Accueil arrow News arrow Dernières news arrow La Gamelle
La Gamelle Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 20-06-2012 00:56

Pages vues : 6013    

Favoris : 367

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Amour, Anarchie, Argent, Banques, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, Goulag, Gouvernement, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Volonté, Yokaï

 
ma_gamelle460.jpg
 
 
La Gamelle

de Gargamelle ou la Gamelle de l’ouvrier

du G de la Grande Ourse
 
 
Se ramasser une gamelle ou rencontrer la Terre trop brusquement, ce que fit notre civilisation.
Alors, attention, page très dense avec le début d’un sujet sur Gargantua ; et une preuve de l’Anti Tradition maçonnique, un comble pour une secte qui se vante de remonter jusqu’à Adam. Nous sommes bien entré dans LA civilisation diabolique comme jamais vue auparavant.
 
 
Game en anglais : jeu. Et s’il y a bien un jeu, c’est celui du diable : « la démocratie ».
Gargamelle et Gargantua : la GORGE DE L’HUMAIN : organisme ou gargarisme. Le G ou chiffre trois. Le G de la base de la note de musique SOL, Ground en anglais ; donc le G de Geb (Terre), de Glèbe. Mais encore l’équerre sous la forme du Gamma grecque, d’où les figures antiques appelées Gammadia : soit quatre équerres formant un carré dans le centre est marqué par une croix, croix marquant l’Instant, le Christ, le Soi. Quatre évoque les quatre animaux de l’Apocalypse, les quatre points cardinaux, etc. Pour la franc-maçonnerie l’équerre est censé « arranger » la Matière, d’où le danger de tomber dans la religion de l’homme... mais c’est déjà fait depuis un moment.

Avec Gargamelle c’est la prospérité : La GAMELLE ou écuelle dans laquelle plusieurs ouvriers partagent un même repas. On a bien un rapport à la Terre, à la démocratie : idée d’égalité puisque on mange dans la même Gamelle ; comme on communie à la Communion de la messe du catholicisme. Aussi la vraie démocratie est-elle basée sur la non hérédité de toutes fonctions publiques et politiques, ce qui est aussi le cas de la catholicité, CATHO signifiant UNIVERSEL. Ainsi la catholicité se retrouve t-elle dans la république, n’en déplaise aux francs-maçons et à leur contre-religion : la laïcité.
C’est la féodalité qui inventa les fonctions civiles héréditaires, aussi les prêtres et le catholicisme coururent un grand danger, car les prêtres étaient tentés d’imiter les aristocrates. « Si le mariage leur avait été permis, l’Église d’Occident se serait transformée en féodalité théocratique avec un pape héréditaire, et c’en était fait de la démocratie », écrit Grasset d’Orcet dans Œuvres décryptées, vol.1.

Pour en revenir au thème GARGANTUA, il est certain qu’il n’appartient pas à Rabelais mais relève de symbolique universelle, celle DU SERPENT. Gargantua sonne comme GORGE : le canal énergétique, comme la Gargouille. Gargantua est situé au-dessus Atoum dans l’Arbre de Vie.

Au temps de Rabelais, période plein pot dans la Renaissance qui lancera le mode de la libre pensée ou naissance de la tyrannie de l’opinion, « il existait une franc-maçonnerie aussi nationale que celle d’Éleusis [cultes à mystères ou initiation], et non moins bien organisée, puisque c’était la fédération de tous les corps d’État de la nation, nommés maîtrise ou jurandes, et que tous ceux qui possédaient le secret de leur association communiquaient librement entre eux, à l’aide d’un système d’hiéroglyphes dans le sens n’a jamais été révélé aux bélistres, c’est-à-dire aux profanes [les goys]. Les initiés s’en servaient librement, au contraire, non seulement pour correspondre avec la royauté ou critiquer ses actes, mais encore pour se transmettre les uns aux autres les nouvelles de la cour ; de la le nom d’art royal, que l’on donnait au grimoire, et qui est resté à la franc-maçonnerie, tandis que les Grecs le nommait langue des dieux », écrit Grasset d’Orcet.

Oui, l’époque de la Renaissance lance véritablement ce que certains osent de nos jours appeler « démocratie », par exemple la Saint-Barthélemy assura définitivement le triomphe du régime « démocratique » représenté par la bourgeoisie parisienne (Grasset d’Orcet).
C’est aussi l’époque d’Henri IV ou existait une très ancienne franc-maçonnerie répandue dans toute l’Europe et tout le monde musulman, qui dédaignait le luthérianisme et le catholicisme, mais lorgnait vers le calvinisme, dans lequel elle finit pas se fondre. Calvinisme à la source du développement du capitalisme et de l’usure.

Importante remarque de Grasset d’Orcet sur le matérialisme tordu ou inversion du « Royaume de Dieu », qui annonce le communisme et la Coca-Cola civilisation, toujours dans son même ouvrage cité :
« L’état bienheureux, ce sont les rêves de l’être immortel dans l’intervalle d’une existence à l’autre ; on les peuple à sa fantaisie des plus aimables souvenirs de l’existence précédente ; de la, la nécessité d’être heureux dans ce monde pour en emporter la mémoire dans l’autre. C’est le paradis tout immatériel de Mahomet, qui justifie la théorie du maçon, celui qui bâtit sa destinée future. Et comme elle doit être le miroir de la présente, il l’aura guerrière, voluptueuse ou savante, suivant ses propres goûts ».
Ainsi on comprendra la signification du compas et de l’équerre. Cela va bien entre adeptes de la secte, mais ça ne va plus du tout quand la secte veut imposer son opinion au monde entier.



SOLEIL - YANG LUNE - YIN
Plein
Main Vive
Vide
Main Morte
Souffre Mercure
Or
Art
Libre arbitre
Argent
Science
Prédestination
Ville Forêt
Extérieur Intérieur
Patient - Effet Agent - Cause
Effet - Alarme Cause - Incendie

Solve - Entropie

Perte - Mort

Coagule - Négentropie

Gain - Vie

Mouv. Centrifuge

Divergence Bruit

Mouve. Centripète

Convergence Silence

RELIGIONS

Christianisme

Catholiques

Septembriseurs

RELIGIONS

Islam

Protestants

Sans-culottes

Suc-loi - Sicile

Suce-raison ou

Sois-Sarrasin

Masculin Féminin
Positif Négatif
Repousse Attire
Évolution/endroit Involution/envers
Sec Humide
Rosée Pluie
Sommeil Veille
Crayon Pinceau
Anode Cathode
Expiration Inspiration
Mars Marsyas
Vénus Diane
Quart Quinte

Guelfes (démocratie)

Franc-maçon
Maçonnerie écossaise

Gibelins
Carbonari
Physique Métaphysique
Art Science
Élohistes Jéhovistes
Vêtements Nudité
Droit Force
Rose rouge
Rose blanche
Cité, paroisse
Tour, château
Guère Gain
Beaucéan Oriflamme
Artisans Aristocratie
Éoliens Ioniens
Saint Jean
Saint Paul
Carolingiens Mérovingiens
Pape Empereur
Rome Avignon
Pies, pouhiers
Goys, baillie
Dominicains Albigeois
Ordre de Malte Franciscains
Armagnacs Bourguignons
Saint-Barthélemy Conjuration d'Amboise
Jésuites Jansénistes, quiétistes
Marius, Titus
Sylla, César, Pompée
Templiers Saint Louis, Philippe le Bel
Shakespeare Dante, Michel-Ange
Catherine de Médicis
Henri II, Diane de Poitiers
Marie Stuart
Rabelais
Richelieu, Louis XIV
Louis XV
Duc de Brunswick, Napoléon
Louis XVI

La suite est indéfinie...


En accord avec Grasset d’Orcet, je crois aussi que toutes les religions et toutes les philosophies se réduisent au binaire du Soleil et de la Lune. Aussi qui dit DUALITÉ dit un départ d’après le physique pour tenter de construire, « d’ascensionner » vers le métaphysique. C’est le propre de tous les ismes et le propre de la dualité source première des GUERRES PERPÉTUELLES (entre le « bien » et le « mal »).


Complément sur l’Instant, le Soi, le Centrum Centri, en référence à Grasset d’Orcet ; et Anti Tradition du pouvoir et des sectes actuelles.

TRADITION : Apparition de l’invisible dans le spatio-temporel ou monde humain des cinq sens.

Il n’est pas étonnant que l’Instant, le Soi, Tout, soit associé à la PANIQUE, car il correspond à une mort. Par exemple dans le fameux vers : « Le moment où je parle est déjà loin de moi ». L’Instant est comme une mort (apparente), car il est la Vraie Vie. Pourtant « cette mort consiste à être fixé ou cloué au poteau [le Point c’est Tout] sur lequel les Anciens affichaient leurs lois, et qu’ils nommaient Stavros ou Tavros. Alors le postérieur, la vierge qui vient derrière nous, passe à l’état d’antérieur ; l’inconnu devient le connu ; l’incertain le certain ; mais, en définitive, le présent n’est qu’un point mathématique, dont l’existence est tellement brève [dans le monde spatio-temporel], que les langues anciennes, et notamment l’hébreu, n’avaient pas de mot pour le rendre » (Grasset d’Orcet). Les Chinois tentaient de le rendre par le mot TAO.

ANTI TRADITION ou RELIGION MONDIALE : L’affaire Merah est comparable au thème moderne de la Novlangue et des « mots valises » (exemples : alicament, informatique) ou « Personne » (comme le héros dans l’Odyssée d’Homère, où Personne est le nom par lequel le cyclope Polyphène désigne Ulysse qui s’est identifié auprès de lui sous ce nom avant de lui crever l’œil. « Personne » signifie aussi « nulle personne » c’est-à-dire vraiment aucun individu humain. Ainsi, selon l’article de Jean-Claude Paye, le jeune Mohamed Merah est symbolisé, voir stigmatisé, par le pouvoir en « n’importe qui », dont le profil peut être utilisable et sur lequel le pouvoir engage ses forces du désordre. Nous sommes dans la civilisation du quantitatif et nous sommes devenus des marchandises.

Ainsi nous sommes bien, non seulement dans l’anti Tradition, mais dans le FAUX total : « Cela nous installe dans une sidération produite par un excès de présence de l’invisibilité, par la manifestation d’un surcroît de puissance du pouvoir.
Comme dans la « mort de Ben Laden », il nous est demandé de croire, non en l’icône, en la trace qui nous révèle l’invisibilité, mais en une image pure débarrassée de tout élément physique », explique justement Jean-Claude Paye. Nous avons tous vue le lynchage horrible de Kadhafi ou la pendaison pitoyable de Sadam Hussein, mais de Merah : RIEN. Même chose pour la supposée « mort de Ben Laden ». Le pouvoir en place nous demande de le croire. Voilà que la Religion de l’Homme ose désormais se mettre en place au grand jour. Et attention ! l’Inquisition veille :
« Tout ce qui relève de ces évènements nous laisse sans réaction. Toute tentative de sortir de cet état de sidération, en rétablissant une distance vis à vis de l’évènement, est également stigmatisée. Une professeure d’un collège de Lavelanet a appris à ses dépends qu’elle ne pouvait, afin de réaliser sa mission d’enseignante, faire référence à cet évènement largement médiatisé. Il lui a été interdit de procéder à une opération de rétablissement du langage et de construction d’une argumentation.
Elle a été mise à pied par le rectorat ce 13 avril. Elle avait donné à ses élèves comme sujet de dissertation : « Est-ce une bonne chose d’avoir tué Mohamed Merah ? », « Pour qui ? ». Le recteur a justifié sa sanction en dénonçant l’intitulé « qui suppose que le fait de tuer quelqu’un pourrait être une bonne chose ». Substituant une réponse à la question, il opère ainsi un renversement de celle-ci. Cette procédure de déni nous confirme que rien dans cette affaire ne peut conduire à un questionnement ».
L’enseignante victime de l’Inquisition avait d’ailleurs répondu aux bourreaux qu’elle avait répondu à une demande des enfants eux-mêmes, pour faire réfléchir les élèves afin de sortir du FAUX désormais institutionnalisé.
Ajoutez à ça la manipulation par le sentiment et l’émotion : 32 heures en temps réel de l’assaut du RAID contre Merah réfugié dans son appartement. Spectacle à la Phineas Taylor Barnum et Hollywood où il nous est demandé de jouir. Car la diffusion des images ou des commentaires dans les informations à la radio ne permettaient jamais de s’y retrouver, sauf de nous faire croire que c’était lui le méchant. Tout devient faux puisqu’il n’est pas possible de s’appuyer sur un quelconque élément vérifiable pour se faire son opinion. Tout était présenté pour que le profane ne puisse tenir comme vrai aucun des éléments mis en scène.

La PROPAGANDE est manipulatrice de symboles, et qui mieux que les francs-maçons sont des experts en symboles ? Voir notamment l’architecture dans Paris, et surtout aux USA. La propagande est encore et toujours une guerre duelle entre initiés et profanes, maîtres et esclaves.

Dans la propagande on a toujours la dualité sujet-objet. Mais dans la nouvelle Anti Tradition, qui prouve bien qu’elle se transforme en religion mondiale de l’homme, c’est que l’objet est annulé (comme la disparition de la preuve de la mort de Merah et de Ben Laden). L’objet est transformé en INSTANT, Sujet et objet ont l’air de fusionner. Nous sommes bien dans une religion qui n’a plus rien a voir avec celle des Juifs Bolcheviks.
Cette nouvelle religion en annulant la Tradition tente de placer les humains dans l’Instant, ici, mais SUR TERRE : « Le Royaume de Dieu est sur Terre », ce qui donne effectivement le libéralisme et le capitalisme, etc. Avec l’affaire Merah c’est l’absorption dans l’Instant en forme de gouffre : plus de limite dans le regard, plus de possibilité de raisonner. On entre véritablement dans une religion : sujet se confondent ou plutôt l’ego devient l’objet regardé par le sujet. Il y a comme ANNULATION DE L’INSTANT : le regard devient, dans l’Instant, l’objet que l’on regarde.

Un comble, le symbole est abolit. « Dans l’affaire Merah, rien ne peut être symbolisé, donc rien ne peut s’inscrire. Une réponse sans manque, l’intentionnalité de Merah, empêche tout questionnement à partir d’objets de perception. Elle se pose comme image originaire ».
Le symbole montre une bref Instant et revoile pour être encore plus obscure qu’auparavant. Dans l’affaire Merah comme dans les « mots valises » le symbole fusionne le mot et la chose ou objet et est injonction de croire en la responsabilité de Merah. Il y a anéantissement du sujet et de l’objet, ce qui empêche toute prise de parole et d’explication.
La mode du terrorisme fusionne sujet-objet en « un objet qui nous regarde et que nous regardons nous regarder. Nous ne sommes plus dans une société de surveillance, dans un corps social qui discipline les corps et contrôle les désirs, c’est à dire dans la forme sociétale étudiée par Foucault dans Surveiller et punir, mais nous entrons dans une société scopique [Big Brother] qui pose le regard à la place de la perception », écrit l’article de Jean-Claude Paye. Donc chacun est « responsable » et comme sous Staline surveille son voisin...

Ainsi dans cette civilisation du FAUX, on ne regarde plus les objets (extérieur), mais l’icône de ce monde de l’image cherchant à stabiliser sa religion. Il ne s’agit plus de SAVOIR, ÇA VOIR, donc ne pas voir le S ou déploiement général, déploiement qui ne voit pas (pas de dualité entre sujet et objet), mais d’être chez Phineas Taylor Barnum : The eyes candy of Coca-Cola Civilization. Comme cette civilisation repose sur LA PEUR, cette disparition du sujet pour lequel nous ne pouvons plus donner de sens, puisque plus d’objet, le eyes candy contemplé est tellement candy qu’il supprime notre raison, notre opinion, notre subjectivité, soit notre corps, soit une opinion collective. Nous sommes bien dans une religion car incapable de nous détourner du Maître ou Petit-Père ou Petite-Mère-des-Peuples. Religion à l’envers, comme le communisme soviétique. Le mondialisme est déjà bien en place.

L’affaire Merah supprime la Tradition de l’Intérieur et extérieur puisque il y illusion diabolique d’amener les gens vers l’Instant, mais celui de Lucifer : l’ego est renforcé et en devient mondial. C’est un INSTANT À L’ENVERS. Soit du eyes candy transformé en STUPEUR (aspect hollywoodien de l’assaut de Merah, de Ben Laden, etc.). Et qui dit stupeur ou peur dit MANQUE DE RECULE, ainsi personne ne peut dire quoi que ce soit et est obligé d’avaler la même soupe pour tous. La langue parlée avec ses commentaires journalistiques est là pour renforcer la peur en étalant les incohérences (plus de 300 balles soi-disant tirées et aucune n’atteint sa cible ! Le casque de l’homme au scooter est à la fois blanc ou noir !)

Encore une fois nous sommes bien dans une religion : le pouvoir tout puissant qui peut tout faire et tout dire. Qui brise l’Accord entre les personnes : diviser pour régner, ou pour anéantir toute possibilité de se révolter contre le maître. Le principe du Diable (Di : deux fois) est de diviser.

Le 11 septembre fut une mise en scène iconique : sacrifice des 3000 victimes, ou « réel imaginaire » ou manipulation par le sentiment, d’où l’envahissement de Afghanistan, Irak, Libye, Syrie, etc... avec installation ou plutôt renforcement de l’Inquisition sur toute la planète (suppression des libertés individuelles, HADOPI, etc., Patriot Act et National Defense Authorization Act aux USA).

Une nouvelle religion en se sens qu’il est interdit de remettre en cause, non seulement les événements de la seconde guerre mondiale, mais aussi le 11 septembre 2001, etc., sous peine de se faire ridiculiser ou traiter « d’antisémite », ou de complotiste ou de négationniste. On ne touche pas à ces ICONES sous peine du bûcher moderne : prison et fortes amandes.

L’affaire Merah peut se symboliser en Ouroboros dans le sens le plus noir : guerres sans fin de la dualité pour emprisonner dans le genre du film culte CUBE, ou la délivrance ne peut être que la mort, car même dans le Cube les prisonniers sont incapables d’accorder leur savoir pour s’en sortir. Et dans l’affaire Merah le Cube c’est le pouvoir.
Nous sommes sous la tyrannie des médias, lesquels sont tenus par les Couilles en Or genre Lagardère, Dassault, etc. C’est le vrai pouvoir. Les techniques de propagande et de guerre psychologique sont les plus diaboliques.


À SUIVRE...

[En haut de page : ma Gamelle pour mon repas de midi sur le lieu de travail. J’ai aussi le petit réchaud électrique pour la réchauffer]
 
 

Dernière mise à jour : 20-06-2012 02:02

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >