Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Hu-mains
Hu-mains Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 10-06-2012 00:23

Pages vues : 4567    

Favoris : 407

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Amour, Anarchie, Argent, Banques, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, Goulag, Gouvernement, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Volonté, Yokaï

 
Hebergeur d'image
 
 
Hu-mains
Humains : celui qui travaille avec ses mains.
Aussi il y a Volonté ou Flèche de Fer et Faire,
amenant la civilisation de l’être assis : le sédentaire,
le sédentaire ou le CONFORT.
Les mains ne servent plus à grand chose grâce aux machines.
Il naissait la civilisation des loisirs,
surtout pour ceux qui ne savent que s’enrichir avec la monnaie
servant à main-tenir le monde dans l’esclavage.
 
 
 
JEUX DE MAINS = JEUX DE VILAINS ou DE PAYS INDUSTRIALISÉS.
Les Vilains étant les habitants des campagnes. Depuis 1789, ils sont transformés par le pouvoir républicain et des banquiers en citoyens ou habitants des cités.

Cette civilisation du super marché


Voir aussi la page KALI YUGA
Suite sur : Hu-mains - Nourriture et Catastrophes

Le Kali Yuga (terme Sanskrit) est le quatrième Âge, noir ou de Fer Faire, notre période actuelle dont la durée est de 432.000 ans. « Le dernier des âges en lesquels la période d’évolution de l’homme est divisée en une série de tels âges. Il débuta 3.102 ans Av. J.C. au moment de la mort de Krishna et le premier cycle de 5.000 ans finira entre 1897 et 1898 » (Glossaire Théosophique, de H.P. Blavatsky).
 
 
VOLONTÉ = FLÈCHE et c’est bien de Fer et Faire, et les mains de l’humain, qui conduisent à sa destruction. Les deux mains pour compter. Ses deux mains que prolongent ses deux bras figure le Hiéroglyphe égyptien K3 (Ka). Deux mains évoquant bien-sur la dualité, mais évoquant aussi l’état de Bienheureux ou Libéré, l’état de Blanc comme la Licorne, l’état de celui qui a réalisé l’Instant, le Soi.
En Égypte de Pharaon le Ka désigne le Soleil, dans le sens de Soufre. Le Point d’appui pour toutes manifestations. Le Ka est le Principe réalisateur de la Création continue. Par exemple, les qualités vitaminiques, vitalisantes de toutes nourritures sont leur Ka...
Comme le Ka correspond à l’état de Bienheureux, il appartient aussi bien aux humains qu’aux Dieux. Le Ka comparable au Soi, car le Centrum Centri est façonné par Khnoum sur son tour de potier en même temps qu’il monte l’argile de l’être humain. Le Ka se transmet (comme une vibration, un accord).

Seul le Centrum Centri, le Soi, l’Instant permet la Libération. Les religions du Salut ou de la Rédemption ne conduisent qu’à être Sage ou vertueux. Ce n’est q’un premier pas ! La Sagesse ou la Vertu ne sont que des OUTILS.
L’humain s’y connait en outil : de la pierre taillée grâce à ses deux mais jusqu’à la bombe atomique : quel progrès, quelle croissance ! Et toujours aucune Libération !!! Mais plutôt toujours plus de DESTRUCTION (de lui-même et de sa planète).

Pourtant « Dieu n’aime pas les mains vides », il faut amorcer la pompe :
Celui qui travaille avec ses mains établit avec les choses un contact que la raison ne connaît pas. Donc déjà la Sagesse consiste à trier ou épurer son mental. On y parvient parfaitement avec ses mains, mais vers quelque chose d’INUTILE, comme l’Art, et surtout pas rémunérateur.
Le véritable artiste ou l’ouvrier travaille pour le plaisir de la Matière ouvrée.

Bizarrement en France l’Ouvrier qui travaillent avec ses deux mains est méprisé : travailler avec ses mains c’est sale, ça les salies.
MANŒUVRE est un terme péjoratif déjà au Moyen-Âge :
- Main [Manovrier] : ouvrier manuel.
- Bras [Braceor] : celui qui charge quelque chose avec ses bras.

Le mental et les mains de l’être humain, plus des circonstances, lui ont fait choisir la voie de l’Agriculture, au lieu de choisir la voie de l’Horticulture lorsque il était chasseur-cueilleur (chasse, pêche, cueillette et ramassage, stratégie alimentaire). Cela a dérivé vers le BLÉ, et bien-sûr l’ARGENT. Heureusement que le singe, qui sait pourtant éplucher une banane, n’a pas opté pour faire pousser du blé !

La voie de l’Agriculture qui fut celle du CONFORT aboutira à la destruction de notre civilisation, tout simplement.
La nourriture de l’animal, donc de l’être humain, est une interaction entre lui et la Nature (de nos jours nommée aussi ‘environnement’, laïcité oblige !). À cela il faut ajouter les mains humaines : outils et technologie. De nos jours la voie de l’Agriculture donne toutes sortes de maladies, à commencer par l’obésité et les maladies cardio-vasculaires, synonyme de fast-food et de nourriture en boîtes dans le super-marché, alors qu’une grande partie des habitants de cette planète manque d’eau et de nourriture.

Le temps des chasseurs-cueilleurs était celui de l’Âge d’Or, avant le drame de la voie de l’Agriculture. En ce temps là pas de stockage, tout était consommé sur place, dans l’INSTANT : fruits et plantes, produits de la pêche et de la chasse. INSTANT = CHAQUE JOUR NOUVEAU.
Le drame a commencé quand les gens on choisit de DOMESTIQUER les plantes. Alors qu’il fallait les APPRIVOISER.
Domestiquer : de domo, domus : maison ; donc bouffer l’autre. C’est très récent, seulement depuis le fatidique tournant entre 10.000 et 12.000 ans depuis maintenant. Ainsi, depuis 10 ou 12.000 ans la voie de l’Agriculture fait ses ravages partout dans le monde.

AGRICULTURE = TRAVAILLER COMME DES BÊTES DE SOMME (charge, pénibilité) d’où l’invention de machine pour rendre le CONFORT ou le TEMPS DE LOISIR, et produire À L’ABONDANCE, À LA BOMBANCE (gonflé, obèse).

La circonstance qui fit que les chasseurs-cueilleurs choisirent la voie de l’Agriculture fut certainement le CONFORT, à cause du développement de leur mental. Ainsi on pouvait planter et récolter et stocker des graines. Mais il y a une énorme différence entre « cultiver son Jardin » en y plantant quelques poireaux et haricots, et entre un champ ou plusieurs, et la nécessité d’un outillage important (chevaux ou bœufs ou tracteurs pour les plus riches).
Le Confort c’est aussi la venu du TEMPS LIBRE, alors que les chasseurs-cueilleurs devaient, comme tout ce qui vit dans la Nature, chercher d’Instant en Instant leur subsistance. Avec l’Agriculture venait le temps libre, enfin presque, car il faudra attendre le 20è siècle et se technologie galopante. Cependant cela ne veut rien dire car rien ne prouve que les chasseurs-cueilleurs n’avait pas un certain CONFORT. Compétence, adresse et connaissance permettent la liberté, qui va au-delà du confort.

Les Bochimans en Afrique australe vivent comme les chasseurs-cueilleurs. Le pire pour eux est d’être « intégré à la civilisation ». Le maux civilisation voulant bien-sûr dire FRIC.

Les Bochimans ont des loisirs, dorment pas mal, et travaillent beaucoup moins que ceux qui ont choisit la voie de l’Agriculture.
« Par exemple, le temps moyen dévolu chaque semaine pour obtenir la nourriture est seulement onze à dix neuf heures pour un groupe de bochiman, quatorze heures ou moins pour les nomades Hazda de Tanzanie. Un bochiman, quand on lui demandait pourquoi il n’a pas imité les tribus voisines en adoptant l’agriculture, répondait : « Pourquoi devrions-nous, quand il y a autant de noix de mongongo dans le monde ? ». (Étude : La pire erreur de l’histoire de l’humanité, par Jared Diamond).

Jusqu’à présent, en 2012, et encore pendant un moment (100 ou 200 ans ?) il y a assez de nourriture pour tous sur cette planète. Ensuite, c’est une autre histoire...
Mais des études ont été faites par des spécialistes de la vie des Cro-Magnons dans la mouvance de André Leroi-Gourhan, comme par exemple Gilles Delluc (Docteur en Anthropologie et Préhistoire) et Brigitte Delluc (Docteur en Préhistoire à Paris Sorbonne et chercheur au CNRS), et le médecin nutritionniste du Centre Hospitalier de Périgueux : Martine Roques. Les Delluc et Martine Roques sont les auteurs du livre : La nutrition préhistorique (auquel je fais référence sur cet article).

En fait sur cette planète l’Agriculture est toute récente : environ 10.000 ans seulement. L’Agriculture fut peut-être une « révolution » au sens de ce mot : achèvement d’un cycle.

Les hommes de Néandertal mesurait environ 1m 65 et marchait droit comme nous. Ils formaient de petits groupes de chasseurs collecteurs semi-nomades, en accord avec la densité de leur gibier. Ils maîtrisaient parfaitement le Feu et leur langage devait être déjà élaboré, ils enterraient leurs morts, etc. Leurs outils sont des éclats de pierre retravaillés. Ils vivaient avant la glaciation de Würm.

Les hommes de Cro Magnon sont en Europe depuis 35.000 ans. Leur taille est élancée : 1,70 à 1,80 m environ. Un jeune garçon de 12 ans il y a 1,6 millions d’années mesurait déjà 1,70 m. Ils sont donc plus grands que nous et surtout que nos grands-parents ! Leur squelette est semblable au notre. Leur durée de vie est brève : peut-être à cause des infections dues à des germes banals, présents sur terre bien avant les hominidés (un ‘vieillard’ a 50 ans). Ces humains sont aussi chasseurs et collecteurs et vivent de la Nature, ils sont aussi pêcheurs. Leurs outils de pierre sont des lames, ils utilisent aussi l’os animal et le bois de cervidés. Eux aussi enterrent leurs morts, fabriquent des offrandes. Ils pratiquent les arts comme le dessin et la peinture, la sculpture et le modelage. Nous ne sommes pas encore à l’âge des métaux, l’âge du faire et fer.

Important : entre les Cro Magnons et nous sur le plan ostéologique, il existe une quasi-identité ; et entre les Néandertals et nous, une profonde similitude. On a des êtres aussi semblables sur le plan morphologique et cérébral, avec une physiologie identique notamment sur le plan digestif et nutritionnel, avec des besoins élémentaires équivalents.
D’après des chercheurs le capital génétique de l’être humain ne s’est pas modifié depuis deux millions d’années.

- Les opérations Divines sont instantanées et soumises à la Foi.
- Les opérations naturelles sont lentes et soumises à l’espérance.
- Les opérations humaines sont aveugles et soumises à la charité.
(D’après Louis Cattiaux)

Cette superbe citation de Louis Cattiaux illustre, soit la très lente évolution de l’homme préhistorique « façonné par la Nature », soit façonné par un apport extérieur (extraterrestre) ayant modifié brusquement « l’évolution » de l’humain. Alors pourquoi n’y aurait-il pas deux branches : les humains natures et les humains trafiqués ?

Exercice physique intense pour se nourrir de gibier ou de poisson peu gras, de plantes sauvages fibreuses, sans adjonction de sel ni de toxiques divers, nous sommes de grands chasseurs, fait pour évoluer dans les conditions de semi-nomadisme, dans un milieu sans inégalité socio-économique ; telle pourrait être notre condition de vie et de nourriture en 2012 et après, à condition d’échapper à une pollution nucléaire déjà en route, et à la politique du mondialisme et de sa technologie mortifère.
La révolution industrielle a tout juste commencé après la prise du pouvoir par les banquiers au cours du 19è siècle, qui amènera les sucres rapides et les graisses à foison, avec excès particuliers des graisses saturées, aliments en purées et sans fibres, robotisation et chauffage et confort, ajoutez les drogues de Big Pharma et celles illégales de la Maffia, plus le tabac et l’alcool de la Maffia étatique ou officiel, etc. Et la durée de l’humain actuel est ridicule par rapport à celle de l’humain de Cro Magnon.

Bien-sûr on va dire que le progrès et la nourriture et l’hygiène ont apporté le CONFORT, et l’allongement de la durée de vie, une moindre mortalité infantile, moins de maladies infectieuses ; en revanche cette civilisation industrielle apporte sont lot de désastres : obésité, maladies cardio-vasculaires, et une explosion de maux que ne devaient pas connaître les chasseurs-cueilleurs antiques, sauf ceux de maintenant qui restent et sont soumis à la nourriture des pays « civilisés » : Inuits, Algonquins, aborigènes d’Australie, Amérindiens, Polynésiens. Cela indique que l’être humain n’est pas du tout préparé ni constitué pour ingurgiter la bouffe de cette civilisation industrielle.
« La connaissance des conditions nutritionnelles des chasseurs de la Préhistoire et celle des chasseurs-cueilleurs sub-actuels n’est donc peut-être pas dépourvue d’intérêt pratique pour l’homme d’aujourd’hui », écrivent les Delluc et Martine Roques dans : La nutrition préhistorique.

Une journée a 24 heures. Nous humains avons vécus naturellement en tant que chasseurs-cueilleurs jusqu’à 23h 54, puis brusquement à cette minute nous avons décidé d’adopter l’Agriculture (exemple que donne Jared Diamond). Aussi notre second jour approche, avec le nombre d’habitants sur Terre et notre actuel mode de vie, on mesure alors le retour du spectre de la famine avec en plus à venir le manque d’eau potable, tant cette civilisation pollue et gâche. Aussi il semble que la voie de l’Agriculture soit arrivée à bout de course et soit condamnée.
La même durée de 24 heures peut s’appliquer sur la pollution ou destruction de notre planète : vers 23h 58, quasiment pas de pollution ; et brusquement pendant les deux minutes restantes, on pollue et détruit à 95%.

À suivre...




(En haut de page : le Hiéroglyphe Ka sur la tête du Pharaon Hor 1er, Dachour, 13ème dynastie, Musée du Caire).
 
 

Dernière mise à jour : 12-06-2012 03:16

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >