Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Alerte N°1
Alerte N°1 Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 09-05-2011 23:04

Pages vues : 4164    

Favoris : 431

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Amour, Anarchie, Argent, Banques, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Église, Esprit, Europe, Inquisition, Justice, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Politique, Pouvoir, Prisons, Pyramides, Religions, République, Révolution, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Temps, Terreur

 
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
 
 
Alerte N°1

Les réplicateurs de la série télé Stargate SG1 sont presque là !
 
 
En attendant que le nucléaire nous achève tous si nous nous laissons faire, un autre danger nous menace depuis un moment, et que je dénonce souvent sur le site : LE FAUX.
 
 
Tous les « ismes » sont basé sur l’artifice de l’opinion, la corruption, le mensonge, l’illusion sur l’illusion de la « réalité », un formidable miroir aux alouettes.
On est jamais aussi intelligent qu’en REFUSANT l’intelligence, car elle est TOUJOURS là : le vaisseau avec lequel vous venez au monde se remplit suivant sa capacité ; c’est-à-dire qu’on se place alors dans l’Instant, le Soi de Ramana Maharshi. « Vous êtes le Soi, que le Soi ; tout le reste n’est qu’imagination, alors soyez le Soi ici et maintenant... »
Tous les systèmes démocratiques et en dogme d’opinion et égalitaire conduisent fatalement à la mécanisation des âmes, au viol des foules. Et naturellement, depuis le 19è siècle, la science de la mécanisation sociale a progressé parallèlement à la mécanisation industrielle.
 
 
 
Comme déjà écrit, tout est lié. Ici sur cette planète appelée TERRE nous ne sommes que des PROMENEURS : tantôt ici, tantôt là... Alors pourquoi voudriez-vous que la conscience se trouve sous votre petit crâne ? Non, elle est partout, puisque elle se fiche de la chronologie tueuse, et donc de l’espace...
Seul compte LE POINT FOCAL, ce qu’avaient bien compris les Anciens Égyptiens avec les images de leurs Hiéroglyphes, qui résument en quelques coups de calame et d’encre un concept : pas besoin d’analyse et d’ergoteries à la grecque. Dès qu’il y a la moindre analyse c’est foutu car la chronologie entre en jeu, c’est pour ça que je la qualifie de « tueuse ». Comme l’explique Ramana Maharshi, dès qu’il y a « pensée », ou intellect, le Soi est refourgué dans les ténèbres du matérialisme galopant.

Et justement, comme le titre du livre prophétique de Jean Coulonval l’indique : SYNTHÈSE ET TEMPS NOUVEAUX, l’Homme nouveau s’il ne prend pas garde de s’occuper du Soi, sera dépossédé de lui même : ou bien il disparaîtra de la surface de sa planète, ou bien il sera à moitié bio-machine ou TOTALEMENT bio-machine ; alors l’Homme nouveau qui veut rester en harmonie avec le Tout (sa Nature) doit tout reconstruire. Et justement, on se promenant sur Internet on découvre les deux courants : les uns continuent sur le blocage infernal multi-millénaires en Goulag, et les autres entrevoient des possibilités folles en forme d’une certaine libération.
J’en reviens encore à la série de romans d’Isaac Asimov que je cite souvent : Fondation, qui décrit la quête du Graal : retrouver l’origine de l’humanité développée sur une planète totalement oubliée et appelée : Gaïa (la Terre).

C’est simple, depuis « l’homme des cavernes » et la découverte du feu, l’être humain découvre, et non pas invente, il découvre des outil permettant de lui facilité la vie. manger de la viande cru ne devait pas être bien digestif pour un humain, mais faire cuire légumes et viandes et les manger chaud devait être beaucoup plus confortable pour le corps, surtout en hiver. Ça c’est pour les choses indolores, mais quand l’être humain découvrit qu’avec des os on pouvait faire des pointes de flèche, et ensuite avec du métal, la destruction de la vie fut inventée. Le lion qui tue ne se fabrique pas d’outil il les a avec lui (son Soi) et s’en sert pour se nourrir, sans quoi il meurt. Pour trouver un lion herbivore, c’est possible, mais lorsque l’ensemble de cette planète sera en harmonie...

Depuis la découverte des engrenages ou des roues permettant d’entrainer quelque chose et leur combinaison avec de l’eau ou une énergie animal, on peut dire que l’être humain découvrit une « créature autonome » et donc intelligence. Le premier engin autonome fut le cadran solaire, en effet, il est autonome puisque faisant alliance avec la lumière solaire. La découverte de l’imprimerie fut une véritable révolution de civilisation (voir plus bas).
En faisant un bond prodigieux, j’en arrive maintenant à la découverte de l’électricité, du magnétisme, puis à la construction de machine tournante. Nous avons eux au 19è siècle la locomotive à vapeur, machine vivante que les anciens cheminots croyaient possédée d’une âme, car le feu le faisait se comporter comme un « individu », une personnalité. Ne dit-on pas que le jeu dans la mécanique, c’est son âme...
Puis vint la radio : quand j’étais petit je croyais que des personnes étaient enfermées dans cette petite boîte retransmettant un concert ou les résultats des courses de chevaux.
Mais la vraie autonomie, ou au moins le point culminant de sa naissance fut le RELAIS mécanique, le tube à vide puis LA VALVE, qui devient ensuite le TRANSISTOR ; tout cela nous donnera l’ordinateur, embryon d’autonomie mais non encore capable de s’auto-réparer ; ce qui signifierait la mort des ouvriers le construisant ! et donnerait une totale autonomie à l’ordinateur, jusqu’à fabriquer son propre réseau personnel.

Maintenant nous baignons dans les nanotechnologies, les bio-technologies, les sciences de l’information et de la communication, et les fameuses « sciences cognitives ». Mais attention, le mot « science »  appliqué à tout cela doit être remplacé par le mot TECHNIQUE (voir la page Science). Cognition évoque l’intelligence, alors : les objets ont-ils une âme, une autonomie ?? Oui, si on en crois certains contes, récits et films, et d’après l’Alchimie tout et vivant, même un simple cailloux. Pourquoi cela ne se pourrait-il pas ? En réalité il n’a pas fallut attendre le 21è siècle pour que le moindre objet puisse prendre son autonomie, mais comme nous avons atteint un sommet de matérialisme, l’autonomie actuelle des objets risque fort de déboucher sur un cauchemar si on n’y prend pas garde et ne corrige pas notre connaissance. Donc nous risquons fort d’être envahit d’objets intelligents qui vont communiquer les uns avec les autres, dans notre dos.
La technologie devait être au service de l’Homme mais maintenant c’est l’Homme qui est à son service !

Donc nous continuons à nous COUPER DE LA NATURE puisque les objets « envahissants » prennent de plus en plus de place. Déjà qu’un marteau pouvait prendre une grande place parce qu’il avait appartenu à un parent ; ou bien l’épée de tel héros était extraordinaire et magique à cause de telle légende ou dragon... Mais au moins dans le cas du marteau et de l’épée, il y avait une liaison, comme le maître avec son chien.
Alors pour éviter le pire, il faut absolument qu’il y ait une PRISE DE CONSCIENCE, puisque celle-ci est partout... qui nous fasse ralentir fortement cette course technologique devenue démentielle. Par exemple un drôle d’ensemble : « la biologie de synthèse » ou recomposée, autrement dit : ARTIFICIELLE. Encore une fois, notre monde devient de plus en plus FAUX/Faux/mort, et le binaire, l’artifice est en train de nous bouffer sans que nous nous en rendions compte.
Artificielle, car la biologie de synthèse consiste à manipuler les informations génétiques, comme dans les fameux OGM, et de mélanger (hybride) le biologique et l’électronique. Ce serait parfait dans le cas d’un outil informatique, là encore lire Asimov et sa loi de la robotique, à savoir qu’un robot ne doit jamais attenter à la vie de son constructeur.... et si l’ordinateur n’emmerdait pas l’humain en se reproduisant à n’en plus finir, comme les réplicateurs de Stargate SG1, jusqu’à envahir la Terre et tuer ses habitants.
Si l’ordinateur qui se reproduit de lui-même peut déjà être une menace, que penser d’une bactérie artificielle, projet intéressant déjà des chercheurs ?... Cette bactérie artificielle pourra croitre comme une bactérie naturelle, elle pourra être mise en culture. La biologie de synthèse étant de produire des organismes vivants qui n’existe pas dans la Nature. Bien, alors s’il n’y a pas meilleur exemple que celui-là sur la coupure de l’Homme d’avec la nature ! Cet exemple montre aussi la notion de l’infinie de la bêtise humaine, car la finalité de tous ça : ON NE SAIT PAS À QUOI ÇA VA SERVIR, comme les premiers ordinateurs domestiques en 1980 avec le Pet de Commodore et l'Apple II. C’est l’innovation pour l’innovation, les conneries pour les conneries. On fabrique donc une « produit pour le marché », ou l’âne et la carotte : le consommateur étant à la place de l’âne bien-sûr. On vend et on achète et on en revient toujours AU FRIC.

My God, que d’énergie, de fuite en avant, d’imbécilités, de futures horreurs pour éviter de connaitre véritablement ce qu’est l’être humain, le ‘Je suis ce JE SUIS’.

TOUT VA À L’ENVERS !!! Déjà nous allons tous en subir les prochaines conséquences avec Fukushima.
A propos d’image forte, FUKUSHIMA en est une énorme, elle symbolise précisément dans son côté positif le frein indispensable à la course en avant technologique conduisant à la mort de la civilisation. Après Tchernobyl, c’est la deuxième, que sera la troisième image ??? Mais FUKUSHIMA symbolise aussi le côté négatif : TOUS LES POLITIQUES, totalement gangrénés, incapables et pervers ; ceux qui justement devraient mettre en garde contre les dérivent technologiques de toutes sortes qui sont autant de scies coupants les branches de l’Arbre de vie sur lequel l’humanité et le monde repose. Tous les politiques de ce vieux monde sont devenu les radiations mortelles de Fukushima. Ces ministres totalement pourris qui sont « préoccupés ». Il y a de quoi : 58 réacteurs nucléaires rien qu’en France... 165 réacteurs nucléaires sur notre continent... MONSTRUEUX ! Tout ça au nom de la modernité qui fonctionne à l’envers.
Voir aussi la page de Kokopelli sur Fukushima et la contamination radioactive de la chaîne alimentaire planétaire.

Pour comprendre pourquoi tout va à l’envers, il faut se reporter à l’époque de la Renaissance, elle-même découlant des périodes de la Grèce des 5è, 4è et 3è siècles avant notre ère, car toutes ces époques ont été accompagnées de changements radicaux dans la nature et dans la diffusion de la lecture et de l’écriture, et donc dans la diffusion de ce qu’on a appelé, la culture écrite. A la Renaissance c’est l’invention de l’imprimerie ayant rendu les documents accessibles, a joué un rôle déterminant dans le développement de l’Europe. L’activité sociale deviendra de plus en plus dépendant de documents écrits. Dès le 4è siècle avant notre ère, une loi athénienne exige que l’on ait recours au témoignage écrit. On fixe et rend solennels les textes et on accorde toujours plus de confiance aux mots écrits. Cependant c’est plutôt en Occident que l’écrit a de l’importance, alors qu’en Orient, en Inde par exemple, c’est l’oral qui est important.
En Occident c’est à partir de l’écrit que le mot science a commencé à perdre son vrai sens, et se diriger vers celui de technique. L’écrit de l’imprimerie devenait artificiel et prenait la place des observations directes... Bref, l’écrit prenait la place de la réalité !
La Renaissance a vu la fabrication de lentille et de chambre noire ou ancêtre de l’appareil photo. La commodité s’installait avec l’outil longue vue et petit télescope, le peintre Vermeer utilisera la chambre noire pour ses peintures, mais il ne fut pas le seul, la mode s’empara de cette technique, comme tout humain que se respect dans sa fainéantise ! Cette nouvelle façon d’étudier et de voir le monde en focalisant son attention sur la manière de le représenter a eu un impact important sur la structure du savoir, et par conséquent sur la manière de penser.

Visiteur : Dites-moi quelque chose.
Maharshi : Que voulez-vous savoir ?
Visiteur : Je ne sais rien, et je voudrais que vous me disiez quelque chose.
Maharshi : Vous savez que vous ne savez rien. Découvrez ce qu’est cette connaissance. Cela est la Libération.
(Ramana Maharshi, Enseignement 12 du 15 mai 1935). Cet Enseignement est une parfaite définition de l’Alchimie.

Normalement la meilleure aide est celle des autres. « Mais il n’y a pas ‘d’autres’ qui doivent être aidés. Car un être réalisé voit le Soi, tout comme un orfèvre qui évalue la quantité d’Or contenue dans divers bijoux. C’est seulement lorsque vous vous identifiez avec le corps qu’il y a des formes. Mais quand vous transcendez votre corps, les autres corps disparaissent en même temps que votre conscience du corps ». (Extrait de l’Enseignement 13a, du 7 janvier 1935).
 
 

Dernière mise à jour : 10-05-2011 00:05

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >