Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Un monde au compas et à l’équerre
Un monde au compas et à l’équerre Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 02-03-2012 00:20

Pages vues : 4358    

Favoris : 345

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Amour, Anarchie, Argent, Banques, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Église, Esprit, Europe, Goulag, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Volonté, Yokaï

 
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
 
 
Un monde au compas et à l’équerre

Le Zyprexa des Droits de l’Homme
 
 
 
NORME : 1160, mettre norme à (régler) ; terme rare avant le 14è siècle, du latin norma : équerre et règle.
Type concret ou formule abstraite de ce qui doit être. (D’après le dictionnaire Le Robert).
On parle aussi de canon, de loi, d’homologation, de principe... Bref cela concerne l’usage général, et non qualitatif, donc si on y place le mot SCIENCE tel qu’on lui attribut le sens actuel : « expérience reproductible et contrôlable par d’autres personnes », ce n’est pas une science car ce mot englobe la partie spirituelle, laquelle a été largué à la Renaissance.

À ce hui la norme s’entend par communisme, mondialisme : production de personnes normalement insérées, soit destinées à l’esclavage des usines des Couilles en Or. C’est aussi simple que ça.
 
Le terme « psychiatre » apparaît en Allemagne évidemment dans la première moitié du 19è siècle, époque chère aux banquiers. De nos jours où tout doit être sous contrôle : aux NORMES, on fait des échelles et compas d’évaluation de la dépression : HDRS, HARS, PANSS (schizophrénie), etc.
D’autre part pour faire plus scientifique puisque ce terme a été brisé comme écrit plus haut, on colle le terme « neuro » un peu partout pour faire scientifique, ou désormais TECHNIQUE, puisque le monde est devenu technique, VENDEUR ET VENDU AUX COUILLES EN OR.

Aux USA l’équerre socialiste est DSM construite par l’APA (American Psychiatric Association). Comme tout ce que touchent les Américains, le domaine psychiatrique est un business gigantesque qui se base sur la Bible DSM construite à base de statistique : les membres de l’APA s’expriment « en votant » chacun des points soumis à décision. Ainsi le DSM est statistique du point de vue uniquement décisionnelle ; au diable la méthode scientifique !

Autre business : la hiérarchie en dessous la psychiatrie : la psychologie. Le business de la psychologie concerne principalement la délivrance de la carte professionnelle de psychologue.
Lié au business des drogues psychiatriques : les effets secondaires des psychotropes. Effets indésirables à long terme sur le métabolisme des glucides et des liquides, avec prise de poids fréquent, effets sur la sexualité (castration ou inhibition), avec effets graves sur divers organes comme le foie, la prostate, les yeux, le cerveau, etc.

Les autres effets secondaires ne sont plus sur le corps, mais sur le mental : le porte monnaie et la psychanalyse (les deux vont ensemble car non remboursé par la Sécurité Sociale, qui en 2012 existe encore). En effet, lire par exemple le livre de Marie Cardinal : Les mots pour le dire (récit de sa psychanalyse).

La psychanalyse peut déranger plus qu’arranger : augmenter son goût égoïste pour se regarder le nombril (introspection ou engloutissement dans les sables mouvants du mental) en nourrissant de vieux scrupules pour en créer de nouveaux avec un profond dégoût de soi... Et comme une drogue dure il y a la dépendance, et à cause du fric, et à cause du psychiatre véritable père, ou mère, ou Dieu ; qui amène une culpabilité en abandonnant ce Dieu, ce père ou cette mère. À force de se plonger dans l’inconscient, dont personne ne sait trop ce que c’est, on se retrouve dans un gouffre sans fond avec une manie de pathologie la vie quotidienne, et une tendance à justifier tout comportement comme un technicien en robotique ! bref, la folie destructrice.

Un troisième effet secondaire est celui du communisme des soviétiques : on envoie les déviants à l’asile de fous, on appelle ça « traitement médical obligatoire » ou « psychiatrie imposée » : on vous gave de drogues comme on gave les oies pour faire du foie gras au business de Noël. Ce traitement peut aussi s’appeler « Police orwellienne » ou soviétique.

Article 1. Doivent être gardées et soignées dans des asiles d’aliénés les personnes atteintes d’aliénations mentale, qu’elle qu’en soit la cause [gouffre sans fond !], quand elles sont dangereuses, pour soi ou pour autrui, ou susceptibles de scandale public [encore un gouffre sans précision] et ne sont pas en état d’être, ni ne peuvent être, convenablement gardées et soignées, si ce n’est dans les asiles d’aliénés.


Exemple :
- Un mère s’oppose à ce qu’on drogue sa fille, elle est ligoté sur sa chaise pendant que des infirmiers embarquent la fille dans l’ambulance. C’est quasiment un enlèvement « légal ».
- Une fois à l’hôpital, et au final le résultat de la torture est négatif au niveau des « soins », mais positif sur les effets secondaires qui deviendront durables.
- Avant l’enlèvement légal de cette patiente il n’y eut aucun pronostic ni contrôle pour voir si cette patiente était violente ou non.
- Donc pas de prévention ni de soins.
Et en cas d’hospitalisation de force, les expertises psychiatriques en matière civile et pénale sont très peu fiables dans la pratique, car trop liée à L’OPINION, et donc à la mode ou idéologie du moment. Là encore il y a manipulation.
Manipulation comme le fameux « test de Rorschach ». Voir le site en anglais http://www.deltabravo.net/custody/rorschach.php expliquant comment tromper le psy de service.

Comme pour le Goulag, le junkie psychiatrisé sortant du goulag psychiatrique ne manque jamais de remercier ses bourreaux. Il a été si bien « soigné aux petits oignons » CONFORT.

La psychiatrie est manipulable par l’opinion publique, cette règle tyrannique de la démocratie actuelle ; ainsi il n’y a rien de « scientifique » dans les sujets de psychiatrie et de psychologie !
C’est STUPÉFIANT, NON !
La non information sur les maux causés par les drogues légales et illégales encourage leur consommation, ce qui est un moyen de manipulation du peuple et de son contrôle ; dealers et junkies y trouvant leur fantasmes et leurs portes monnaie. Car le marché de la consommation de drogues légales et illégales est immense, et les autorités sont bien obligées de se comporter hypocritement pour que l’économie ne s’effondre pas !

Le compas et l’équerre ou la norme servent à fabriquer les futurs « bons » citoyens : dès l’âge de 3 ans droguer les enfants aux « antipsychotiques » tels le Zyprexa et d’autres comme le Ritalin ; tous avec des effets « non souhaités » très sérieux, mieux jusqu’à la mort. Adulte et enfant n’ont aucun rapport au point de vue chimie médicale. Big Pharma SAIT LA NOCIVITÉ de ses drogues, MAIS LES CACHENT et ne diffusent que les effets SECONDAIRES très minimes.

Big Pharma que ce soit en psychiatrie ou en médecine « du corps », si on coupe le corps humain en morceaux, tend à médicaliser ou pousser à la consommation. Quoi de plus démocratique ! de plus laïque.
Big Pharma finance presque la totalité d’organismes comme aux USA la FDA et ses homologues en France et autres pays.

« Troubles » chez les enfants :
- Il est malade c’est pas de sa faute.
- Les parents ne sont bien-sûr pas responsables de leur enfant, donc :
- C’est la faute à pas de chance.
- Alors recours à Big Pharma.
- On robotise : accoutumance et confort procurés par la chnouf.
- On colle une étiquette sur l’enfant le plus doué, celui dont la tête dépasse et qu’il faut couper, comme en 1789. Pas de dévergondé en République !

La psychologie est fabrique de conventions et par la même de manipulation dans les écoles, à travers le conventionnel des mots/maux. Ainsi on essaye de faire passer pour troubles neurologiques les erreurs de lecture, d’écriture, d’arithmétique, erreurs qui existent depuis la nuit des temps ! IL FAUT ÊTRE COMPÉTITIF - ÊTRE WINNER, Superman l’a dit avec son Zyprexa. Aussi le gamin loser imbibé de Zyprexa suivra des cours particuliers pour rattraper les autres en phase winner. Nous sommes dans la compétition, démocratie et libéralisme et mécanisation oblige. LA NORME.

Le winner est bien sûr la « classe dominante », le « peuple élu » par rapport aux goys. Bref, toujours la division pour mieux régner.
Le monde a justement été construit par les dévergondés, les fous, ceux qui sont différents et non normalisés par le pouvoir et son opinion. Les écoles du franc-maçon Jules Ferry font tout pour neutraliser les esprits les plus brillants, libres et capables de penser différemment.
De nos jours aux USA 13,5 millions de doses quotidiennes de Ritalin sont consommées. Le Ritalin est une amphétamine synthétique, une drogue dure comme la cocaïne et l’héroïne et d’autres. Comme toute drogue le Ritalin provoque une dépendance : il faut augmenter les doses pour avoir un « confort » originel.

Ces drogues, légales ou illégales sont nécessaires pour le pouvoir afin de maintenir en place la démocratie, le social, et évidemment l’économie.

Augmenter les doses et diviser pour régner sont les deux mallettes bourrées de fric de la démocratie. Ainsi une communauté, dont une variation est par exemple représentée en France par le CRIF, se veut ouvertement et fortement comme un peuple à part plutôt que comme français... Surtout dans le monde de la finance !...


La bible des Droits de l’Homme franc-maçonnique et juif est le Zyprexa républicain.
Ainsi l’OTAN bombarde en 1999 la Serbie résistant à l’empire, comme  elle le fera en Libye en 2011. Et nous voyons bien les effets de ce Zyprexa des Droits de l’Homme, à commencer par la mort horrible de Mouammar Kadhafi.

Effets secondaires du Zyprexa :
- Destruction des repères familiaux, sociaux, traditionnels.
- Remplacement des repères traditionnels cités ci-dessus par des divisions, des compartiments.
- Donc diviser pour mieux régner, soit :
- En une multitude de minorités (pseudos classes) soit disant opprimées en minorités actives : droits des féministes, droits des gays, droits des jeunes et des Noirs, pour :
- En faire une même culture ou même soupe pour tous, cette multitude d’ingrédients renforçant le business des Couilles en Or. C’est très bien résumé sur l’affiche : « United colors of Benetton ». On met tout dans le même sac de l’Alpha et Oméga.
« Une « politique de la diversité » qui prétend - après les femmes, les jeunes et les gays - faire la promotion des « minorités visibles », mais qui consiste, en réalité, à pousser en avant quelques ‘collabeurs’ et ‘négros de service’, style Fadela Amara et Rama Yade, renvoyés une fois usés à leur anonymat ». (Alain Soral).
- Stigmatisations systématiques des musulmans que les Français ont fait venir pour faire le travail le plus dur.

Ainsi accuser quelqu’un de « crimes contre l’humanité », ou comme le stalinisme de « crimes contre le peuple » est une énorme idiotie, puisque alors l’accusateur et l’accusé sont de même humanité et même égalité, de même Nature respirant et vivant la même aire. Totale idiotie puisque les accusés ne sont plus digne de bénéficier de la bible des Droits de l’Homme qui se veut concerner tout le monde, même le plus monstrueux des criminels, puisque se voulant UNIVERSELLE.
Et le lobby juif américain dans les années 1980 fabriqua pour les « monstres anti humanité » le terme « Shoah », plus publicitaire que le terme Holocauste, plus slogan impérialiste. Ça rentre dans le même thème publicitaire et manipulateur que : « Et si c’était votre enfant », à propos de pédophilie ; pour les guerres ont y colle : « Plus jamais ça »... Et ça recommence tôt ou tard en une variation différente du même thème.

Aussi je ne résiste pas à citer Alain Soral, Comprendre l’empire, qui résume très bien cette bible des Droits de l’Homme , à tel point que je le soupçonne d’avoir lu Jean Coulonval (Synthèse et Temps Nouveaux) :
« Ainsi, le projet des Lumières fondé sur la sensibilité rousseauiste et la Raison de Kant, pour dépasser l'obscurantisme de la scolastique qui avait ensanglanté l'Europe par les guerres de religions, a-t-il finalement dégénéré, sous la pression du libéralisme anglo-saxon et du messianisme judéo-protestant convergeant dans la pensée maçonnique, en « obscurantisme des droits de l'homme ».
« Obscurantisme des droits de l'homme», soit l'interdiction, sous peine de condamnation pour blasphème et pour hérésie, d'utiliser désormais sa raison pour critiquer les mensonges d'une Histoire transformée en mémoire et ses méfaits concrets sur l'humanité concrète :  paupérisation, précarisation, violences et déclin spirituel des peuples ; les méfaits de ce processus mondialiste totalitaire piloté par l'oligarchie financière à son seul avantage... ».
Tout est dit, on ne peut faire de plus concis. Et Alain Soral ajoute même ce point d’orgue : « Face à ce catéchisme œuvrant pour la dissolution des nations et des peuples afin de favoriser la dictature de l’argent ».

Désormais le dévergondé c’est celui qui ne pense pas comme tout le monde :
- Démolir le principe d’égalité parce qu’il existe des personnes grandes, petites, de peaux noire, blanche, rose, etc.
- Démolir le principe de NON-différence entre positif et négatif ou mâle et femelle ou Yin et yang.
- Critiquer et démolir des faits historiques construit par le pouvoir en place.
Contrôle de la pensée.
* le chercheur qui dérange perd sa place ;
* l'universitaire qui ne pense pas comme tout le monde perd son poste ;
* l'écrivain qui émet une opinion insolite est censuré ;
* le dirigeant sportif qui veut que ses élèves soient bien dans leur peau et tous heureux de pratiquer, au détriment des médailles, est remplacé.

Des outils de l’Inquisition :
* L’accusation de « complot judéo maçonnique ».
* L’accusation « d’antisémitisme ».
* Les lois inquisitoriales d’État contre la remise en cause de « l’histoire » fabriquée par les vainqueurs, et qui pratiquent ainsi un racisme inversée en enfermant dans un ghetto des intouchables, ce qui établit une monstruosité en forme « d’universalité humaine » comme le sont déjà les « droits de l’homme... ». L’humain devenu fou qui prétend instituer son universalité et qui s’est coupé de la Nature, de Sa nature !
* L’opinion inquisitoriale renvoyant au poncif « Point Godwin ».
* L’opinion inquisitoriale renvoyant à « la théorie du complot ».
* La soi-disant « menace terroriste » brandit à toutes les sauces façon maffieuse, comme un vaccin à la mode du sécuritaire et du confort.
* Enfin, la diarrhée chronique législative devenant liberticide dans toute « démocratie ».

Bref, une démocratie qui ne tient plus que par l’illusion et la propagande, et par la répression policière et les outils de censure inquisitoriale qui vont avec.

EN RÉSUMÉ
: face à l’empire il reste une bonne partie du monde islamique, la Russie avec de nouveau Poutine et la Chine. La France actuelle province des États-Unis pourrait bien se retrouver une province de la Chine ! ou une zone de l’extrême Eurasie.
Ne jamais oublier que l’esclavage, les bagnes coloniaux et autres colonisations sont des fabrications franc-maçonniques à la Jules Ferry bien dans « sa morale » et déclarant à la Chambre :
« Les races supérieures ont sur les races inférieures un droit qu'elles exercent, ce droit, par une transformation particulière, est en même temps un devoir de civilisation, [ajoutant, pour être encore plus explicite] ma politique, c'est la théorie non pas du rayonnement pacifique, mais du rayonnement par la guerre. Ma politique, c'est une succession d'expéditions guerrières aux quatre coins du monde ». Un superbe exemple de l’équerre et du compas pour ne pas dire de la Guillotine ! Un racisme supprimant les têtes qui dépassent. Un racisme de civilisé obligeant le Noir aux coutumes des Blancs.



DROGUES LÉGALES EMPOISONNEUSES ou comment s’en foutre plein les poches : soyez schizophrène !
Drogue-médicament qui augmente le compte en banque de Big Pharma.
Si vous voulez grossir, prenez du Zyprexa !
Page forum france 2 sur le Zyprexa.
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 02-03-2012 00:51

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >