Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Interdire le bétonnage des sols
Interdire le bétonnage des sols Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 07-11-2011 00:49

Pages vues : 794    

Favoris : 116

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Amour, Anarchie, Argent, Banques, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Église, Esprit, Europe, Goulag, Homéopathie, Inquisition, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Yokaï

 
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
 
 
Interdire le bétonnage des sols
 
 
Tout est vibrations (EAU) et transformations, par conséquence plus la FLUIDITÉ et la TRANSPARENCE du vivant est naturelle et dans l’INSTANT, et plus le MERVEILLEUX, ou le PRODIGE est effectif.
 
Voir la page sur cette Loi

L’être humain occidental divise tout, probablement au nom de son éducation gréco-latine, et de la « raison » des philosophistes grecs et des « redécouvertes » de la Renaissance, et surtout de sa religion chrétienne qui le fait vivre entre ce qu’il croit bon ou mauvais ! nuisible ou utile. Comme Nous sommes la Nature, le sol aussi est vivant, ne serait-ce que par les micro-organismes qu’il contient, avec en plus les vers de terre. La terre aussi peut mourir, ou se fatiguer, alors on la laisse en jachère (en repos).
 
Dans un sol nous trouvons généralement trois couches :
1 - Terre fine de coloration foncée.
2 - Terre plus claire et plus compacte avec des éléments grossiers.
3 - Roches en blocs plus ou moins compact, voir carrément des rochers.
Les racines des plantes et arbres sont surtout abondantes dans la première couche, mais seules les racines des arbres pénètrent jusqu’à la troisième couche.
Les deux premières couches sont le sol, la terre végétale. C’est cette terre que le cultivateur appel : Terre arable, la terre travaillée ; et sous-sol la deuxième couche.

C’est cette terre arable qui souffre du bétonnage, car ce sont les agents atmosphériques (chaleur, eau, gel, etc.) qui désagrègent lentement les roches de la surface. Cette terre arable provient aussi de la décomposition de l’eau chargée en gaz carbonique et par les microbes qui transforment les débris des végétaux qui y poussent et y meurent. L’homme modifie aussi tout cela par ses cultures industrielles, ses engrais, maintenant la plupart du temps chimique, et évidemment par l’emprisonnement dans le béton ; et dans les cas de « socle » pour supporter le poids d’un train, on creuse profondément pour établir un socle avec un sandwich de sable, béton et armature de métal et de plastique, goudron, cailloux ; bref, une véritable gangue pour le sol, mort à cet endroit pour peut-être des centaines d’années. Tout cela au nom d’une imbécilité de « modernité », de CONFORT, ou civilisation à l’envers...

Un sol est lié à la pesanteur ou POIDS : les grosses particules tombent au fond et les plus fines se retrouvent à la surface, ce qui constituera l’argile fine. Un sol comprend donc quatre éléments : de l’argile, du calcaire et de la silice (sable), et de l’humus (débris végétaux et microbiens et autres fumiers).
Le béton tue le sol en l’empêchant de respirer totalement. Le sable laisse passer l’air et l’eau, le calcaire un peu moins, l’argile encore moins, et l’humus très peu. Il faut donc des élément grossiers pour laisser passer beaucoup d’eau et d’air. L’humus tout en étant très perméable retient beaucoup d’eau, comme une éponge.

POIDS (Pesanteur) : comme Dieu, le POIDS brasse dans les deux sens et produit une potentielle perturbation ! Notamment la force centrifuge et la force centripète ; en tous cas, des SPIRALES. Poids vient de POINT, TROUVÈRE, TROU DE LA PIQURE OU DU PASSAGE, BINDU (sanskrit), INSTANT. LE POIDS, LE POINT ATTIRE. Un point c’est TOUT.
1 - Force de gravité : champ ou portion de l’espace créé et ressenti par tous les corps massifs.
La MASSE est une propriété acquise par la Correspondance des particules avec leur environnement.
2 - Champ électromagnétique : ressenti par des corps chargés/frottés et donne ainsi naissance à une force attirante ou repoussante (Champ de la Magnétite et encore force centrifuge et centripète).

- Sable : Grande perméabilité - Très faible absorption
- Calcaire : Moyenne perméabilité - Absorption notable.
- Argile : Perméabilité presque nulle - Absorption considérable.
- Humus : Perméabilité très grande - Absorption très considérable.

On dit qu’un terrain sablonneux est léger, sec et aéré. L’humus joue à l’égard des terres légères un rôle analogue à celui de l’argile en agglomérant les particules. Il « donne du corps » aux terres légères.
On classe donc les terrains en :
- Terres sablonneuse (70 à 80% de sable) : facile et légères à travailler, perméables, brûlantes en été.
- Terres calcaires (plus de 50% de calcaire) : propriétés physiques rappelant celles des terres sablonneuses.
- Terres argileuses (plu de 25% d’argile) : terres lourdes, imperméables, difficiles à travailler en toutes saisons (collent en hiver et deviennent compact en été), mal aérées et froides. Ces terres argileuses collent aux instruments, elles se fendillent en été (retrait).
Les terres qu’on nomme « Terre franche » contiennent un ACCORD des quatre éléments :
- Sable : 65%
- Calcaire : 10%
- Argile : 20%
- Humus : 5%

Rappel : Chaux + Gaz carbonique = Calcaire.
BASE (Alcali).
Métal + Oxygène : colore en Bleu le papier de Tournesol.
Acide + Base = Sel, qui équilibre les deux, et il y a production d’énergie.

Les sols actuels sont comme les humains actuels : très malades.
Les conséquences d’une agriculture « moderne » :
- Engrais chimiques : alimentation mauvaise.
- Alimentation forcée : perte de résistance, beaucoup de pesticides.
- Lessivage des nitrates : eau polluée.
- Vie du sol perturbée : bétonnage, érosion, terre emportée par les vents.
- Monoculture : mondialisation...
- Augmentation des coûts : mondialisation et dictature de l’État : disparitions des petites et moyennes entreprises.
- Production croissante de la chimie : pollution croissante de la planète.
- Consommation d’énergie croissante : affaiblissement des ressources.
- Intérêts et profits de l’industrie : agriculture sous dictature.

Et c’est dans ce dernier point que se trouve une grosse part de la catastrophe en cours et qui va s’agrandir : perte du sens du mot « science », mondialisation = rentabilité et profits pour les Couilles en Or. Il y a de la place pour tous, de la nourriture pour tous sur cette planète, même avec 10 milliards d’habitants d’ici 50 ou 60 ans. Les « temps modernes » ne le sont pas, ils sont une RÉGRESSION, et nous laissons de bien tristes horizons aux générations futures, surtout avec les poisons du nucléaire.

Les plantes se nourrissent comme les animaux et les humains ; elles préféreront toujours les nourritures organiques. Des légumes nourrit aux engrais organiques contiennent plus de substances vitales que ceux qui l’auront été aux engrais chimiques.
En matière de cultures les microbes sont nos alliés. Le rapport Carbone/Azote (C/N) doit être juste : un sol idéal de 10 à 20 particules de Carbone pour une particule d’Azote. Si la proportion d’Azote est trop importante, les microbes présents dans le sol mangent trop d’Azote pour leurs propres besoins : ils deviennent obèses, d’où un sol maigre où les plantes dépérissent au lieu de se développer. La poudre de roches est un excellent aliment pour les plantes, mais jouxtée avec les micro-organismes.

L’Eau est le Tout, le Noun ou Eau Primordiale des Anciens Égyptiens. Elle transmet des informations, comme tout le vivant émet et reçoit. Donc tout ce qui est vivant stocke des informations ou vibrations, comme les cercles concentrique dans le tronc d’un arbre. Donc n’importe quelle Matière, du grain de sable en passant par l’eau et l’animal, stocke des informations sur tout ce à quoi elle est confrontée ; c’est d’ailleurs en ce sens que travaille l’Alchimiste.
Comme les sols, nous ne respectons pas l’Eau : un gâchis monstrueux. Ce n’est pas Satan le Grand Organisateur, ou plutôt il en est le FAUX, mais c’est l’Eau qui organise tout en mettant en ACCORD tout le vivant. En fait nous ne respectons rien !
 
Qualité de la Terre et qualité de l’Eau = Qualité de Vie.

L’Occident, cette zone de mort, laisse couler jusqu’à 150 litres d’eau par foyer et par jour ! L’industrie des Couilles en Or en consomme une quantité gigantesque, alors que dans les pays pauvres, les gens doivent survivre avec une eau puisée dans des mares insalubres ou des puits pollués, que certains décontaminent à coups de pastilles chimiques désinfectantes ! À quand l’eau en poudre !?
Mais les micro-organismes efficaces peuvent « soigner » l’Eau : grâce aux phénomènes de la résonance vibratoire. Cela détruit en priorité les hydrocarbures, les produits toxiques et tout ce qui n’a pas sa place dans l’Eau.

Dans des conditions idéales, une terre pleine de vie contient plus de 60% de son volume total en eau. Un mètre carré peut contenir plus de 200 litres d’eau sans qu’il n’y ait aucune stagnation. Avec 50% la terre semble tout juste humide, avec 20% elle apparaît entièrement sèche.

Le bétonnage des sols non seulement tue la première couche, mais aussi la seconde et jusqu’à la troisième : il y a imperméabilité : pas de possibilités d’évacuation d’excès d’eau et de fluidité de toute vie, il n’y a plus de ver de terre. Il faut un minimum de DRAINAGE ou une IRRIGATION, chose exposé dans la « Loi ».
Quand on pense que la reine Cléopâtre avait interdit que l’on dérange les vers de terre ! Que dirait-elle aujourd’hui... Pensez que dans un gramme de ver de terre vivent 11 millions de bactéries. Il y en a 52 millions dans un gramme de déjection de vers de terre. N’importe quel cultivateur possède de l’Or dans son sol s’il a une terre riche en vers de terre

En 10.000 ans de pratique d’agriculture continuelle, la quantité d’humus dans notre sol est passée de 65% à une proportion de 6 à 10%. La densité des petits êtres vivants a chuté de façon alarmante de 20% à un chiffre situé entre 0,1 et 0%. Par contre, les substances minérales non solubles sont passées de 15% à 95%, voire 100%...

La vie du sol :
- 8 % de petits êtres vivants
- 40 % de champignons
- 40 % de bactéries
- 12 % de vers de terre


(En haut de page, charrue brabant double pour labour à plat, à différencier du labour en planches et du labour en billons)
 
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 07-11-2011 01:00

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2014 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >