Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Protection de l’Univers
Protection de l’Univers Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 10-01-2012 16:31

Pages vues : 3747    

Favoris : 437

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Amour, Anarchie, Argent, Banques, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Église, Esprit, Europe, Goulag, Homéopathie, Inquisition, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Yokaï

 
anim_fond_point.gif
 
 
Protection de l’Univers
 
 
 
Ainsi l’Univers se protège avec un « temps ouvert » différent du temps vulgaire, une ouverture vers le temps sacré, l’Absolu (au-delà de Nature). Un au-delà, un AILLEURS aspirateur des « Poussières de Maison » (la Magie ancêtre des Religions).
L’Instant peut se voir comme un « Temps mythique et sacré rendu Présent », comme « fixé ». Le « Temps originel » ou Instant se répétera telle la vibration d’une fréquence avec son alternance se reproduisant éternellement. Ce qui s’est passé un jour se répétera sans cesse. Rythme, rythme, rythme (musique).
Tout cycle commence de manière absolue (voir le phénomène des révolutions détruisant tous leurs opposants), car tout « passé » a été prétendument abolis grâce à la réalisation de l’Instant en une forme de Chaos. Mais ça ne tient jamais longtemps sous cette forme de politique humaine !

La petite animation ci-dessus illustre symboliquement mon rêve de décembre 1990, et le catéchisme cachée :
« Qu’est-ce qui est toujours ? » - « l’espace, l’éternel, le sans parents » - « Qu’est-ce qui fut toujours ? » - « le germe dans la racine ».
« Qu’est-ce qui, sans cesse, va et vient ? » - « le grand Souffle ».
« Il y a donc trois Éternels ? » - « Non, les trois sont un. Ce qui est toujours est un, ce qui fut toujours est un, ce qui est et devient sans cesse est un aussi : et c’est l’Espace ».........
(La Doctrine Secrète, H.P. Blavatsky, vol.1, Préface)
 
Page d’archive préhistorique.
Un manuscrit archaïque - assemblage de feuilles de palmier rendues, par quelque procédé inconnu, inaltérables à l’eau, au feu et à l’air - se trouve sous les yeux de l’auteur. Sur la premier page l’on voit un disque blanc immaculé, sur fond noir.
Sur la suivante, il y a un disque semblable, avec un point au centre. L’étudiant sait que le premier représente le Cosmos dans l’Éternité, avant le réveil de l’Énergie encore assoupie, émanation de l’Univers en des systèmes postérieurs. Le points dans le cercle jusqu’alors immaculé, l’Espace et l’Éternité en « repos », indique l’aurore de la différenciation. C’est le Point dans l’Œuf du Monde, le Germe qu’il contient deviendra l’Univers, le Tout, le Cosmos illimité et périodique, ce Germe étant périodiquement et tour à tour latent et actif.
Le cercle unique est l’Unité divine, dont tout procède, où tout retourne : sa circonférence, symbole forcément limité de par les limites de l’esprit humain, indique le PRÉSENCE abstraite, à jamais inconnaissable, et son plan, l’Âme Universelle, bien que les deux ne fassent qu’un. La surface du disque est blanche et le fond est noir : cela montre clairement que ce plan est la seule connaissance qui soit accessible à l’homme.
(D’après La Doctrine Secrète, H.P. Blavatsky, vol.1, début de la Préface)

« D’après une théorie, le jour où quelqu’un découvrira exactement à quoi sert l’Univers et pourquoi il est là, ledit Univers disparaîtra sur-le-champ pour se voir remplacé par quelque chose de considérablement plus inexplicable et bizarre » [voir la nouvelle d’Arthur C. Clarke : Les Neuf Milliards de noms de Dieu]. (Citation en tête du troisième chapitre de Deadline Dernière Limite, du Docteur Jean-Pierre Jourdan).
L'Univers se protège comme un être vivant qu'il est et que Nous sommes. La « Religion de l’Homme » ou le « Temple de la Raison » ce n’est pas pour demain ni pour jamais.

Un est le Tout :
1. Sommeille dans les Minéraux
2. Respire dans les Plantes
3. Rêve dans les Animaux
4. S’éveille dans l’Homme

UNIVERS > UNIVERBE > LE TOUT - L’UN, exprimé par exemple de deux façons :
1) MAÂT : en Égypte pharaonique, Déesse gardienne ou Femme de Ménage de l’Ordre du monde. Elle laboure avec THOT.
2) TAO : en Chine, le régulateur du Mouvement de transformation. « L’Empereur de Jade » (le CHANG-TI) le Régulateur de l’Univers réside autour du Pôle Nord. (D’après le Dictionnaire Larousse de 1910).

Uni - vers : l’ondulation de la fréquence et le point de la focale.
Il doit bien y avoir des Univers dans tous les sens, et pas seulement dans la représentation par une ligne droite (le 8 horizontal symbole de l’Infini). Et chaque Univers doit peut-être influencer l’univers voisin.
Le gouffre sans fond de la simplicité : « le nul part et partout », proche de « présent partout à chaque instant ».
CHAOS : Le WOU KI en Chine (le sans commencement).
10 puissance 10 puissance 100, ou 10 élevé à la puissance 10 puissance 100 (dans Histoire universelle des chiffres, de Georges Ifrah, tome 2, page 68)


RÉSUMÉ :
Comme pour le « Temps », personne n’est capable de définir ce qu’est « la Conscience », ni ce qu’est Dieu par la même occasion ! Conscience ou Dieu, « Temps », où ça se trouve ???
Il s’agit « toujours de voir l’ensemble ». Pas de « localisation » : Va voir là-bas si j’y suis ! Pourtant apparemment si on « perd connaissance » on « perd conscience » ! Pourtant on parle de « Tempête sous un crâne ». Il y a bien localisation, en apparence.

Tout de même : Le gouffre sans fond de la simplicité : « le nul part et partout », proche de « présent partout à chaque instant ».

« J’étais au plafond et je voyais mon corps allongé sur la banquette et mon ami assis à côté, qui ne disait plus rien. J’avais une vision à 360° de manière sphérique. Je voyais tout et avais aussi des points d’observation différents ; du dessus, de côtés, de face, de dessous. C’était vraiment extraordinaire de voir et d’être tout cela en même temps. Quand je voyais le sofa, les meubles et la pièce dans laquelle je me trouvais, j’étais à la fois en haut, de côté, de profil, de face... c’était très net », témoignage au début du troisième chapitre de Deadline.

D’autres témoignages décrivent  ce « Centre partout et la Circonférence nulle part », tel que l’énonçait déjà en son temps Giordano Bruno ; donc l’observation des EMI ne date pas d’aujourd’hui...



Vidéo sur la fausse et mensongère démocratie actuelle. Cet aspect fait partie du TOUT, de l’Instant.
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 10-01-2012 21:01

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >