Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Save the Earth
Save the Earth Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 05-09-2008 18:43

Pages vues : 2494    

Favoris : 225

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Argent, Brevets, Sauver la Terre, Save the Earth, Terre


3pommes.jpg
 
Sauver la Terre
Save the Earth
地球を救う


Par ici braves gens, passons la monnaie.   
This way the good people, pass the money.
勇敢な人々をここでは、お金を過ごす。

Oh mon sang ! (Monsanto !) le sang s’enfuit....
Site du combat contre Monsanto
 
anipucsac1.gif ATTENTION les enfants si vous lisez cette page, je vous préviens amicalement : ce que vous lirez en dessous est très dur et peut vous donner des cauchemars, car on nous met de plus en plus dans la merde, avant de nous assassiner...

Sauvez la Terre des criminels des sociétés de l’agrobusiness américain : Monsanto, Cargill, DuPont, AgriSciences, car ceux-ci on le but de contrôler l’approvisionnement alimentaire mondial, et pour quel dessein ?
- Les armes technologiques mises au point par ces « semenciers » (de mort) ou semerdier, complète l’arsenal de guerre financé par les Rocs fêlées (Rockfeller, mais il sont fêlés ces gens là), arsenal dont le but est ni plus ni moins de réduire la population mondiale. Au train où vont les choses, effectivement il n’y aura pas de place pour tous, ou alors il faudra émigrer sur une autre planète (habitable).
 
En quête d’une « nouvelle technologie qui leur permettrait de vendre des semences non -reproductibles », les grands semenciers cité plus haut ont mis au point des technologies de l’utilisation des ressources génétiques (TRURG, GURT en anglais), permettant  de produire des semences appelées Terminator. Ces technologies sont brevetées (bien-sûr c’est aux USA que ça se passe), et S’APPLIQUENT À TOUTES LES ESPÈCES VÉGÉTALES.
Les techniques génétiques restrictives affectant les variétés permettant d’obtenir des semences stériles,  qui empêchent les cultivateurs d’utiliser les grains récoltés comme semences.
C’est la « grande solution » imaginée par les groupes biotechnologiques pour s’assurer le contrôle de la production alimentaire mondiale ainsi que des profits substanciels. (Nous en sommes toujours à cette époque à : par ici braves, passons la monnaie...)
Quelles découverte ! Les semences Terminator, notamment de blé et de soja, ont été  « génétiquement modifiées pour se suicider après la première récolte » par l’introduction d’un transgène produisant une toxine.

Une technologie semblable de deuxième génération, T-TRURGT (T-GURT en anglais, produit des semences surnommées Traître (Traitor). Elle permet de contrôler l’expression de traits de caractères génétiques d’une plante grâce à un « promoteur génétique inductible » appelé « commutateur génétique ».
Les cultures transgéniques résistantes aux insectes ou à la maladie ne conservent ce caractère que s’il est induit par un composé chimique fabriqué entre autres par Monsanto. Les agriculteurs qui achètent des semences dans « l’illégalité » n’obtiennent pas l’inducteur chimique qui active le gène résistant. La technologie Traître, dont la production coûte moins cher que celle des semences Terminator, crée ainsi un nouveau marché captif pour les géants du génie génétique.
Ensemble, ces deux technologies leur donnent ainsi un pouvoir sans précédent : « Pour la première fois dans l’histoire, trois ou quatre semenciers multinationaux ... imposent aux cultivateurs du monde entier les conditions d’obtention de leurs semences ». Il s’agit d’un procédé « trop beau pour être vrai » dans la guerre biologique, au grand dam d’une opposition citoyenne ouverte que la bio-industrie et le Département de l’agriculture américain (USDA) tentent d’étouffer.

La stratégie des Rocs fêlées (Rockfeller) est le contrôle démographique de la terre. Ainsi en 2001, la société Epicte, entreprise de biotechnologie privée, franchit une nouvelle étape : la semence de blé contraceptive, présentée comme la solution à la surpopulation de la Terre.
Le dessein des Rocs fêlées est de réduire la population mondiale, d’une manière ou d’une autre. Elle coopère dans ce but avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en finançant « discrètement » ses programmes de santé génésique grâce à l’utilisation du vaccin antitétanique. Associé aux hormones naturelles placentaires HCG (gonadotrophines chorioniques), il a un effet abortif et empêche donc la grossesse. Seulement, les femmes auxquelles il est administré n’en sont pas informées.
Rien n’est dit sur le point de vue du Pentagone, qui considère la réduction démographique comme l’aboutissement d’une forme sophistiquée de « guerre biologique [devant] résoudre le problème de la faim dans le monde ».
(En d’autres mots - maux, on en revient à regretter la peste du Moyen Age !)

Un Armageddon génétique
En 2007, Monsanto prit le contrôle de Delta & Pine Land (DPL), suite à sa tentative d’acquisition avortée de 1999. DPL détenait le brevet de la technologie Terminator - brevet qu’il réussit à étendre aux TRURG. Cette opération donna à Monsanto « le monopole absolu des semences de presque toutes les variétés » y compris des fruits et légumes grâce au rachat de Seminis l’année précédente. Monsanto occupe donc désormais le premier rang mondial pour les semences de fruits et légumes, le deuxième rang pour les cultures agronomiques, et le troisième dans l’industrie agrochimique. Grâce au rachat de DPL, Monsanto exerce également un contrôle sans partage sur la majorité des semences de plantes agricoles. Le groupe commence en outre à s’intéresser au brevetage d’animaux génétiquement modifiés.

A ce stade, on devrait interdire les brevets. Trop longtemps que ça dure...

F. W. Engdahl (1) explique au fond comment quatre géants de l’agrobusiness ont agi « secrètement et systématiquement, en diffusant une propagande mensongère et fallacieuse soutenue par les autorités » pour se rapprocher du dessein ultime de Kissinger : contrôler le pétrole afin de contrôler les nations, et contrôler l’approvisionnement alimentaire afin de contrôler les peuples. Un double objectif qui reste d’actualité, quoique l’opinion n’ait que peu conscience de la gravité de la situation et de l’ampleur des conséquences. Car il ne s’agit de rien de moins que de modifier génétiquement toutes les plantes et formes de vie, ainsi que de contrôler la population mondiale en en éliminant les partie « indésirables »... comme les mauvaises herbes.
Jusqu’à présent, Washington et la bio-industrie ont eu le vent en poupe et renforcé leur mainmise sur les productions pétrolière et alimentaire dans le monde. Des centaines de millions de personnes dans le monde s’opposent à leur dessein, mais nul ne sait si cela suffira. Le livre d’Engdahl (1) est un signal d’alarme, destiné à convaincre tous les amis de la Terre (mais Monsanto est tout de même AUSSI ASSIS SUR LA TERRE), que des questions aussi essentielles et vitales ne peuvent être laissées aux mains de géants économiques dénués de scrupules et des « amis » influents qu’ils ont dans le monde entier. Le livre d’Engdahl fournit un arsenal d’arguments pour les combattre. il demande à être lu attentivement et les informations qu’il contient doivent être utilisées, car les enjeux sont vitaux.

La santé et la sécurité humaine ne devraient jamais être compromises pour de l’argent.

(Courts extraits d’après, seulement d’après un article de Stephen Lendman, troisième partie de : Les semences de la destruction, paru dans le journal NEXUS n° 58 de septembre-octobre 2008)
Stephen Lendman est né en 1934 à Boston. Il a travaillé pendant six ans comme analyste en marketing dans plusieurs grands groupes américains.
 
L'aquarelle en début de page est de ma main.
 
Michel Roudakoff
 
 
Note.
1. Article inspiré du livre de F. William Engdahl : Seeds of Destruction The Hidden Agenda of Genetic Manipulation [Les semences de la destruction : les ressorts secrets des manipulations génétiques] Voir aussi : http://globalresearch.ca/books/SoD.html
 

Dernière mise à jour : 05-09-2008 20:12

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2014 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >