Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow MAGIE 6 - Le Social
MAGIE 6 - Le Social Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 19-01-2012 23:36

Pages vues : 1175    

Favoris : 110

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Amour, Anarchie, Argent, Banques, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Église, Esprit, Europe, Goulag, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Volonté, Yokaï

 
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
 
 
MAGIE 6 - Le Social

et la Grosse Merde y attenant


L’électromagnétisme est également dangereux que le nucléaire.


UN MONDE D’INFORMATIONS et
INFORMER C’EST RENDRE INFORME : même soupe pour tous ou ROBOT
 
 
 
 
 
POURQUOI QUELQUE CHOSE PLUTÔT QUE RIEN ?

La Magie n’est en soi, rien qu’une Volonté, et cette Volonté est le grand mystère de toute Merveille et de tout Secret : elle s’opère par l’appétit du désir de l’être. (Jacob Boehme)

La création de l’Univers frôle la FARCE, la FUMISTERIE, le JEU !!!
 
 
 
L’ART DE FAIRE CHIER LE MONDE

Éffectivement, les ÉTATS-UNIS et tout leur gouvernement (les Agences États dans l’État dont le FBI, CIA, NSA, etc.) présent et futur, SONT UNE NATION À FAIRE TAIRE POUR UN LONG MOMENT. Il faut leur BOUCHER LE CUL pour éviter toutes leurs grosses commissions meurtrières qui teintent le monde.

La dictature du monde, les États-Unisraël, sont aussi les fabricants du COPYRIGHT et de l’imbécilité des brevets. Kodak coule, bien fait ! et pourtant j’ai travaillé longtemps avec leur pellicule argentique. Rien d’étonnant au pays de l’American way of life où le réfrigérateur, la machine à lever, le corps, est plus important que la VIE dans sa globalité. La maffia de l’odieux-visuel américain a réussit a faire fermer le site Megaupload. Oui, imbécilités des brevets car on gèle les innovations toujours à cause du fric, innovations qui pourraient peut-être par contre-coup libérer la civilisation du joug de l’énergie lamentablement soutirée de la Terre-mère.
Toute cette maffia de l’odieux-visuel (MPAA pour l’image, RIAA pour le son, Universal, Disney, etc.) qui est pire que le plus petit « pirate » car c’est elle en très grande partie qui entretient la merde actuelle ou manipulation des gens et en empochant des milliards pour à nouveau déverser leur tombereau de saloperies, au combien pire que le faisaient de façon bonne enfant les colporteurs et autres cirques et théâtres ambulants, et en solide au 19è siècle sur les grands boulevards du Paris non encore ravagé par le protestant Haussmann.

Ceux qui ont voté en 2007 pour le crétin locataire de l’Élysée doivent se plaindra à eux-mêmes car cet individu se permet de dire : « L’idéologique du partage, c'est l'idéologie de l’argent », à propos de streaming. Plus con tu meurs !

Ne pas oublier que l’Amérique est le pays des avocats et en complément celui du copyright où comme le réfrigérateur la « propriété intellectuelle » se vend comme le cul !
Cela et l’élection au suffrage « universel » sont la pire des escroqueries de la « démocratie » franc-maçonnique : « L’immense majorité des débats publics sur ces sujets tournent de façon surréaliste à l'évocation du combat de Beaumarchais contre les directeurs de théâtre qui le pillaient. Et ce, alors que le droit d'auteur est devenu avant tout l'outil des éditeurs, des producteurs et de tous les marchands de culture, davantage que celui des auteurs eux-mêmes. À qui fera-t-on croire que les traités internationaux comme les ADPIC [ou les actuels HADOPI, SOPA, PIPA, etc.] sont destinés à protéger les écrivains, les compositeurs, les paroliers, les chanteurs... ? » écrit superbement Florent Latrive. Je ne cesserai jamais de crier que TOUT EST FAUSSÉ, évidemment à commencer par le concept même de « démocratie ». Absolument tout est à re-construire
Libéralisme façon maçonnique rime avec « lois libératrices », le fameux sécuritaire-confort, et le copyright en fait la partie et entre dans le rationnel si chaire aux philosophistes.

« La surprotection de la propriété intellectuelle peut être aussi dommageable du point de vue de l'intérêt général qu'une protection insuffisante », résume François Lévêque (cité par Florent Latrive). Il ajoute : « Il faut aussi plaider pour des mécanismes alternatifs d'incitation à la création, et tout d'abord ceux tout à la fois non-marchands et non-monétaires, comme ceux à l'oeuvre dans le cas des logiciels libres ou de la création publiée en libre accès sur le web », et j’en aurais terminé ici, car il y aurait tant à dire puisque cela touche la base même de notre civilisation.

Commerce et Art ? ! C’est la bêtise bourgeoise commencée au milieu du 19ème siècle, qui a distingué l’Art gratuit du travail qui n’aurait pour fin que l’argent.
Par exemple l’entreprise Disney : « En 1997, les studios Disney occupent les écrans de cinéma du monde entier avec leur nouveau film, Le Bossu de Notre-Dame, adaptation édulcorée de Notre-Dame de Paris de Victor Hugo. Comme il est de coutume lors des déferlements commerciaux made in Disney, c'est une cascade de produits dérivés. Sur les affiches du film, le nom d'Hugo n'est pas mentionné, ce dont les descendants de l'auteur se déclareront « choqués » ; « toute cette foire nous paraît scandaleuse et obscène. Les autorités culturelles de notre pays ne devraient-elles pas réagir devant ce pillage commercial de patrimoine et rappeler que l'universalité d'un génie est d'une autre nature que cette « mondialisation » vulgaire de marchands sans scrupules », cite Florent Latrive. Et que je te rentabilise dans le CONFORT les œuvres « tombées dans le domaine public ».

« Propriété intellectuelle » : termes parfaitement antinomiques, inconciliables par définition, exprimant des principes complètement opposés... Tout ce qui appartient au domaine intellectuel bien au contraire est entièrement, définitivement, infiniment libre. Libre comme le sont la pensée, l’émotion, l’imaginaire, la poésie, l’amour et le vent. Par quelle incroyable corruption mentale l’esprit humain a-t-il pu se résoudre à mettre la pensée, l’imagination, l’Art, les battements du coeur en cage ?
...
Prendre en otage l’humanité entière juste pour protéger un auteur sous prétexte de défendre ses "droits" égoïstes est un authentique viol moral contre l’Homme. Ainsi seuls les lecteurs socialement privilégiés auraient le droit moral et légal de jouir des trésors culturels ? L’argent ne devrait jamais intervenir dans ces affaires-là.
...
Ces droits sont utilisés en ce cas comme un filon à exploiter, non comme une "protection" réelle de l’auteur », écrit un internaute sur la page agoravox consacré la police américaine du copyright. Internaute qui a raison d’écrire : « Attendons-nous à voir un jour une loi interdisant au lecteur de répéter oralement des phrases lues dans un livre... ». Il a raison d’écrire que l’esprit est d’essence divine.

En résumé tout tourne toujours autour de la MERDE : LE FRIC. Je répète brevets et « propriété » ou droits d’auteurs sont une imbécilité de la prison du libéralisme.



Les Égrégores et le Social - LA RELATION

Les Égrégores forment une soupe sociale avec un aspect totémique symbolisant LA PAROISSE (je préfère ce mot à celui de « clan » bien que l’on y retrouve aussi la CROYANCE). Ainsi dès le départ il y a MANIPULATION : on réalise son CONFORT au sein d’une majorité. Or Jacob Boehme nous dit que la vie se définit telle que l’homme la ressent : elle est souffrance ou joie ; ce qui rejoint le proverbe chinois : « Que l’on passe sa vie en chantant ou en pleurant, c’est toujours la Vie ».
« Facile transitur ad plures » disait Sénèque : facile de passer dans la majorité, c’est tellement CONFORTABLE et sécurisant et utile à la survie. Alors on se socialise en faisant la partie d’un groupe de fidèles : LA PAROISSE. On se soumet. Mais on se soumet aussi à un ÉTAT, à une NATION et à son système.

Le meilleur exemple du mot PAROISSE et de son aspect social me semble être celui d’Henri Bergson expliquant le rire, dans l’étude sur ce phénomène typiquement humain :
« Il vous est peut-être arrivé, en wagon ou à une table d’hôte, d’entendre des voyageurs se raconter des histoires qui devaient être comiques pour eux puisqu’ils en riaient de bon cœur. Vous auriez ri comme eux si vous eussiez été de leur société. Mais n’en étant pas, vous n’aviez aucune envie de rire. Un homme, à qui l’on demandait pourquoi il ne pleurait pas à un sermon où tout le monde versait des larmes, répondit : « Je ne suis pas de la paroisse ». Ce que cet homme pensait des larmes serait bien plus vrai du rire. Si franc qu’on le suppose, le rire cache une arrière-pensée d’entente, je dirais presque de complicité, avec d’autres rieurs, réels ou imaginaires. Combien de fois n’a-t-on pas dit que le rire du spectateur, au théâtre, est d’autant plus large que la salle est plus pleine... »

Rappel : la volonté du « Je veux », non seulement dénonce l'ego, mais fait partie de la morale de l’Abbaye de Thélème (Rabelais) : « Fais ce que voudras », alors que le christianisme préconise : « Fais ce que dois », donnant l’idée de soumission. Toujours cette guerre inhérente à la dualité entre rationnel et irrationnel, carotte et bâton, etc.
 
C’est pourquoi par exemple Maître Eckhart pouvait écrire : « Je prie Dieu de me libérer même de Dieu », ce qui correspond à l’Instant, au Soi, au Silence... Dans toutes les traditions, NOMMER c’est Créer (le Verbe). Et le Sans Nom pourrait être le Père de toute chose, puisqu’Il est en dehors de sa Création...

Dans la conception de Thélème et celle du christianisme il y a confrontation avec LE CHOIX.
« Toute vie, toute croissance, toute germination dépendent de deux choses : la VOLONTÉ PURE ET LE DÉSIR. La volonté pure est la béatitude de Dieu et sa liberté. La volonté pure est la béatitude de Dieu et Sa liberté. Comparée à la nature, elle est le Néant [indétermination]. Quant au désir, il est UNE APPÉTENCE [Faim et Fin]. L’esprit né du désir est une force impulsive, c’est l’esprit de la nature [?]. La volonté bienheureuse est l’Esprit surnaturel qui s’incorpore à la nature [?]. Par sa qualité propre, elle n’appartient pas à la Nature. La nature est le désir qu’elle anime », début du chapitre 6 de : De la signature des choses, de Jacob Boehme.

Cela donne :
L’Aimant attire le Faire (Fer), et il est VORACE comme l’Ouroboros ! FER DE LANCE (1)

Cela implique une « énergie », un COURANT, un FLUIDE : être au courant, être au choses, ÊTRE DANS L’INSTANT. Soit : A-PRENDRE PAR CŒUR : du A privatif, ne pas prendre avec le cœur puisque il EST DÉJÀ LÀ.
La guerre provoquée par la dualité est terrible, elle est une forme énergétique entre le pôle positif et le pôle négatif, le sujet et objet, ou comme le dessin ci-dessous, le manche et la lame du couteau. Un autre exemple est les deux plateaux de la balance : on ne peut considérer qu’un plateau à la fois, sinon à quoi servirait les poids et le FLÉAU, qui porte si bien son nom.
 
 
Le LICORNE avec sa corne au centre du front évoque le Fléau : elle unifie les deux plateaux...
FLÉAU : Calamité, catastrophe, flaiel « peine », du latin flagellum « fouet ». Instrument à battre les céréales, composé de deux bâtons liés bout à bout par des courroies. En 1549, période plein pot de la Renaissance, le Fléau devient la pièce rigide (d’une balance), mobile dans le plan vertical, aux extrémités de laquelle sont fixés les plateaux.
Ainsi le Fléau FAIT PEUR en montrant LE VIDE. Il FAIT PEUR à celui qui cherche le CONFORT ; il est tellement pratique et confortable de mesurer, analyser. Il FAIT PEUR en dépouillant la GRAINE de sa couverture, en FAISANT LE VIDE. Donc pas de confort, pas de COMMODITÉ (lieux d’aisances.... matérielles !). Se rappeler que le FEU est vorace, il a besoin de MATIÈRE : les COMMISSIONS (charges). Le FEU énergie est PRODIGUE, DÉPENSIER, mais peut se montrer prodigue envers ceux qui sont dans LE BESOIN ; on peut ainsi parler de lumière, de lunette (les verres correcteurs pour voir et l’ouverture de la FOSSE D’AISANCES).

Jacob Boehme comparant Dieu au Néant [indétermination] explique l’œil (que l’on peut comparer avec celui du fameux billet de un dollar de notre époque) : « En dehors de la nature, Dieu est un mystère. En dehors de la nature règne le Néant, qui est l’œil de l’éternité, un œil infini qui n’est nulle part et qui ne voit rien, car il est lui-même l’Infini ou le Néant, Ungrund. Cet œil est une volonté : le désir de Dieu de se révéler, d’appréhender ce Néant.
Or rien n’existe antérieurement à cette volonté... ». (Chapitre : Du grand mystère duquel procèdent toutes choses).



ENVOUTEMENT ou MAGIE OPÉRATIVE (suite)

Attirer dans la paroisse c’est PRÊCHER POUR LA PAROISSE, PUBLIER, donc vendre sa camelote. Quelle religion ne prêche pas pour sa paroisse ??? Là-dedans est bien-sûr compris la politique, la Magie ! Et maintenant grâce à la technologie électro-machin on agit à distance, par exemple avec la modeste Radionique

ENVOUTER, ENVOUTEMENT, SÉDUCTION : c’est vouter la personne, la faire se courber devant une autorité, c’est la charmer, l’ensorceler, faire céder le client pour en faire un acheteur. Nous sommes toujours dans la dualité guerrière : sujet-objet, envouteur-envouté.
Si le Radionicien utilise les ondes de formes, le banquier, le politicien fait de même ! Notre monde moderne n’échappe pas à la Magie, surtout celle de l’image de bien moindre qualité que celle du Moyen-Âge.

Influencer, l’autre : Influenzinum tel ce remède homéopathique afférent au virus de la grippe, c’est ÉMETTRE, TEINDRE un groupe, une paroisse.

Résumé de l’esprit ou son émission :
- Dernière matérialisation, en trois dimensions : la Radionique est le résultat de la technologie électrique du 19è siècle, mais ne transmettant pas de fluide issu de ce qu’on nomme électromagnétisme.
- Troisième matérialisation, en trois dimensions : la Radiesthésie ou l’outil est le pendule transmet aussi un fluide qui n’a rien à voir avec l’électromagnétisme.
- Seconde matérialisation, en deux dimensions : les ondes de formes émises par le dessin d’un alphabet, d’un dessin schématique, dégagent aussi indéniablement un fluide.
- Première matérialisation : il n’y a plus ni support schématique en deux dimensions, ni support en trois dimensions. C’est le direct instantané. Le Feu de Maât.

En fait ces quatre aspects d’émission n’en font qu’une : LA NON LOCALITÉ, c’est-à-dire que toute action à « distance » n’est que transmission d’un signal, qui n’est pas énergie, parce qu’elle se passerait au point même de l’émission du signal. Tel l’Ouroboros l’action est dans le champ du sujet ou de l’objet atteint. Ce qui amène à dire que Nikola Tesla a indiscutablement étudié la Magie et l’ésotérisme si à la mode au 19è siècle, car il mit en application cette non localité dans un embryon de recherches sur ce qu’on appelle aujourd’hui : armes scalaires (électromagnétisme scalaire ou électrogravitation). Comme dans l’Ouroboros se mangeant la queue, dans les armes scalaires cible et tireur sont confondus : plus d’espace spatio-temporel, les photons et les particules énergétiques ne parcourent plus aucun espace entre le tireur et la cible, c’est-à-dire que l’espace-temps est « manipulé » pour être DANS LA CIBLE, exactement comme le proverbe enfantin « C’est celui qui le dit qui l’est », ou encore : la question est contenue dans la réponse. Ainsi la cible réalise le Soi, l’Instant, désiré par le tireur. C’est proprement diabolique ! ou Alchimique... car au moins un auteur rapporte que l’Alchimie a détruit autrefois des mondes, ce qui est logique puisque l’Alchimiste en plus d’être le « Ministre du Rien du Tout » est aussi un JONGLEUR D’ATOMES, c’est fondamentale sa vraie pratique finale, je répète : fondamentale. La masse et l’énergie se confondent, il n’y a plus de « poids » ou « gravitation » et l’atome tombe vers le haut ! soit ce que j’appelle FIXATION CAVALANTE ou manipulation non seulement d’atomes, mais de poids ou gravitation... De là, la possibilité de déplacement infiniment plus vite que la lumière : plus de poids pour un vaisseau mais en plus un « poids inverse à quasiment l’infini »... Manipuler les poids est ce que dans la série télé Stargate SG1 on appel « un extracteur de potentiel de point zéro », qui est simplement une pile à stocker un maximum de VIDE.

En jonglant avec les atomes et en RÉALISANT L’INSTANT, LE SOI, donc plus d’émission ni de réception mais en « poussant la jonglerie » en inverse, on peut si on prend pour exemple la Terre en extraire une énergie gigantesque, ainsi de ce Point Focale peut surgir une phénoménale énergie, qui en des mains mal intentionnées peut servir d’arme effroyable !

SCALAIRE :
Se dit de toute grandeur suffisamment définie par un nombre (au contraire des grandeurs vectorielles (coordonnées, conduite).

Du point de vue scalaire, chaque objet a son « modèle scalaire » individuel lequel est une empreinte digitale et une empreinte spatio-temporelle unique (voir plus bas le détail sur la Radionique). Si ce modèle est connu avec précision, il peut être « irradié » et mis en résonance par des ondes scalaires. C'est l'application matérialiste du signifiant et du signifié ou de la Magie de l'Égypte ancienne ! On peut ainsi, à distance, générer de l’énergie à l’intérieur de l’objet ciblé ou en extraire, tout comme un diapason stimulé peut en exciter un autre à distance par résonance sympathique. Même phénomène de résonance si un régiment passe avec tous la même cadence de pas sur un pont, la vibration sera tellement forte que le pont entrera en résonance et s’écroulera. Dans ce processus, les effets sur l’objet ne traversent pas l’espace, ils émergent dans la masse de l’objet par ACCORD de fréquences non spatiales, il n’y a plus d’espace puisque la cadence vibratoire du pas des soldats se confond avec la vibration synchrone du pont ; en quelque sorte ils ont RÉALISÉS LE SOI, ILS SONT DANS L’INSTANT. Ceci confirme que Nikola Tesla connaissait aussi la tradition de l’Hindouisme. Tesla était simplement un bon MacGyver, ni plus ni moins, qui fit breveter des idées appartenant à tous : le fameux couteau suisse symbolisant une multitude de dé-couvertes.


L’actuelle action à distance c’est l’envoutement : un espace publicitaire, une émission de télévision sont notre envoutement moderne. Ainsi, comme en Magie, toute opération comme pour le bien ou comme pour le mal entraîne une réaction (choc en retour), par exemple acheter le truc proposé par la publicité. La loi de cause et effet est toujours présente : EN PAYER LE PRIX (de l’objet proposé par la pub !).


Champs de formes et ondes de formes. PUISSANCE DE L’ESPRIT.
La première figure fermée est le TRIANGLE dégageant ainsi un champ ou onde, comme tout ce qui vit et sort du Néant comme écrit Jacob Boehme. La nature des ondes de formes n’a rien de matériel mais en pourtant effective. Ainsi les champs de toutes choses peuvent se trouver en tout point de l’Univers sans pour autant se mélanger. Cela rejoins l’Instant, le Soi, ou « le centre est partout et la circonférence nulle part et le présent est à chaque Instant ».

Selon la Radionique ou Magie moderne, comme toute action à distance, elle permettrait d’évoquer un champ, au moyen d’une parcelle du sujet à influencer, et de l’endroit même où l’on opère. Le champs c’est le dessin, la zone où l’on y place un témoin : cheveux de la personne à influencer, etc. En Radiesthésie, que certains médecins homéopathes utilisent efficacement, comme en radionique, le témoin sert à fixer le sujet intéressant l’opérateur, dont la concentration mentale (la volonté) aura préalablement sélectionné le champ : en Haut comme en Bas (Microcosme et Macrocosme), et l’inverse. C’est de la qualité de la volonté que dépendra le résultat ! « Tu le fait ou tu ne le fait pas », disait Maître Yoda à son jeune élève.

Exemple de pratique : dans le dessin d’un décagone dont tous les côtés sont dirigés vers le centre sans pour autant se confondre, en posant sur ce décagone un témoin quelconque, il y aura un ACCORD entre témoin et décagone. Cela peut correspondre au cercle magique dans lequel s’enferme le magicien pour se protéger. Maintenant si on ajoute à côté du témoin un bout de substance quelconque, celle-ci semblera perdre son individualité pour être accordé avec le témoin : « faire partie de la paroisse ». Ce procédé est employé par le médecin qui recherche les remèdes homéopathiques par la Radiesthésie et en présence du malade : il a un dessin (règle spéciale), il y pose une photo du patient malade, puis il promène son pendule au-dessus d’une trousse contenant quasiment la totalité des remèdes homéopathiques disponibles, tout en touchant avec son autre main le bout des doigts du patient. Quand le diagnostique est réussit, ce qui n’est pas toujours la cas, le résultat de guérison est extraordinaire.

Le décagone est bien-sûr une des nombreuses figures géométriques planes, jusqu’aux volumes pouvant être utilisé en Radionique.
De par son nombre de côtés, le décagone permettra d’obtenir la totalité des principes d’une chose, et le triangle de par ses trois côtés favorisera trois aspects de la chose. C’est toujours l’analogie ou rapport ou relation (en Haut comme en Bas, Sujet et Objet) qui dirige.
Si on utilise le triangle il révélera par exemple l’aspect trinitaire du témoin d’une personne : son corps, sa vie, son mental.
Dans le cas d’un pentagone et pour la même personne, le champ sera issu des 5 côtés : matière, énergie, vie, mental, magnétisme. Bien-sûr cela reste des CONVENTIONS, mais il y entre la volonté.

L’envoutement fait souvent penser à une statuette de cire que le sorcier pique avec de grosses aiguilles ! C’est donc le corps de la personne qui est visé à distance... toujours l’analogie : en Haut comme en Bas.

Le moderne appareillage Radionique, qui d’ailleurs coûte abusivement cher, permet une sélection du champ du sujet et de l’objet à atteindre, donc une précision améliorée. L’appareil peut toucher la personne pour s’accorder sur elle, ou toucher un remède qui sera bon pour elle...

À suivre...


Note.
1 Fer de lance désigne non seulement le bout d’une lance, mais aussi un serpent au venin souvent mortel et qui reste « secret » et donc sans prévenir, et attaque d’une façon foudroyante.
 
 

Dernière mise à jour : 20-01-2012 01:13

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2014 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >