Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Laïcité, Nombre, Ploutocratie
Laïcité, Nombre, Ploutocratie Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 20-06-2011 02:16

Pages vues : 4393    

Favoris : 514

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Amour, Anarchie, Argent, Banques, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Église, Esprit, Europe, Goulag, Inquisition, Justice, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Politique, Pouvoir, Prisons, Pyramides, Religions, République, Révolution, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Temps, Terreur, Yôkai

 
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
 
 
Laïcité, Nombre, Ploutocratie


« Un monde dominé par la Force est un monde abominable, mais un monde dominé par le Nombre est ignoble ». Georges Bernanos
 
 
 
La LAÏCITÉ c’est la révolte de ceux qui n’ont pas de but. Autrefois le pauvre se révoltait contre le riche parce qu’il manquait du plus stricte nécessaire, mais maintenant tout le monde est égal, fraternel, et libre ; nous avons la Déclaration des Droits de l’Homme ; alors se révolter, oui... mais contre quoi ? Le N.O.M. (Nouvel Ordre Mondial), que d’autre appellent Illuminati ? Se révolter contre le désespoir ? Se révolter contre une Chimère sociale ? Oui, la RÉVOLTE est beaucoup plus difficile à cerner car LAÏQUE, la laïcité étant cet Hydre de soi-disant liberté, où on semble être informé de tout, en apparence ; où tout le monde croit pouvoir communiquer grâce à la technologie et aux machines, où tout le monde croit s’instruire, mais en faite où tout le monde ne COMPREND RIEN, « tel est le sort des imbéciles » écrit Georges Bernanos.
 
Liberté, égalité, fraternité résume cette laïcité et embrouille ; elle empêche de se révolter et donc d’avoir un but de révolte, puisque tout le monde est égal, libre, frères (ou les « camarades » de l’Union soviétique). Alors pourquoi se révolter contre le socialisme, qui a pourtant donné le Goulag... Comment voulez-vous vous révolter contre cette sainte laïcité qui propose son universalité à elle : « le bien commun », ou « l’intérêt général ». Celui qui se révolte contre cela devient plus qu’un imbécile, il devient « un ennemi du peuple » façon Staline, ou « un ennemi de la liberté » façon Saint-Just. Comment alors voulez-vous vous révolter et contre quoi ? Contre votre misérable salaire d’esclave ?
La laïcité est une nouvelle religion qui refuse de dire son nom, alors on ne peut même plus se révolter contre la religion comme en 1789 ! La laïcité est « un confessionalisme retourné » explique Émile Poulat. C’est un marxisme tout simplement.
Si les pauvres auparavant savaient pourquoi ils se battaient : contre les riches, le manque de tout, les problèmes de justice, la société ancienne était hautement fraternelle car il fallait se protéger de la dureté de la vie ; mais maintenant que nous avons TOUT y compris la Sécurité Sociale, que nous sommes LIBRE, pourquoi et comment se révolter ???
Autrefois l’aventurier, le soudard, le brigand, étaient certes dangereux, mais pas toujours ; mais maintenant un simple « honorable » citoyen, et en plus père de famille, exerçant le métier de soldat, payé par l’État ou par une société des Couilles en Or, sera mille fois plus dangereux. Le soldat, l’aventurier autrefois avec son épée, son arc et ses flèches, puis plus tard son fusil ne faisait que des dizaines de morts par jours, mais maintenant cet « honorable » père de famille dans un avion bombardier pourra larguer une bombe atomique qui détruira des millions de personnes en quelques secondes. C’est ça la technologie !!! Il n’y a même plus besoin de pilote, les robots s’en charge, ils sont simplement télécommandés depuis un bunker situé à des milliers de kilomètres des cibles.

Enfin la laïcité n’est pas sans rappeler l’ismaïlisme : « Rien n’est vrai, tout est permis ! », ce qui définit bien le libéralisme. (Définition donnée par Vladimir Bartol, dans Alamut)


LE NOMBRE - 666 - LE RENDEMENT


D’abord le nombre 666 est celui de la FINANCE, donc de la QUANTITÉ, au détriment de la Qualité. Dans le Tarot 666 est la carte du Pendu.
Certains pense que le 666 est le signe vibratoire du www (World Wide Web). Le w est un m à l’envers et répété trois fois, donc trois chutes dans la matière. Il paraît que le prix des premiers ordinateur de la marque Apple était de 666 dollars et la pomme de cette marque comme son nom rappel la Chute...

La civilisation qui ne fonctionne que par la technologie et la machine ne fonctionne que par la quantité, et donc par l’argent, donc les élites ne sont plus que des « hommes d’affaires » et la capitale du monde est la City à Londres.
Là encore si la quantité règne grâce justement à l’égalité, cela nous donne un monde mécanique, un monde matriciel, un monde de clones seulement reconnaissable par leur emprunte génétique.
Il est démentiel de confier au Nombre, à la même soupe pour tous, la garde de la Liberté. Il est démentiel de comparer le Nombre, la quantité à l’argent, à la croissance et donc au profit (progression, croissance). L’argent a toujours raison du nombre car il est avantageux d’acheter EN NOMBRE, en grosse QUANTITÉ. Or en politique, qui devrait être de l’ordre de la QUALITÉ comme son sens l’indique, l’électeur s’achète en gros ! grâce aux médias maintenant tenus par les Couilles en Or.

La quantité c’est encore la tyrannie de l’OPINION qui érige en dogme le PRINCIPE DE LA MAJORITÉ NUMÉRIQUE, en critères infaillibles de la Vérité, c’est pour cela que le suffrage est bombardé « d’universel » (franc-maçonnique !!!)
C’est François Guizot qui énonça le fameux « Enrichissez-vous par le travail et par l’épargne et vous deviendrez électeurs ». Voilà le libéralisme de 1789 à l’œuvre avec la complicité des familles Rothschild et Rockefeller : « la lutte féroce des égoïsmes était la condition indispensable et suffisante du progrès humain », écrit superbement Georges Bernanos.

Ce Guizot qui déclarait encore et définissait ainsi la future société égoïste de consommation : « Faites des épargnes plutôt que des enfants », la fraternité en prenait un coup dans l’aile !!!
Quantité rime avec bas et confort : toujours plus et toujours moins cher, mais avec l’invention de la monnaie Euro, c’est le contraire !!!

ACHÈTE OU MEURT !!!


Ainsi les « sacrifices économiques » imposés à divers pays d’Europe, surtout la Grèce, sont des sacrifices supérieurs aux services que la société rend à l’Homme, donc la révolte est justifiée, il ne s’agit plus d’être « indigné » puisque cette société et en train de devenir inhumaine, et dans ces conditions, s’il arrive qu’elle se maintienne, ce ne pourra être qu’aux dépens des citoyens et de leur liberté. La société technologique exige toujours plus de discipline et d’organisation et de lois. Elle l’exige évidemment au nom du PROGRÈS... de la MATRICE, puisque les mouvements doivent de plus en plus être synchrones, INTERCONNECTÉS. « Une récolte exceptionnelle de café au Brésil influe aussitôt sur le cours d’une autre marchandise en Chine ou en Australie », écrit G. Bernanos.

Le Nombre, le 666 entre bien dans le dogme sécuritaire, de cette « lutte contre le terrorisme », mot venant du fond des âges du temps du « Vieux de la Montagne » ou la Peur devait être érigée en dogme. Mais à l’époque il ne s’agissait que d’instituer la peur DANS LES TÊTES COURONNÉES alors que maintenant c’est en inverse : dans le peuple, évidemment puisque nous sommes tous égaux et libre...

Évidemment dans les écoles du franc-maçon Jules Ferry on prépare les futurs esclaves : un monde voué au rendement et à la compétitivité.
La future société n’est plus qu’embourbée dans des ensembles de PROBLÈMES TECHNIQUES À RÉSOUDRE. L’humain dégage car il est considéré désormais comme une vulgaire marchandise (voir plus bas la Ploutocratie).
Ainsi chaque avance uniquement technologique nous éloigne à grande vitesse de la conception qu’on pouvoir se faire du mot grec « démocratie ». Depuis 1789 tout se résume à l’usine et à la production.

Donc celui qui sait pourquoi il se révolte sera :
- Celui qui ne fait pas comme tout le monde.
- Celui qui a du temps à perdre.
- Ou plus simplement l’Homme qui croit à autre chose qu’à la technique.


Ploutocratie et Quantité.

Gouvernement par les plus fortunés. « J’appelle ploutocratie un état de société où la richesse est le nerf principal des choses » (Ernest Renan).

« La plupart des membres [du Siècle] ne sont pas recrutés pour leurs qualités propres mais pour les fonctions qu’ils occupent. C’est le libéralisme antisocial pur et dur qui ne rêve que d’une chose : que les classes populaires françaises travaillent pour 2 euros par jour comme les Chinois aujourd’hui et que l’oligarchie, qui les exploite, engrange ses bénéfices colossaux dans des paradis fiscaux.
...
Ce qui les caractérise, c’est un manque total d’imagination, une pensée politiquement conformiste, une soumission à l’argent, une âpreté au pouvoir. Le Siècle, c’est d’abord, et avant tout, une soif de pouvoir pour des gens qui détiennent du pouvoir et en veulent encore plus. C’est une centrale d’énergie qui redistribue exclusivement l’énergie en direction de ses membres. Un vaste système de relations, de réseaux, de système de courte échelle, de marche pied, de mariages, de relations d’affaires, de jetons dans les conseils d’administration, etc. D’aucuns appelleraient cela « le système » ou « l’établissement » (« establishment »). Mais sa particularité d’aujourd’hui est d’être extrêmement peu nombreuse et très concentrée entre les mains de quelques uns. Qu’importe leurs méthodes : par exemple, Jean-Marie Messier, qui a ruiné l’un des fleurons français, Vivendi Universal, n’a jamais été exclu et trône toujours dans les dîners ».
 
 

Dernière mise à jour : 20-06-2011 02:40

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >