Accueil arrow Dessins Animés arrow Japanimation arrow Macross Zero
Macross Zero Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 22-07-2008 16:16

Pages vues : 7952    

Favoris : 152

Publié dans : Présentation Dessins Animés, Japanimation

Tags : Alchimie, Dessin animé, Extraterrestre, Japanimation, Macross Zero, OAV, Japon


macz1pst.jpg
 
 Macross Zero マクロスゼロ
 
http://www.animeka.com/animes/detail/macross-zero.html

Japanimation de 5 épisodes destinés au support DVD (OAV, Original Animation Video) sans diffusion télévisuelle, et réalisée par Shoji Kawamori en 2002 - 2004.

Un homme se rappel de son enfance, le jour où il se réveilla et aperçu deux soleils : le vrai à l’Est et un autre à l’Ouest. Alors une guerre semble avoir débuté, car l’humanité dû se rendre à l’évidence qu’il y avait bien une vie extraterrestre : un énorme vaisseau non construit sur la Terre venait de s’écraser, ce qui avait commencé a engendrer une peur immense et un chaos. Cet homme, Shin Kudou, prend conscience de la situation seulement lorsqu’il est déjà pilote dans son avion de combat. Mais qui combat-il ?
 
 
Ne connaissant rien au passé de ce manga, je découvre le design d’ensemble agréable, bien réaliste comme le demande la mode actuelle, avec mélange de dessins en aplats et de dessins en 3 dimensions retravaillés par ordinateur. Jolies décors, belles lumières, pour retranscrire le monde dans lequel se retrouve le héros. Le graphisme des personnages est quelconque et passe mal en contre-plongée. L’animation de rotation de tête des personnages en plan moyen ou plus serré est parfois saccadé, dommage. Par contre l’animation en 3 D est superbe. L’accompagnement sonore est soigné, et il y a un beau chant : Arkan, chanté en français sur le générique de fin de l’épisode 1 avec accompagnement de harpe : vibrations de la voix qui possèdent un grand pouvoir dans l’histoire. Et c’est intéressant car tout est lié, et il est même dit dans Macross Zero que : « vous autres êtes liés à un kadun (sorte de génie) qui ne croit que ce qu’il voit ». Effectivement, faut-il le croire pour le voir, ou le voir pour le croire ??
 
 
Le début du premier épisode nous plonge dans un monde aérien rempli d’engins volant et fonctionnant pour la plupart encore à l’huile de pierre, et se tirant dessus ; tout ça ressemblant un peu à un écran de flipper (billard électrique) ! Malgré un certain lyrisme et une virtuosité, à mon goût, ce n’est pas la partie la plus intéressante.

L’auteur a dû être attiré par « l’accident » de Roswell, puisqu’on apprend que la haute technologie du vaisseau extraterrestre qui s’est abîmé sur Terre fait supposer ces extraterrestres dangereux. L’auteur se base, et actuellement beaucoup de gens avec lui, sur le vieil adage remontant au moins jusqu’à Christophe Colomb : Ce qui est bon pour nous est bon pour vous (coloniser un pays). Mais ici c’est l’inverse, certaines populations ont l’impression qu’elles risquent de perdre leur liberté avec le possible envahissement de la Terre par ces extraterrestres. Comme écrivait Howard Phillips Lovecraft : la plus grande peur au monde c’est celle de L’INCONNU. Et c’est là que commencent les bêtises : guerres, etc... Et les « méchants » de Macross Zero sont ceux qui veulent trouver et s’approprier la technologie extraterrestre.
 
 
Après ces combats l’avion du jeune pilote est touché, et réchappant à la mort il se retrouve soigné dans une île perdue : Maya, parmi une population vivant presque comme dans notre Antiquité (avant l’Ère dite Chrétienne), avec tout ce que cela comporte de Magie, de chamanisme et de rites païens.
C’est « l’envers du décor » : pas de technologie, de ferraille et d’électronique, ni de téléphone portable, mais des poules des cochons et des canards, des habitations de branchages et des autochtones vêtues de tissus colorés ; mais tout de même une vieille antenne satellite rouillé avec le générateur électrique en panne qui va avec. Par la suite, ce générateur réparé pourra même alimenter en électricité tout le village de l’île.

Par la suite, nous apprenons qu’un objet vieux de plus de 10 000 ans à été laissé au fond de la mer. Hors selon les connaissances actuelles, l’homme n’en était à cette époque encore qu’à l’Âge de pierre. Ce qui amène une « guerre actuelle » dans notre réalité, et non plus dans celle du manga et de l’anime : les paléontologues officiels refusent d’admettre, où plutôt cachent que l’homme actuel était déjà là il y a 600 millions d’années... C’est-à-dire qu’ils filtrent la connaissance ou utilisent des preuves quand ça les arrangent, mais se refusent à le faire quand cela les dessert. Ainsi : comment expliquer la présence sur Terre d’un magnifique vase métallique retrouvé dans les roches du Précambrien à Dorchester, et donc il y a plus de 600 millions d’années. Effectivement, le calendrier évolutionniste officiel en prend un coup dans l’aile ! On a retrouvé une emprunte de deux semelles de chaussure dont la marque fossilisée montre clairement de fines coutures à doubles piqûres dans une pierre calcaire du Trias : une couche vieille de 400 millions d’années, dans le comté de Pershing au Nevada.
Alors, il faut bien que cesse cette « guerre » entre chercheurs en biologie et cultures et que l’on trouve la réponse que nous attendons tous :

- Qui sommes-nous ???
- Et sommes-nous capable de créer sans détruire ???


Et même dans l’épisode 3 de Macross Zero, on retrouve l’idée actuelle que des extraterrestres auraient participé à l’évolution des hommes, et peut-être à leur création avec des jongleries d’ADN, notamment chez Anton Parks.

Par exemple, le ciment utilisé par les Mayas pour combler les cavités dentaires résiste encore après 1500 ans !
Dans les récits des Adeptes ou Alchimistes, on apprend que dans des temps reculés, des anéantissements atomiques ont détruits des civilisations à cause de « fusion froide » mal contrôlée. C’est d’ailleurs pour ça que les antiques secrets de jonglerie d’atomes sont si bien gardés... Alors il ne faut pas se comporter comme les Sceptiques du Québec et brocarder par exemple l’Alchimie, en la rapprochant notamment avec l’homéopathie et l’aromathérapie, et en écrivant que les Alchimistes n’ont pas su fonder une « véritable méthode scientifique » (sic). Alors pour ces sceptiques du Québec et d’ailleurs, je me demande ce qu’ils comprennent de l’ingénierie si complexe de Soufre et Mercure (1) (Agent et Patient et son résultat : le Sel), et les plusieurs centaines d’autres mots qui sont tous des thèmes et des variations de cette Science... Et qu’entendent-ils par le sens du mot Science ?

Pour ces questions de vie ancienne et surtout d’intelligence supérieure si lointaine, voir le site en anglais de Laura Lee : http://www.lauralee.com/index.cgi?hi
Et surtout le site de Michel Cremo, chercheur en histoire et en philosophie des sciences, membre de l’History of Science Society et de l’American Anthropological Association : http://www.mcremo.com

 
Mais pour en revenir à Macross Zero et à l’île Maya, il y a longtemps, des « hommes » voyageant parmi les étoiles vinrent sur l’île, ou plutôt la construisirent ; selon la légende !
Hélas des monstres de ferraille se combattent dans le ciel proche de l’île. Il y a en faîte deux forces en opposition : des nations regroupés sous le nom de Gouvernement des Nations Unies de la Terre, et qui préparent un plan de protection contre les extraterrestres à venir ; et d’autres nations qui ne sont pas d’accord ou qui refusent de considérer la dangerosité de ces hypothétiques extraterrestres. Cela ressemble un peu à ce que les militaires américains et leurs associés privés industriels mettent en place sur Terre et dans le ciel pour « accueillir » ou plutôt repousser un éventuel « terroriste » EBE (Extraterrestrial Biological Entity) ! C’est toujours la peur qui gouverne... Et au besoin on la fabrique pour justifier une féroce répression ou une fabrication massive d’armes...

Dans l’épisode 2 le ballet aérien occupe plus de place, tout comme l’action s’accentue sur l’île et en devient impressionnante. Ça laisse peu de place pour l’animation des personnages qui est un peu relâchée. La quincaillerie de tôles et boulons (les méchas) se froissent furieusement.
L’épisode 4 est particulièrement dense, émouvant et dramatique ; et bien animé, sauf toujours le problème de rotation des têtes, surtout en plans serrés.
Il se pourrait bien qu’il existait il y a longtemps une science qui utilisait le minéral, le végétal et le fluide de l’Archée, afin de combiner une physique qui nous est totalement inconnue... Et puis il n’est pas normal que la peur soit enfouit au plus profond des êtres, même chez une araignée (2)... mais alors s’agit-il de peur ? Et en plus, nous ne devrions plus être embêté par la pesanteur.

Malgré la virtuosité, la violence et l’aspect angoissant des combats aériens entre « les hommes oiseaux », je trouve cette anime sympa, touchante et accrocheuse, et qui peut supporter plusieurs visions tant les idées se bousculent. Quatre étoiles. Et pour ceux qui aiment les ballets aériens de méchas, ils seront servi dans Macross Zero.

M. R.
 
 
 
Notes
1. Pour se faire son opinion sur la complexité de ces deux mots vieux comme le monde, on peut consulter la page sur Basil Valentin sur le site : http://hdelboy.club.fr/emblemes.htm
On peut se documenter aussi sur Stéphane Lupasco, auteur notamment de : Qu’est-ce qu’une structure, Éditions Julliard 1967 ; L’énergie de la matière vivante, Éditions Julliard ; Tragédie de l’énergie, Éditions Casterman 1970 (la plupart de ces livres sont actuellement indisponibles) :
- http://fr.wikipedia.org/wiki/St%C3%A9phane_Lupasco
- http://www.antebiel.com/reporter/genie-fumiste.html
- http://mireille.chabal.free.fr/lupasco.htm
On peut lire : La Gnose de Princeton, de Raymond Ruyer, Éditions Fayard, 1975.
 
2. D’après le Prophète Isaïe, voici ce qui semble acceptable :
Un rejeton sortira de la souche de Jessé,
un surgeon poussera de ses racines.
Sur lui reposera l'Esprit de Yahvé,
esprit de sagesse et d'intelligence,
esprit de conseil et de force,
esprit de connaissance et de crainte de Yahvé:
son inspiration est dans la crainte de Yahvé.
Il jugera mais non sur l'apparence.
Il se prononcera mais non sur le ouï-dire.
Il jugera les faibles avec justice,
il rendra une sentence équitable pour les humbles du pays.
Il frappera le pays de la férule de sa bouche,
et du souffle de ses lèvres fera mourir le méchant.
La justice sera la ceinture de ses reins,
et la fidélité la ceinture de ses hanches.
Le loup habitera avec l'agneau,
la panthère se couchera avec le chevreau.
Le veau, le lionceau et la bête grasse iront ensemble, conduits par un petit garçon.
La vache et l'ourse paîtront,
ensemble se coucheront leurs petits.
Le lion comme le boeuf mangera de la paille.
Le nourrisson jouera sur le repaire de l'aspic,
sur le trou de la vipère le jeune enfant mettra la main.
On ne fera plus de mal ni de violence
sur toute ma montagne sainte,
car le pays sera rempli de la connaissance de Yahvé,
comme les eaux couvrent le fond de la mer.
(Isaïe 11, 1-9)
 

[ Cliquez sur les vignettes, puis pour afficher l’image suivante : cliquez sur suivant ou précédent ou sur la partie droite ou gauche de l’image, ou utilisez les flèches du clavier ]

macz10.jpg
macz11.jpg
macz12.jpg
macz13.jpg
macz14.jpg
macz15.jpg
macz16.jpg
macz17.jpg
macz20.jpg
macz21.jpg
macz22.jpg
macz23.jpg
macz24.jpg
macz25.jpg
macz26.jpg
macz27.jpg
macz28.jpg
macz29.jpg
macz3.jpg
macz30.jpg
macz31.jpg
macz32.jpg
macz33.jpg
macz34.jpg
macz35.jpg
macz6.jpg
macz7.jpg
macz8.jpg
 
 

Dernière mise à jour : 22-07-2008 21:02

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2022 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >