Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Le parti catholique et l’opinion
Le parti catholique et l’opinion Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 01-05-2011 00:01

Pages vues : 4804    

Favoris : 16

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Amour, Anarchie, Argent, Banques, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Église, Esprit, Europe, Inquisition, Justice, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Monarchie, Mondialisme, Nature, Opinion, Politique, Pouvoir, Prisons, Pyramides, Religions, République, Révolution, Russie, Sagesse, Satan, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Temps, Terreur

 
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
 
 
Le parti catholique et l’opinion
 
 
 
 
« Blesse mon cœur d’une langueur monotone ».

Si ça marchait dans le système catholique, ça se saurait, car depuis 2000 ans, tout de même ! Mais la pureté de son origine a été dénaturée. Pareil pour le système franc-maçonnique... et chez eux c’est même pire, car ça remonterait à plus de 4000 ou 5000 ans... Vouloir le bien de l’humanité c’est bien, lorsque ça ne se fait pas souterrainement, car c’est à chacun de nous a y participer, et non à une oligarchie de société secrète (les Adeptes ne faisant pas parti du monde spatio-temporel). Donc HALTE à la dictature de la démocratie et de la « liberté-égalité ».
Parce que la religion dénaturée et le compas-équerre du Grand Architecte ont donnés ça : Cancer (putréfaction inverse de l’Alchimie), ce qui conduit non pas à la fermentation mais à une forme de stérilité ou un troisième état : multiplication de la toxicité ; et cela est applicable aussi bien à la santé qu’à la politique et aux religions. Et cela depuis la guerre de 1939-1945. La troisième guerre mondiale a commencée en 1945. Ce ne sont pas les nazis qui devaient être condamnés pour crimes « contre l’humanité », mais bien les alliés et tout ceux qui travaillèrent à l’arme nucléaire, et au nucléaire en général. Il faudrait être un crétin profond pour croire que produire de l’électricité avec du nucléaire ne servirait qu’à cela !!! Non, l’humain ne peut s’empêcher de détruire tout sur son passage, tel le pire prédateur de la planète ; un véritable fléau de Dieu. Il est à l’égal du Grand Architecte, le seul capable de donner une valeur à la plus grande arme de destruction massive de notre Terre bien-aimée : LE FRIC. Car produire de l’électricité ça ne rapporte pas autant que fabriquer des armes, notamment à uranium appauvri (parfait remède pour donner naissance aux cancers). Le nucléaire civil et militaire est donc le compas-équerre du Grand Architecte, car le seul qu’il est capable de construire ; Hiram et son temple peut aller se rhabiller !
La bombe à uranium appauvri libère des cochonneries (isotope naturel de l’uranium 238) dont la durée de vie est la plus longue : 4,5 milliards d’années, soit environ l’âge de la Terre. Alors qu’on arrête un moment avec la Shoah et sa propagande outrancière sentimentaliste depuis déjà 66 ans, surtout dans le contexte avec le conflit palestinien... Le « plus jamais ça » avec les déchets nucléaires se fera encore sentir dans des millions d’années, et évidemment il concerne toute la planète, voilà le vrai mondialisme irradiationnel... C’est Churchill, Staline et Roosevelt qui devaient passer devant un tribunal pour crimes contre l’humanité, ils ont aussi sur le dos les deux bombes atomiques d’Hiroshima et Nagasaki, sans compter les abominations de Staline...

Oui, plus jamais ça !!! et c’est l’œuvre du monde anglo-américain !

Ça y est ! Nous l’avons notre 2012, grâce aux isotopes radioactifs de Fukushima ! La totalité de la chaîne alimentaire planétaire sera radioactive et donc hyper-toxique pour la santé humaine. Pour échapper à cela et autres désastres, il faudrait une « glaciation » du globe terrestre de plusieurs millions ou un milliard d’années, puis le réveiller comme si de rien n’était (façon Blanche-Neige) ; donc endormir toute vie sur le globe, comme pour le mettre dans un frigo... en attendant des jours meilleurs.

La dernière monstruosité américaine est le système HAARP : modification du climat et provocation de tremblements de terre), genre bombe atomique « propre ». En comparaison Adolphe Hitler est un boy-scout !
 
 
 
L’immense majorité des catholiques vivent leur « catholicisme » comme un parti, une opinion. Ils ne perçoivent pas que parler d’une « opinion catholique » est une absurdité, un non-sens. Leur « foi » catholique est essentiellement tributaire des perceptions sensibles, morphologiquement semblable à la « foi » communisme. Et comme toute opinion, elle ne se sent pas en sécurité. Ce genre de catholicisme craint de perdre la foi, alors que ce qu’ils craignent en réalité, c’est la désaffection pour leur milieu social, et le manque à gagner avec les « deniers du culte », l’éducation qu’ils ont reçue et la remise en question de clichés intellectuels tout faits.

C’est la position des intégristes, avec leur tendance à refuser l’évolution du monde. Mais il en est d’autres qui veulent appuyer sur l’accélérateur, ce sont les progressistes, pour qui l’Évangile est essentiellement un enseignement moral, sans percevoir que cet enseignement est sous-tendu par une métaphysique implicite, existant déjà dans l’Ancien testament. Ils ont tendance à ne pas considérer le dogme comme immuable. Plus ou moins explicitement, ils considèrent que le dogme est au service des besoins sentimentaux et sociaux de l’époque et doit se modifier pour s’y adapter. Ils ont tendance à considérer avec les communistes que l’économique est le facteur déterminant de l’évolution sociale, alors que les ouvriers quittent le communisme en s’apercevant que l’économie politique n’est « qu’une science mineure ».
Dans les deux cas c’est la bourrique, l’une ne veut pas avancer et l’autre s’emballe quand on lui fait éclater un pétard au cul. Qui a raison ?
Et c’est ce qui est en train de se passer avec l’Islam (voir page sur la fabrication du communisme), où le monde occidental des anglo-américains veux fabriquer une Islam autre que la tradition, parce que l’Islam traditionnelle est incompatible avec le mondialisme totalement matérialiste, et que l’Islam est tournée vers le divin. Il est vrai que l’Islam ne compte qu’avec le UN, elle ignore la Trinité sous prétexte de préserver l’unité de Dieu, de ce fait elle plombe son histoire avec la pression de l’orthodoxie coranique. Effectivement l’Islam vit peut-être un drame d’intégration dans le monde moderne, car pour lui, la technologie n’est qu’un moyen matériel et non une science, un moyen de domination temporel, d’impérialisme et de mondialisation. Alors l’Islam veut aussi s’industrialiser. Le problème des religions du Livre est qu’ils sont intouchables, figés et non critiquables, voir par exemple l’alphabets des Hébreux.

Tel un dieu vouloir fabriquer un « nouvel » Islam ça ne marchera jamais, comme l’explique Jean Coulonval, la seule solution pour ce qui est dilemme ou alternative est d’essayer d’exprimer la distinction à faire entre l’opinion (ordre du fini) et la pensée (ordre de l’indéfini), ou syncrèse et synthèse. Pour résumer à l’extrême : la seule solution est la « fixation cavalante » (voir la page sur la fabrication du communisme).
Adolphe Hitler a essayé d’unir en un centre la Droite et la Gauche fabriqués par 1789, mais là encore s’était bancal, nous avons subit le résultat, car cette solution intermédiaire était trop à gauche pour les uns et trop à droite pour les autres...

Donc le mot catholique veut dire unicité, universalité, et le pourquoi ça tient : la TRINITÉ ; bien qu’il y ait toujours des opposants à la Trinité, mais peut-être parce que la trinité est incompréhensible avec le cerveau de maintenant. Je dirais qu’elle ressemble, mais de façon très lointaine, à une point englobant une multitude de « directions » le tout en un grand mouvement rapide. Tout bouge tout le temps. Déjà la métaphysique est aussi naturel que de faire parti de la Nature, la métaphysique naît du besoin naturel de découvrir un centre solide, non soumis aux vents des choses du monde des accidents. Le centre est aussi nécessaire à l’être humain que de trouver un terrain pour une graine où elle pourra se développer. On appelle ça le « Centre de gravité », gravité dans le sens de gravir les échelons du développement.
Oui la Trinité reste non représentable par le mental, alors encore moins par des lettres formant des mots et des phrases en une analyse, etc. Alors on évite d’en parler, surtout les curés. Alors on devrait demander une fois pour toute à un Pape d’expliquer au monde ce qu’est la Trinité !!! Au lieu d’imiter le « mariage du siècle » anglais en couronnant le pape Jean-Paul II. Avec ses pompes l’Église dite catholique n’est qu’une baudruche qui se dégonfle depuis un moment, comme l’exprime Jean Coulonval. Car l’Église, comme d’ailleurs l’Islam, regarde l’être humain DANS SA TOTALITÉ. Cela veut dire que la mission de l’Église et donc du Minaret de la Mosquée, et après tout ce sont deux lieux de culte en variation l’un de l’autre et on peut même leur ajouter la Synagogue et tous endroits de prières, y compris un bout de forêt, est d’ordre religieux ; mais aussi d’ordre politique et métaphysique ; la politique étant la science du gouvernement des êtres humains en fonction de ce qu’ils sont en l’intégrité de leur être. Et ce ne sont ni les francs-maçons, ni les communistes ou mondialistes qui renieront ce postulat ; il n’y a que les catholiques qui le contestent ! écrit Jean Coulonval. La Trinité se retrouve dans les trois pouvoirs : spirituel, politique, économique, dont les rapports réciproques forment l’unité, selon le symbole de Saint Athanase d’Alexandrie. Comme l’Islam, l’Église en son sens symbolique, est donc pouvoir religieux, politique, économique, chacun dans son ordre.

Cette tendance à un christianisme horizontal, moraliste (sens négatif) parce que n’étant qu’une esthétique de la sensibilité, coupée de ses référence ontologiques, succède à une tendance qui n’établissait aucun rapport logique entre le spirituel et le temporel et posait ces deux termes verticalement, l’un à la base, l’autre au sommet, la mort étant le seul événement qui fasse passer d’un terme à l’autre. La religion ne prenait son vrai sens que post-mortem. Le christianisme est-il horizontal ? (position des progressistes), ou est-il vertical ? (position des intégristes). Un bâton vertical et un horizontal forment UNE CROIX ! donc c’est le POINT FOCAL qui compte !!!


L’horreur suprême du Grand Architecte : les Existentialistes.

Ils croient pouvoir rendre logique et donc rationnel la grâce, en déclarant que c’est notre connaissance (avec le mental) qui structure les choses. Comme si les choses n’avaient pas « d’en-soi » (comme le pain est ‘en soi’ du pain), si ce n’est celui que leur confère l’acte de les connaître. C’est-à-dire qu’il faudrait se baser uniquement sur des CONVENTIONS, et donc des choses ARTIFICIELLES. Alors ce serait l’intellect qui confère une réalité aux choses que nous percevons ! Alors le danger est grand, car on peut percevoir le monde non pas tel qu’il est en soi, mais selon ce que ses appétits (opinions) désirent qu’il soit... et c’est ce qu’il se passe avec le mondialisme négatif en marche. L'harmonie c'est la politesse ou respect : demander la permission de couper un arbre par exemple, ou demander la permission de tuer un animal pour le manger en cas de disette. Nous sommes vraiment dans un TOUT.

- Marxisme : dans le principe était la Matière et non le Verbe (il procède donc du visible vers le visible...) Ainsi il croit, en agglomérant du discontinu scientifique, créer du continu (sorte de « fixation cavalante »). Ce fixe cavalant est une perception intellectuelle ignorant le temps et l’espace, donc de l’ordre du métaphysique et donc d’une fluidité et continuité parfaite. Pour s’exprimer il doit y avoir émission de mots dans une géométrie syntaxique (1), alors obligatoirement du domaine DISCONTINU. La vision métaphysique continue n’est pas didactiquement communicable. Elle descend de l’indifférencié intellectuel dans le différencié verbal et grammatical, et à l’inverse le différencié verbale part pour donner un sens au sein de l’indifférencié métaphysique. La PENSÉE est de l’ordre de l’indifférencié CONTINU, l’OPINION de l’ordre du DISCONTINU DU SENSIBLE, à partir duquel on tend à se forger soi-même par syncrèse (globalement) un puzzle de conclusions tirées des expériences spatio-temporelles.
Il n’est rien dans le discontinu dont l’essence ne soit originellement dans le continu, ce qui implique qu’il subsiste nécessairement dans le discontinu des rapports naturels avec sa source, même si nous ne les percevons pas. Hasard et coïncidence ne sont que des mots et conventions pour justifier notre état aveugle.
Comme en électricité, il y a bien un courant continu et un courant discontinu ou alternatif, comme il y a la physique ondulatoire et discontinu (ou corpusculaire). Dans le même thème nous avons l’évolution et l’involution.

(Référence à Jean Coulonval : Synthèse et Temps Nouveaux)

 
Le Grand Architecte de l'univers à l'œuvre.
 
« Aucun impérialisme Européen, y compris l’impérialisme Britannique aujourd’hui, n’est fondé sur un territoire géographique. Il se fonde sur l’organisation internationale du contrôle de la monnaie. Et cette monnaie est réellement contrôlée par des intérêts privés, par des individus qui forment un concert d’intérêts privés, qui établissent le contrôle de la monnaie, sa création et sa gestion. Et les États-Nations sont subsidiaires à côté de ce contrôle international de la monnaie.
L’Empire Britannique, qui s’est développé par ce processus, n’est rien d’autre que ça. Ce n’est pas l’empire du peuple du Royaume-Uni. C’est l’Empire d’un consortium international, de ce type d’intérêts, dont le contrôle sur la monnaie est utilisé pour contrôler les nations. »
(Extrait du webcast de Lyndon LaRouche du 8 septembre 2009)

Sarkozy ne pense qu’au FRIC, il est manipulé par les Couilles en Or :
« La réponse la plus forte à la crise financière, c’est l’Europe qui l’a donnée. Le sommet mondial pour refonder le capitalisme, c’est l’Europe qui l’a proposé. Le nouvel ordre mondial, c’est autour des propositions de l’Europe qu’il se construira ».
(Nicolas Sarkozy à Argonay (Haute-Savoie), Jeudi 23 octobre 2008)
 
 
(En haut de page, explosion de la bombe atomique sur Nagasaki)


Note.
1. Lire le passage sur l’Alchimie dans le célèbre livre de Bergier et Pauwels : Le Matin des Magiciens, où un Adepte parle d’ARRANGEMENT GÉOMÉTRIQUE DE LA MATIÈRE. Effectivement puisque un Alchimiste est un JONGLEUR D’ATOMES.
 
 

Dernière mise à jour : 01-05-2011 03:54

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >