Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Nature Humaine - 3
Nature Humaine - 3 Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 29-03-2011 22:35

Pages vues : 4408    

Favoris : 401

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Amour, Anarchie, Argent, Banques, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Église, Esprit, Europe, Inquisition, Justice, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Monarchie, Mondialisme, Nature, Opinion, Politique, Pouvoir, Prisons, Pyramides, Religions, République, Révolution, Russie, Sagesse, Satan, Sexe, Supplices, Synarchie, Temps, Terreur, Tortures, Travail

 
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
 
 
Nature Humaine - 3
 
 
OPINION - ÉGALITÉ : l’individu en foule est un grain de sable que le vent
soulève à son gré.
 
 
 
 
 
 
Dirigeants et Dirigés, ou Digérés...
POUVOIR et plus belle fille ou homme du monde ne peuvent donner que ce qu’ils ou elles ont !


En d’autres mots/maux : Mieux vaut plein de petits moteurs qu’un gros qui peut casser.
Non, ce n’est pas de la machincratie ou pouvoir au peuple, car malheureusement les Grecs n’ont rien inventés et nous sommes toujours dans l’enfer trinitaire euclidien résumé parfaitement par : le passé, le présent, le futur ; ou bien par : la longueur, la largeur, la hauteur. Et c’est aussi bien résumé par Saint Paul : « Ainsi vous recevrez la force de comprendre avec tous les Saints, ce qu’est la largeur, la hauteur et la profondeur ». Jusqu’à présent, où bien ça a été perdu et soigneusement masqué, nous ne savons pas ce qu’est cette Longueur Largeur Hauteur. Car Saint Paul dit (Romain 8 – 20/23) : « C’est au désordre, en effet que fut assujettie la création non de son gré, mais à cause de celui qui l’y a assujettie, avec toutefois l’espoir que la création elle aussi sera libérée de l’esclavage, de la corruption, pour participer à la liberté des enfants de Dieu. Car nous le savons, la Création tout entière gémit et connaît les douleurs de l’enfantement jusqu’à ce jour ».
 
D’après la Bible, dans la Génèse, le Vent/Souffle vient avant la Lumière. (Mais de quel Souffle et de quelle Lumière s’agit-il ?). Nous ne nous en sortons pas car la Con-naissance dans le TEMPS PROFANE : c’est la recherche, le problème de choisir, de peser le pour et le contre dans l’indéfinité des opinions possibles (illustré par le symbole de l’Ouroboros indiquant le savoir ou érudition). Le savoir ne vient que par les sens, l’expérience.


LE SOI DIVIN ou Petit Moteur

« Toute chose qui persévère dans sa qualité propre (sa voie) est incorruptible, car le mystère dont elle procède est éternel. En naissant à elle-même, elle manifeste ce mystère dans lequel elle est enracinée ». (D’après Jacob Boehme)

CONTRAIRE.
Et cependant inséparable, car les Contraires se soutiennent l’un et l’autre. Il n’y a pas de « guerre » entre eux. Ne pas isoler, voir l’ensemble. Ainsi ne pas traiter celui qui n’est pas de sa « paroisse » de sataniste (messe noire) ou de mécréant (gentil, indidèle, etc.).
Ne pas non plus prêcher uniquement pour sa paroisse (ou parti politique), car c’est toujours DIVISER.

Il y a toujours division entre : le haut et le bas, le dirigeant et ceux qui sont dirigés ; le meneur et ceux qui sont menés par le bout du nez ; car dans ce dernier cas le meneur est un fort médiocre guide. Alors, Dieu dirige-t-Il les peuples ? Mais quel Dieu ? Entre le haut et le bas, et même dans le cas d’une graduation pyramidale en hiérarchie, il y aura toujours division !

Hiérarchie : du latin ecclésiastique : hierarchia. Tient donc ! Encore les Chrétiens ! Avec les Anges, les Archanges, etc., comme à l’armée... « La soupe est bonne mon Commandant »...
Dans hiérarchie on trouve aussi la notion d’ordre, de médaille et donc de grades, de pouvoir, de mérites, de compétition, de valeurs, d’organisation, d’analyse et de classement ; toutes de vilaines choses. D’où peut-être l’invention de la Table Ronde, précurseur des « Petits moteurs ».
La table évoque le repas en commun, comme celui des douze apôtres autour de la table du Cénacle. Douze apôtres comme les signes du Zodiaque... Le mot table est du même thème que les tables de la loi destinées à certaines tribus. La Table d’Émeraude... Celle de multiplication... La table se retrouve même chez le Roi Asoka et d’autres peuples, notamment existe la Table d’Allah.
Maintenant le mot MOTEUR découle de MOUVOIR. En changeant le M ou obtient POUVOIR : pour voir. Tout cela rejoint la MOBILITÉ, et « Dieu sait » que dans notre société malade les informations sont mobiles, puisque nous sommes désormais sous le dogme de l’OPINION. Donc ça rejoint la Sainte AUTONOMIE, à la fois bénéfique et maléfique !

La démocratie, le soi-disant pouvoir au peuple, tendent à instituer cette autonomie : « Vous êtes responsable » entend-on souvent dans la bouche des politiciens ou des chefs. Évidemment, puisque nous sommes sous le dogme des Saintes Libéralité et Égalité. Or la vraie ÉGALITÉ ne peut être que dans la MAJESTÉ : qualité ontologique de l’être humain, sa beauté, sa grandeur (en théorie ou avant la Chute), tel que l’entend le sens vers 1220. Évidemment que le contraire de majesté c’est VULGARITÉ, trinité : plaisir, profit, laideur, en y ajoutant cruauté. 1789, le fric, le libéralisme, le matérialisme sont vulgaires... et surtout dangereux.

Cujus regio ejus religio (1555 à Augsbourg) (Dont la religion de son roi)


Devant Dieu, devant, est la gigantesque responsabilité du Roi, amené à guider le peuple. Alors on voit tout de suite qu’il ne fut pas facile, ou qu’il fut très très très rare qu’un « bon roi » ait été trouvé pour éclairer la lanterne du peuple... Là encore on ne sort pas de la vision euclidienne ! Il exista bien souvent des rois qui ne furent que des meneurs, je pense à Alexandre le Grand ! Tout fils d’aristocrate qu’il était avec un destin largement facilité !

Depuis la révolution de 1789 nous n’avons plus que des zélites, ou des zélus (élites, élus), qu’on entend baragouiner à tout bout de médias. Ce ne sont plus que des MENEURS ; il n’existe plus de dirigeants depuis 1789 et même depuis bien longtemps.

Le mot élite, comme tout symbole, est à double sens : bon ou mauvais. À ce propos, voir plus bas. Donc même sous les rois, ce ne furent pas les meilleurs qui menèrent harmonieusement la politique de leur pays. L’élite de tout temps peut appartenir aux couches humaines les plus médiocres, sinon aux plus incultes et aux plus criminelles, comme c’est le cas actuellement, bien qu’aucun « président de la république » en place n’ait tué physiquement son prochain.
Actuellement ce sont donc tous des meneurs, eux-mêmes menés dans l’ombre par les puissances de l’argent, et donc du vrai pouvoir du moment. Mais aussi les vrais meneurs que les menés à la tête de leur gouvernement sont progressivement emportés par le déluge au déchaînement duquel ils ont travaillé de toutes leurs forces. C’est valable aussi pour les forces de pouvoir œuvrantes en pouvoir souterrain.

Dans ces conditions, il y a longtemps qu’il n’y a plus de guide, et qu’en Occident, que le prochain sera qualifié d’Antéchrist trop facilement, et écrasé au nom du bouc-émissaire ; car le final, c’est ce qu’il y a de plus difficile, comme en Alchimie, comme dans toute progression libératrice.
Dans l’état actuel du monde, les mots élites et élus ne veulent plus rien dire, puisque l’élite représente l’idéal humain, ce qui n’existe plus actuellement dans la réalité sociale. La formation de l’élite ne s’occupe plus que du matérialisme, lors il ne faut plus s’étonner de l’état moribond de nos sociétés. La sensibilité et sa sœur jumelle l’émotivité, constituent le terrain favorable de la passion.
La formation des élites demandent du temps, du travail, et ça ne s’improvise pas, même avec l’outil « suffrage universel » ! Dans l'état actuel du monde, le suffrage qui n'a absolument rien d'universel ne fait que porter au pouvoir des parfaits irresponsables impliqués consciemment ou inconsciemment, dans les Loges Noires...
Nous sommes très très très loin de l’idéal où plus nombreux seront les êtres instruits et en harmonie, et donc plus il y aura « du choix » et moins on se contentera de n’importe quoi et de n’importe qui...
Cela n’intéresse plus personne de former des élites dans le sens de la valeur spirituelle de la personne humaine, car ça ne rapporte pas. On préfère le système du franc-maçon Jules Ferry : déformer en masse, ou une tête bien pleine à la place d’une tête bien faite, afin de fournir les esclaves aux lobbys des banques: les salariés, le sel....

Avec la révolution de 1789 et son libéralisme, nous sommes devenus une société sans conscience.
« Quand à l’homme psychologique, la science qui s’en occupe est devenue une psychologie « sans âme »... Elle se contente d’étudier les fonctions psycho-physiologiques que l’homme a en commun avec la bête. C’est là une « orientation », si l’on peut dire, à laquelle l’évolutionnisme dogmatique dont j’ai parlé ci-dessus [pas de distinction entre l’animal raisonnable et l’animal tout court]. Cela indique que l’on voudrait mesurer le supérieur à l’aune de l’inférieur, en faisant de la psychologie une « science sans conscience ». La grande poubelle de l’inconscient psychophysiologique est érigée en pupitre dominateur à l’usage d’un chef d’orchestre aveugle dirigeant des musiciens ataxiques... » écrit le Docteur A. Stocker dans son livre : Santé et Folie du Monde.


TOUT SYMBOLE EST DOUBLE.

Aussi, il ne faut pas faire une fixation négative sur une œil ouvert !
Je veux bien admettre que l’œil ouvert au-dessus de la pyramide du billet vert de un dollar, avec en plus la devise : Novus Ordo Seclorum (Nouvel Ordre des Temps), ça fasse hautement suspect ; mais tous yeux ouverts comme symbole ne sont pas négatifs.
Ils représentent souvent L’ÉVEIL, ce que l’Adepte Jabir Ibn Hayyan entendait par : être toujours en guerre... contre l’endormissement et l’inconscience. Être éveillé comme écrivait Jabir, en évitant l’appétit enfantin du Merveilleux.
Rester éveiller c’est demeurer dans l’état de celui qui « voit » : POUVOIR : POUR VOIR. C’est l’acte du marcheur et promeneur sur le sentier, l’acte de celui qui peint dessine et raconte CE Q’IL VOIT... avec ses cinq pauvres sens. Nous devrions tous être Artiste.

Donc cet œil qui figure sur certains édifices bien connus du monde bouddhiste en Asie, et certains lieux de la franc-maçonnerie ne veut pas dire que Big Brother nous surveille, pardon, nous sécurise, mais qu’effectivement il faut rester éveillé ! Malheureusement George Orwell avec l’utilisation de cet œil pyramidal dans son roman 1984 n’a pas fait que du bien... même s’il incite les gens à se réveiller du lavage de cervelles quotidien que déversent les médias.
Toujours être vigilant c’est être éveillé, mais bien plus : être dans l’Instant, le réaliser, comme l’indique Ramana Maharshi.

REVEIL.
ÉVEIL / RÉVELER
L’essence intemporelle juge le dialogue du sujet et de l’objet (harmonie/fréquence). Plus de vérité à MOI. Apprendre la distinction de l’essence et des accidents (temps profane).
- Dans le principe était le Verbe (Saint Jean).
- Cherche en toi (Ramana Maharshi).
- La bêtise et l’orgueil empêchent de voir l’Esprit.
- Réveillez-vous/Toujours en « guerre » (Jabir).
« Aucun état, aucun dictateur ne peut empêcher de rêver. Le sommeil et le rêve sont le domaine par excellence de la liberté individuelle ». (D’après Jacques Le Goff. Les Rêves, à propos du Philosophe Synésius ou Synésios de Cyrène, né vers 370, mort vers 414).

«Nous sommes de l’étoffe dont sont faits les rêves, et notre petite vie est entourée de sommeil ».
(William Shakespeare, La tempête)

LE JUDAS :
voilà aussi un œil... celui par lequel le gardien de prison surveille le prisonnier à travers le juda de la porte de la cellule (sens de 1773 en plein siècle des lumières...). Mais la judaïcité indique : « l’ensemble des Juifs »... Sinon l’origine du mot Judas provient bien-sûr de Judas Iscariote, disciple de Jésus de Nazareth. Effectivement quand on est épié au travers d’un judas, on peut être surpris dans une position scabreuse... surtout si la lumière est souvent allumée... comme c’est le cas dans les cellules de prisonnier. Le Judas c’est donc observer sans être vu, comme l’œil du Big Brother, ou bien le surveillant derrière ses écrans de contrôle vidéo.

Être éveillé c’est :
REVELATION. [REVELEMENT] Changer de condition ; accéder à.
C’est Dieu qui atteint l’homme et non l’inverse.

Être éveillé c’est :
ROLE. ACTEUR / [JOEOR]
Aucune « étiquette » sociale ne s’est collée sur moi. J’ai rempli une fonction : Ouvrier, SANS M’IDENTIFIER À CETTE FONCTION. (Jean Coulonval).
Faire bien, mais ne pas 'jouer', se prendre pour...

La vie est partout, ainsi il se trouve partout mouvement de conscience, et l’être humain dans sa Chute s’en est exclu depuis un moment déjà. Nous n’avons de la signification du mot AMOUR qu’une conception égocentrique mal placée. L’Amour est dans un autre pays que le mental.
AMOUR : ne pas prendre (garder égoïstement) mais donner.
AMOUR [AMOR] : privé de mort.
AMOUR : ACCORD.
AMOUR : de la simplicité.
AMOUR : ne pas confondre avec les sept passions en Chine : joie, colère, tristesse, peur, amour, haine, convoitise.
AMOUREUX : c’est le CHAGRIN qui fait tomber amoureux, par exemple de l’argent, de la boisson... L’Amour consume, et consomme comme le consommateur... lequel devient amoureux du Chagrin.
HUMILITÉ : sentiment de sa faiblesse.
HUMBLE : du Latin, près de la Terre.

(En haut de page : magnifique façade de la maison de Jacob Boehme où il vécut de 1590 à 1610 à Zgorzelec)
 
 

Dernière mise à jour : 30-03-2011 01:06

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >