la Guerre de Cent ans et au début de la Renaissance.

Il n’y a plus de démocratie depuis la dictature des familles Rothschild et Rockefeller et compagnie. C’est simple. Car avec 1789 et son libéralisme, ces « affranchissements et débordements » sont uniquement la cause de notre société baptisée si arbitrairement « civilisée », qui a force de cultiver toutes sortes de choses plus dangereuses les unes que les autres, devient de plus en plus riche, enfin un petit groupe de personnes seulement ; les autres étant les esclaves.
De plus avec la sainte « croissance » découlant du libéralisme, ceux qui détiennent les clés du garde-manger estiment qu’il y a désormais trop de monde sur cette planète ; alors ils s’arrangent avec la chimie et les médicaments, et avec la nourriture devenue pourriture ! Bill Gates est un promoteur de ce projet de « réduire » la population mondiale ; il se croit peut-être un dieu avec son gros compte en banque dégoulinant de philanthropie cancéreuse cache-impôts et non sincère.

Il y a longtemps que nous ne sommes plus civilisés ! depuis le passage de la langue parlée à la langue écrite ! les institutions sociales valant ce que valent les êtres humains qui les ont créés. Avec le dicta de la finance, les institutions sociales passent prochainement aux privés et l’être humain est réduit à une marchandise et à un numéro digital.

Enfin, à propos du siècle des lumières, que je cite si souvent, et pour cause, car ce serait plutôt le siècle de l'obscurantisme et de la dictature intellectuelle. Voici un fragment d'une lettre de Voltaire (lettre du 1er avril 1766 à Étienne-Noël Damilaville), très méprisante et dualiste. Il est important de connaître ce fait, car ce philosophe sert de modèle à la république française actuelle... Source du texte sur books-google.
« Quand la populace se mêle de raisonner, tout est perdu ».
Voltaire entend par ‘populace’ : les personnes qui n’ont que leurs bras pour vivre (supposée par lui sans cervelle !) Ainsi il doute que « ce genre de citoyen ait jamais le temps ni la capacité de s’instruire ! Ils mourraient de faim avant de devenir philosophes. Il me paraît essentiel qu’il y ait des gueux ignorants ».
Et Voltaire continue en exposant carrément patrons et esclaves :
« Si vous fesiez valoir comme moi une terre, et si vous aviez des charrues, vous seriez bien de mon avis. Ce n’est pas la manœuvre qu’il faut instruire, c’est le bon bourgeois, c’est l’habitant des villes : cette entreprise est assez forte et assez grande ».
Ba merde alors ! heureusement que le peuple a encore la ressource d’échapper à la dictature de la philosophie...

Donc la liberté de pensée au temps de Voltaire n'était réservé qu'à une ÉLITE... Et d'où sort l'élite ? si ce n'est du peuple... à condition de ne pas l'abrutir par le travail et les médias et la même soupe pour tous ou autres genres d'amusements (privation de muses), comme possède le sens de ce mot.

Ne pas oublier que de tous temps, les informations quelles qu'elles soient étaient contrôlées, d'où par exemple la fameuse Langue des Oiseaux pour échapper à la censure et rester totalement libre de ses échanges.

M. R.
 
 
 
 
 
 
SOLEIL - YANG LUNE - YIN
Plein Vide
Souffre Mercure
Or Argent
Ville Forêt
Extérieur Intérieur
Patient - Effet Agent - Cause
Effet - Alarme Cause - Incendie

Solve - Entropie

Perte - Mort

Coagule - Négentropie

Gain - Vie

Mouv. Centrifuge

Divergence Bruit

Mouve. Centripète

Convergence Silence

RELIGIONS

Christianisme

RELIGIONS

Islam

Suc-loi - Sicile

Suce-raison ou

Sois-Sarrasin

Masculin Féminin
Positif Négatif
Repousse Attire
Évolution/endroit Involution/envers
Sec Humide
Rosée Pluie
Sommeil Veille
Crayon Pinceau
Anode Cathode
Expiration Inspiration
Mars Vénus
Quart Quinte

Guelfe (démocratie)

Franc-maçon

Gibelin
Physique Métaphysique
Art Science
Élohistes Jéhovistes

La suite est indéfinie...

 
 

Dernière mise à jour : 09-02-2011 16:50

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2014 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >