Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Social - Grégaire Égrégore
Social - Grégaire Égrégore Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 08-02-2012 20:44

Pages vues : 5498    

Favoris : 481

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Amour, Anarchie, Argent, Banques, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Église, Esprit, Europe, Goulag, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Volonté, Yokaï

 
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
 
 
Social - Grégaire Égrégore

Sortir de la République
On parle aussi de « chaîne » humaine. Uniquement humaine ?
Les Anglo-saxons parlent de « management », ce berger, ou plutôt ce Satan de la civilisation du capitalisme
 
 
 
Re publique : publique deux fois ! ou deux fois au « grand jour », ce qui est deux fois totalement faux puisque ingouvernable. Donc la Re Publique ne peut s’exercer que secrètement, ce qu’ont très bien compris les francs-maçons nés en 1717 à Londres.
 
 
 
Suite de la page : Mondialisme - Égrégore Grégaire - Secret

Comme écrit précédemment, le SECRET est dans le thème VÉRITÉ et LIBERTÉ, soit LA LOI.

GRÉGAIRE et ÉGRÉGORE
sont les clés de cette civilisation lié avec le soi (ego) et le Soi (Instant, Centrum Centri, Conscience). Manipuler des égrégores pour contrer la montée du mondialisme ou « Nouvel Ordre Mondial » est une chose terriblement aussi difficile que de construire la Pierre Philosophale, car présentement les principaux Égrégores du mondialisme semblent sous contrôle de quelques Mages, Magiciens situés dans d’autres basses dimensions...
Telle est la situation.
Car la plupart des moutons suivent désormais leurs bergers, puisque les moutons se positionnent ou s’accordent sur telle ou telle dominante ou résonance : les Loges-Geôles.
Il faut savoir que la clé principale du Secret, car tout cela comprend évidemment le Secret, est le synchronisme, la COÏNCIDENCE si chère à Carl Gustav Jung, et pour cause. Elle est la clé de l’Alchimie notamment, et des autres Arts ésotériques comme la divination par exemple.
 
Le chant GRÉGORIEN est du même thème que l’ÉGRÉGORE, bien que d’après le dictionnaire Le Robert le mot viendrait du nom de pape : Gregorius (nombreux Saints Grégoire entre les 300 et 900ème siècles de notre ère). Proche du mot Grégorien se trouve le feu GRÉGEOIS ! propre à enflammer les foules...
GRÉGAIRE sonne AGRÉGATION : assemblage en un tout. Agréger c’est faire partie du TROUPEAU ; on dit bien un agrégé, un admis, un incorporé, un « artiste reconnu », sans compter les médailles et diplômes...

Ainsi les coïncidences d’évènements naturels ou artificiels provoqués par le passé et de nos jours seront les facteurs de mise en place effective du mondialisme, donc à coups d’ÉMOTIONS comme ce que sait nous montrer Hollywood pour faire frémir dans le confort des habitations, afin d’accorder sur l’Égrégore du groupe. Pour les bergers ou manipulateurs des marionnettes il faut focaliser marionnettes ou moutons sur un seul point : l’Alpha et Oméga ou Noosphère de Teilhard de Chardin. Évidemment la liberté est au-delà de cette prison de la Noosphère ! Jean Coulonval dans son livre : Synthèse et Temps Nouveaux dénonce il y a plus de quarante ans cette Noosphère diabolique, car de bas niveau vibratoire ou dimensionnel. L’ordinateur, l’Internet, le binaire de l’électronique et de la silice actuel participe de la Noosphère et en sont les outils principaux ; on le voit avec les « réseaux sociaux » nouvelle forme de communisme et de conditionnement en douceur, en confort.
Le Tout est autre chose que la somme des parties contenant un puzzle de vérités récoltés un peu partout en un Alpha et Oméga ; le Tout ou Principe universel est présent même dans la partie la plus intime, et naturellement celle-ci est en accord avec le Tout. C’est dans l’Instant que ce situe le Tout ou Principe universel, il est donc particulier à chacun : le Centre est partout et la Circonférence nulle part. Nous sommes la Nature : Un et Non Un : Nothing in the Whole and all in Nothing - Rien dans le Tout et tout dans le Rien.
Comme le font maintenant remarquer certains, l’information officielle et l’information dite alternative ou soi-disant plus libre sur l’Internet est en train de se confondre avec l’information officielle !

INFORMATION = INFORME, soit ROBOTISER, soit LA MÊME SOUPE POUR TOUS.


L’être humain est moins libre que le moindre brin d’herbe.

CONFORT : l’être humain cherche son confort, soit un milieu RASSURANT, une intégration, d’où la mode actuelle du sécuritaire. Il n’est pas libre par rapport à ses besoins et à ceux qui les fournissent. Il est AGIT (1).

L’être humain naît avec pour seule défense son EGO, il a besoin d’une mère et d’un père : la société et son « Petit Père des peuples » pour prendre conscience de son soi et développer son identité. Pendant longtemps il sera nourrit, logé, blanchit et mouché et torché, éduqué ou plutôt formaté, salarié, consommateur, ce qui se résume encore par le mot : CONFORT. Bref, l’être humain est une petiote chose en état de dépendance nettement plus que le moindre brin d’herbe. Chose qui n’est pas naturel. Il y a bien CHUTE.

« La conscience [ou réalisation du Soi, de l’Instant] de la bêtise du monde dans lequel nous devons vivre peut souvent rendre plus difficile et plus conflictuelles l’adaptation pour la survie » (d’après le livre Neuro-Esclaves). Il y a donc incapacités cognitives apprises dès la petite enfance. De plus toute « réalité » peut être déchiffré sur 2 plans, nous sommes dans un monde duel : extérieur et intérieur, ce qui aborde le sens de SACRÉ : non émis par une opinion humaine, mais par une conscience cosmique hautement supérieure au moindre Égrégore. Ce que Jean Coulonval appelle LES ESSENCES ; et celles-ci sont naturellement situées en dehors de l’astrale.

« L’homme est à l’origine de constitution dépendante et conditionné. Ce n’est pas qu’il le devient ou qu’on le rend tel. L’homme naît et grandit manipulé, il est prédisposé à la manipulation.
La question n’est pas SI l’homme en général est dépendant et conditionné ou non, mais à QUEL DEGRÉ ET COMMENT l’est un homme spécifique ou un groupe spécifique - par qui, par quoi, en quoi et dans quel but. Et s’il s’en rend compte, s’il réussit à s’affranchir quelque peu, à se libérer de quelque façon.
Le processus de libération, de par la nature des choses, arrive - quand il arrive - essentiellement au moyen d’une auto-activation. Ce n’est pas quelque chose qui peut arriver de l’extérieur [d’où la réalisation du Soi ou Instant] », écrivent Marco Della Luna et Paolo Cioni dans Neuro-Esclaves.

GRÉGAIRE = PAROISSE.

PAROISSE : 1090 : parosse, du grec parokia : groupe d’habitations voisines. Unité administrative au temps de la monarchie.
PAROISSE : OUAILLE, les brebis : le curé et ses ouailles. On retrouve l’instinct grégaire et l’Égrégore.

Le meilleur exemple du mot PAROISSE et de son aspect social me semble être celui d’Henri Bergson expliquant le rire, dans l’étude sur ce phénomène typiquement humain :
« Il vous est peut-être arrivé, en wagon ou à une table d’hôte, d’entendre des voyageurs se raconter des histoires qui devaient être comiques pour eux puisqu’ils en riaient de bon cœur. Vous auriez ri comme eux si vous eussiez été de leur société. Mais n’en étant pas, vous n’aviez aucune envie de rire. Un homme, à qui l’on demandait pourquoi il ne pleurait pas à un sermon où tout le monde versait des larmes, répondit : « Je ne suis pas de la paroisse ». Ce que cet homme pensait des larmes serait bien plus vrai du rire. Si franc qu’on le suppose, le rire cache une arrière-pensée d’entente, je dirais presque de complicité, avec d’autres rieurs, réels ou imaginaires. Combien de fois n’a-t-on pas dit que le rire du spectateur, au théâtre, est d’autant plus large que la salle est plus pleine... ». Ici les larmes expriment la pensée du groupe, et pourrait se dire également du rire comme l’écrit Bergson.


Les Égrégores et le Social - LA RELATION

Les Égrégores forment une soupe sociale avec un aspect totémique symbolisant LA PAROISSE (je préfère ce mot à celui de « clan » bien que l’on y retrouve aussi la CROYANCE). Ainsi dès le départ il y a MANIPULATION : on réalise son CONFORT au sein d’une majorité. Or Jacob Boehme nous dit que la vie se définit telle que l’homme la ressent : elle est souffrance ou joie ; ce qui rejoint le proverbe chinois : « Que l’on passe sa vie en chantant ou en pleurant, c’est toujours la Vie ».
« Facile transitur ad plures » disait Sénèque : facile de passer dans la majorité, c’est tellement CONFORTABLE et sécurisant et utile à la survie. Alors on se socialise en faisant la partie d’un groupe de fidèles : LA PAROISSE. On se soumet. Mais on se soumet aussi à un ÉTAT, à une NATION et à son système.



Aussi le problème de base des religions (relier) : rendre perceptible ce qui n’est pas sensible, donner une réalité objective, externe, à ce qui n’a qu’une réalité subjective interne, ce qui est une autre définition de l’OPINION, et par la même du CONFORT.
Les psychothérapies de groupes se servent du Grégaire pour créer un accord ou adhésion sous forme d’un Égrégore, que d’autres appellent group norm, qui procurera le CONFORT, qui rassurera (le ‘faire comme tout le monde’). On parle aussi de resocialiser.
C’est la technique qu’utilise les SECTES :
Développer une forte dépendance relationnelle chez l’adepte en lui offrant aide, affection, attention, compagnie, protection, parce que recevoir fait naître un sentiment de reconnaissance donc de dette morale ; évoquer de grosses émotions, de la culpabilité ou se sentir bon à rien pour se soumettre dans le projet d’aller mieux (transformation), là commence le piège de la participation progressive : la secte demande de respecter des règles primaires qui ne seront pas en opposition avec le monde extérieur (la norme) et les opinions de l’apprenti adepte, puis elle demandera des actions de plus en plus proche de son dogme jusqu’à la coïncidence finale opérant le basculement et la conversion ; la COMMUNION, soit faire prier en groupe : LE CREDO d’où pourra naître un Égrégore ou esprit du groupe relativisant les individualités et donc les responsabilités et les libertés ;  bref : la médecine confort apportant un état de sérénité entretenu par une sensation de posséder enfin un bout de Vérité, ou de foi pratiquée en groupe.

D’autres parlent d’Égrégores sous le nom de Groupthink ou pensée de groupe pour parler du Grégaire. Le meilleur exemple est encore celui de la PAROISSE donné par Bergson. Par contre, comme le démontre l’exemple de Bergson avec la personne qui ne rie pas parce que pas en accord, le danger de la paroisse est bien d’être coupé de l’extérieur, comme une secte : les paroissiens comme les partis adhèrent à leurs propres convictions internes en rejetant tout ce qui est contraire : l’extérieur de la paroisse ou du parti. Ainsi ils peuvent fabriquer une parfaite hypocrisie en rejetant une sincérité. On parle alors d’autoréférence, on peu même parler d’ego du groupe, du soi du groupe, en ignorant bien-sûr le Soi universel cher à Ramana Maharshi.

Le livre Neuro-Esclaves donne un parfait exemple de l’accrochage négatif ou hypocrisie pouvant naître d’un groupe : dans la rue une personne qui a un accident ou qui se fait agresser pourra être secouru par une autre personne ; mais si cela arrive devant un groupe de personnes, en l’état actuel des choses, personne n’intervient, parce qu’il semble que personne ne se sente directement concerné. Ce qui amène la manipulation et escroquerie en forme de pyramide ou de hiérarchie : car si une personne réalise une escroquerie bancaire envers des épargnants, en principe elle se sentira responsable et en tirera des conséquences positives ou négatives (elle continuera son escroquerie jusqu’à se faire pincer par la police) ; mais si l’escroquerie ou la manipulation est DIVISÉE, fractionnée, compartimentée en une hiérarchie pyramidale, selon la Loi du Secret, la filière des exécutants et des manipulés et dépendants ne percevra pas le Secret ou la cause du résultat de l’escroquerie ou de la manipulation. Ceci s’applique aussi bien en religion qu’en politique, ou dans l’industrie pour préserver soit les secrets de fabrications, ou toutes autres choses non avouables (comme la pollution).
Ainsi il est facile que la pensée des paroissiens et son crédo deviennent aveugle à l’objectivité et aux concepts de base de la vie.

La religion islamiste, à la différence de la religion chrétienne, est centré sur : la volonté, le but, la visée, donc sur un béhaviorisme de manifestation extérieures conforme au mélange des trois pouvoirs : spirituel, politique et économique pour soutenir l’unité du divin. Selon M. Della Luna et P. Cioni, contrairement au christianisme, l’islam sait qu’il est beaucoup plus efficace et facile d’imposer des comportements donnant naissance à des convictions (la Foi), plutôt que d’imposer une doctrine comme celle de la Trinité à la fois si simple et si compliqué !

Il paraît que les anciennes classe de rhétorique (orateur) exerçaient leurs élèves en leur faisant d’abord soutenir une thèse puis son contraire. Donc faire accomplir à une personne des actions déterminées, il en découlera des opinions correspondantes et donc les défenses de celles-ci.

Se protéger des Égrégores c’est être « non conforme », en dehors de la norme, donc sortir de la même soupe pour tous, sortir du social ou y être sans y être afin d’avoir une liberté d’opinion et de choix. Ainsi les personnes appartenant aux paroisses suivantes : Églises, armée, partis politiques, grandes entreprises, ont une faible liberté de jugement et d’action, donc une mineure capacité éthique, d’où une mineure responsabilité individuelle (voir toutes les conneries que peut se permettre le parti politique de droite l’UMP ! et même des obédiences réservoirs d’opinions comme le Grand Orient de France, dont fit parti Jules Ferry : Loge Alsace-Lorraine...). Ces paroisses ont donc de moindres responsabilités, surtout dans les domaines qui interfèrent directement avec leurs intérêts ; leur identité dépendant en grande partie de l’égrégore de l’organisation. Pour la franc-maçonnerie ce sera : « Réformer l’Homme et la société », et donc la supériorité d’une « civilisation supérieure » sur une « civilisation inférieure » comme nous l’entendons en ce début février 2012. C’est du même tabac que les « écoles supérieures » laissant entendre qu’il y aurait des « écoles inférieures ». Diviser pour régner...



Note.
1. AGENT.
INDUCTEUR « l’Opérateur ».  Ce qui agit, opère, pousse, donne le mouvement au repos. (Moteur).
AGENT = SIGNIFIÉ. *Sens*
Par exemple : une idée, selon Plutarque, est un être incorporel, qui n’a point d’existence par lui-même, mais qui donne figure et forme à la Matière informe, et devient la cause de sa manifestation. (De Placitio Philosophorum, cité dans Isis Dévoilée, vol 1, part 1 de H.P. Blavatsky). On a donc un embryon d’Égrégore.
AGENT (ce qui est caché) composé de :
1- le Soufre
2- le Feu inné ou naturel de la Matière
1) CAUSE/AGENT : incendie
2) EFFET/PATIENT : alarme.
AGIR [OVRIER] celui qui ouvre. On n’agit pas, on est agi (par Dieu, par ce qui n’est pas visible, par un gouvernement, par un patron).

PATIENT.
(SIGNIFIANT) ou INDUIT. *Sel*
PAT > MATIÉRE > MOT
Celui qui attend, est en REPOS.
Celui qui va subir l’effet de la cause.
 
 

Dernière mise à jour : 10-02-2012 01:08

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >