Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Notre Vaisseau
Notre Vaisseau Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 05-01-2012 22:13

Pages vues : 4126    

Favoris : 469

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Amour, Anarchie, Argent, Banques, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Église, Esprit, Europe, Goulag, Homéopathie, Inquisition, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Yokaï

 
ratilly4_2_440.jpg
 
 
Notre Vaisseau
c’est le Corps
Contenant et Contenu
 
 
 
VAISSEAU : VASE, CREUSET, CROISEL : veine, vasculariser, petits tubes où circule un fluide, navire, etc.
VAISSEAU = CIRCULATION et VOYAGES. Le Vaisseau est donc l’espace intérieur d’un grand édifice qui est le CORPS, là où la vie « circule » : le CONTENU (cause). Et quand il n’y a « pas de veines », il y a hémorragie... Le mental n’est que le Corps ou Contenant (effet). Le VASE [Aludel, Ciel, Cucurbite, Lac, Arche, Mines, Filons, Ventre, Matrice, Embryons, Noun ou Eau Primordiale, le chiffre 7] est contenant et contenu par la force des choses !
 
VAISSEAU = TRANSPORT
TRANSPORT.
[TRANSLATER] Échange de lieux.
VAISSEAU - VENTS (pour faire avancer le navire du temps des bateaux à voiles !)
Mouvement du port A au port B (le plan A et le plan B...).
Chevaux AXE et char antique sont très important comme le transport est important à toutes les époques : actuellement c’est l’automobile à essence minérale, l’avion dans le Ciel, le chemin de Fer électrique.
AXE de la ROUE : déplacement, et empêcher de rouler : ne dit-on pas « mettre des bâtons dans les roues » !
Le moyen de transport le plus rapide reste LA PENSÉE, on peut se transporter d’un extrême à l’autre de l’Univers en UN INSTANT.
Moyen de transport : Vaisseau ou plutôt, enveloppe/véhicule pour pouvoir observer “ le Paysage ” et se repérer pour voir où l’on est (où l’on en est !)
Si le corps est un moyen de transport il lui faut une boussole : Transport-Boussole (sinon on est déboussolé !). Donc conduire sa barque (sa Vie). Et c’est bien l’ÉTOILE POLAIRE l’Agent EN SON CENTRE !
Voyage dans l’inconscient. Voyage de l’Arche (véhicule/homme : une des interprétations de ce symbole).
CONDUIRE (Contenant engendrant le Contenu qui peut donner le Divin :
- Un Alambic
- Un Vase
- La Matrice/Germe.
...
« La matière m’étant connue, il me faut encore considérer et rechercher comme elle doit être recherchée et épurée. Cela ne se fait par aucun feu élémentaire ni artificiel, dans aucun vase ni fourneau, mais par son propre feu que le Créateur a donné dès le commencement, immédiatement à la Nature, et que nous héritons... » (Extrait d’un ouvrage alchimique paru à Leipzig en 1732, et mentionné dans : Deux traités alchimiques du 19è siècle, Éditions La Table d’Émeraude).


Nous n’avons que 5 pauvres sens, alors il faut en développer d’autres qui ont été perdus.

Rien de nouveau sous le Soleil. Il n’y a de nouveau que ce qui a été oublié. Le monde a été créé en mesure, nombre et poids, et c’est vrai pour l’éternité. (Jean Coulonval).

« Le MOT est comme le NID, le sens est l’OISEAU », écrivait Jean Coulonval. Et puis : nous ne possédons pas les essences, elles sont NOUS PERSONNELLES et COLLECTIVES parce que LES MÊMES POUR TOUT LE MONDE. Voilà l’Universalité.
Et ce n’est certainement pas l’être humain qui a inventé les essences, ou Origine de l’Univers, elles se manifestent simplement à travers lui, c’est pourquoi on ne peut parle que de dé-couverte, c’est-à-dire qu’on a à nouveau soulevé le couvercle pour voir le fonctionnement. Les Essences sont là pour l’éternité, même si l’être humain disparaît un jour et que x millions ou milliards d’années après il existe une autre planète identique à notre Terre et avec les mêmes humains.

SENS
MAÂT : directe ou conscience de la justesse, de la droiture en Égypte Ancienne.
ESSENCE / ÉCHANGE / CIRCULATION et VOYAGES.
La Source du mot.
C’est la partie « volatil fixé » des mots ou des formes. Ainsi le sens d’un objet n’est pas l’objet mais l’idée qui fait de cet objet des images, et de ces images un objet. Cela se résume par : SYMBOLE.
SENS contraire de NON SENS : donner un sens à.
Les mots doivent êtres adaptés aux choses (juste définition), sinon c’est la tristesse, le désordre. (Lao-tseu).
ÉCHANGE : [SAN] – Bon Sens – SANG – SAN – TÉ : vers le TAU.

A) Impressions qui renvoient des matières.
B) Connaître instantanément par l’intuition, par une sensation.

Exemple : sentir un cercle. C’est le centre *Point* qui donne sa définition à une circonférence.
Discontinu ou « à la Terre ». Continu ou sens.
(Il y a aussi la vitesse/temps de prononciation). *Écriture/Langage*

CEUX QUI SAVENT NE PARLENT PAS. (Lao-tseu)

Le sens bien perçu est donc supérieur à l’oraison verbale. Dans la mesure où on réussit à s’exprimer, le sens pur semble s’éteindre, se solidifier (se rendre prisonnier, se cristalliser) et s’appauvrir.
Le sens ne vient jamais d’un homme, Dieu seul en dispose. (Jean Coulonval).
C’est ce qui existe de toute éternité à l’état latent, et qu’on a appris à connaître au fur et à mesure de l’évolution de notre cerveau. Ce qui n’a pas l’essence ne peut produire l’essence.

Mots : danger de ceux-ci quand on ne les contrôle pas !
« Faites des phrases avec des MAUTX » (Mots et Maux).
Mots, cause de souffrance, mauvais souvenirs d’ou névroses.
Risque de blesser quelqu’un en parlant, ou alors on cherche volontairement à blesser. Tout étant langage, chaque mot est un gouffre d’enseignement.

Nous ne possédons actuellement que 5 sens enfermés dans un corps :
Toucher, Goût, Ouie, Odorat, Vue.
On peut en développer d’autres probablement en s’approchant du spirituel.
« L’homme qui soutient qu’on ne raisonne que par le rapport des sens, et qui cependant a les sens les plus faibles, les plus tardifs, et les plus faux d’entre toutes les créatures : l’homme enfin que la Nature, pour faire de tout, a crée comme les monstres, mais en qui pourtant elle a infus l’ambition de commander à tous les animaux à exterminer » (L’autre Monde le Soleil, de Savinien de Cyrano de Bergerac).
Sens du mot ou du symbole : à une première lecture il y a un an, le sens prenait telle signification.
Un an après ce même sens pourra évoluer.
Quel sens attachait-on au mot AFFINITÉ il y a 500 ans et aujourd’hui ??
[AFINITÉ] : voisinage, allié, parent. (Nature esjouir Nature).
Le sens PRIMORDIAL D’UN SYMBOLE SE PERD, et est remplacé par un autre sens ayant peu de rapport avec l’Origine du sens de ce symbole.
La plante qui se fixe sur une surface ou un bout de bois solide, possède un sens semblable à nous.
Les SYMBOLES sont des signes qui s’adressent au Sens de l’œil et autre. Le symbole a plusieurs sens : côté pile ou revers ou envers : NOCTURNE NÉFASTE. Côté face : DIURNE, FASTE.
Le sens d’un symbole intemporel et universel dans l’imagination humaine peut être très varié selon l’époque, et selon les circonstances. (Lune, Mercure...)
« Bon sang, mais c’est bien sûr ! »
« Il suffisait d’y penser »

Le SENS d’un mot ou symbole peut changer de sens au cours de l’avancement des opérations d’une Œuvre. (Par exemple : Mercure Principe devenir Mercure Matière).
Les mots agissent selon le moment (Sens) ; utilisés ailleurs qu’a ce moment ils n’ont pas le bon effet. Ou bien encore : Les paroles se rapportant à une situation déterminée ont seules une influence. (Cette dernière phrase est d’après le Koua « la Famille » dans le YI-KING). Les mots doivent êtres adaptés aux choses (juste définition), sinon c’est la tristesse, le désordre. (Lao-tseu).
Corps et corps n’ont pas d’effet l’un sur l’autre ; seul l’Esprit a de l’effet et pénètre le corps.
L’Instant est comme l’Esprit dans le souffle créateur/l’inspiration, la Source, le « Volatil ».
(Ça dépend du moment !)

Le 1 + 2 = 3
Le SENS engendre l’UN.
L’UN engendre le DEUX.
Le DEUX engendre le TROIS.
Le TROIS engendre toutes choses.
De toutes choses l’envers est obscure.
Toutes choses tendent vers la lumière,
et le flux de force leur donne l’harmonie.
(Lao-tseu : Tao-tö-king, début du Verset XLII, traduction R. Wilhem et E. Perrot)

Autre traduction :
Le TAO engendre l’UN.
UN engendre DEUX.
DEUX engendre TROIS.
TROIS engendre tous les êtres du monde.
Tout être porte sur son dos l’obscurité
et serre dans ses bras la lumière :
le souffle indifférencié constitue son harmonie.
(Lao-tseu : Tao-tö-king, début du Verset XLII, traduction Liou Kia-Hway)


EN HAUT COMME EN BAS, et L’INVERSE est-il dit en Alchimie. Le cerceau est donc un outil émetteur récepteur, mais pas seulement lui, la plupart des autres parties du vaisseau, du corps le sont également. Comme pour un poste de radio : il faut une SELF ou système pour ACCORDER le récepteur de radio comme il faut la même chose pour l’émetteur. On aussi appelle ça SYNCHRONISME ou SYNCHRONICITÉ, ou COÏNCIDENCE.
Pour élargir cette synchronicité il faut se rapprocher de l’Instant et donc quitter élargir le Contenant ET le Contenu. L’outil cerveau et son mental sont trop limités. Les limites sont détruites avec l’expérience EMI (expérience de mort imminente) ou NDE. (Voir la page : Le TORE c’est chez Soi)

Comme l’outil cerveau est un émetteur-récepteur, dans le cas de psychose il est toujours en réception, et je serais tenté de dire qu’en état d’émission permanente il est dans le cas de névrose.
Des psychiatres décrivent des épisodes psychotiques qui induisent le sentiment d’être transporté au-delà du soi vulgaire ou ego, dans une autre dimension : l’Instant, le Soi, et d’être en COMMUNION avec le TOUT, avec abolition du sujet-objet et du temps comme nous le comprenons. Avec également l’impression d’être enveloppé de « lumière ». C’est exactement la description des expériences d’EMI, que l’on peut lire dans le livre Deadline, Dernière Limite, du Docteur Jean-Pierre Jourdan.

Selon un psychologue américain la psychose diffère de l’EMI car une partie de l’ego existe toujours, donc le mental est toujours présent, alors il y a toujours la dualité sujet-objet, la concentration, le « Point Focal » n’est pas au point. Enfin, par rapport à une EMI il n’y a pas d’apaisement, de bien-être, de rayonnement de bonheur mais plutôt l’inverse ! puisque l’émotivité du mental est toujours présente. Ce psychologue enfonce un peu des portes ouvertes !

Cependant le « contact » avec l’Instant peut déclencher la PANIQUE : le Fléau (de la balance) indique : REDOUTABLE (voir Maât et l’effroi), et aussi le fouet « flagellum », le fléau d’arme au Moyen-Âge. Comme la panique du dieu PAN (la Nature), le Fléau fait mal en découvrant sans recul, sans son enveloppe la graine. On en revient toujours à être le « Je suis ce JE SUIS », le SOI de Ramana Maharshi. On ne peut que revenir à l’Instant !

Le FLÉAU c’est MAÂT : le DIRECTE, ce que personne ne contrôlera jamais, et pour l’éternité. Ce que personne ne pourra chier en une règle, un protocole, comme par exemple le système des causes et effets, le système des réincarnations orientales qui correspond au Purgatoire des Chrétiens ; il y a aussi le Karma, etc. Ce Purgatoire qui est bien une saloperie de contenant.

La vrai fléau humain c’est sa fabrication de la convention « évolution - sécurité - confort », le « progrès », le DORG (Demain On Rase Gratis) et autres « amour et compassion » ou « sauver la planète ». Donner la liberté à l’humanité ??? Mais c’est le PAN, la Panique !!! Personne ne saurait s’en servir ! Car privés de normes, privés de conventions et autres opinions, ce serait la Panique, l’horreur totale !!! Donc il faut REMPLIR, faire RÊVER, faire halluciner artificiellement au besoin ! Donner la liberté à l’humanité, mais ce serait aussi dévastatrice que l’arrivée de bien réels extraterrestres ! Un ethnocide total.

Le vrai fléau est le contact FORCÉ avec l’Instant, car tous les témoignages d’EMI décrivent l’Instant, le Soi, comme la vraie Paix :
« Cela ressemblait plus à de la Télépathie. C’est là encore, instantané. Tout en restant soi, différent de l’autre, on ressent l’autre, on est l’autre. On fait partie d’un tout. On est le tout.
Il n’y a donc pas de jugement, de mensonge, de tentative de manipulation, de modifications de ce que l’on pense. Tout s’impose tel quel. C’est très agréable. Parce que naturel, très simple.
Je dirais qu’il y a tout le mauvais côté de l’être humain en moins ». (Témoignage dans Deadline).
Effectivement, la SIMPLICITÉ ne peut vouloir dire que PAIX.
 
 
Le vrai FLÉAU c’est la SIMPLICITÉ, tellement puissante qu’elle peut en être mortel... Cela ne peut s’expliquer que par l’aspect CIRCULAIRE de L’OUROBOROS, ou de la symbolique de l’Alchimie où le départ est identique à l’arrivée...


« J’avais l’impression que cette lumière blanche était formée de gens comme moi, d’une foule d’esprits, d’autres mentals. On sent tout le mental des gens autour, c’est difficile à exprimer car c’est plus subtil que ça. En fait ce ne sont pas des entités mais des présences ou des consciences sans consistance, sans corps si je puis dire. Leur nature est indéfinissable. Elles étaient là, point ! » (Témoignage dans Deadline).

« Il n’y a pas besoin de passer par la main pour toucher. il n’y a pas besoin de mettre dans la bouche pour goûter.
On perçoit tout sans passer par l’intermédiaire du corps physique. On est une entité, c’est tout. On et le tout.
C’est difficile à expliquer ». (Témoignage dans Deadline).



(En haut de page : grès du Château de Ratilly en Bourgogne, là où le potier Norbert Pierlot (1919-1979) s’installa aux débuts des années 1950 dans ce très beau château alors en partie en ruines, qu’il acheta pour une bouchée de pain à l’époque, et où il installa son atelier, et où il se produisait souvent des concerts de musique. Photo document Château de Ratilly. Merci à eux)
 
 

Dernière mise à jour : 05-01-2012 22:37

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >