Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Hu-mains - Nourriture Pousse-au-crimes
Hu-mains - Nourriture Pousse-au-crimes Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 14-06-2012 01:06

Pages vues : 4509    

Favoris : 400

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Amour, Anarchie, Argent, Banques, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, Goulag, Gouvernement, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Volonté, Yokaï

 
Hebergeur d'image
 
 
Hu-mains - Nourriture Pousse-au-crimes
Dieu sous emballage


La civilisation du Pousse-au-crime
ou
Croissance = Obésité et Explosion
 
 
 
 
 
 
L’ARME ABSOLUE contre le diabolique mondialisme et le chaos organisé par l'humain c’est : « La Vérité suprême est si simple. Ce n’est rien d’autre que d’être dans l’état originel. Il n’y a rien de plus à dire ». (Ramana Maharshi, entretien 96). La Vérité si terriblement nue reste actuellement inaccessible aux humains ; et pourtant, c’est celle de tous les jours ! Exactement comme Dieu. De nos jours si peu de gens en prennent conscience. Soi, Dieu, Instant, Centrum Centri, Conscience, peu importe le nom, l’aspect varie selon le point de vue de la personne, il suffit de s’accrocher à l’un des noms.
Mais non, les humains préfèrent le merveilleux enfantin, les contes de fées, le mystère, le Paradis, l’Enfer, les religions et autres trucs symboliques pour la colique du mentale, qui participe aux jeux du monde spatio-temporel et du cancer du pouvoir qui le ronge.
Seule la réalisation du Soi ou Instant est l’Arme Absolue contre le chaos fabriqué par l’humain consistant en une succession de diarrhées de réactions en chaîne de crises toutes plus complexes les unes que les autres où même un cochon n’y retrouverait plus ses petits. L'Instant est l’Arme Absolue contre la loi maffieuse de la cause et effet : je te casses ta baraque et si tu veux pas que ça recommence tu payes pour que je te protèges, débouchant ainsi sur la mode du sécuritaire instituée depuis septembre 2001. Cette mode joue sur le SENTIMENT : l’instinct, la peur, l’émotion et la passion ; donc tout ce qui concerne le CORPS et accessoirement des miettes du mental. Ce monde satanique du mondialisme est le DORG (Demain On Rase Gratis) ou « Démocratie ». L’ENNEMI C’EST LA DÉMOCRATIE (dans son sens actuel complètement déformé), C’EST LE MONDE DU BINAIRE ET DE SES PUCES, LE MONDE HIGHTECH (illusions d’illusions ou eyes candy informatique, monde d’Hollywood).
Avec l’Arme Absolue de l’Instant, même les égrégores ou autres entité maléfiques ne peuvent rien. OUI, LIBERTÉ = LABOURE (sens alchimique ou voie de la Liberté).

La seule préoccupation actuelle fondamentale car existentielle, c’est ce qu’écrivait déjà Jean Coulonval dans : Synthèse et Temps Nouveaux, dans les années 1960-1970 : QU’EST-CE QUE L’HUMAIN ? Ou comment l’humain peut faire face à l’humain ? Ou l’humain peut-il s’adapter à lui-même ? Ou l’humain peut-il survivre à lui-même ?
FONDAMENTAL :
Les Homo Sapiens vivaient à quelques groupes de 20 à 50 personnes formant une famille, une société nucléaire : ILS PARTAGEAIENT leur nourriture. Et la population en France durant le Paléolithique supérieur est estimé à 50.000 personnes.
Même phénomène au Moyen-Âge : ON PARTAGEAIT pour faire face à la dureté de la vie.
Aujourd’hui : 7 milliards d’habitants ÉGOÏSTES sur Terre, confort, libéralisme et trinité franc-maçonnique obliges. C’est chacun pour soi puisque l’individualisme est encouragé, et paradoxalement le communisme ou la pensée unique aussi ! dérivant vers le mondialisme. Et cette pensée unique inculquée dans le mondialisme soi disant devenu démocratique est la liberté de Satan qui ne cherche pas à libérer les âmes mais à les posséder (Big Brother par exemple, la 'gouvernance mondiale' en projet).
Cette société du mondialisme multiplie en croissance et cumule les individualités pour en faire le troupeau mondial, mais refuse les personnes, les humains dans le sens qualitatif : « Je suis CE JE SUIS ». La liberté n’existe que pour celui, ou l’entité, ou l’égrégore, qui décide de ce qui devra être vécu et senti uniformément par tout le monde.
Cette civilisation de l’Anthropocène ne vivant que selon la sainte croissance à la Teilhard de Chardin (Alpha et Oméga).
 
 
 
L’alcool et le tabac sont des Pousse-au-crimes autorisés et encouragés par l’État. Ce sont des drogues légales ! C’est pour ça qu’il y a marqué sur les publicités : « L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION ». Même topo avec le « Mangez, Bougez ». Même topo avec les « 5 fruits, 5 légumes par jour ». Tous conseils pour faire économiser du fric à la Sécurité Sociale.
Mais la vie tue, et dès le berceau, alors certains mordent la vie à pleines dents !
Le libéralisme franc-maçonnique en sa sainte trinité « égalité-liberté-fraternité » pousse aux crimes les enfants par le lavage de cerveau de la publicité incitant au grignotage. La POLITIQUE c'est un ensemble.

CROISSANCE = TROP SALÉS, TROP GRAS, TROP SUCRÉS
TÉLÉVISION = BOUFFE d’un côté, DIARRHÉE de l’autre (côté mental)

Si l’industrialisation de la nourriture démarre au 19è siècle, elle prend sa vitesse de croisière après la seconde guerre mondiale : course au rendement à coups de pesticides et d’engrais. La bouffe calibrée, normée, emballée atterrit dans les cuisines. Big Agri-Business et son copain Big Pharma imposent la croissance du salé, sucré, gras, et en droguent les enfants.

Le monde de la croissance technologique est LE monde de la perdition, illustré par le Serpent qui se mord la queue (Ouroboros). Comme écrit dans l’encadré plus haut, la véritable connaissance n’est pas limitée à un Alpha et Oméga façon Teilhard de Chardin. La véritable connaissance est illimitée et ne peut pas être comprise par l’état actuel de la connaissance. Pour connaître il faut cesser de connaître : con-naître.


La technologie, le hightech et autres poisons se retrouvent jusque dans nos boyaux : bisphénol A (revêtement intérieur des boîtes de conserve moderne) ; le colorant E124 rouge ; l’Acrylamide (dans les frites, les biscuits, le café) ; l’Aspartame (sucreries) : l’huile de palme (dans les chips, croûtons, pâtes à tartiner, biscuits, lait pour bébé, sardines en boîte, bouillons de poulet, mayonnaise, sauce tomate, céréales, chocolat, glace, fromage râpé, etc.) L’huile de palme est idéal pour encrasser les artères.
Les baguettes de pain moderne à base de farine très raffinée sont fort pauvres en glucides complexes, en fibres et sont trop salées.

Le lavage ou plutôt maintenant le gavage de cerveau passe par les médias, les réseaux et la publicité. Technologie oblige, on va jusqu’à en manger, des caches-misères du genre : petit déjeuné équilibré libérant de façon continue et régulière des glucides... ; favorise le transit intestinal naturel ; réduction de la fatigue ; défenses naturelles ; renforce l’immunité ; aident à la minéralisation des dents ; dope la performance intellectuelle ; vivifie le corps et l’esprit, et prochainement : prolongement de la vie... ou vous fait accéder à Dieu. C’est déjà à moitié actif chez les sportifs qui se dopent avec tout ce qu’ils trouvent : produits enrichies et autres pilules de « performance » pour une « meilleure récupération musculaire ». Les sportifs, et pourquoi pas les politiques, les étudiants en période d’examen, etc., ont à leur disposition des drogues du genre : probiotiques, phytostérols, etc. Il faut gérer le stress, la sphère gastro-intestinale et par conséquence le cerveau. D’où le business florissant des compléments alimentaires et des micronutriments. D’autres substances stimulantes pour esclaves du monde moderne : taurine, caféine, ginseng, boissons énergisantes, etc. Tellement énergisantes que la crise cardiaque n’est pas loin...


Nutrition Préhistorique

Les Paléolithiques consomment plus de produits animaux que de nos jours, et la viandes des animaux sauvages est plus riche en divers protides que celle des animaux domestiques. La viande des animaux sauvages sera moins goûteuse et plus coriace que nos viandes persillées, cette viande sauvage tonifiera les gencives et nettoiera les dents sans avoir besoin de dentifrice (comme chez les carnivores).
Le lait animal serait apparu avec la domestication progressive des mammifères au Néolithique.

La viande produite par les éleveurs apporte presque deux fois plus d’énergie, car elle contient cinq fois plus de lipides apparents ou surtout cachés, du fit de leur sélection, de leur absence d’activité physique, de leur riches alimentation.
Sauf exceptions (renne, bœuf musqué, mammifères marins...) les animaux sauvages sont pauvres en lipides; et cette teneur varie avec les saisons. Comme le gibier nous paraît peu tendre et sans goût, on le rôti après l’avoir bardé de lard, ou bien on le sert en sauce après faisandage et marinade.
Le poisson contient autant de protides que les autres animaux. Il est plus gras et contient moins de lipides que les animaux d’élevage les plus maigres. Les graisses du poisson sont bonnes pour l’intégrité des artères humaine.
Les végétaux contiennent en moyenne quatre fois moins de protides que le gibier. On ne connaît pas d’observation pouvant évoquer une maladie de la goutte (arthropathies goutteuses, calculs uratiques) à l’époque de l’Homo Sapiens.

Au Paléolithique le renne est l’équivalent de notre super marché ! Le renne fournit l’os et le bois de renne pour faire des armes nouvelles : têtes de sagaies, harpons, propulseurs. Sa chair est au menu principal. Mais le gibier préféré varie beaucoup avec les lieux et les moments. Il y a 200.000 ans dans le Pas-de-Calais, les Moustériens chassaient surtout l’aurochs, et aussi l’ours brun et le rhinocéros de prairie. Les Néandertaliens de Haute-Garonne ont chassé la bisonne et son petit. Le mammouth est chassé en Europe centrale et orientale. Des indices montrent la domestication du loup dès le Magdalénien supérieur dans l’Europe de l’Est et la Sibérie.

L’arc apparaît au Mésolithique, mais il est possible qu’il soit déjà utilisé avant : pointe de silex laissant voir l’usage d’arme de jet.


(Référence partielle à : La Nutrition Préhistorique, de Gilles Delluc, Brigitte Delluc, Martine Roques)

À suivre...


DE LA CACA à base d’Ammoniac.
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 17-06-2012 01:34

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >