Accueil arrow News arrow Dernières news arrow OPINION MONDIALE
OPINION MONDIALE Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 28-09-2011 23:25

Pages vues : 3751    

Favoris : 402

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Amour, Anarchie, Argent, Banques, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Église, Esprit, Europe, Goulag, Homéopathie, Inquisition, Justice, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Temps, Terreur, Yokaï

 
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
 
 
OPINION MONDIALE

ou mondialisme ou République « universelle »


La République Universelle est comme la fille de la femme stérile !
La République du Tiroir-caisse destiné « aux plus faibles », ou le
« Petit Père des peuples », ou « Papa-Croissance ».
 
 
 
Les deux premières lignes ci-dessus portent déjà en elles la dynamite d’Alfred Nobel qui fera tout sauter ! C’est la fausse paix du « Prix Nobel » dont la valeur ne vaut désormais plus rien.
 
Il est vrai qu’errer de pays en pays sans s’en s’attacher à aucun, c’est déjà « mondialiser » pour le peuple qui pratique cela.
Il est vrai que ce principe se retrouve dans la franc-maçonnerie : nous sommes tous frères, d’une même famille : les humains, de homo « homme », du latin humanus. Mais avec ça, on tombe dans l’horreur de l’humanisme. Certes, physiquement nous avons tous du sang rouge... sauf les « bons sauvages » du film Avatar.

Comme déjà écrit de nombreuses fois sur le site, tragiquement et probablement depuis le funeste « siècle des lumières », puis de 1789, la plupart des gens confondent universel, qui est de l’esprit, et général, qui est de la Terre. C’est Jean Coulonval qui dans son livre : Synthèse et Temps Nouveaux, met en garde contre cette grave confusion qui cause tant de maux/mots ! Une république n’est en aucun cas universelle, et par n’importe quel bout qu’on la tournicote ! Tout comme une religion n’est en aucun cas universelle.
Par conséquence un quelconque projet franc-maçonnique qui se prétend préparer une « république universelle » pour le monde entier est une escroquerie monstrueuse, diabolique, oligarchique (l’élite et la masse) ; du genre paroisse comme celle de la république qui protège ceux qui savent se protéger d’elle ; mais le dévergondé, celui qui sort du guide républicain, se sentira enfoncé lorsqu’on lui reprochera le vol d’une simple pomme.

La seule universalité c’est la réalisation du Soi, c’est-à-dire pouvoir énoncer tout haut : « Je suis celui qui suis », ou « Je suis ce JE SUIS ». En un mot, c’est être AUTHENTIQUE, car uni au Soi, à la Source, à l’Instant. Et cela se fait NATURELLEMENT sans le vouloir puisque la Source, l’Instant est le même pour tous.
VOILÀ LA VRAIE UNIVERSALITÉ.

Une « république universelle » ne sera que l’opinion franc-maçonnique, qu’il ont reprit des ergoteries gréco-latines passées à la moulinette, et qui provenaient des idées et conventions de l’Égypte ancienne.
Une « république universelle », ou sauce démocratique ne peut pas donner la force, le roc de l’intégrité qui n’est autre que l’unification de tous les principes en soi. Le mondialisme, l’union ou la république des F.M. est fondée sur le dogme de l’opinion, toujours mouvant, toujours à remettre en question chaque jour ; il n’y a pas d’universel là-dedans. Tout au plus peut-on y trouver à certains moments un semblant de « général ». En effet, si l’union est fondée sur une collection d’opinions qui se veulent les meilleures et se trouvent donc rassemblées par les circonstances et les contingences du moment, alors l’union n’a aucune valeur, aucune stabilité et s’écroulera rapidement. Il en est ainsi car elle ne respecte pas la loi cosmique ou ordre universel.
Qui dit république dit politique et son mauvais côté, dit mensonges, intrigues, voir assassinats, pillages, complots, égoïsme et intérêts personnels, etc. La liste est longue, et c’est valable aussi pour la monarchie.

Dans Instant, Soi, Source, il y a INTÈGRE, sens de 1320 : virginité, du latin integritas. Honnêteté, incorruptibilité. C’est donc l’état d’une chose qui est demeuré intacte : intégrale, plénitude, totalité.
À ma connaissance et à l’endroit où je me situe sur le chemin, Ramana Maharshi est le principal Sage qui parle de l’Instant ou Soi avec une telle simplicité, et il montre souvent comment on peut réaliser le Soi, par exemple : « Être en avant de soi-même ». Il parle donc de PRÉ-MATIÈRE, il fait comme nous devrions tous faire : partir de l’INVISIBLE vers le visible ; donc voir l’invisible avant que celui-ci ne devienne visible aux yeux de tous. Pour ceux qui ont fait du théâtre, on retrouve un peu cette Pré-matière en jouant un rôle le plus naturellement possible ; sinon c’est du cabotinage.

Bien-sûr, pour unir un groupe d’individus, il faut qu’ils se respectent un minimum les uns et les autres ! Accepter la loi de Nature qui est diversité, et le point de vue de chacun (opinion) ; bref, toutes choses mortels, car comme le propre du mental est de toujours vagabonder, la diversité ne concerne que le monde spatio-temporel. Évidemment souvent deux opinions contraires peuvent amener des guerres, ou au minimum du mépris. C’est là que naissent les hiérarchies de supérieur et d’inférieur, jusqu’aux bon et mauvais, jusqu’à l’intelligent et l’idiot. Personne n’a la droit de juger l’autre d’idiot et de se croire une lumière pour le monde !

Pour des syndicalistes, « L’union fait la force » ; mais pour des chercheurs sincères, seule l’union ne peut faire la force ! Il faut la Source ! Ainsi l’ego sera envoyé se faire voir ailleurs. À toutes les époques, beaucoup de gens se rendaient compte que leur civilisation tournait très mal, et qu’elle avait besoin d’aide. Mais quelle aide ? Car une civilisation, une société ne se conçoit que comme UN ENSEMBLE. Pour peindre un tableau d’après un paysage, une nature morte ou un nu, il faut voir l’ensemble, sinon l’harmonie ne prendra pas ou un détail ajouté après coup jurera par rapport à l’ensemble, chose fréquente à cause de la fatigue ou surtout par manque de concentration.
Donc une civilisation est en haut comme en bas : en accord avec le cosmos (planètes, galaxies, etc.).
Les Anciens Égyptiens, peuple le plus mystique de la Terre, avaient hautement conscience de la FRATERNITÉ, par exemple il est dit dans un texte : « Un homme affamé ne passera pas la nuit dans ma ville sans avoir reçu à manger et avoir un endroit où dormir ». C’est déjà ça vouloir le bien de l’humanité. Nourrir, procurer un logement ou un endroit où dormir, vêtir, donner un accès à un maximum de connaissance ; voilà le minimum du sens du mot POLITIQUE, et dans ses deux côtés, positif comme négatif !
C’est en fait un MAXIMUM pour accéder vers l’universalité : se con-naître (naître avec). pour arriver vers un monde NON MATÉRIEL tel qu’il était à l’ORIGINE.
Le pouvoir spirituel n’a aucune valeur et est du sadisme s’il est donné à des gens qui meurent de faim ; il faut donc le concours du pouvoir politique et du pouvoir économique.

Tout symbole comporte deux faces : positif et négatif, ainsi toute invention fait de même. L’outil télévision devait apporter des bienfaits dans les foyers, mais il y a longtemps qu’il n’apporte qu’abrutissement. L’outil imprimerie à la Renaissance apporta un élan fabuleux dans la pensée, mais dans son côté négatif ce fut l’ouverture la boîte de Pandore de l’opinion et de l’humanisme, et le déclencheur du déluge de technologies. Exactement la même chose se produit avec l’outil de l’Internet. Cette « Renaissance » qui fit croire à une rupture d’avec le monde ancien, considéré désormais avec mépris, alors qu’il n’en est rien. On ne peut pas parler bêtement de « s’affranchir des entraves du passé », et faire une guerre entre jeunes générations et les « vieux » ! Pourtant c’est ce que s’est empressé de faire la franc-maçonnerie spéculative ou travaillant du chapeau et de la spéculation, ou de la « raison ». Avec la Renaissance il s’agissait de « se libérer de la loi traditionnelle (sic) et des autorités auto-proclamés (sic), de se libérer de la morale, pour rétablir l’autodiscipline intellectuelle et morale de l’individu ». Ainsi grâce aux frères chapeautés nous entrions dans l’enfer du libéralisme des Couilles en Or. Avec la Renaissance en Europe s’ajouta le renversement de l’Empire d’Orient par les Musulmans avec la prise de Constantinople et la conquête de la Grèce. Tout ce remue ménage amena le protestantisme et la Réforme, sans doute nécessaire tant l’Église de Rome était en lambeaux. On tripatouilla alors le christianisme à la sauce des ergoteurs Grecs, mais la mayonnaise ne prit pas. Ainsi la Réforme fut faite à l’extérieur de l’Église de Rome. Le protestantisme n’apporta rien, si ce n’est les killers Luther, Calvin, etc. Ces « réformés » par leur ignorance et leur bigoterie rejetèrent le positif comme le négatif, concevant une théologie encore plus intolérable que celle de Rome, tandis qu’elle rejetait en grande partie les trésors sacramentels et contemplatifs pour tomber tout simplement dans le matérialisme ! De grandes familles de Couilles en Or sont issue du protestantisme. C’est ce remue ménage de fin de Renaissance qui amena vers le milieu du 17è siècle la naissance de la franc-maçonnerie en Angleterre.

La connaissance dans le monde spatio-temporel se PARTAGE. C’est comme ça qu’il se forme de véritables élites, et non par copains-coquins. Mais avant de partager de la connaissance, il faut se nourrir, s’habiller, etc. Donc sans faire comme les communistes juifs bolcheviks des premières heures qui allaient jusqu’à forcer leurs esclaves du Goulag à partager leurs haillons, il y a des déséquilibres flagrants, énormes, entre riches et pauvres. Il devient urgent d’abolir le luxe, la société de consommation, etc.
Tout le monde doit pouvoir vivre de façon décente, humaine, et par conséquence puisse avoir le choix d’une vie matérialiste ou spirituelle.
Il ne doit plus exister : « La pauvreté appelle la pauvreté », et « La richesse appelle la richesse ». Et qui dit richesse dit : confort, renommée, plaisirs, et surtout mépris. L’institution française : la Française des jeux, devrait être interdite, elle est criminel, elle encourage l’égoïsme, et les mots/maux cités précédemment ; elle ruine les salariés avec le sadisme de l’espoir de gagner du fric. Actuellement l’individu s’englue dans l’opulence de la société de consommation, gonfle et devient obèse à tel point que le « Petit Père des peuples » s’en émeut. L’indigent comme l’opulent ou Couilles en Or mènent une non-vie, ou vie misérable, sans horizon. Tous deux vivent dans les ténèbres.

L’universalité du Dieu FRIC doit être abolit.

En rapport avec « aider son prochain » : même cela est de l’égoïsme ; on achète l’autre. Et comme disait quelqu’un : « Si nous excluons les égoïstes de notre labeur d’aide, il n’y aura plus grand monde à aider ». Un équilibre est a trouver dans tout.


CONCLUSION :
certains sites de l’Internet affichent déjà des pages et des pages sur la façon de vivre en autarcie. Cela semble la bonne solution : plein de petits moteurs valent mieux qu’un gros qui peut casser ! Il viendra un temps où les gens mendieront non pas des pièces de monnaie bidon, mais des GRAINES. Et il y a de grosses Couilles en Or qui se sont fait construire un gros coffre (Svalbard Global Seed Vault, photo de la porte d’entrée en haut de page) remplit de graines de toutes sortes... soi-disant pour « sauver l’humanité » au cas où... Comme quoi nous nous sommes coupé de la Nature depuis au moins 2000 ans !







Dix siècles de l’Europe en 5 minutes.
 
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 29-09-2011 00:48

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >