Accueil
Le grand Vagabond Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 20-05-2012 02:57

Pages vues : 1139    

Favoris : 104

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Amour, Anarchie, Argent, Banques, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, Goulag, Gouvernement, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Volonté, Yokaï

 
Hebergeur d'image
 
 
Le grand Vagabond
Drame du mental
 
 
 
Le grand Vagabond - L’étranger - Le voyageur.

Lorsqu’on oppose Nature à Culture, on ne tient pas compte du fait que « l’animal humain » est généralement bien plus redoutable que « l’animal naturel ». Ce dernier est rarement pervers. À la perversion il faut la « réflexion » [la fameuse ‘raison’ chair et chaire au siècle des lumières et aux francs-maçons] », écrit Pierre Solié dans Médecines initiatiques. Voilà le résultat du mental. Une bombe nucléaire ‘Fukushima’. Un destructeur de sa planète. L’animal humain est résumé ci-dessous par la création du monde façon Marduk de chez Babylone.

Le problème du mental est son ERRANCE. Qui dit errance dit influence, dit fatigue.
MENTAL = PÈLERIN
Alors il faut un « Point d’attache », une Stargate ou « Un Point c’est Tout ».

Définition de l’Instant ou Soi :
Nouveau Testament : Premier Épître aux Corinthiens, chapitre 12, Diversités et unité des charismes : « Il y a, certes, diversités de dons spirituels, mais c’est le même Esprit ; diversités de ministères, mais c’est le même Seigneur ; diversités d’opérations, mais c’est le même Dieu qui opère tout en tous. A chacun la manifestation de l’Esprit est donnée en vue du bien commun ».

Ce passage véritable CLÉ, permet de balayer sans effort, toute idéologie, toute technocratie, tout totalitarisme et ordre mondial, tout rationalisme. Ce passage décrivant l’Instant, le Tout, PAN, peut effectivement engendrer la PANIQUE, aussi est-il l’ennemi, le terroriste du Nouvel Ordre Mondial. Mais l’Instant est la seule arme efficace contre le mondialisme.
 
 
 
Religions actuelles et mondialisme ou communisme.

Autrefois le Chaman fondait son action sur la CLÉ ci-dessus, le Soi, puisqu’il il y avait ACCORD ou INSTANT : UNANIMITÉ, le Chaman incarnait toute la mythologie, la symbolique complexe du groupe. De nos jours, ce même Chaman est regroupé sous le thème « Guérisseurs et médecines alternatives », évidemment face à la dictature de la religion en place et de sa « médecine officielle » ou, un comble : ‘médecine traditionnelle’ ; il y a donc inversion !!!
Attaquer le Guérisseur c’est attaquer la base humaine magico-religieuse éternellement vivante : la paléo-psyché, explique Pierre Solié.

Alors il y a des Grands Prêtres invertis :
Lénine : « Toute idée d’un Dieu représente l’ignominie la plus dangereuse, la contagion la plus abominable ». Voilà une opinion en apologie de la haine qui fit des dizaines de millions de morts.
Lénine n’a rien compris. Il y a un nouveau Dieu en Russie : de nombreux milliardaires y font leur business ! Et puis Lénine est un inverti (inversion de), il ignore totalement la conscience, il est inconscient puisque normalement c’est la conscience qui fait surgir la matière, mais lui, il fait l’inverse ! Normalement c’est la conscience de l’observateur qui fait qu’une chose existe. Tout comme si une chose n’a pas de nom elle n’existe pas. Pour toutes les civilisations d’après le Déluge, tout ce qui n’a pas de nom n’existe pas. La Genèse dans l’Ancien Testament procède de même à propos de la nomination des animaux et des choses par Adam. De nos jours dans un festival de cinéma on parle de films nominés (de l’anglais nominee : personne désignée). Donc nommer c’est mettre en lumière ou faire sortir de l’ombre, de l’Instant. Au nom s’ajoutera la musique et surtout le RYTHME. Le mot ‘enchantement’ est là pour montrer la fusion originelle de la musique et de la magie. À cela s’ajoutera la DANSE.

Lénine essaye d’initier son peuple en le torturant façon socialiste : à grande échelle. Torturer est synonyme de matérialisme, car : « La douleur physique est une conséquence de la conscience du corps ; elle ne peut pas exister en l’absence de la conscience du corps. Le mental, lorsqu’il est inconscient du corps, ne peut pas être conscient de ses peines ou de ses plaisirs. (...) Les douleurs dépendent de l’ego ; elles ne peuvent exister sans le ‘je’, mais le ‘Je’ peut exister sans elles ». Ramana Maharshi, extrait de l’entretient 343.


Comment Marduk « créa le monde » comme les communistes, ou les républicains de 1789 : PAR LA VIOLENCE et LA TERREUR.


Marduk armé d’une masse dans sa main droite, d’un arc et d’un carquois au côté, d’un filet énorme dans sa main gauche, il se met en devoir de créer toutes sortes de vents capables de s’introduire dans l’énorme corps de Tiamat. En parallèle avec l’Ancien Testament : « Un Vent de Dieu tournoyait sur les eaux » (Genèse 1). En 1765, cause des Vents : gravitation de la Terre et de son atmosphère vers le Soleil et vers la Lune, gravitation qui produit le FLUX et le REFLUX de la Mer et doit produire dans l’atmosphère un FLUX et un REFLUX continuel... Les Vents impétueux naissent aussi des fermentations des Mines de Sel de Cracovie, ils prennent leur naissance sous la Terre, se répandent dans l’atmosphère. Il sort donc de la Terre et des eaux des Vents, il en sort des gouffres. Autrefois des sacrifices d’animaux étaient pratiqués pour apaiser les mauvais Vents.
Dans le côté négatif le vent est symbole d’inconstance, de force élémentaire, de violence et d’aveuglement. Pour le positif le vent est bien-sûr l’Esprit Saint tournoyant sur les Eaux... Le VAN : ce qui se manifeste, ce qui apporte la lueur, le signal. Bref, un grand symbole.

Seul, Marduk s’élance contre l’armée de Tiamat. Puis il paralyse d’un regard tous ses chefs dont son fils Kingou et capture Tiamat dans son filet. Elle ouvre alors sa monstrueuse bouche afin de l’engloutir, mais Marduk déclenche l’ouragan qui, en pénétrant dans la bouche de Tiamat le lui maintient ouvert pour que les autres vents furieux puissent pénétrer son corps, jusqu’à son cœur (1). Donc Tiamat a tout gobé les conneries de Marduk !!! Ensuite il lui envoie une flèche qui lui transperce le ventre. Il renverse son cadavre, s’assied dessus, puis de ce corps vaincu, il crée le Ciel et la Terre, les plantes, les animaux et forme l’homme au moyen d’argile et du sang de Kingou.
On voit tout de suite la violence et l’écœurement à l’énoncé de cette diabolique création du monde façon Babylone. C’est pire que le crime de Seth.

Évidemment les prêtres de Babylone rendent hommage à Marduk en mimant toutes les scènes conduisant à la mort de Tiamat. Alors il s’ensuit une cérémonie pour purifier le temple principal de Marduk : Esagil. À un bouc, un prêtre cuisinier tranche la tête ; les prêtres exorcistes transportent son corps dans la chapelle de Marduk et récitent des formules de purification et d’exorcisme. Ensuite ils vont jeter ce corps et cette têtes dans l’eau du fleuve qui les engloutit. Le rite israélite du bouc émissaire est là tout entier, ainsi que les Thargélies grecques, où un criminel (Pharmakos) était conduit à travers la ville puis précipité dans la mer. Il est probable que dans les mystères originels de Marduk c’est un homme qui tenait le rôle du bouc, explique Pierre Solié. Là encore extrême violence. Après leur crime les prêtres qui avaient touché le bouc se retiraient dans le désert jusqu’à la fin des mystères afin de ne pas risquer de souiller les lieux et les personnes ! Alors le roi de Babylone était conduit dans la chapelle de Marduk, et le grand prêtre le désarmait, le dégradait, lui enlevait sa couronne et le souffletait et lui tirait les oreilles ; il lui imposait de se confesser à genoux, et enfin lui pardonnait. Ce rituel d’humiliation et de purification représente le Dieu Marduk flagellé, emprisonné, humilié et enfin tué.

On dit que c’est au cours de cette mort sacrificielle que le Dieu de la vie allait triompher des puissances du Chaos et de la mort durant son voyage au pays des Ténèbres.
Le sens du mot Holocauste vient du sacrifice de ce bouc. Le fait que le roi soit devenu Holocauste un moment est promulgué dans la cité, alors c’est la fête et les orgies. Le souverain de la terre et des Cieux n’étant plus, les liens sont rompus, les serviteurs deviennent maîtres, cela correspond un peu à nos modernes carnavals, au parc enchanté de Pinocchio, ou à la fête des fous au Moyen-Âge. Mais de nos jours, la fête des fous ou défouloir c’est plutôt la télévision et les médias partout, jusqu’au business des parcs Disneyland. Dans le libéralisme de nos jours il faut payer sa schnouf.

À Babylone, pendant cette fête le roi pouvait être remplacé en général par un condamné à mort revêtu des vêtements et insignes royaux. Il pouvait gouverner comme bon ou mal lui semblait puisque de toutes façons à la fin de la fête il sera battu de verges et pendu.
Si Marduk est tué il est naturel qu’il ressuscite ! surtout dans une ziggurat, symbolisant la résurrection des puissances de vie et de bien, en même temps que l’épiphanie des symboles Soleil et Lune noirs (Animus et Anima), à partir de la mort de la Déesse Mère Tiamat et de son cortège de choses souterraines ou de la terre. (Référence à Pierre Solié pour Marduk)

Exemples de bouc émissaire pour soigner :
- Le Christ offre aux démons qui tourmentent un possédé, un troupeau de porcs qui sera leur nouvelle demeure (Marc, 5, 1-14). À Babylone la technique consiste à appliquer sur le corps d’un malade celui d’un animal sacrifié qui prendra son mal et l’emportera en enfer.
En Égypte ancienne on écrivait le nom du mal sur un bout de papyrus et selon le principe homéopathique des semblables par les semblables ont broyait le papyrus dans une soupe que l’on donnait au malade.

HOLOCAUSTE = CLOUER AU PILORI - le PIEU - ALLER AU PIEU
Les Juifs attachaient les suppliciés au pilori en les suspendant par les bras et après les avoir lapidés. On clouait au pilori les lois nommées par les Anciens Grecs Stavros. Du pilori à la crucifixion le sentier est bien court.


Retour sur l’Instant :
« Le moment où je parle, ou j’écris, est déjà loin de moi ».

Donc on clou au pilori pour marquer l’Instant. Plus tard ce sera le gibet, c’est moins fatiguant une corde et une branche d’arbre suffisent, puis viendra la moderne guillotine. L’inconnu devient le connu, mais si brièvement tant le propre de l’Instant est d’être bref. Il est si bref que la langue hébraïque ancienne n’a aucun mot pour le rendre, c’est pareil pour le sens du TAO. Grasset d’Orcet dans Œuvres Décryptées écrit que l’Instant est comme un voyageur en chemin de fer : il n’aperçoit qu’un Instant les objet défilants devant ses yeux, objets qui sont immédiatement remplacés par d’autres qui en effacent jusqu’à la mémoire. Grasset d’Orcet écrit qu’on appelait ça Lunel : lit en elle ou conscience du moi (le Soi de Ramana Maharshi). Son Hiéroglyphe était la Lunel du blason ou un lion avec une laie. Sur les tombeaux de la Renaissance elle est figurée par une femme lisant dans son lit. « Telle était la Quinte [la Lune, contraire du Soleil] ou quintessence, représenté par l’Arche et désignée par le nom androgyne de Jéhovah. On prétend que les Juifs étaient des matérialistes, qui ne croyaient pas à une autre vie. C’était exactement le contraire ; s’ils ne niaient pas la vie présente, les Jéhovistes ou Marabais la maudissaient d’avoir ouverte la porte du wagon ou d’avoir levé le couvercle de l’Arche, pour mettre le moi en communication avec le monde extérieur, qui lui apportait la souffrance, et ils ne demandaient qu’à reprendre leur rêve interrompu. Telle était la doctrine séduisante mais anti-sociale qu’ils avaient répandue dans tout l’islamisme et propagée en Espagne. Mais auparavant, dès le 6è siècle, ils l’avaient importée en Prusse, où elle subsiste encore sous le nom d’ordre des Noachides (de Noé), fondé par Phaleg, architecte de la Tour de Babel », écrit Grasset d’Orcet.

Grasset précise que ça donnera une franc-maçonnerie lunaire, les ‘forestiers’, du terme hébreu SCJ, qui veut dire en français ‘saccage’. Selon certains, les lettres SCJ peuvent signifier Sem, Cham, Japhet, les fils de Noé. Les Noachides avaient des assemblés se tenant uniquement à la lumière de la pleine Lune. Ces doctrines lunaires, écrit Grasset, étaient destructrices comme l’indique le mot saccage, et ces doctrines lunaires ont imprimé à toutes les sectes protestantes qui en procèdent un côté ravageur selon l’axiome « La force prime le droit. Soyons frères ou je t’assomme », ce qui en fait la quintessence et la déviation du principe solaire ou Quarte : le premier n’aime pas assez son prochain, et l’autre l’aime trop !
« Soyons frères ou je t’assomme » est typiquement une doctrine de sectes et fait penser à la franc-maçonnerie ! « La force prime le droit » aussi, car il y a la-dedans le POUVOIR...

Donc le vagabondage du mental est indéfini, sans fin ! Puisque : « Le mental est un faisceau de pensées. Celles-ci ne s’élèvent que parce qu’il y a un penseur. Le penseur est l’ego. L’ego, en le recherchant, s’évanouira automatiquement. Le mental et l’ego sont une seule et même chose. L’ego est la « pensée-racine » de laquelle toutes les autres pensées s’élèvent ». (Ramana Maharshi, entretient 347).



Note.
1. Complément sur Tiamat :
TIAMAT est un dragon féminin personnifiant « l’océan » (avoir en tête la Stargate !) : la « Grande Mère » ou le principe vivant du Chaos. TIAMAT voulu avaler BEL, mais BEL envoya un vent qui pénétra dans la bouche ouverte de TIAMAT qui en mourut !
H.P. Blavatsky nous dit de BEL, dans son Glossaire Théosophique (inachevée) : le plus ancien et le plus puissant dieu de Babylone ; une des personnes des plus anciennes trinités : ANU, BEL, HEA (dieu de la sagesse et du savoir ésotérique). Voir aussi la page Stargate and Rainbow.
 
 

Dernière mise à jour : 20-05-2012 03:38

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2014 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >