Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Loi-Sir et Play-Sir
Loi-Sir et Play-Sir Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 10-09-2012 21:28

Pages vues : 3974    

Favoris : 395

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, Goulag, Gouvernement, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Vide, Volonté, Yokaï

 
vid2_tr_aio.png
 
 
Loi-Sir et Play-Sir
 
 
 
L’American way of life ou la pensée unique occidentale : ce qui est bon pour nous est bon pour vous. On appelle ça aussi : le colonialisme, la démocratie, la laïcité, la liberté, le bien, etc. (1)
 
Nombre de pages du site parlent de cette civilisation du CONFORT dans laquelle nous vivons depuis au moins l’époque de la Renaissance. De nos jours on parle de « société des loisirs », depuis les fameux « congés payés » accordés aux esclaves français en 1936. Mais l’esclavage dure depuis le passage dans la voie de l’Agriculture au début du Néolithique (il y a environ 10.000 ans) par le passage à la PRODUCTION (le toujours plus ou la Sainte Croissance). Dans les deux cas : chasseurs-cueilleurs et civilisations de l’agriculture, il y a PRÉDATION. Mais la « prédation » de chasseurs-cueilleurs vivant de chasse et de pêche et de cueillettes est une « prédation » naturelle. La prédation de l’agriculture est hautement artificiel (fausse), et nous en vivons les conséquences...
 
Loisir, selon le symbole que représente le Roi (Sir) : LOI signifiant juste, serment, religion ou liaison ou accorder. Ainsi Loisir veut dire : être permis. Sir possédant le sens de Dieu, Instant, Soi.
De nos jours nous sommes dans la civilisation de l’entertainment, grâce en partie à Hollywood et aux jeux de toutes sortes, y compris sexuels, d’argent, et les jeux olympiques. Le summum des jeux étant la FINANCE (voir Goldman Sachs).

PLAIT était une assemblée où l’on jugeait les procès et où l’en exigeait les droits seigneuriaux ; le mot désigne aussi toute espèce de redevances, de projet, de résolution ; il rejoint le PLAY anglais. Proche de PLAY et PLAIT : PLANCHER : le terrain ou ce qui sert à mesurer : la base, on parle alors de PLAT, de PLATEFORME, d’EMPLACEMENT. Il découle aussi le mot PLANTE, PLANTÉ (abondance, multitude), PLANTÉE (assemblée de jeunes gens des deux sexes qui se faisait le soir en hiver dans les maisons particulières). (Quelques mots provenant du Glossaire de Du Cange).

Cela nous amène à la Loi ou à ce qui est BIEN. Mais de nos jours ou tout est faussé, le mot « Bien » ramène au mot « démocratie » : les ‘faiseurs de paix’ synonyme de guerres et de dictature (tout est renversé), suite à 1789 et au « libéralisme » tyrannique et à son égocentrisme. Avant 1789, BIEN était objectif : absence de dualité (absence de Gauche, Droite). De nos jours le mot bien n’est qu’un aspect subjectif, une opinion ; d’où la nécessité de le remplacer par le mot JUSTE (Maât la déesse égyptienne personnifiant de qui est directe, proche de l’Instant).
De Loi découle LOIGNER - LOIGNETÉ : éloigner éloignement, séparer, bannir.

Le Tout, l’Instant le Soi, PAN : la PANIQUE ; le FLÉAU de la balance, le flagellum comme la FLÈCHE font mal, le FOUET donne surtout la panique à celui encore installé dans le confort, il fait mal aussi en dépouillant la graine. Il fait mal car il provoque l’Instant ou la Lumière BLANCHE : naissance de la douleur absolue par l’absorption du corps de toute la CONSCIENCE surgissant instantanément. (On peut en voir une caricature dans deux épisodes de Stargate SG1 où Jack O’Neill se prend dans les yeux la lumière de la connaissance des anciens qui inventèrent la Stargate, et en tombe inconscient un moment tellement il est choqué (épisode 15, saison 2 : la cinquième race). Si O’Neill se trouve inconscient, c’est que le Blanc représentant l’Instant contient le SILENCE ABSOLU annonçant l’AUBE. La mort précède la vie, toute naissance étant une renaissance. Ainsi le Blanc est la couleur de la mort et du deuil : ce fut le cas en Europe à la cour des rois de France, et c’est encore le cas dans tout l’Orient.
Pour échapper à la Panique de l’Instant, à son Fléau, il faut réaliser le Soi, donc ne plus mettre de distance entre le soi (ego) et le Soi Instant : plus de masque.

Maintenant le mot PLAISIR n’évoque plus que son contraire : la SOUFFRANCE.

« Plaisir et peine sont tous deux des créations mentales ». (Ramana Maharshi, entretien 203).

- Maharshi : Le plaisir consiste à tourner le mental vers l’intérieur et à l’y maintenir ; la souffrance, à le tourner vers l’extérieur [le mental en émission, ce qui est destructeur pour l’ensemble de la personne]. Seul le plaisir existe. L’absence de plaisir est appelée souffrance. Notre nature est plaisir - Félicité. (Entretien 244).

- Maharshi : Chacun cherche le bonheur mais le confond avec le plaisir, qui est inséparable de la douleur. Ce genre de bonheur est transitoire. Toutes les activités pour l’atteindre sont fondées sur cette erreur et procurent des plaisirs à court terme seulement [société de consommation oblige]. Dans le monde, douleur et plaisir alternent. Savoir faire la discrimination entre ce qui procure de la douleur et ce qui procure du plaisir et savoir se limiter à la poursuite du seul bonheur, c’est le vairâgya [détachement, absence de passion]. Car, qu’est-ce qui n’est pas suivi de souffrance ? Il faut rechercher cela et s’y engager. Sinon l’homme a un pied dans le monde et un pied dans la poursuite d’une vie spirituelle, sans progrès satisfaisant ni dans l’un ni dans l’autre. (Entretien 302).

- Question : Quand la souffrance cessera-t-elle ?
- Maharshi : Elle durera tant que l’individualité n’aura pas disparu [et elle est totalement valorisé depuis 1789 et monté en puissance de nos jours telle la ‘personnalité’]. Si les bonnes et les mauvaises actions sont celles de Dieu, pourquoi devriez-vous penser que le plaisir et la souffrance n’appartiennent qu’à vous seul ? Celui qui fait du bien ou du mal récolte la joie ou la peine. Laissez donc la souffrance à sa place et ne vous en chargez pas. (Entretien 420).

- Question : Une personne fait le bien mais il arrive qu’elle doive souffrir quand même. [On n’achète pas le bonheur]. Une autre fait le mal et est heureuse. Comment est-ce possible ?
- Maharshi : La souffrance comme le plaisir sont le résultat du karma [loi de cause et effet] qui se forme dans le présent. La souffrance et le plaisir alternent. Il faut donc accepter la souffrance et le plaisir avec patience, sans se laisser emporter par eux. Il faut toujours essayer de s’accrocher au Soi. Quand on agit, on ne doit pas se soucier des résultats ni se laisser influencer par la souffrance ou le plaisir que l’on rencontre de temps en temps. Seul celui qui est indifférent à la souffrance et au plaisir peut être heureux [voir le problème de la Volonté, et la page Recherche opérationnelle].
(Entretien 546).

« Recherche opérationnelle » bien dans le matérialisme et le libéralisme héritage des Freud, des béhavioristes et autres spécialistes en « sciences sociales », psychologues, psychanalystes, ayant en commun de ne tenir compte que de la laïcité : ce qui informe l’âme par le bas, le monde du sensible, le monde chthonien (de la terre). Ces gens là ne veulent connaître que le sens évolution et nient le sens involution, comme un électricien qui prétendrait ne tenir compte que d’un seul pôle du courant électrique.

Faire le Vide, pratiquer le Non-Agir ou Wou-wei (Wuwéi) : Tout ce qui se fait spontanément est supérieur à ce qui se fait volontairement. Faire le Vide pour faire le plein ! Le Wuwéi est l'état de celui qui a atteint l'Union mystique (comparable au Nirvâna bouddhiste).
Page Volonté.

C’est un Vide mais pas le Vide (Le Vide ou la Douceur malléable).
V – BIDE / VENTRE / ÉCHEC / BIDON / MEN - SONGE !
C’est donc L’UN des DEUX :
UN / TOUT ou ZÉRO du « IL N’Y A POINT »
ou c’est pas du BIDON !
Sauter dans le Trou (Stargate) du zéro pour aller ailleurs !
Le Vide ou la Douceur malléable, 5ème trait négatif du Koua 14, le Grand Avoir dans le Yi-King, est à la place d’honneur et représente celui de qui descendent toutes les positivités, les choses viennent à lui d’où le Grand Avoir. Les qualités de ce Koua ou Hexagramme permettent une liberté absolue. (Traduction P. L. F. Philastre).


[En haut de page : Hiéroglyphe chinois indiquant le VIDE]


Note.
1. L’American way of life, ou américanisme, ou capitalisme, ou libéralisme, prône le culte généralisé de la technologie avec ses besoins de consommation imposée par la technique médiatique envahissante, et abandonne les « choses de l’esprit » au dévergondage religieux des sectes et des prédicateurs et autres courants évangélistes, singeries du christianisme, sans oublier la franc-maçonnerie. C’est la définition de la religion franc-maçonnique : la Sainte laïcité : séparation du spirituel et du temporel, ce qui est idiot puisque le mot POLITIQUE possède le sens de totalité : relatif à l’organisation d’un groupe de personnes, donc qui les concernent toutes.
 
 

Dernière mise à jour : 10-09-2012 21:50

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >