Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Hu-mains - SURVIVRE
Hu-mains - SURVIVRE Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 14-06-2012 22:47

Pages vues : 3609    

Favoris : 353

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Amour, Anarchie, Argent, Banques, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, Goulag, Gouvernement, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Volonté, Yokaï

 
Hebergeur d'image
 
 
Hu-mains - SURVIVRE
Vivre tout simplement
C’est-à-dire découvrir la méthode pour mourir (1)
Bien plus nécessaire que limiter les naissances sur Terre
 
 
 
En ces temps qui s’annoncent difficiles, et pour le corps et pour l’esprit, il devient urgent de découvrir la méthode pour mourir (1), et de jeter par dessus bord la technologie du diable, c’est-à-dire sortir de l’hallucination collective et mondiale.

Le sentiment d’être celui qui agit est la servitude et non pas les actions elles-mêmes. (Ramana Maharshi, entretien 354). Alors le Cro Magnon devait être très proche de l’Instant.
 
 
 

Le but de la pratique spirituelle est la suppression de l’ignorance et non pas l’acquisition de la Réalisation [du Soi ou de l’Instant]. La Réalisation est toujours présente, ici et maintenant. Si elle était un état nouveau à acquérir, elle devrait être supposée absente à un moment et présente à un autre. Dans ce cas, elle ne serait pas permanente et ne vaudrait donc pas la peine d’être acquise. Mais la Réalisation est permanente et éternelle, elle est ici et maintenant [elle est l’Instant] (Ramana Maharshi, entretien 354).

Rappel : Premièrement la connaissance de se savoir ignorant n’est pas l’ignorance, chacun de nous est Connaissance ; ensuite la Connaissance Absolue n’est plus la connaissance entre sujet et objet (relativité, ou réflexion, ou raison résonnante). Selon Ramana Mahashi, la Connaissance a deux sens : dans un sens c’est le mental ; dans son sens secondaire c’est le Soi ou nature réelle. Il ne faut donc pas confondre le mental avec la Connaissance, qui est au-delà de lui, ce que confirme Jean Coulonval (Synthèse et Temps Nouveaux) : la Vérité tout entière ne peut consister en un puzzle de vérités partielles cueillies un peu partout. Le Tout est autre chose et plus que le total des parties. Les francs-maçons sont diaboliques car il se comportent comme des voyeurs, des matérialistes qui voudraient reconstituer avec leurs compas et leurs équerres un polyèdre et voir simultanément toutes les faces du polyèdre, et en faire une religion universelle.Mais c’est la religion de l’homme, la religion du voyeur.
L’équerre et le compas ne conduisent qu’au mental, à l’expression didactique et à la grammaire, à la géométrie, et ne peut dire que l’une après l’autre, isolément, chacune des faces du polyèdre ; ce qui correspond à la chronologie tueuse ou idéation.

Le Centrum Centri veut dire tourner son attention vers l’intérieur, ce qui illuminera le monde entier de l’Esprit suprême (R. Maharshi, entretien 199)
Le Centrum Centri, la Conscience, le Soi, l’Instant est notre vrai nature. Comment pourrait-on vivre sans l’Instant ? le moment présent ? « Nous ne pouvons rester inconscient. Nous prétendons que nous étions inconscients durant notre sommeil parce que nous nous référons à une conscience limitée. Le monde, le corps, etc., sont tellement gravés en nous que nous prenons cette conscience relative pour le Soi. Est-ce qu’un homme qui dort dit qu’il est inconscient ? Il le dit à son réveil [le moi, la pensée ‘je’] car alors il se trouve en état de conscience relative et non de conscience abstraite [Instant]. La pure Conscience est au-delà de la conscience relative et de l’inconscient » (Ramana Maharshi, entretien 306).

Soi : celui qui perçoit et ce qui est perçu sont l’Instant et sa Lumière, le Soleil, la Lune, etc., resplendissent. « Le Soleil et la Lune viennent-ils vous dire qu’ils resplendissent  ou est-ce quelqu’un d’autre, séparé d’eux, qui le dit ?
Question : C’est moi, bien-sûr, qui dis qu’ils resplendissent.
Maharshi : Par conséquent, ils resplendissent en fonction de vous. Là encore, la conscience est nécessaire pour savoir qu’ils resplendissent. Cette conscience est votre Soi, c’est vous. Vous ou votre conscience sont donc la même chose que Lui et Sa lumière, grâce à laquelle tout le reste resplendit » (Ramana Maharshi, entretien 420).

Ramana Maharshi : Le mental n’est qu’une projection du Soi qui apparaît à l’état de veille. Lorsque vous dormez profondément vous ne dites pas de qui vous êtes le fils, etc. Mais dès que vous vous réveillez, vous vous prétendez tel ou tel, vous reconnaissez le monde et ainsi de suite. Or, le monde n’est que loka [ce qui est perçu]. Loka = lokyate iti lokah (Ce qui est perçu est le monde). ce qui est donc vue est le loka ou le monde. Quel est l’œil qui le voit ? C’est l’ego qui apparaît et disparaît périodiquement. Mais vous existez toujours. Par conséquent CELA  qui se trouve au-delà de l’ego est la Conscience - le Soi. (Entretien 76).

Ramana Maharshi : La peur de la mort se présente seulement après que la pensée ‘je’ est née. La mort de qui est-ce la crainte ? La cause en est l’identification du Soi avec le corps. Tant qu’elle existera, il y aura peur.
...
Toutes les pensées proviennent du ‘je’ irréel, c’est-à-dire de la pensée ‘je’ [mental, ego]. Restez sans penser [langage du Silence]. Tant qu’i y aura pensée, il y aura peur [c’est pour ça que tous les pouvoirs bourrent la cervelle des gens]. (Entretien 202).



La religion de l’Homme et sa Bible des droits de l’homme.


Matérialisme et désir d’immortalité quand tu nous tiens !!! L’être humain est hélas toujours conditionné PAR LA PEUR et LE CONFORT.

Dieu créa l’homme ; et l’homme crée Dieu. Ils sont tous deux les créateurs des noms et des formes. Mais en réalité, ni Dieu ni l’homme n’ont été créés. (Ramana Maharshi, entretien 264). Essentiel, et illustrant parfaitement le TAO.

Avec la « biotechnologie » on va bientôt fabriquer un humain immortel : embryon qui se divise et tissus et on pourra fabriquer des cellules cardiaques, de la peau, etc., mais avec un Centrum Centri, puisque l’ADN des cellules est identique dans toutes les cellules du corps ; c’est pourquoi on peut retrouver quelqu’un à partir de son ADN. Avec la biomachin l’ADN avec son Centrum Centri peut se spécialiser par exemple en des cellules de peau. Et on peut repartir à l’envers : d’une cellule de peau jusqu’à une cellule embryonnaire lorsqu’elle n’était pas encore différenciée. Jusqu’en 2007 on pensait qu’une cellule de peau restait peau. Après cette date, un japonais découvre que 4 gènes de cancer dans une cellule, celle-ci efface totalement sa mémoire et revient à l’origine de la vie. Donc cette découverte est dû au hasard (enfin croit-on, parce qu’il n’y a pas de hasard...).
Donc à partir de cette découverte un laboratoire fabrique des cellules du foie (hépar), car on en n'est pas encore à mettre Dieu en conserve. Ainsi on peut prendre des cellules de la peau d’un adulte, on les reprogramme et elles deviennent embryons, et ensuite on leur fait faire un chemin totalement différent de celui de la peau, et on transforme ces cellules en cellules de foie. Par structure cellulaire on peut fabriquer des cellules de foie de façon industrielle, qui auront exactement les caractéristiques de celles de la personne sur laquelle on a prélevé ces cellules.
C’est de l’auto-greffe, et à partir de n’importe quelle cellule on peut fabriquer par exemple du tissus cardiaque.
On entre dans la phase industrielle de cette découverte et Big Pharma doit être heureux. Pourtant Big Pharma a du soucis à se faire car cette nouvelle médecine est régénératrice, à la façon où les membres de la Salamandre repoussent, ou même d’autres de ses organes.

Cellules souches = Centrum Centri, MAIS AU NIVEAU DU CORPS. Donc l’immortalité ne sera jamais effective, mais pourquoi pas retrouver la forme d’immortalité décrite dans l’Ancien Testament, où les gens devaient vivre autour de 1000 ans. Il se posera alors la question de la surpopulation et de la limitation obligatoire des naissances !!! Ou alors il faudra trouver une autre planète habitable et le moyen de transport pour s’y rendre... il se posera aussi le problème de la Conscience...

Un autre fait fondamental et qui lui remonte à la nuit des temps : le cerveau est situé dans le ventre, ou dans le système digestif. Les Chinois disait ça au temps de Tchouang-tseu. Des neurones comme ceux du système nerveux centrale ont progressivement migré vers l’ensemble du tube digestif, du haut vers le bas. Il faut savoir que notre tube digestif est notre ATHANOR (fourneau et alambic à combustion lente).
La flore intestinale est aussi primordiale. Ainsi la nourriture est essentielle, ou son équivalent dans la voie pranique ; une voie totalement à explorer et plus fantastique que la médecine régénératrice.

Les temps prochains risquent d’être durs, et sans entrer dans le délire du survivalisme et des abris anti atomique, se pencher sur la nutrition Préhistorique ou sa diététique est intéressant. Car en cas de conflit, le premier problème sera celui de la nourriture, surtout pour les citoyens ou habitants des cités... On ne mange pas encore du béton comme quelques bactéries...

Le renne est un super marché du Cro Magnon à lui tout seul, il pèse de 100 à 150 kg, voir plus parfois (le renne de la forêt serait plus lourd que celui de la toundra), mais il y a des formes naines de moins de 100 kg. Le renne mange du lichen en automne et en hiver, puis des plantes herbacées au printemps, des bourgeons, baies, champignons, feuilles et brindilles tout au long de l’année. Dans la chaîne alimentaire la toundra est bien placée = -60°C et +30°C. Le renne boit la neige qu’il trouve neuf mois par an. il vit de 18 à 20 ans. Il est très doux et domestiqué depuis longtemps en Laponie. Les bois du renne serait une réserve de calcium, surtout chez la mère et son fœtus. Ces bois ont constitué un des matériaux favoris des Magdaléniens.
Ensuite le bison a été la base de la civilisation des Amérindiens du Nord.

Pour compléter, les glucides ou sucres sont indispensables au fonctionnement des neurones et des cellules musculaires. Les végétaux constituent notre principal apport de glucides, avec une assimilation plus ou moins rapide. Exemple de sucres « rapides » : fructose des fruits; le miel, le sucre de canne ou de betterave. Les sucres « lents » : amidon des céréales, des tubercules et des racines, de la cellulose des fibres végétales, que l’être humain ne peut digérer qu’en partie, n’étant pas un herbivore ou un ruminant.

La liste des végétaux comestibles est considérable. À partir du Néolithique, avec le choix de la voie de l’Agriculture, cette liste devient très courte. Comme végétaux consommables en dehors des herbes aromatiques on a les jeunes pousses : houblon, ronce, petit houx, fougère mâle ou aigle, prèle, myrtille, arbousier, églantier, fraisier des bois, mûrier des haies, merisier, néflier, merisier, pommier sauvage, prunelier, amandier, figuier, sureau commun, châtaignier, hêtre, chêne rouvre, noyer, noisetier, pin parasol, micocoulier, raisin des corneilles, genévrier, pistachier, ail poireau, ail potager, asperge, carotte sauvage, cumin des prés, cerfeuil musqué, bardane, chardons, laitue, chicorée sauvage, marguerite, pâquerette vivace, pissenlit, salsifis, aubépine, cresson des prés, cresson de fontaine, navet sauvage, radis, bette sauvage, érable champêtre, houblon, ortie, menthe, thym, serpolet, romarin, oseille, serpentaire, plantain, silène, tilleul, trèfle rampant, trèfle étalé, violette, pourprier, mâche, etc.
Arbres à écorce comestible :
Orme d’Amérique, bouleau, mélèze, pins, peuplier, saules, érable.
Plantes de bord de mer :
Salicornes, bette maritime, arroche à feuilles épaisses, roquette de mer, chou marin, cranson officinal, cranson de Danemark, panicaut maritime, gros persil de Macédoine.

Le cheval, le bovidé, le cerf et le chevreuil ont été au menu du Magdalénien, mais il pouvait ajouter de la salade et des chicorées, des pousses de saule et de la clématite, ou des jeunes feuilles de pimprenelle. La sève de bouleau devait aussi couler.

Au Paléolithique les caries dentaires sont extrêmement rares. La catastrophe arrive au siècle des perruques poudrées et mitées : déluge de sucreries qui donneront jusqu’à nos boissons sucrées et autres gourmandises sous emballage pour corrompre les enfants. 70% des enfants de 12 ans ont une ou plusieurs caries sur les dents permanents, et 50% des dents d’une population sont atteintes...

(Référence partielle à : La Nutrition Préhistorique, de Gilles Delluc, Brigitte Delluc, Martine Roques)

À suivre...



Note.
1. Trouver la méthode pour faire mourir l’ego. Comme l’explique Ramana Maharshi dans l’entretien 43, il y a deux méthodes pour contrôler le mental : chercher ce qu’est le mental et alors il disparaît (plutôt une méthode genre Alchimie) ; fixer l’attention sur quelque chose, alors le mental reste tranquille.
 
 

Dernière mise à jour : 17-06-2012 01:33

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >