Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Contre le monde diabolique actuel
Contre le monde diabolique actuel Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 19-03-2011 18:12

Pages vues : 4237    

Favoris : 397

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Amour, Anarchie, Argent, Banques, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Église, Esprit, Europe, Inquisition, Justice, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Monarchie, Mondialisme, Opinion, Politique, Pouvoir, Prisons, Pyramides, Religions, République, Révolution, Russie, Sagesse, Satan, Sexe, Supplices, Synarchie, Temps, Terreur, Tortures, Travail

 
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
 
 
Contre le monde diabolique actuel

Rien dans le monde n’est sans objet dans ses mouvements, sauf les corps et les âmes des amoureux de Dieu. (Mathnawî, Verset 2800)
 
 
 
Comme l’écrit Djalâl-od-Dîn Rûmî : « Le nid est fait pour l’oiseau et non pas l’oiseau pour le nid ». L’opinion, religieuse, politique, scientifique, imagine un oiseau à la convenance du nid ; un moule à la convenance de la pièce loupée !
« Tant que tu es à l’extérieur, tu ne vois que les vêtements : enlève tes habits et entre, ô mon ami,
Car avec tes vêtements, tu ne peux entrer à l’intérieur : le corps est ignorant de l’âme, les habits sont ignorants du corps ». (Mathnawî, Versets 2771-2772)
Le règne de l’opinion à sa maturation actuelle, prend le masque de l’universel en renversant les rôles : ce sont les accidents qui engendrent les essences. Nous sommes parfaitement entré dans un monde satanique absolu.
 
 
 
Premièrement :
« La vérité tout entière ne peut consister en un puzzle de vérités partielles cueillies un peu partout. Le Tout est autre chose et plus que le total des parties », écrivait Jean Coulonval.
La même chose est dite par Djalâl-od-Dîn Rûmî dans le Mathnawî, Versets 2801 et suivants.

Montrant comment l’amoureux de ce monde est comparable à l’amoureux d’un mur que frappent les rayons du soleil, et qui ne fait aucun effort pour percevoir que l’éclat et la splendeur ne proviennent pas du mur, mais du globe du soleil dans le quatrième ciel ; en conséquence, il met tout son cœur en ce mur et quand le rayons du soleil rejoignent le soleil couchant, il est laissé à jamais dans le désespoir : Un obstacle s’interposera entre eux et ce qu’ils convoitaient.

Les amoureux du Tout ne sont pas ceux qui aiment la partie ; celui qui a désiré la partie n’a pas réussi à parvenir au Tout.
Lorsqu’une partie tombe amoureuse d’une partie, l’objet de son amour retourne bientôt à sa propre totalité.
Lui (l’amoureux de la partie) devient un objet de dérision  pour un autre esclave : il est devenu comme quelqu’un qui se noie et s’est cramponné à quelqu’un de faible.
L’esclave aimé ne possède aucune autorité pour qu’il lui soit attaché : s’occupera-t-il des affaires de son propre maître ou de celles de l’amoureux ?

Versets 2810-2814.
Et si tu dis que la partie est reliée au tout, alors mange des épines : l’épine est reliée à la rose.
Excepté d’un seul point de vue, la partie n’est pas rattachée au tout : autrement, en vérité, la mission des prophètes serait vaine.
Or, étant donné que les prophètes sont envoyés afin de relier la partie au tout, que signifie « les relier », alors qu’ils sont déjà un seul corps ?
Ce discours n’a pas de fin, ô mon ami ! Il se fait tard : conclus cette histoire.


Maintenant la TEINTURE, en la personne du conducteur du pays.


Versets 2819-2824.
Parce que la bienveillance de ce roi bon et sage avait mis son emprunte [Teinture] sur les courtisans.
La disposition des rois s’implante dans leurs sujets : le ciel vert rend la terre verdoyante.
Considérez le roi comme un réservoir avec des tuyaux dans toutes les directions, l’eau [Teinture] s’écoulant des tuyaux comme des hottes dans un moulin.
Quand l’eau dans tous les conduits provient d’un réservoir d’eau pure, chacun apporte de l’eau douce, au goût agréable ;
Mais si l’eau dans le réservoir est saumâtre et sale, chaque tuyau apporte cette même eau.
Parce que chaque tuyau est relié au réservoir. Plonge-toi, plonge-toi dans la signification de ces paroles.

Cela s’adresse directement aux « Grands de ce monde » actuel ! où la teinture est particulièrement infecte...


Notre monde du FAUX et de la FAUX/MORT est exprimé par les Versets 2879-2900 et suivants.


Quoi que dise l’amoureux, le parfum de l’amour s’élève de sa bouche vers la demeure de l’Amour.
2880 - S’il parle de théologie (formelle) cela se transforme en pauvreté (spirituelle) [oui car il y a fixation, et donc prison] : le parfum de la pauvreté vient de cet homme aux paroles douces et enchanteresses.
Et s’il dit une impiété [sacrilège], cela a le parfum de la religion véritable ; et s’il parle avec doute, son doute devient certitude.
L’écume mauvaise est née d’un océan de sincérité, cette écume trouble est causée par une source pure.
Sache que son écume est pure et noble, sache qu’elle ressemble aux reproches venant des lèvres de la bien-aimée.
Dont les reproches désagréables sont devenus suaves pour l’amoureux à cause de la beauté de son visage qu’il désire.
S’il dit une inexactitude, cela semble véridique. Ô inexactitude qui embellirait même la vérité !
Si tu fabriques de la confiserie sous la forme d’un pain, cela aura le goût du sucre, non du pain, quand tu le suceras.
Si un véritable croyant trouve une idole d’or, comment la laisserait-il pour un adorateur ?
Non, il la saisira et la jettera dans le feu ; il détruira sa forme empruntée,
Afin que la forme de l’idole ne soit pas conservée en l’or, parce que la forme fait obstacle et égare (1).
2890 - L’essence de son or est l’essence de la Divinité : l’empreinte de l’idole sur l’or pur est irréelle.
Ne brûle pas une couverture à cause d’une puce, et ne gaspille pas la journée à cause d’une vétille.
Tu es un adorateur d’idoles tant que tu restes asservi aux formes ; renonce à la forme, regarde la réalité.
Si tu es en route pour le Pèlerinage, cherche un pèlerin comme compagnon, qu’il soit hibou, turc ou arabe.
Ne considère pas son aspect ni sa couleur, considère son dessein et son intention [le fond-la-forme dirait un de mes professeurs de dessin].
S’il est noir, cependant il est d’accord avec toi : appelle-le blanc [couleur de l’Instant], car sa couleur spirituelle est la même que la tienne (2).
Cette histoire à été racontée sans ordre, comme ce que font les amoureux, sans queue ni tête (3).
Elle n’a pas de commencement puisqu’elle a existé avant l’éternité ; elle n’a pas de fin : elle a toujours été de la nature de la permanence.
En vérité, elle est semblable à l’eau [encore la Teinture] : chaque goutte en est à la fois le commencement et la fin, et en même temps sans l’un ni l’autre [cette partie est essentielle de la part d’un véritable Amoureux de Science].
Ce n’est pas une histoire, sache-le. Dieu nous garde ! C’est la présentation de mon état et du tien. Réfléchis bien :
Car le soufi est grand et glorieux ; ce qui est passé, il ne s’en souvient pas.
Nous sommes à la fois l’Arabe, l’aiguière et le roi ; nous sommes tout. Vous êtes divisés au sujet d’une Parole dont se détourne l’insensé.
Sache que le mari est la Raison, et la femme, l’avidité et la cupidité : ces deux défauts sont sombres et nient la Raison qui est un flambeau. [Note : j’entends ici le mot ‘Raison’ associé au mot ‘flambeau’ par méditation]
Écoute à présent qu’elle est l’origine de leur négation, d’où elle est venue : elle est venue du fait que le Tout a différentes parties.
Les parties du Tout [voir plus haut] ne sont pas des parties par rapport au Tout,
- non comme le parfum de la rose, qui fait partie de la beauté de la rose, le roucoulement de la tourterelle fait partie du rossignol.
Si je deviens occupé avec une difficulté et la réponse à lui apporter, comment pourrais-je donner de l’eau à l’assoiffé ?
Si vous êtes totalement perplexe et tourmenté, prenez patience : la patience est la clé de la joie (4).
Abstiens-toi des pensées (vaines), abstiens-t’en : la pensée est comme le lion et l’âne sauvage, et les cœurs des hommes comme les halliers (où ils se cachent). [Hallier : groupe de buissons serrés et touffus]
Les actes de l’abstinence sont meilleurs que les médicaments, car se gratter augmente la démangeaison.
Assurément, l’abstinence est le premier principe de la médecine ; abstiens-toi, et perçois la force de l’esprit.
Reçois ces paroles avec une oreille ouverte, que je puisse te faire une boucle d’oreille en or :
Alors tu deviendras comme un joyau pour cette Lune qui répand l’or de sa lumière, tu monteras vers la Lune et les Pléiades.
Apprends tout d’abord que les divers êtres créés sont spirituellement différents, de à alif (5).





Notes.
1. Business is business : Judas (un trésorier), le seul Judéen parmi les apôtres, trahit Jésus pour trente deniers d’argent en le vendant aux grands prêtres de Jérusalem !
Mais les Versets 2877-2879 sont à double sens, car effectivement la forme, la géométrie perturbent la réalité, vu qu’elles représentent le monde spatio-temporel. L’explication est donné dans les Versets 2890 et suivants.

2. Même chose chez Saint Paul, Premier Épître aux Corinthiens, chapitre 12, Diversités et unité des charismes : « Il y a, certes, diversités de dons spirituels, mais c’est le même Esprit ; diversités d’opérations, mais c’est le même Dieu qui opère tout en tous. A chacun la manifestation de l’Esprit est donnée en vue du bien commun ».

3. Et pour cause : la chronologie tueuse issue du mental et du monde spatio-temporel.

4. Cette ‘clé de la joie’ se retrouve dans la Chute trinitaire qui amena le triomphe du mental, de la logique, de l’analyse, etc. Mais ‘clé de la joie’ est plutôt à entendre comme une chose NATURELLE. C’est résumé en un aphorisme humoristique par Louis Cattiaux :
- Les opérations Divines sont instantanées et soumises à la Foi.
- Les opérations naturelles sont lentes et soumises à l’espérance.
- Les opérations humaines sont aveugles et soumises à la charité.

5. Cela rejoins l’enseignement 107 de Ramana Maharshi, où il explique que : Les instructions spirituelles diffèrent selon le tempérament des individus et leur maturité spirituelle. Il n’est pas possible d’instruire en masse. [Effectivement sinon on tombe dans le totalitarisme façon dogme communisme marxisme, ou on tombe dans la république de 1789 et la suite...].
 
 
En haut de page : manuscrit persan du XVIè siècle, le Jardin des Roses, Lutteurs aux prises devant le roi (détail). Bibliothèque Nationale.
 
 

Dernière mise à jour : 19-03-2011 18:42

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >