Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow La Mort n’existe pas
La Mort n’existe pas Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 13-07-2012 00:48

Pages vues : 891    

Favoris : 91

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Amour, Anarchie, Argent, Banques, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, Goulag, Gouvernement, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Volonté, Yokaï

 
 leveesoleil_anim1.gif
 
 
La Mort n’existe pas

Il n’existe que la mort de la forme,
la mort du vaisseau corps et des opinions ou « raison »
 
 
« Si, par contre, un homme s’efforce consciemment de démontrer ses pouvoirs [surnaturels], il ne recevra que des coups ». (Ramana Maharshi, entretien 449).

Le monde spatio-temporel est dans la tête de chacun de nous. Et ça, les têtes d’œufs qui se disent « scientifiques » ont du mal à l’avaler !
 
 
Comment travailler pour la paix dans le monde ?

- Maharshi : Qu’est-ce que le monde ? Qu’est-ce que la paix, et qui est celui qui travaille à cette paix ? [C’est-à-dire qu’il faut toujours réaliser le Centrum Centri, sinon c’est n’importe quoi]. Le monde n’apparaît pas dans votre sommeil profond ; et il n’est qu’une projection du mental de votre jâgrat [état de veille, ce qui donne l’opinion]. Il n’est donc qu’une idée [opinion] et rien d’autre. Quant à la paix, c’est l’absence d’agitation. L’agitation, chez l’individu, est provoquée par l’apparition des pensées, qui n’est que l’ego surgissant de la pure Conscience.
Assurer la paix signifie être libre de toute pensée et demeurer en tant que pure Conscience. Si on est soi-même en paix, la paix règne partout.
- Question : S’il est question de faire quelque chose que l’on considère être mal, mais qu’en le faisant on sauve autrui d’un grand malheur, doit-on agir ou s’abstenir ?
- Maharshi : Qu’est-ce qui est bien et qu’est-ce qui est mal ? Il n’y a pas de critère qui permette de juger si une chose est bonne et une autre mauvaise. Les opinions différent selon la nature de l’individu et selon son environnement. Ce sont des idées et rien de plus. Ne vous tracassez pas à leur sujet. Débarrassez-vous plutôt des pensées. Si vous demeurez toujours dans le bien, alors le bien régnera dans le monde.
(Ramana Maharshi, entretien 453).
TOUT EST MOUVEMENT.

Il faut bien distinguer Conscience et conscience, laquelle s’entend comme distinction entre conscience et inconscience, ce qui relève simplement du mental, lequel est transcendé par l’état du Soi réel ou Conscience. Donc la Conscience ce n’est pas être « éveillé », mais selon Ramana Maharshi : être en sommeil profond. Et la Réalisation du Soi c’est rendre TRANSPARENT, soit la disparition de tout camouflage.
 
 
 
« L’apparition implique aussi la disparition. Tout ce qui apparaît doit aussi disparaître. Une vision ne peut jamais être éternelle. Mais Shiva [voir plus bas], Lui, est éternel.
Le pratyaksha (la vision) de Shiva, visible à l’œil, implique l’existence des yeux pour voir ; derrière la vue se trouve la buddhi (l’intellect) et derrière la vue se trouve celui qui voit et qui a la Conscience pour base. Ce pratyaksha n’est pas aussi réel qu’on se l’imagine, car il n’est pas intime, inhérent à l’être. Il n’est pas une donnée de première main. Il est le résultat de plusieurs aspects successifs que prend la conscience. Mais tandis que ces aspects varient, la Conscience, elle, ne varie pas. Elle est éternelle. Elle est Shiva. Elle est le Soi.
La vision implique celui qui voit. Ce dernier ne peut nier l’existence du Soi. Il n’y a aucun instant où le Soi, en tant que Conscience, n’existe pas. De même, celui qui voit ne peut être séparé de la Conscience. Cette Conscience est l’Être éternel et le seul Être qui soit. Celui qui voit ne peur se voir lui-même. Nie-t-il son existence parce qu’il ne peut pas se voir lui-même avec ses propres yeux comme dans une vision (pratyaksha) ?
Non ! Donc pratyaksha ne signifie pas voir, mais ÊTRE.
ÊTRE, c’est réaliser : « Je suis ce JE SUIS ». « JE SUIS » est Shiva. Rien ne peut existe sans Lui. Tout à son existence en Shiva et par Shiva.
Ainsi, cherchez : « Qui suis-je ? » Plongez profondément en vous et demeurez le Soi...
(Ramana Maharshi, entretien 450)

Il n’y a aucune différence entre Matière et Esprit. La science moderne reconnaît que toute la Matière est énergie. L’énergie est force ou puissance (Shakti, ou énergie du Soi)(1). Par conséquent tout se résout en Shiva [troisième personne de la Trinité hindou] et Shakti, le Soi et l’Esprit.
(Ramana Maharshi, extrait entretien 268)

Dans un article précédent je disais qu’une pierre avait aussi une Conscience, car la pierre est aussi inconsciente que nous en sommeil profond. Mais cela ne veut pas dire que la pierre n’a pas de Conscience !
- Problème : Une conscience de chien est différente de celle d’un humain. Aussi on ne peut pas lire la Bible à un chien. De même un arbre ne prend pas le train de lui même, mais un humain le fait.
- Maharshi : Appelez un arbre un homme immobile, et appelez un homme un arbre qui se déplace...
(D’après l’entretien 591).

Conscience est un autre mot pour désigner le Soi, l’Instant, Dieu, le Cœur, le Centrum Centri. Et la pierre et l’arbre font la partie du Centrum Centri. Il suffit d’observer une bougie dont on allume la mèche, puis au bout d’un temps de l’éteindre, pour se rendre compte qu’il se passe quelque chose : la vie de la flamme donnée à la bougie se poursuit « ailleurs », elle est donc éternelle. C’est pour cela qu’on allume des bougies dans les Églises et Temples et Maisons des Dieux.

Rien qu’en observant la bougie dont on a donné vie pour quelques moments, et de savoir par intuition que la vie de la flamme se poursuit ailleurs quand on « éteint » la bougie, suffit à atténuer la peur de mourir. La flamme de la bougie est là avant qu’on l’allume ; pendant, puisque elle éclaire l’espace spatio-temporel ; enfin elle est toujours là après son extinction, mais sur un autre plan tellement l’oscillation de la fumée devient vibrante et légère. Ainsi la flamme de la bougie a aussi une Conscience qui peut « raconter » ce qu’il s’est passé pendant son passage dans le monde spatio-temporel ou monde des accidents.
Il faudrait être borné, limité, pour croire que la petite vie de l’humain se limite au Pont d’Avignon sur lequel chanter et danser entre le berceau et le tombeau ou le début et la fin du pont, ou dans « l’espace entre deux néants » (comme dirait Alphonse Allais).

Comme l’explique Ramana Maharshi, la Conscience n’est pas le corps, elle est le Soi, aussi est-il naturel qu’elle soit toujours là après la mort terrestre, et avant la naissance terrestre (Expérience des EMI).

Et sur son Pont d’Avignon, le pauvre humain avec sa « raison du siècle des perruques poudrées » en est à essayé d’expliquer sa vision du monde ou son opinion, et de le faire avaler aux autres passants du Pont. Et ceux qui ne gobent pas son opinion seront qualifié « d’anormaux », parce qu’ils menacent le paradigme de conventions dominantes et contredisent les attentes (toujours le côté intéressé ou mercantile) suscitées par ce paradigme.
Quoi de plus dérangeant qu’un cheveux dans la soupe, ou une idée nouvelle dans la même soupe pour tous ! C’est tellement facile, rassurant et sécuritaire de borner et géométriser avec ses petites équerres et ses petits compas francs-maçonniques ! ou ceux des « scientifiques ».

Selon le médecin cardiologue, le Docteur Pim van Lommel, auteur d’un des plus importantes étude sur l’EMI publié dans la revue médicale The Lancet, en 2001, la Conscience n’est pas localisée sous la boîte cranienne, elle est partout, infinie et liée à aucune « chronologie ». Bref, il dit exactement la même chose que Ramana Maharshi : la Conscience n’est pas le corps, donc elle échappe à la mort, comme la flamme de la bougie. La Conscience est bien le Soi, l’Instant, le Centrum Centri, Dieu.

Évidemment dans le monde matériel du spatio-temporel il n’existe aucune « moyen de mesure » pour « voir » cette Conscience ; ce serait comme inventer une machine pour « voir Dieu » ! C’est pourquoi le corps est un vaisseau, un relais de cette Conscience ; c’est pourquoi nous ne sommes que des VOYAGEURS sur cette planète appelée Terre ou Planète Bleue. Notre cerveau fait la partie de notre vaisseau, il est donc un instrument récepteur et émetteur permettant de faire l’expérience de la Conscience.

Ramana Maharshi de son temps ne devait pas connaître les expériences d’EMI, tout comme de nombreux mystiques et autres Adeptes, mais tous parlent de la même chose : le Soi ou Instant, donc la Conscience.
On comprendra que la Conscience est immortelle et est la seule réalité possible puisque n’appartenant pas à un corps ou vaisseau mortel. Ainsi ce qu’on appelle naissance et mort ne sont que des PASSAGES, des MOUVEMENTS, des MISSIONS SUR TERRE, et que notre vaisseau ou corps ne fonctionne que comme une « caisse de résonance ».
En fait, nous sommes tous responsables les uns et unes des autres, c’est pourquoi dans une civilisation normale, aucun État et donc aucun gouvernement n’est nécessaire.

Page sur une conférence du Docteur Pim van Lommel, avec sous-titres en français.

[En haut de page : aquarelle animée de M. Roudakoff]


 
Note.
1. SAKTI (sanskrit). L’énergie active féminine des dieux ; dans l’Hindouisme populaire, leurs épouses et déesses ; en occultisme, la couronne de la Lumière Astrale. La Force et les six forces de la nature en synthèse. L’Énergie universelle. (Glossaire Théosophique, de H.P. Blavatsky).
 
 

Dernière mise à jour : 13-07-2012 01:11

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2014 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >