Accueil arrow News arrow Dernières news arrow INSTANT à la Campagne
INSTANT à la Campagne Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 26-08-2011 22:11

Pages vues : 3684    

Favoris : 433

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Amour, Anarchie, Argent, Banques, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Église, Esprit, Europe, Goulag, Homéopathie, Inquisition, Justice, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Temps, Terreur, Yokaï

 
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
 
 
INSTANT à la Campagne
 
 
« Lève-toi vite, ou je t'écrase la gueule à coups de talon ! » (Bernard-Henri Botul-Lévy)

« C’est au repos d’esprit que nous aspirons tous
Mais ce repos heureux se doit chercher en nous.
Un fou, rempli d’erreurs que le trouble accompagne
Et malade à la ville ainsi qu’à la campagne.
En vain monte à cheval pour tromper son ennui
Le chagrin monte en croupe et galope avec lui ».
(Nicolas Boileau à son ami Gabriel de Guilleragues, cité par le Docteur A. Stocker)

« Frère, j’ai pleuré ma chance en train de dormir sous un buisson en chemise de fête. Elle ne fait rien ni le jour ni la nuit, sauf dormir ! »
(Le Jardin de Ptah, dialogue du scénario avec le personnage de l’Homme-femme, d’après un conte russe)
 
Assurément dans ces trois exemples il n’y a pas de Réalisation du Soi Instant ! C’est la source vulgaire ou empoisonnée des villes, des calculateurs froids, des géomètres équerres-compas de chez les ergoteurs Grecs et de tous les fabricants de systèmes, y compris et surtout mercantiles et brevetables. Ces philosophistes et autres scientistes et autres « diplômés » francs-maçonniques les baptisent : objectivité, théorie, doctrine, valeur, responsabilité, justice, morale, république, démocratie, etc., lorsque leurs échafaudages dialectiques s’élèvent jusqu’au niveau d’une généralité transformé en universalité ! Tous ces gens sont des criminels incapables de comprendre que la vraie vie comporte tout un monde de faits « infra-rationnels » et « supra-rationnels ». Tous ces gens sont des fabricants de CONVENTIONS.
Ces gens sont des criminels dans le sens ou leur ego leur fait subjuguer les autres ou les détruire. On le voit avec la mode actuelle de l’invention des « terroristes » : vous êtes avec nous ou contre nous. « C’est la logique de la brute « humaine » ou de l’inversion point par point assumée, la logique du perverti. Est-il besoin de dire que c’est une attitude qui conduit à l’anéantissement (1) », écrit le Docteur psychiatre A.Stocker dans : Folie et Santé du monde.
 
 
L’instant à la Campagne :

« Tout homme doit ainsi faire « société » avec lui-même, au plus intime de son être, avant de se lancer à faire société avec les autres. Des relations sociales authentiques ne peuvent avoir lieu qu’entre personnes authentiques ». (Docteur A. Stocker)
Ainsi tout homme, quel qu’il soit, ne peut donner à son semblable que ce qu’il est lui-même ; ce qui veut dire que ce monde ou cette ligne chronologique est gouvernée par une oligarchie de fous criminels et dégénérés au seuil de la mort !!! (2)
Qui se ressemble s’assemble : comme les criminels Sarkozy, BHL, etc., la liste est hélas maintenant fort grande.

« Là où le social est déficient [comme depuis 1789], c’est l’individuel qui s’y substitue ou plutôt comble un vide. Inutile de dire qu’une telle substitution ne peut être que déficiente, et à la merci des appétits les plus forts. Dans ces conditions, le comportement « social » des puissants de ce monde se trouve commandé PAR LA CUPIDITÉ DES INDIVIDUS et non par le respect qu’inspire une institution sociale bien constituée. Basses convoitises et intrigues peu reluisantes seront ainsi les « forces occultes » qui régleront, ou plus exactement dérègleront la marche de la production et de la consommation des biens temporels. Un tel état de la société ne laisse d’ailleurs pas d’influencer la marche de la société en son entier, tant au point de vue matériel que spirituel », écrit le Docteur A. Stocker.

Seule la réalisation du SOI permettra de s’en sortir et irradiera au-delà de la conception d’une sphère.




Le plus que sphère du Soi englobe et bien-sûr dépasse la trop fameuse morale façon franc-maçonnique : « La vraie morale, la seule authentique, est cet ensemble de connaissances et d’actions qui, d’une part, permet à l’homme de prendre conscience des exigences de l’essence de sa nature [réaliser le Soi], et, d’autre part, lui commande de vivre dans son existence suivant ces exigences. Quant à ces exigences, elles consistent, pour tout homme, à respecter dans les réalisations de sa vie l’ordre hiérarchique de la structure de la dite essence, quelle que soit son individuation [le Soi, qui suis-je ?] », écrit le Docteur A. Stocker.

Ainsi il n’y a pas de « c’est l’existence qui crée son essence », ou « l’Homme à la place de Dieu » à la mode des humanistes, parce que l’ordre hiérarchique est un ordre qui a été donné à l’être humain, un ordre que l’homme ne s’est pas donné lui-même, comme on tente de le construire à l’époque de la Renaissance. Tout écart ne peut que conduire à la perte de la dignité humaine. L’humanisme n’est qu’un prison du « isme » de plus.

Le travail est pour l’homme et non l’homme pour le travail. Le travail est un OUTIL.
« L’importance de la noblesse du rôle joué par le « facteur humain » dans l’activité du troisième palier [existence concrète ou palier ‘animalo-végétatif’ ou de la sensibilité] n’a été, malheureusement, reconnue que fort tard par les organisateurs de la société. Ce palier a toujours existé, certes, mais on l’a traité comme le « parent pauvre » des deux autres paliers [palier de l’Amour et palier de la connaissance de l’homme]. On ne voyait que la nécessité du travail, sans penser que ceux qu’on y astreignait étaient non seulement des moteurs humains, mais des personnes humaines. On se disait bien que pour prier et faire de la politique [premier et deuxième palier] il faut d’abord vivre, c’est-à-dire manger. Cependant, pour avoir à manger il fallait que quelqu’un travaille pour procurer la nourriture. Et ce travail ne se faisait pas sans la peine des hommes (3). En réalité, une multitude d’êtres humains y sont engagés.
Les ouvriers individuels qui constituent le soutien concret du troisième palier sont pétris de la même argile que les individus dans lesquels s’incarnent les deux autres paliers. Plus encore : ils possèdent une âme pareille à celle de leurs frères plus haut « logés ». Mais, chose tristement curieuse, de cela nul ne semblait s’apercevoir dans la vie de tous les jours. Théoriquement on le savait bien, car le christianisme l’enseigne ; mais pratiquement on n’arrivait pas à en tenir compte. Il fut même un temps où, jusque sur les bancs des églises, on a adopté un comportement qui est un défi à la fraternité humaine : c’est une conduite qui ne diffère en rien de celle d’un païen [non croyant] ». (Docteur A. Stocker)

Il n’y a pas que le 19è siècle qui apporte l’industrialisation, les Anglais entre les 17 et 18è siècles s’y emploie de façon impressionnante : industrie cotonnière, métallurgie, nécessitant une armée de travailleurs esclavages. L’organisation et l’industrialisation du travail-esclavage se mettait en place, de même que la guerre entre la concurrence... Ce qui introduit la notion de MEILLEUR, DU PLUS FORT, aussi on entre dans l’ère du CONCOURS et du DIPLÔME. Ce ne sont plus les produits de bouche et de nécessité vitale qui servent pour le commerce, mais TOUT et N’IMPORTE QUOI et au nom de LA PROSPÉRITÉ DU PAYS, idée issue bien-sûr de 1789 mais qui était tout aussi valable sous la monarchie. Ainsi dès l’adoption d’une heure unique en France sous le Roi Charles V, qui en 1370 ordonne que toutes les cloches se règlent sur l’horloge du Palais Royal, qui sonne les heures et les quarts d’heures (D’après Jacques Le Goff, dans « Pour un autre Moyen Âge », chapitre Temps et Travail), le pouvoir des commerçants et des petits industries s’en trouva renforcé et développé. Cette « croissance » le fut évidemment au détriment de l’aspect humain et nullement au bénéfice d’une amélioration des travailleurs. Et avec la montée de l’industrialisation, les habitants des campagnes se virent contraints d’offrir leurs bras aux usines des familles Rothschild et autres Rockefeller. Pour « faire fortune » il faut nécessairement être ESCROC (comme les dents longues) et être SANS MORALE.
Le premier but qu’on assigna à l’industrialisation ne fut pas d’alléger la peine des êtres humains, mais DE FAIRE DU PROFIT. Ainsi, les humains au lieu d’être les maîtres des machines en devinrent les esclaves, et par la même les esclaves des familles Rothschild et autres Rockefeller ou Couilles en Or. Les bénéficiaires de l’ère industrielle ce sont les Couilles en Or : le dieu dollar rayonne et les humains ne sont que des marchandises (la masse façon Karl Marx : la « valeur » des humains).

La DÉMOCRATIE est non seulement synonyme de crimes et de privations de liberté, mais comme ses maîtres francs-maçons lui ont enseigné au cours du siècles des lumières, elle est synonyme d’EXISTENTIALISME : on prend la partie pour le tout, il n’y a plus qu’un existentialisme social (l’existence crée son essence), dépourvu de toute base essentielle ; cela donne UN FANTÔME SOCIAL, qu’on appelle : société libérale. Libéral est maintenant synonyme de FAIRE DU FRIC AVEC N’IMPORTE QUOI.

DANS LA RÉPUBLIQUE et la démocratie TOUT LE MONDE S’EN FOUT ! VOILÀ SES VALEURS.



Il n’y a pas d’autre chemin... que l’Instant ou Soi.
« Quand un homme sera en paix avec lui-même, il sera en paix avec les autres, et connaîtra la vérité au sujet des ses rapports avec eux et avec la vie sous toutes ses formes ». (Sri Ram, Congrès de Salzbourg, 1966).

Question : On dit que le jîva [âme individuelle] est lié par le karma [action]. Est-ce vrai ?
Maharshi : Laissez le karma savourer ses fruits. Tant que vous vous prendrez pour l’auteur des actions vous en serez le jouisseur [loi de cause et effet]
Question : Comment peut-on se libérer du karma ?
Maharshi : Cherchez à qui est le karma. Vous trouverez que vous n’êtes pas celui qui agit. Alors vous serez libre. Cela exige la grâce de Dieu pour laquelle vous devriez Le priez. L’adorer et méditer sur Lui.
Le karma se déroule sans effort, c’est-à-dire sans être volontaire, ne lie pas.
(Extrait de l’enseignement 115, du 25 décembre 1935, par Ramana Maharshi)

Oui, la volonté est un vrai problème, à ce qu’il m’a souvent semblé ! Et le pire, c’est quelle est utilisé dans la Magie !!!

La suite pourrait fort bien convenir pour l’Instant à la Campagne :
Mr. Rangachari, un pandit en provenance de Vellore, interrogea le Maharshi sur le nishkâma-karma (l’action désintéressée). Il n’eut pas de réponse.
Quelque temps plus tard, Shrî Bhagavân [Ramana Maharshi] alla se promener sur la montagne suivi par quelques personnes parmi lesquels le pandit. En chemin, Shrî Bhagavân ramassa un bâton épineux, s’assit et commença à le travailler tranquillement. Il coupa les épines, lissa les nœuds et polit, pour finir, le bâton entier avec une feuille rugueuse. Cette opération dura environ six heures. Tout le monde s’émerveilla de l’apparition d’un bâton de si belle allure à partir d’un matériau hérissé d’épines. Quand le groupe se remit en mouvement, ils rencontrèrent un jeune berger embarrassé par la perte de son bâton. Shrî Bhagavân lui donna aussitôt le nouveau et poursuivit son chemin.
Le pandit remarqua que cela avait été une façon concrète de répondre à sa question.
(Enseignement 118, non il n’y a pas de hasard, puisque cet enseignement date du 25 décembre 1935).

TOUT EST LIÉ malgré la chronologie tueuse.

Le SOI

Question (d’un jeune homme de vingt ans) : Qui suis-je alors ?
Maharshi (avec un sourire) : Êtes-vous venu ici pour me faire passer un examen et m’interroger ? C’est-à-vous de dire qui vous êtes.
(Extrait de l’enseignement 56, du 22 juin 1935. Un peu après cet entretient, le Maharshi considère que le jeune homme en question trouvera sa voie).

On donne au Soi différents noms : Âtman, Dieu, Kundalini, mantra, etc. Accrochez-vous à n’importe lequel et le Soi se manifestera. Dieu n’est pas autre que le Soi. (Extrait de l’enseignement 78, du 29 septembre 1935).

La Vérité suprême est si simple. Ce n’est rien d’autre que d’être dans l’état originel. Il n’y a rien de plus à dire. (Ramana Maharshi, extrait de l’enseignement 96, du 13 novembre 1935).




Notes.
1. Ce qui conduit à un monde de plus en plus FAUX, du genre actuel pour la Libye :
- Nous sommes des pacifistes (l’OTAN et les « démocraties ») et « réagissons » aux violences libyennes.
- Khadafi est un monstre et un fou bouc émissaire par intérim.
- Inversion : nobles bombardements de l’OTAN (sic) !
- Il est facile de coller l’étiquette « rebelle » sur des combattants venus de l’extérieur de la Libye et n’ayant rien à voir avec ce pays, et qui sont payé par l’OTAN ou la France.
- Manipulation de l’opinion : Les « atrocités » libyennes et les « bavures » de l’OTAN.
- Les « gentils démocrates » ont des bons outils et sont des super héros, alors ils ne font pas de pertes : le ‘zéro défaut’ des « bons ».
etc.
Tout est CYCLE : on recommence 1789, le grand modèle de la démocratie mondiale !!! Et l’Universalité des droits de l’homme !!! Tout ça est le Brevet des francs-maçons si épris de « justice humaine » !!! Le Brevet de la terreur institutionnalisée à chaque révolution, toujours au nom de la « liberté » et évidemment de la « démocratie » dite populaire car soi-disant pour le peuple. L’ordre nouveau démocratique n’est autre que la société totalitaire avec son instrument militaro-industriel sous la coupe des Couilles en Or. Les moutons de la démocratie ne comptent plus que sur leurs bergers, les Couilles en Or qui conduiront sadiquement leurs troupeaux sur les verts pâturages de Monsanto.

2. L’OTAN et le gouvernement des États-Unis, de l’Angleterre, le gouvernement de la France de Sarkozy et de Bernard-Henri Lévy devront répondre de leurs crimes devant la justice. A nous de faire en sorte que cela arrive le plus rapidement possible et que leurs crimes ne restent pas impunis.

3. C’est pour cela qu’au cours de l’industrialisation du 19è siècle sous la poussée des familles Rothschild et autres Rockefeller, et de la mise à l’abandon de la traditionnelle agriculture, et également de son industrialisation avec l’arrivée de l’industrie chimique, le paysan devenait de moins en moins utile ; les produits de bouches qui auparavant assuraient le commerce et son équilibre ne suffisent plus : il fallait désormais faire de l’argent pour de l’argent : DU PROFIT. Ainsi de développa le libéralisme ou EXCLUSIF-ÉGOÏSME, et la destruction de la civilisation et de la planète Terre.


(En haut de page : aquarelle de M.R. d’après une fresque italienne)
 
 
 
My God ! Où l’ego vient se fourrer !!! Surement chez BHL le patron des pâtissiers...
 
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 26-08-2011 22:48

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >