Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Circuits imprimés antiques
Circuits imprimés antiques Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 10-04-2012 00:31

Pages vues : 1372    

Favoris : 117

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Amour, Anarchie, Argent, Banques, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, Goulag, Gouvernement, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Volonté, Yokaï

 
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
 
 
Circuits imprimés antiques
Ce sont les PIERRES ou TEMPS LITHIQUE
Certains parlent de POINTS D’ACUPUNCTURE DE LA TERRE
TOUT EST LIÉ
 
 
Rappel : l’idolâtrie du progrès actuel et de la liberté de recherche en matière de technologie est totalement infernal et donc contre la Conscience. Toute « science » dans son sens actuel n’est qu’OPINION, puisqu’il y a un objectif.

PIERRE.
La Pierre persuadée par les charmes du chant d’Orphée suit icelui.
L’âge de Pierre ou Temps long : PIERRE/DURE/DURÉE elle meure très tardivement.
Celle qui coule au fond de l’eau.
La Pierre ou le Métal représente le moyen d’entrer en contact avec des réalités jusque-là inconnues. (D’après Mircea Eliade).
Les Gnomes aiment se balader entre les pierres.
Plus l’Ouvrier porte attention et amour à une « chose simple », plus en retour elle donne à son Ouvrier.
 
 
CAILLOUX/CALCUL du Latin CALCULUS – CAILLOUX.
Les cailloux du Petit Poucet, du conte de Charles Perrault, pour retrouver son chemin.
Les cailloux pour compter autrefois, d’où le mot calcul/calculer.
L’Âme habite la Pierre dans les temps anciens.
L’Archée peut se cacher dans la Pierre.
La Pierre comme l’Eau enregistre.
La Pierre est magique.
La Pierre en plus d’être elle-même est autre chose.
Dans « autrefois » le « corps » n’était pas défini comme aujourd’hui. Il pouvait être autre chose. Le mot corps pouvait prendre le sens de statue, ou prendre la forme d’une image, sans pour autant perdre sa caractéristique (Symbole).
Et je n’ose imaginer le « mental » d’un cailloux !
Les 4 principes du composé humain en Égypte pharaonique, grossièrement résumés.
KA : sorte de « génie personnel », double, ensemble de qualités de l’homme ou conditionnement de chaque individu (ses bagages). « Destin ».
Le KA précédait l’homme dans l’Éternité pour éviter d’employer le mot mourir. Matière impalpable, mais pouvant franchir les obstacles du monde sensible, sorte de corps astral.
BA (oiseau Jabirou) : psyché, conscience ?? Élément invisible de l’humain, peut être en rapport avec le Soleil, Âme supérieure, sorte de corps causal.
AKH (Ibis) : clarté, identité (après avoir franchit la mort). État spirituel, « Esprit » ou sorte de Feu céleste intérieur. Soi supérieur.
OMBRE : celle qui ne quitte jamais son maître. L’Ombre permet de se reposer sous sa protection. Cela peut être la quiétude que procure l’au-delà.
L’Ombre est liée avec le KA. Il y a aussi l’Ombre qui indique l’heure.
Ombre/fantôme, sorte de corps astral.

Toucher la Pierre : en plus de sa dureté : consistance et temps long.
Fidélité de la Pierre : les pierres du Petit Poucet lui permettent de retrouver son chemin ; marquer son chemin, la Pierre ne va pas s’envoler.
Le protecteur des villes et des villages Chinois : dieu des murs et des fossés (CHENGHUANG) qui donne paix, bonheur, richesse, bonne récolte. (D’après Henri Maspéro : Essais sur le Taoïsme).
Chaleur de la Pierre : en plus de la chaleur interne : pierres pour construire un foyer, un four afin de cuisiner.
Pierre mémoire : Qu’est-ce que vous mettez dans ses mailles ?!
Pierre Philosophale « COAGULE BON SANG » rêve le Scarabée.
Mettez quelque chose dans la Pierre : une idée, un symbole (une force), mettez ce qui n’est pas visible (voir la partie Circuit imprimée).


LITHIQUE
Temps lithique = Temps sacralisé.
La Pierre est une Source. Temps qui coule, Fluidité de la Pierre (sculpture).
Pierre symbole de dureté : temps très très très long.
Mailles/Cellules (figures fermées) de la Pierre, sa mémoire.
Les Minéraux poussent dans le ventre de la Terre ; les Anciens les aidaient à naître.
La peur pour un être humain d’être changé en Pierre.
- Notre Terre est une grosse Pierre
- Sculpture sur Pierre (Moyen Âge, cathédrales)
- Île de Pâques
- Menhirs
- Pierres sacrées
- Pierres du Petit Poucet de Charles Perrault
C’EST LA DIRECTION DE L’ORIGINE.
Rendre la Pierre non dure (légère et éphémère par l’Art) pour qu’elle « dure » (temps long).
Enfin, ne jamais oublier que la SILICE entre grandement dans la composition de nos ordinateurs et autres électroniques bouffeuses de binaire humain !


Free Image Hosting at www.ImageShack.us

DIODE LITHIQUE ou VALVE LITHIQUE (passage du fluide dans un seul sens ou ‘clapet’ anti-retour)
Une ressemblance avec la coudée Égyptienne : la lettre M, comme la Matrice.



Circuits imprimées antiques

Il devait y avoir DEUX circuits :
- La Lumière Astrale composée de :
1- Polarité + ou mâle OD car vivifié par un Adepte pur qui sait diriger les forces aveugles, et pour produire des bonnes causes !
2- Polarité – OB ou Python, partie femelle, état passif, livré à son propre mouvement, entraîné involontairement. Danger/Mort !
3- Les propriétés cachées de la Lumière Astrale sont appelées AOR ou AOÛR symbolisé par le Caducée des deux Courants cosmiques. Le Serpent AOR est une combinaison de 1 et 2.
La Lumière Astrale est une sorte de Creuset qui cuisine ce qu’on a mis dans ce Creuset ; c’est dans elle que réside la latence de Vie (elle sert aussi à l’Alchimie, partie physique).

- Le Fluide ou électricité statique.
Dans l’électricité statique l’humain ne torture plus le Métal (Cuivre, Zinc, etc.), il n’y a donc pas de résistivité ou « résistance », chose que l’on retrouve systématiquement dans l’électricité dynamique (notre 220 Volts et 50 Hz).
L’électricité statique n’est pas une tueuse comme l’électricité dynamique : faible énergie dans l’électricité statique : avant tout notion d’esprit : courant fluidique/Ether ou « courant élastique » (transmission à distance).
Il y a interaction entre tous les corps grâce à la Terre ou Masse. Il y a une masse terrestre et une Masse céleste.
L’électricité statique se retrouve dans le corps : nourriture-calories / Digestion - sel et selle ; énergie musculaire = réchauffement.
L’électricité statique en tant que fluide non géométrique entre dans le domaine de pénétrer dans une quantité indéfinie de dimensions.


Free Image Hosting at www.ImageShack.us


Dans l’électricité dynamique, celle que nous utilisons, l’Esprit est bien-sûr ignorée puisque le fluide est trop violent et perturbe, affole le Métal comme le Cuivre ; alors il chauffe.
L’électromagnétisme se rattache à la voie électricité dynamique. Nous sommes bien encore dans l’enfer du thermodynamisme pondu par Sadi Carnot dans la mouvance de l’après 1789.


- L’électricité STATIQUE NATURELLE (propre et subtile) équilibre les forces, énergie intelligente et GRATUITE ; « Fixe » des forces. C’est dans cette voie, et dans la voie de l’Archée, voir dans l’énergie du Vide, que l’on regroupe ce qu’on appelle de nos jours : « énergies libres ». Mais pour moi Tesla est un traître et ne fait pas la partie des utilisateurs de l’électricité naturelle. L’électricité statique est de la même famille que l’INFLUX NERVEUX à la fois « onde » et « corpuscule » se déplaçant sous une impulsion (comme les sucres ou dominos basculant les uns sur les autres, voir ci-dessous le schéma d’un qbit). C’est pourquoi on parle de BIOÉLECTRICITÉ. Les cellules végétales tout comme la Sève produisent des courants ou impulsion/influx ; elles sont porteuses d’informations de codes ou FLUCTUATIONS. L’énergie cellulaire ne doit pas être produite par la cellule (intérieur) ; elle doit probablement venir des « radiations cosmiques » / Ether (extérieur et invisible).
- L’électricité DYNAMIQUE ARTIFICIELLE (sale, négative et dangereuse et lourde) est le contraire de l’électricité statique. Elle est dynamique car c’est la différence de NIVEAU ou POTENTIEL qui provoque un déplacement de l’eau ou des électrons, et ça s’use et ça chauffe ! Avec ce type de fluide nous sommes bien dans « le temps qui coule » ou monde des accidents ou monde du spatio-temporel.
Évidemment dans notre civilisation actuelle débile, on combat l’électricité statique, tout comme on combat les « mauvaises herbes »... L’électromagnétisme se trouve dans la famille électricité dynamique : champs de force.




qubitwb.jpg

Une sorte de cranté ou de graduation.
 

L’électricité statique porte improprement son nom, car un mouvement ou frottement dégage un fluide élastique, sorte d’Éther des Anciens. Toutes matières contiennent de « l’électricité ».
L’Ambre jaune (êlektron : ambre en grec) est une résine fossilisée qui a la propriété de « s’électriser » quand on la frotte. L’Ambre échappera, j’espère, à être un « nouveau pétrole » qui lui était appelé autrefois « Huile de Pierre ».
« Tous les corps contiennent une certaine quantité de fluide élastique appelé par convention « électricité ». Si un corps vient à en contenir plus ou moins que sa quantité naturelle (déséquilibre) il en résulte des effets remarquables » (William Gilbert).
Ainsi, comme écrit plus haut avec l’exemple des sucres ou dominos basculant les uns sur les autres, l’électricité statique est une force exercée par un corps sur un autre corps avec lequel il se trouve en équilibre.
Par exemple les ions ou molécules deviennent positif lorsqu’ils perdent des électrons ; et inversement les ions deviennent négatifs lorsqu’ils gagnent des électrons. En rapprochant cela de l’influx nerveux et d’après ma propre expérience :
- Ce qui réveille endort.
- Ce qui endort réveille.
(Ce qui réveille endort : empêche de faire le vide pour trouver l’inspiration. C’est-à-dire que l’état de relaxation et de concentration n’est pas présent).


Free Image Hosting at www.ImageShack.us
 
Attention au raisonnement par analogie, et donc aux CONNECTIONS : c’est un JEU avec plein d’erreurs.
L’eau coule vers ce qui est humide - Le feu coule vers ce qui est sec (Yi-King). Différent parce que deux éléments mais semblable, car ils coulent tous les deux.
 
 
 
Free Image Hosting at www.ImageShack.us



Toute Pierre disposée dans le sol est un circuit imprimé, quoi sue l’on puisse dire. Et les Anciens l’avaient bien compris avec les Menhirs et Dolmens. Des circuits imprimés aux vertus thérapeutiques notamment pour capter les ondes bienfaisantes des Pierres, des Fontaines, etc. Évidemment il faut être en ACCORD avec la Pierre, comme je l’ai déjà écris à propos de sculpture sur Pierre qui ne se laisse pas faire si l’intention n’est pas claire ou sans ACCORD.
Les Menhirs sont tantôt des piles, tantôt des condensateurs qui se chargent et se déchargent comme les vulgaires condensateurs électrochimiques de nos bidules électroniques. Mais les Menhirs utilisent l’Archée sous forme « d’énergie tellurique ». Déjà l’implantation des composants sur un circuit imprimé électronique est très délicat, surtout son étude, alors on peut imaginer le soin que les Anciens prenaient pour positionner précisément un Menhir afin de canaliser l’Archée ou énergie cosmique. Et plus la Pierre est petite, plus la précision de positionnement doit être précise : de l’ordre du millimètre !
Dans nos circuits électroniques modernes il y a plein de « circuits logiques » ou « portes logiques ». Comme ce sont encore des conventions, il n’y a pas de raison que la même chose ne puisse pas se produire dans la Terre avec des Menhirs et autres Pierres.

Le Menhir ou autre grosse Pierre est donc le « gros composant électronique » par excellence, comme une Diode, un Transistor, un quartz pulsant, etc. Mais le circuit imprimé terrestre est encore plus complexe que le circuit industriel moderne, car le circuit est situé aussi SOUS TERRE en forme de différents circuits : matériaux différents, roche dure et zone de broyage, granit avec fissures ou fentes, glissement intérieur de terrain, cours d’eau.

Donc le « composant » Menhir de taille moyenne va pulser à une distance d’environ 10 mètres, et cette action aura une particularité sur le corps humain, par exemple sur la tête. La plupart des Menhirs sont énergétiques, mais plus souvent dans le sens de rendre visible un problème, ou de l’atténuer si le patient est en Accord avec la Pierre. Le Menhir provoquera des réactions différentes selon l’Accord de chacun (selon l’expérience de Stéphane Cardinaux, géobiologiste). Et comme le Menhir EST L’INSTANT, il est neutre puisque SOURCE.

Dans l’électronique moderne entre un élément essentiel : LA SILICE, qui donnera le SILICIUM.

Nombre d’Alchimistes ont probablement travaillés sur cette Matière. Tout ce qui est Pierre levée, obélisque, minaret, clochers, sont autant de composants d’un vaste circuit imprimé.
 
 
 
pyrite300.png

Voici symbolisé une Pyrite de Fer à l’état natif. On y retrouve le Cœur de l’aura en forme d’un croisement Hartmann (du nom du Médecin Ernst Hartmann) dans un hexagone où peuvent s’inscrire les neufs chiffres dont le 5 symbolise l’être humain, l’union ou MARIAGE, la 5 symbolise aussi l’Univers : deux axes, l’un vertical et l’autre horizontal, passant par un même centre ; symbole de l’ordre et de la perfection. Dans la tradition irlandaise médiévale 5 et son multiple triple : 150, symbolise l’infini. C’est un chiffre fondamental. Ainsi la Pyrite émet un faisceau bien particulier à partir de ce Cœur hexagonal.
Cette disposition hexagonale s’inscrit dans la famille des « carrés magiques », et ici il s’agit du plus simple à neuf chiffres. Dans l’Hexagone le chiffre 5 se retrouve naturellement au centre et nous avons le nombre 15 en forme de CROIX.
 
 

Dernière mise à jour : 10-04-2012 01:35

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2014 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >