Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Économie de bouffe
Économie de bouffe Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 09-06-2011 15:32

Pages vues : 1556    

Favoris : 109

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Amour, Anarchie, Argent, Banques, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Église, Esprit, Europe, Inquisition, Justice, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Politique, Pouvoir, Prisons, Pyramides, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Temps, Terreur, Yôkai

 
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
 
 
Économie de bouffe

Vivre sans nourriture (physique)

Se nourrir de lumière

Nourriture prânique (1)
 
 
 
Nicolas de Flue n’a pas mangé pendant les vingt dernières années de sa vie. Bien-sûr c’est difficile à vérifier maintenant !
 
Une personne en Allemagne ne vit que de nourriture liquide depuis 1998. Cet homme est partit du livre : Vivre de Lumière, Vivez Soleil, de Jasmuheen (processus respirianiste des 21 jours, 21 jours établit d’ailleurs empiriquement par l’Australienne Jasmuheen). Dans ce processus des 21 jours les sept premiers jours sont les plus difficiles, car il ne faut ni boire ni manger, on peut tout au plus se rincer la bouche sans avaler ; il faut rester dans le lieu où se passe cette transformation, et le moins bouger possible. Après une première semaine, on commence à boire de l’eau pure ou faiblement additionnée de jus de fruit. Comme le disent ceux qui réussissent à passer le cap des 21 jours, seule la confiance, la croyance, l’AIMANT pousse vers la réussite de se passer de manger, mais seulement lorsqu’on l’a décidé vraiment. Si on croit dès le départ qu’on va mourir si on ne mange pas, alors effectivement oui, c’est ce qu’il risque de se produira. Cela va d’ailleurs de pair avec la médecine conventionnelle : les personnes qui ne mangent plus depuis des années ne se font pas examiner sur toutes les coutures pour « prouver à la science » ou « apporter des preuves » !! Par exemple le médecin traditionnel et nutritionniste pourra dire : « Nous ne sommes pas des plantes, nous sommes des êtres humains », ou bien : « Il y a des populations dans le monde qui meurent de faim, alors comment vivre sans manger ? » En résumé : tous ces médecins demandent bien-sûr des PREUVES. C’est toujours la même histoire depuis l’époque de la Renaissance et le déclencheur Galilée...

Victor Hugo écrivait :
Il y a deux manières d’ignorer les choses :
La première, c’est de les ignorer ;
La seconde, c’est de les ignorer
Et de croire qu’on les sait.
La seconde est pire que la première.

Quand on ne mange pas pendant plusieurs années, sauf des liquides, ou même rien pour certains, il ne s’agit pas d’un jeûne !

ATTENTION : Ne jamais se lancer dans ces pratiques extrêmes qui peuvent conduire à la mort si l’on n’y est pas préparé, ou avec des problèmes de santé importants. La nourriture par la lumière nécessite un saut énorme, qui fait qu’elle est protégée contre un mésusage irréfléchi. Ce n’est pas comme s’arrêter de fumer ! De plus c’est aussi une question de lieu, les grandes villes et capitales sont certainement non recommandables pour entreprendre le grand saut.

FERMEZ LES BOUCHES !


Bouches est approprié ici ! et doit se comprendre comme toutes ouvertures, physiques, corporelles et mentales. C’était un adage égypto-alchimique à avoir non seulement en tête, mais aussi dans le lieu où l’on se trouvait pour faire un acte essentiel, comme par exemple entreprendre la cessation de se nourrir de matière physique. IL FAUT ÊTRE DISCRET, d'autant que l'État inquisitorial est toujours là.

Voir aussi la page sur la « Faim de la société de consommation ».

Mais il faut bien savoir que le fait de se nourrir pour ne pas mourir, nourrir et mourir sont deux mot/maux très proches, - l’un avec deux R et l’autre n’en a qu’un seul comme si on n’avait qu’une vie ici-bas - est si ancré en nous qu’il faudrait un miracle pour changer la physique humaine !
Manger pour survivre ! Étrange à notre époque où on trouve tout à porté de mains dans un super marché ou un marché de province. Plus besoin de partir soi-même à la chasse ou de pécher dans la rivière, etc. au temps des chasseurs-cueilleurs. Survivre, oui, mais à l’enfer du modernisme et de son monde.

La plupart des personnes qui suivent ce processus des 21 jours recommencent à manger, mais rares sont ceux qui ne mangent plus depuis plusieurs années comme un « yogi » allemand ayant cessé de manger depuis 7 ans. Évidemment ça procure une liberté incroyable : pas de temps passé « à table » et économies très importantes puisque pas besoin d’acheter la nourriture ! Et plus besoin de WC puisqu’il n’y a plus de production de selles, la MERDE des Couilles en Or, les FÈCES/FESSES.
C’est vrai que les gens ont peur des choses qu’ils ne peuvent expliquer, ils ont peur du contraire de la définition du mot science : « Expérience reproductible et contrôlable par d’autres », c’est tellement rassurant cet aspect ÉGALITAIRE ! qui n’est qu’une TECHNIQUE. Ainsi c’est tellement DÉMOCRATIQUE.

Il y a le cas médiatique de Michael Werner, qui en compagnie de Thomas Stöckli a écrit le livre : Se nourrir de lumière. Il ne mange plus depuis 2001.
Le plus grave en même temps qu’étrange, c’est que Michael Werner a subit deux fois des testes poussés en clinique pendant plusieurs jours, et que deux fois on lui a dit que les résultats allaient être publiés, or les deux cliniques (Berne et Prague) n’ont jamais publiés quoi que ce soit !!! Et sans donner aucune explication... Alors deux hypothèses :
- Soit c’est un fou et nous, médecins, avons un problème.
- Soit, il a raison, et nous avons aussi un problème ! Alors, il vaut mieux ne pas y toucher.
En résumé, ces médecins traditionnels et fidèles à Big Pharma ne donneront jamais d’explication, croyant qu’on menace leur vision du monde et leur cuisine allopathique. Si une boule rentre dans le jeu de quille de l’hypothèse, c’est la fin de l’hypothèse !

Cette page commente le film de P.A. Straubinguer : LUMIÈRE, et un intertitre prévient que finalement : Fin 2008, l’étude de la clinique de Berne est finalement publiée. Ses conclusions : le Dr.Michael Werner était seulement en « état de jeûne » lors de l’étude. L’étude de Prague n’a toujours pas été révélée. Cela se résume à : « Circulez, ya rien à voir ! »
Gujarat en Inde, un Yogi ne mange pas depuis des dizaines d’années. Il s’agit de Mataji (Prahlad Jani). Ce qui est exceptionnel, c’est que le Yogi non seulement ne mange pas, mais surtout ne boit pas, et cela pendant 70 ans ! Alors, un jeune, pardon, un jeûne de 70 ans !!! Mais alors, quelle est la définition du mot jeûne ?
JEÛNE : abstinence totale ou partielle pendant une période déterminée. 70 ans est-il déterminé ?
Prahlad Jani ne mange ni ne boit depuis l’âge de 7 ans, suite à une vision de trois déesses. Les médecins ne comprennent pas, et certains se rassurent en parlant de traditions et on disant qu’il n’y a aucune preuve « objective » (à plusieurs, donc toujours cette définition du mot science).

Que fait la police ? Mettons des caméras de surveillance, pardon, de protection partout pour filmer ces gens qui ne consomment rien ! Ainsi nous aurons des PREUVES.

Donc en novembre 2003 est organisé pendant 10 jours une « expérience scientifique sans précédent » sous la supervision du Ministère indien de la Défense et de l’Association des médecins de Ahmedabad. Le sujet est bien-sûr Prahlad Jani. il paraît que de l’urine se remplissant spontanément dans sa vessie et était réabsorbée totalement par son corps, cela bien-sûr sans rien absorber. Tous ses organes sont normales, rien qui ne soit affecté par la vieillesse. Les résultats furent publiés, les preuves étaient enfin là. Évidemment, certains crient à la supercherie !!!
Au moment de la réalisation du film LUMIÈRE, Mataji (Prahlad Jani) a 78 ans. Donc je répète, depuis 70 ans il ne mange ni ne boit, donc plus d’urine extérieur ni de défécation.

Ce qui est extraordinaire c’est que cet homme, profondément mystique, dit MERDE à toute la « science » ; et le mot MERDE est totalement approprié dans ce cas là, puisqu’en plus il se rattache non seulement à de la matière, mais à notre dieu Dollar... Car comme déjà écrit l’or métal dont les même vibrations que les excréments. Ce qui est logique, il n’y a qu’à observer des insectes comme les mouches, ou des oiseaux, la Merde étant bourré de ce qu’on nomme « vitamines ».

Et c’est là qu’entre la grande différence entre le monde Occidental et le monde Oriental. Les ancêtres doivent être différents, peut-être que l’Orient dépend de l’ancien continent Mu ou Lémurie, genre continents oubliés ? Le cas de Prahlad Jani n’est pas unique en Inde. Le monde Oriental semble plus fondamental, plus ancestrale que le monde Occidental, n’en déplaise aux ergoteurs de la Grèce classique et de l'Empire américain actuel !

L’Inde est la terre de la médecine Ayurvédique, qui ne va pas sans le yoga. Il doit être nettement plus facile à un oriental d’entreprendre le processus de nourriture prânique des 21 jours. Par exemple c’est facilité pour ceux qui pratiquent le Jaïnisme.
Selon le porte parole d’un groupe jaïnistes, ne pas manger enlève la violence. Déjà on ne mange pas de la chair d’animaux tués, on ne mange pas la chair de plantes et de légumes tués. Les gens de ces courants spirituels peuvent donc jeûner pendant un mois, même les garçons de deux ou trois ans.
Le jeûne a une longue tradition mystique, y compris en Occident, par exemple Thérèse Neumann.

Comme mis dans la note en bas de page, le Prâna, le Chi, renvoie inévitablement non seulement à la Chine, mais au TAOÏSME et sa science des souffles... et des graines (symbolique nourriture).
BIGU, l’art chinois de ne pas manger : possibilité de ne pas manger pendant des années. Mais comme dans toute pratique non conventionnelle, il est nécessaire d’avoir un instructeur ou un conseillé pour ces pratiques à la fois physiques et spirituelles, ce n’est pas forcément un « guru ». Mais le fond de l’énergie prânique est le même qu’en Inde puisque cette énergie est universelle.
L’énergie Chi circule sur des méridiens, par exemple pour la fameuse acupuncture.
 
 
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
 
En haut de page et ici : photo de Mataji (Prahlad Jani). Documents du film LUMIÈRE.
 
 
À Krasnodar dans le Sud de la Russie, une femme ne mange plus de nourriture physique depuis Mars 2000, et ne boit plus de liquide depuis Avril 2000. Il s’agit de Zinaida Baranova. Comme Michael Werner, par cette pratique elle voulait juste améliorer sa santé. Zinaida a été étudié dans un hôpital avec le procédé Kirlian, que bien-sûr encore un trop un grand nombre de personnes traitent de charlatanisme, parce que le procédé Kirlian a été utilisé de façon douteuse. Après examen il s’avère que l’état de santé de Zinaida Baranova est remarquable.

RÉSUMÉ : Nous sommes VASE contenant ou vaisseau, et CONTENU. Nous ne vivons pas de matière mais D’INFORMATIONS c’est-à-dire de VIBRATIONS. Donc il est « théoriquement » possible de se nourrir de lumière. C’est l’écrivain Savinien Cyrano de Bergerac qui a raison en parlant d’ÉCHANGES D’ESPACES.
Alors, pourquoi certaines personnes vivent sans nourriture et d’autres meurent de faim ? Qu’on se remémore les photos de propagande des alliés avec les photos de gens squelettiques dans les camps de concentration allemands, ces alliés qui se paient aussitôt sur la bête. On ne sait même pas ce qu’est la CONSCIENCE.
Sans rentrer dans les détails du passionnant film LUMIÈRE, qui va sortir bientôt en DVD, les Anciens ÉGYPTIENS de par leur héritage des Atlantes devaient en connaître un RAYON, si je puis écrire, sur les vibrations et l’énergie !!! Car ce qu’on appelle « la conscience » entre une bonne part dans l’autre fourre-tout nommé « énergie ».

Régime normal procure :
- Diabète
- Léthargie
- Arthrite
- Perte capillaire
- Dystrophie musculaire
etc.

Régime ascétique :
- Bonne santé !

Évidemment le régime ascétique n’est pas bon pour les comptes en banques de Big Pharma et Big Agri-Business !

Seule compte la DIVERSITÉ.


Note.
1. PRÂNA, en Sanskrit : c’est le Principe de Vie, sorte d’énergie, le Souffle Vital (différent de l’Éther) qui remplit et détermine la Longueur Largeur Hauteur. Le Prâna est identique à l’Archée, Âme-Esprit générale, mettant en mouvement, pénétrant toute la Nature. C’est un principe indéterminé, une sorte de chaleur céleste, présente partout et à chaque Instant. C’est « l’Éther-Père », base et source manifestée des phénomènes innombrables de la Vie. Des synonymes pour le Prâna pourrait être PTAH, le Saint Esprit des Anciens Égyptiens ; le Chi ou Ki des Chinois ; l’Æther ou Âme universelle ou Lumière astrale.
 
 

Dernière mise à jour : 09-06-2011 17:10

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2014 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >