Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Statu Quo et bolchevisme et autres ismes
Statu Quo et bolchevisme et autres ismes Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 27-06-2011 19:22

Pages vues : 4013    

Favoris : 442

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Amour, Anarchie, Argent, Banques, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Église, Esprit, Europe, Goulag, Inquisition, Justice, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Politique, Pouvoir, Prisons, Pyramides, Religions, République, Révolution, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Temps, Terreur, Yôkai

 
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
 
 
Statu Quo et bolchevisme et autres ismes

En Union soviétique à propos du Goulag : envoyer une plainte en y joignant deux timbres fiscaux, c’est aussi utile qu’une compresse à un cadavre.
 
 
 
Le propre des « ismes » c’est de garder le statu quo. Statu Quo : 1764, de la locution latine : in statu quo ante « dans l’état où (les choses étaient) auparavant ». Donc ça rejoint l’OPINION, le DOGME auquel s’accroche tous pouvoirs. Ce n’est pas un hasard si le mot statu quo est daté dans le dictionnaire de 1764 : plein pot dans le « siècle des lumières ». Le statu quo est une FIXATION-PRISON.
 
Or il ne peut y avoir qu’une seule et unique fixation : l’UNIVERSEL, vivre dans le monde spatio-temporel en accord avec l’ordre des essences. Ainsi les deux fausses révolutions, celle de 1789 et celle de 1917 en Russie ont tenté d’imposer leur propre universalité humaine, tout comme le firent les philosophistes du siècle des lumières prenant modèle sur le ergoteurs grecs et ensuite les mentalistes du 19è siècle dont Karl Marx et ses acolytes.
Ainsi il s’installa un statu quo en une fixation sur la République devenant totalitariste chez les soviets, ce nationalisme poussé jusqu’à la caricature dramatique.

Le Fixation, le Statu Quo sont des « ismes » : des systèmes, des mécaniques dialectiques tentant de faire s’élever des idées à un niveau général, et non universel faut-il le rappeler. Il y a fixation-prison, surtout pour les opposants, car pour ces fabricants de statu quo et de « ismes » le réel doit être le « plan », donc rationnel. Ces fabricants de « ismes » sont incapables de comprendre que la vraie vie comporte tout un monde de faits « infra-rationnels » et « supra-rationnels ». Le logique-prison de ces fabricants d’âmes ne connaît que le binaire tueur : hypnotiser les autres ou les détruire. C’est la logique des communistes en général, celle de la brute humaine rabaissée au rang d’animal, c’est la logique du perverti. C’est une attitude qui détruit une civilisation.

Sarkozy est un stalinien lorsqu’il dit dans une conférence resté célèbre que : « 2009 peut être la naissance d’un nouveau capitalisme, d’un nouvel ordre mondial, j’en appel à tous les gouvernements : aucun d’entre nous n’en sortira en faisant sa propre politique dans son coin, isolé de ce que font les autres... Et je peux vous dire une troisième chose : on ira ensemble vers ce nouvel ordre mondial ; et personne, je dis bien personne, ne pourra s’y opposer ».
Donc nous avons bien à faire à un statu quo et surtout pas à une vraie révolution. Nous avons à faire à du pur stalinisme avec le : « personne ne pourra s’y opposer », de l’air de dire : « Circulez ya rien à voir », ou « Dormez braves gens ». Le propre statu quo de Sarkozy est appelé par lui « progressisme », puisqu’il qualifie ses opposants de « conservatisme » et d’immobilisme, alors que c’est lui qui fait de l’immobilisme !!! Ainsi comme déjà dit de nombreuses fois sur le site, tout s’inverse et devient FAUX, exactement comme sous les communistes des Juifs bolcheviks.
La France est devenu un « Hôtel » selon Jacques Attali, ce qui correspond bien à l’État-coquille-vide où tout ce qui faisait un État est vendu au privé : police et armée, transports, énergie, etc. TOUT DEVIENT UN MARCHÉ ET NOUS DES PATATES.

Encore une fois, Sarkozy comme les juifs bolcheviks fait les choses à l’envers, car pour « faire une société », effectivement mondiale, car nous humains sommes pour l’instant sur une même planète nommée TERRE, nous devons être au plus intime de notre être, SE CONNAÎTRE, AVANT de se lancer à faire société avec les autres. Ce que n’a pas compris Sarkozy et ses acolytes au pouvoir, c’est que des relations sociales authentiques ne peuvent avoir lieu qu’entre des personnes authentiques. Sinon c’est la désolation.
En Union soviétique c’était la personne qui était au service de la société, alors que cela doit être le contraire. Ainsi avec Sarkozy et ses acolytes nous sommes au service de la société, alors que la personne est la vraie valeur et pas celle de la République, la valeur de la personne supérieure et à laquelle la valeur de la société doit être subordonnée. Une personne est transcendante par rapport à la société, c’est la personne qui donne un sens à la société et non le contraire. C’est de la personne qu’individu et société « tirent » leur personnalité, comme l’explique le Docteur A. Stocker dans : Folie et Santé du Monde, dont je fais référence sur l’individu et la société.

Et le Dr. Stocker s’exprime même prophétiquement en parlant presque de Sarkozy quand il écrit : « L’ordre nouveau [nouvel ordre mondial] n’est autre que la « société » totalitaire où l’État obéit aux injonctions policières, et où l’Église est mise hors la loi. La trop fameuse « Police politique et secrète », qui dans une société normale est servante de l’État, règne ici en maîtresse, et la religion qui seule pouvait tempérer les agissements des politiciens n’a absolument plus rien à dire : c’est le seul absolu qu’on lui reconnaît... Les éléments capables de manipuler la violence sont seuls « à l’honneur » : la police et l’armée [et en URSS celle-ci est encore sous la tutelle des commissaires politique] mènent le bal. Le reste, la masse des ouvriers se voient réduite au silence : tout droit de libre association et toute pensée autre que celle du « gouvernement » leur sont rigoureusement interdits... ». Il ne reste que le droit de travailler, au Goulag ou ailleurs.
« Les ‘instruments du pouvoir’ ne sont-ils pas ici le fouet et les chaînes généreuses manœuvrées par les « guides éclairés » [et autres philosophistes] fabriqués par la conception matérialiste de l’histoire ? »
Donc comme déjà écrit sur la page expliquant le sens de notre violence actuelle, avec Sarkozy et avant lui les juifs bolcheviks et le marxisme, l’État devient la « Bonne à tout faire ». Cet État n’obéit plus aux philosophistes et aux policiers mais maintenant aux banquiers !!! Ainsi « l’homme d’État » devient un vulgaire businessman, comme le fait si souvent comprendre Sarkozy, mais sans en avoir l’envergure ! Un businessman ou un pdg de lobby avec ses milliers d’esclaves... Le pdg Adolph Hitler déclara dans sa folie des grandeurs : « Je prends sur moi l’entière responsabilité », ce qui en fit effectivement un dictateur, car un homme sain ne déclarera jamais prendre la responsabilité d’autrui ! Quiconque promet tout ne tient rien et court le danger d’en revenir aux expédients et autres mensonges pour tenir sa « promesse ».


L’État mondial veille ! Interdit maintenant d’exercer le métier de dictateur, a laisser entendre Alain Juppé en parlant de Kadhafi et de la Libye. Donc nous sommes bien surveillé, pardon, protégé !!! « Dormez pauvres cons ! »

ET TOUT EST DEVENU FAUX MAINTENANT !


Autre Statu Quoi mais en variation : les Religions


« La religion c’est l’opium du peuple » a dit Karl Marx. Depuis 1789 et 1917 elle a été remplacé par la sainte technologie ! et donc par le travail, ce nouvel opium... et bien-sûr avec en plus les drogues légales de Big Pharma, ou illégales des pouvoirs politiques souterrains : la DROGUE DE L’ÉGOÏSME. Mais dans l’absolu n’importe quoi et donc n’importe quel symbole peut être une drogue !!! En Union soviétique une grosse part de l’économie fut fournit par l’outil Goulag si pratique !

Dans les rangs des marxistes-léninistes se trouvaient beaucoup de drogués à la cocaïne, surtout dans le Goulag. D’autre part, un nombre important d’autres drogues sont utilisées, justement pour accéder au spirituel !!! Voir notamment le chamanisme.
 
L’opium du peuple c’est cela :

Propos de Dzerjinski lors d’une réunion des chefs des sections spéciales organisée à Moscou :
« Les Contre Révolutionnaires (CR), les popes, les koulaks [paysans riches], les moines, les adeptes des sectes... ce sont nos pires ennemis. Plus vite nous nous en serons débarrassés, plus vite nous approcherons du socialisme. Et si, aujourd’hui, toute cette engeance ne s’agite pas trop parce que nous la tenons fermement par la gorge, ce n’est pas une raison pour la laisser en paix. Qu’on relâche notre attention un instant, et ils nous poignarderont dans le dos. Une lutte âpre, impitoyable, de tous les instants, contre ces éléments nuisibles, une lutte dans laquelle nous devons employer tous les moyens sans exception, une lutte qui ne prendra fin que quand il ne restera en vie plus un seul CR, plus un seul pope, plus un seul moine, plus un seul sectaire... Tel est notre slogan tchékiste, que tout tchékiste digne de ce nom doit avoir à l’esprit en permanence et qui doit le guider dans son travail quotidien ». Après la réunion, une circulaire rédigée selon ces instructions a été envoyé aux antennes locales des sections spéciales de tout le pays. (Récit de Nikolaï Kisselev-Gromov : Aux origine du Goulag, récits des îles Solovki)

Mais avant de tuer tous les opposants au régime des soviets, il fallait en extirper leurs dernières forces en les rendant esclaves : « Qu’ils crèvent doucement, mais en laissant derrière eux du bois prêt à être exporté ». Voilà bien une « religion » en inverse... car poussée dans l’absolu !

Le démiurge fut le « camarade Staline », qui tel Moïse, ou Saint-Just, souffla :
« Les ennemis du pouvoir soviétique n’ont pas leur place en URSS car, comme la dit le camarade Staline, nous devons éliminer impitoyablement les ennemis du pouvoir soviétique et détruire les koulaks et l’hydre bourgeoise de la contre-révolution ! ».

Peut de temps avant en France, en 1793, voici un exemple de préparation de ce que figurera la révolution de 1917. Karl Marx et Lénine ont tout copiés.
« Le hommes frappent à coups redoublés, les femmes saisissent les têtes pour les cogner contre le sol, un autre s’amuse à faire passer sous le menton des femmes une oreille ensanglantée, un marin ouvre un ventre avec un rasoir... Une femme s’écrie : « Cela vaut mieux que l’eau bénite ». Les cadavres sont ensuite traînés sur le quai en essuyant toujours force de coups : « Un nommé Lionet brandit en ricanant des lambeaux de chair et un crucifix ». Tous les prêtres ont la tête coupée, piquée sur des fourches et promenée à travers la ville. L’acte de décès porte l’incroyable mention : ‘prêtres morts victimes d’une émotion populaire’. Le lendemain 22 mars (1793 à La Rochelle), d’autres ecclésiastiques subissent le même sort : leurs dépouilles sont coupés en morceaux que se disputent les égorgeurs en disant : « Tu en as un plus gros que moi ».

En France révolutionnaire, le clergé fut victime des persécutions réelles jusqu’en 1799. L’URSS a aussi copié les « commissaires nationaux » avec les tchékistes, car le Directoire signale les prêtres réfractaires à la façon Dzerjinski : « Déjouer leurs perfides projets, entravez leurs manœuvres, environnez-les d’une surveillance active, continuelle, infatigable ; ne leur donnez pas de relâche ; que, sans vous voir, ils vous sentent partout et à chaque instant... ». L’administration a recours à des gendarmes déguisés, pour mieux arrêter les prêtres.
Cette administration française qui aurait dû profiter de quelques accalmies pour cicatriser les plaies qu’elle avait ouverte. En fait, elle les tiendra constamment ouvertes et même, à l’occasion, saura les faire saigner.
(Référence sur la Vendée : La Vendée - Vengé, le génocide franco-français, de Reynald Secher)


En haut de page : Lénine, criminel contre l’humanité, balayant le capitalisme bourgeois et monarchique de sa planète.
 
 

Dernière mise à jour : 27-06-2011 19:46

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >