Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Le Dieu-Graine
Le Dieu-Graine Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 17-05-2012 00:11

Pages vues : 939    

Favoris : 80

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Amour, Anarchie, Argent, Banques, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, Goulag, Gouvernement, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Volonté, Yokaï

 
transmuter_mourir_amour.jpg
 
 
Le Dieu-Graine

La chaussure de verre d’Osiris, pardon, de Cendrillon


Rythmo ! Rythmo !
 
 
 
Voir aussi les pages :
Arbre de Vie - Complément (partie Osiris)
Pourquoi l’assassinat d’Osiris ?
 
 
GRAIN-FOCALE « Ceci devient cela »
Grain (prt) et Hiver (prt) sens de faire des provisions pour cette saison difficile ; encore un bel exemple pour le Croisement dans le Caducée, et en plus situé dans le mot grain (cause) ! Ici c’est donc l’effet produit de l’Hiver, et pas la caractéristique de froideur.
Homonyme de Grain : cnxht avec cnh la Croix de Vie Ankh.
À rapprocher de qkd : construire, forme, Nature, caractère, tout entier, réunir.
Le Grain-Focale : fixer ou Grain Fixe ou Fixation cavalante ! Il est indiqué dans l’œil irt. Irtt est le Lait : le Blanc de l’Instant.
Fixer la cavalcade ou fixation au Rouge (sens de résister au feu en Alchimie) : c’est-à-dire l’union avec l’Un.
Nier les corps et la séparation est donc une négation de l’être actuel du monde de la Manifestation.
Trop de fixation tue (synthèse) ; Éros, désir suprême, ni tout amour terrestre et par là s’asservit à la mort. Donc il importe de dépasser ce stade, c’est-à-dire de dépasser et vaincre cette négation, cette mort. Il faut réussir à rendre cavalant ce Fixe.
C’est bien ce qui se dégage de « l’énergie » transmutatoire évoquée dans la « réalité » de la Pierre Philosophale. Le centre de la Croix, c’est le Grain Fixe, le grain de la Pierre.

Le Grain Fixe possède un aspect avec le mot Djet (Ddt) : indestructible ; c’est le Verbe divin inné, emprisonné au plus profond du corps mortel, puis réveillé, libéré et devenu fixe ou indécomposable ; rapport avec la résurrection. Le corps immortel reste prisonnier de la Terre et d’Osiris si Rê ne vient démêler le sac de nœuds (obtention du Grain cavalant).
Rê-Osiris sont les deux animateurs, deux courants de Vie Universelle du Djed humain.
(Dd : pilier Djed, parole, Verbe) Iri : faire, créer, construire, cultiver. Œil d’Horus : Irt Hr.
Œil de Rê : Irt Rc.
Deux yeux : Soleil pour l’œil droit, et Lune pour l’œil gauche. La face d’Horus Universelle fait le jour et la nuit selon qu’il ouvre ou ferme l’œil solaire, celui de Rê. Il est dit que l’œil d’Horus, fils d’Isis, fut découpé par Seth en petits morceaux qui furent rassemblés par Thot en un œil complet : Œil Oudjat.

[Note : la reproduction des Hiéroglyphes avec les caractères latin utilisé par les égyptologues n’est pas possible ici à cause des navigateurs Internet, d’où une notation de rendu approximative avec l'alphabet classique].

Dans cette ère du faux et du virtuel, si un quelconque pouvoir impérial annonce la venue prochaine d’un Messie, genre Maitreya, celui-ci sera un imposteur ! Car le mot Messie peut signifier : naissance (mswt : mesout), mesou : enfant, progéniture ; et keper ou kepri : arriver à l’existence, selon le modèle du Scarabée symbole de résurrection : keperer. Le Scarabée illustre bien l’Instant, la résurrection permanente : il s’engendre de lui-même, comme le ‘Je suis CE JE SUIS’. Conclusion : le libérateur est le Soi ou Instant-Amour puisqu’Il est là de toute éternité. Messie peut aussi s’entendre comme « une période », une époque, mais surement pas un être de chair et chaire.
 
 
 
Étudier le passé pour échapper à la « pulvérisation apocalyptique de l’atome en passant par l’univers mécanisé concentrationnaire » (notre civilisation mégalomaniaque mondialisée, phase Goulag).
Nous sommes présentement dans un chaos technocratique de fétichisme de la machine, surtout celle du binaire. Nous sommes passé du Chaos naturel (émiettement de la Conscience) à un chaos artificiel, faux car devenant virtuel. En réalité depuis au moins 6000 ans nous ne sommes pas sorti du FÉTICHISME.

Notion de Ba et Ka parmi les 4 composés de l’humain dans l’Égypte ancienne (vus très très grossièrement).
Ba : la Lune, dans le sens de Mercure. Le Souffle-animation (sorte « d’Énergie ») comportant 3 degrés : âme cosmique, âme naturelle (cycles), âme humaine. Dans l’être humain, Ba est à la fois universel et particulier.
Les dieux aussi ont des Ba ou Baïs. Le Ba est représenté par une sorte de cigogne.
Ka : le Soleil, dans le sens de Soufre. Le Point d’appui pour toutes manifestations. Il joue dans l’Après-Vie le rôle du corps terrestre pendant la vie, mais immatériel. Il est la partie la plus résistante et condensée de l’être invisible. Il y a un Ka supérieur et un ka inférieur. Ka le Taureau est l’incarnation animale du Feu de Ptah : ardeur, stabilité, etc...
Le Ka est le Principe réalisateur de la Création continu. Par exemple, les qualités vitaminiques, vitalisantes de toutes nourritures sont leur Ka. Le Ka est triple : actif, neutre, passif. Il est représenté par 2 bras relié entre eux.
Parmi les composés humain que sont Ba et Ka il y a en a 2 autres, la troisième composante : AKH (Ibis), ou i répété, l’oiseau du dieu Thot dans la Manifestation à l’image identique d’elle-même. AKH est la Vie principielle ou Pré-matière ; et elle se situe juste avant la croix ANKH (résurrection de l’Esprit*).
La quatrième composante est l’Ombre, liée avec le Ka ; elle ne quitte jamais son maître. Elle est le milieu où est inscrit ce qui est la mémoire émotionnelle et instinctive (sorte de deuxième mémoire, la première étant mémoire cérébrale ou apprendre par cœur). C’est une sorte de corps illusoire, substrat de tous les instincts élémentaires, des pressions animales, de vices, de tout le négatif. C’est un volatil négatif connaissant un grand danger dans l’Après-Vie : être dévoré, détruit, dérobé. Le mot Ombre indique qu’elle ressemble à un fantôme. Dans ce pays de soleil, l’Ombre est importante notamment pour se reposer.
Mais encore plus important et ayant rapport à nos jours : il se pourrait fort bien qu’il y a une seule catégorie de vaisseau : nos corps, mais DEUX CATÉGORIES DE PILOTES, dont l’une ne serait qu’une OMBRE. Cette Ombre qui pilote le vaisseau n’est PAS D’ORIGINE HUMAINE, mais plutôt reptilienne, et ce sont ces gens là qui se roule dans le pouvoir. « Si vous pouviez voir au-delà des jeux de fréquences de la lumière visible, vous pourriez alors voir une autre entité qui ‘ombre’, qui adoube, qui surplombe en quelque sorte l’apparence humaine de ces dirigeants du monde », David Icke, cité par Anton Parks dans Le Réveil du Phénix, page 412. Cette théorie reptilienne de Icke est valable... les êtres humains ayant un cerveau appelé ‘reptilien’... Pour le psychiatre Carl Gustav Jung, l'Ombre c'est le bouc-émissaire ou le modèle, qu'il soit Saint ou Sorcier. C'est une partie de nous-même reniée, refoulée, réprimée ou non réalisée, par inconscience ou impuissance, c'est le manque à l'Instant.

*Le mot Esprit prêtant à grande confusion, il est donc ici assimilé au Souffle-animateur, dans le sens d’état de conscience qui sert à se représenter quelque chose.


Chez les Anciens Égyptiens il n’y a pas l’équivalent du Soi-Instant, sinon dans le Verbe ou Nom, magique, mystérieux, caché, sacré, soit la Source de l’Instant capable de faire naître choses, êtres et actions. C’était une civilisation de l’image, mais en comparaison de la notre, infiniment plus riche et spirituelle. Les Anciens Égyptiens passaient leur vie à préparer leur Après-Vie.
Tout Égyptien est orphelin, endeuillé, mais Osiris est bien vivant. Puisque le Dieu Ptah était le prototype d’Osiris, il est normal qu’Osiris soit aussi le Dieu du monde souterrain, et accueil les défunts et les conduit pendant le grand voyage nocturne. Osiris = Vie éternelle.
Alors pour l’Égyptien la mort n’est qu’une métamorphose de l’humain en divin, en passant par de nombreuses transformations : serpent, faucon, soleil, herbes, etc.



OSIRIS LE GRAIN VIVANT.


Le mythe d’Osiris, Dieu solaire, nous est parvenu entier grâce à Plutarque. Mais il est aussi obscur que Ptah lui-même. Comme la gaine de Ptah le symbolise, c’est un MOTEUR (sens énergie), de plus la gaine représente l’enveloppe de la Graine. Ptah est le Maître du Royaume des Morts, ce que sera ensuite Osiris pour donner le prototype de l’être humain, le Grand Ancêtre. Osiris a son mauvais côté : Seth, Osiris incarnant la terre arable et Seth la terre désolé et sauvage.
Osiris a pour père : Geb (la Terre, le Tertre Primitif, la Matrice), et pour mère : Nout (le Ciel contenant les Archétypes).

Osiris épouse sa « sœur » Isis, dont il a un fils Horus (le Jeune), et avec l’aide de Thot, il apprend aux hommes à cultiver la terre, et à vénérer les Dieux. Je veux voir là qu’Osiris a choisit la voie de l’Horticulture, et non celle de l’Agriculture, car ce qui est plus proche à cultiver est la culture de légumes et de fruits, plutôt que d’ensemencer un grand champ. Par contre, selon ce qu’en rapporte Diodore de Sicile dans son Histoire Universelle, c’est Isis qui enseigna aux humains l’usage que l’on pouvait faire avec des céréales, ce qui est déjà synonyme de CIVILISATION.

Donc il y a un problème entre le choix de l’Horticulture et celui de l’Agriculture, mais Osiris semble bien être un Horticulteur.
Seth, le frère d’Osiris le jalouse (le mauvais côté d’Osiris, son ombre, tout symbole étant double et toujours en mouvement, comme la Vie). Seth prit en secret la longueur exacte du corps d’Osiris, et fit construire d’après ces mesures un coffre richement décoré.
Seth invite Osiris à un banquet et déclare qu’il offrira son plus beau coffre à celui qui le remplira entièrement de son corps. Osiris, le plus grand de tous les convives, parvient à le remplir parfaitement [c’est une variante du conte de Cendrillon]. Alors Seth ferme le coffre et le précipite dans les eaux du Nil. Isis, sa sœur-épouse, commence dans les lamentations une incessante recherche. Elle le retrouve en Phénicie d’où elle le ramène en Égypte et, là, le cache dans le marais du Delta. Seth le découvre et dépèce le cadavre en 14 morceaux qu’il disperse. [2 x 7 parties représentant l’apparition des 7 rayons ou types de manifestation, eux-mêmes résultant de la descente du Logos dans la Matière. C'est une possible interprétation].
L’infatigable et inconsolable Isis, aidée de sa sœur Nephtys, retrouve tous les morceaux, à l’exception d’un seul, son phallus, qu’un poisson avait dévoré. Aidée d’Anubis l’Embaumeur, elle reconstitue le corps de son époux et en fait une momie qui va dès lors régner éternellement sur le monde inférieur. Isis fit en outre une effigie de son phallus et consacra ce phallus qui fut donné à la vénération des Égyptiens.
Horus, le fils, décide de venger son père. Il provoque son oncle en combat singulier et lui arrache son sexe.
Lui-même y perd un œil (qu’il donne à manger à son père qui y retrouve vie et force), mais il réussit à enchaîner Seth et à l’amener devant Isis. Celle-ci pardonne et libère Seth. Horus furieux de cette clémence arrache la couronne à sa mère et la jette. C’est depuis qu’elle fut remplacée par une coiffure à tête de vache. Puis Horus épouse Hathor, déesse de l’Amour (divinité céleste), symbolisé par une vache.

Les déesses-mères étaient vénérées sous la forme d’une vache. Isis était représenté soit en animale entier, soit avec une tête de vache, soit avec un diadème formé par deux longues cornes de bovidé encadrant un disque solaire. Isis : mère, sœur, épouse ; elle préfigure le culte de la Vierge Marie mère de Jésus, surtout avec son manteau d’un bleu céleste.
Le fils d’Isis, Horus le jeune, forme avec ses parents un trinité.

Seth est bien le double d’Osiris, son côté obscur, son démon intérieur, le démon, l’adversaire, l’opposition. Ainsi les combats des Dieux, du roi, des prêtres, des partisans d’Osiris contre ceux de Seth, étaient des combats intérieurs, personnels, afin de chercher la Paix, la Libération, le Soi, l’Instant ; le combat que chacun doit mener contre son ombre, comme nous pouvons le voir avec le héros Peter Pan essayant de retrouver et recoller à lui son ombre. Le combat avec « l’Ange » ; le combat sans lequel il n’y a pas d’intégration possible de cette partie ténébreuse de la personnalité, dès lors génératrice de tous les mots/maux de cet Univers.

Le combat de Seth Osiris est un combat de « moi-même à moi-même » « où l’Autre-symbolique, d’abord considéré comme extérieur à moi - soit dans le rôle de bouc émissaire, soit dans celui de médiateur divin - devient, grâce à cette intercession catalysante, partie intégrante de moi-même », selon Pierre Solié : Médecines initiatiques. En résumé, c’est une façon occidentale de réaliser le Soi, plutôt violente je trouve, et jamais décrite par Ramana Maharshi, autant que je sache, qui ne parle pas non plus du symbolique Hermaphrodite, mais parle bien de la réunion sujet-objet pour retrouver l’Unité ! Les chemins diffèrent pour le même but... qui pourtant n’a pas besoin de chemin, comme le précise bien Ramana Maharshi : quoi que l’on fasse le Soi est toujours là. C’est très important. Le mythique Âge d’Or a simplement été voilé et ses habitants endormis.

Seth ne fut pas toujours le méchant de service, sorte de prototype du diable des Chrétiens. Il défendait même Rê sur sa barque (le bon côté d'Osiris-Seth). Il fut honoré aux premières dynasties, puis dans le delta du Nil à l’époque Hyksos (les étrangers aux 15 et 16è dynasties). Il a été lié à la ville d’Ombos et aux régions désertiques de la chaine arabique ; de là une dérive possible pour en faire le Dieu des Morts puisqu’on croyait que les Morts habitaient ces régions. Ensuite il incarne les ténèbres, donc l’adversaire du Dieu solaire Rê, puis il sera naturellement adversaire ou mauvais côté d’Osiris, puis d’Horus. Cela donnera une guerre perpétuelle à cause de la dualité. Et déjà à cette époque il y avait le culte non seulement d’Osiris, mais aussi de Seth ! comme de nos jours avec quelques formes de cultes sataniques genre messes noires (ne pas confondre avec le satanisme, mais c’est très compliqué des deux côtés !).

Seth > cause d’Horus
Horus > rédemption de Seth
Osiris dans ses 4 aspects :
1. Osiris-Ptah : Lumière, spirituel
2. Osiris-Horus : le mental, l’intellect
3. Osiris-Lunus : aspect « lunaire » ou psychique
4. Osiris-Typhon : démoniaque ou matériel

Dans ces 4 aspects Osiris symbolise l’EGO double : Divin - Humain ; Cosmique-Spirituel - Terrestre.
Osiris, comme dieu solaire a sous son autorité les 12 signes du Zodiaque. Il sera l’objet d’une queste, comme le Graal au moyen Age. Isis à réussit à rassembler les 13 morceaux du corps d’Osiris ; le 14ème, son pénis flottant sur les eaux du Nil, fut absorbé par un poisson. Le poisson est considéré comme le conducteur vers une vie nouvelle. La cadavre castré ou ayant perdu son fluide séminal est comme une graine sèche. Les « libations » l’aideront à retrouver son fluide vital, comme la graine humidifié dans la Terre donnera une plante.
Le sexe /graine pourrait correspondre au POINT FOCAL. Il y a bien les 3 phases correspondant à la FOCALE :
Osiris dans le coffre : l’individualité et l’enfermement dans le noir des illusions humaines ; Osiris mutilé : désintégration et Chaos ; Osiris Âme du monde. Osiris fait aussi partie intégrante du cycle solaire : il est le soleil nocturne, l’astre mort, qui renferme en soi le principe régénérateur de la vie.
Les animaux proches d’Osiris : le Taureau noir, le Coq, le Loup, le Corbeau (ses ailes), l’Aigle, le Paon, les Taureaux blancs à cornes dorées, la Chèvre (symbole du non manifesté). Osiris possède une similitude évidente avec Héraclès (Hercule) des Grecs.

Le meurtre d’Osiris aurait été commis le 17è jour du mois d’Hator, lorsque le Soleil était dans la constellation du Scorpion, et qu’Osiris était âgé de 28 ans, ou qu’il régnait depuis ce même nombre d’années.
Bien-sûr Osiris est fêté à l’arrivée du printemps, là où la végétation reprend. Quelle humiliation d’être enfermé dans un coffre tout noir par son frère devenu ennemi, un coffre sous-marin ou cercueil livré aux eaux du Nil.
Osiris sera le modèle du Christ Rédempteur : l’amour de Dieu pour les humains : « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés ». « Je suis la résurrection et la vie » avait émergé trois millénaires avant Jésus de Nazareth.

Avec Osiris nous avons 4 mystères :
1. Mort d’Osiris.
2. Son morcellement. (L’Eau de Mort/Colle et l’Eau de Vie/Recolle, voir plus loin).
3. Recherche, pérégrination (de pèlerin, voyager loin et en de nombreux endroits), et assemblage des morceaux. (Eau de Vie/Verbe reconstructeur).
4. Renaissance ou poussée vers le haut (dieu de la végétation).
Osiris dieu de la végétation, Osiris-Grain vivant : il est enfermé vivant dans le coffre, comme la graine vivante mise en terre. Ensuite Osiris est noyé dans le Nil, il entame une Œuvre au Noire de Fermentation afin de changer de nature.
Il n’y a donc a aucun moment mort d’Osiris mais TRANSFORMATION.
Ensuite, il est comme dispersé par Seth, et au moment de la nuit pendant la Lune claire.
Comme l’écrit A. Mayassis dans Mystères et Initiations de l’Égypte Ancienne : « L’Ancienne Égypte vivait sa vie en pensant à la mort ».

Résumé du MORCELLEMENT :
Le corps morcelé en plusieurs parties c’est :
Le garçon « quitte » sa mère pour son père.
La fille « quitte » son père pour sa mère (s’il existe vraiment une « théorie œdipienne » !).
Étant héritier de Geb la Terre, Osiris est aussi le dieu de la Végétation. Si Ptah est le prototype d’Osiris, Osiris est lui le prototype du Christ Rédempteur : ils ressuscitent tous les deux. Et tout deux ont une gaine comme la graine, bien-sûr surtout visible sur Ptah, son emmaillotement a un rapport avec l’androgyna (Œuf cosmique).
Osiris malgré son dépeçage en 14 morceaux, et le recollage d’Isis grâce à l’Eau-de-Vie, est vivant dans la mort. Dieu du Monde inférieur, la Douat, (après Ptah), il reçoit les défunts à leur arrivée dans la Douat.
Les Égyptiens avaient localisé le lieu où aurait été noyé Osiris : son nom était Nédit, et il était situé sur le bord du fleuve près d’Abydos.

Se rappeler qu’en Égypte ancienne NOMMER C’EST CRÉER, ce qui n’a pas de nom n’existe pas.


COMME TOUT EST DOUBLE


Osiris peut avoir une origine aquatique, amphibienne. Après tout, la Vie vient de l’EAU... Ce que n’avait pas non plus oublié Howard Phillips Lovecraft.
Tout de même : Moïse fut trouvé dans l’Eau (le retiré des Eaux). Dans le Judaïsme et le Christianisme le Messie est toujours lié avec l’Eau (par le Baptême et avec les poissons). Le Lotus, symbole de la matrice possède la même signification. Le Lotus est une chose du sexe, une vulve archétypale donnant les naissances. C’est une variation du thème Instant : un Axe du monde (Phallus) au centre du Lotus « au centre de la Croix », de la Stargate...
 
 

Dernière mise à jour : 17-05-2012 16:49

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2014 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >