Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Libéralisme = Guerres sans fin
Libéralisme = Guerres sans fin Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 25-09-2012 01:58

Pages vues : 4709    

Favoris : 469

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Vide, Volonté, Yokaï

 
logo_repub_franceisraelprecair.jpg
 
 
Libéralisme = Guerres sans fin
Pauvreté sans fin
Esclavage sans fin


À BAS LA HIÉRARCHIE !
 
 
 
Tout n’est que CYCLES et RYTHMES (donc Vibrations), aussi il est probable que le « Coup de l’Atlantide » ou d’un autre continent ou civilisation s’écroule prochainement (10, 100, 500 ans ?). Car au train ou circulent les choses, on va trouver deux embranchements dans ce monde toujours duel :
- Illusion - Les « méchants » : découvertes de grands secrets de la Nature, soit exploiter et asservir ses forces physiques. Il en émanera des découvertes qui transformerons la planète Terre quasiment en robot. C’est déjà commencé avec les OGM, le transhumanisme et ses performances mentales et physiques augmentées, la soi-disant « libération » de l’individu !!! Mais en même temps, la Paix cherchée depuis de nombreux millénaires s’éloignera toujours plus et les humains se détruirons les uns les autres presque totalement comme cela ne l’a jamais été depuis 100 millions d’années.
 

- Réalité - Les « Bons » ou « bons Atlantes » : un tout petit groupe d’humains (100 à 10.000 personnes seulement) réussira à sortir du gouffre des fausses technologies et à passer dans « l’humanité du futur ». Ce très petit groupe se sera développée en forme de total ALTRUISME. C’est dans cet altruisme que se développera, enfin, LA GRATUITÉ tant désiré.

ALTRUISME :
mot de 1830 de autrui, d’après le latin : alter (autre). De autrui :  altrui 1080, de autre, le prochain. L’opposé à l’altruisme est l’égoïsme (notre époque).

Les « Bons » n’auront point à craindre aucune des inventions technologiques diaboliques développées par les « Méchants ». Mais il n’est pas permis de dire pourquoi.
(D’après en partie Rudolf Steiner).
Cette dualité semble éternelle tant que l’être humain sera de chair. Pour la rompre il faudrait qu’il soit aussi transparent et léger que l’air de la montagne.

La première invention humaine actuelle est son utilisation de ce qu’il appelle « l’électricité » : moteur, éclairage essentiellement ; puis plus tard industrie ou business de l’entertainment (la télévision en fait la partie). Et surtout l’énergie nucléaire moteur de cette civilisation. Toutes « découvertes » totalement à l’envers de la Vraie Science puisqu’il uniquement tourné vers le mental, et donc le corps. La télévision est typiquement une pollution du mental, comme l’est tout l’entertainment américain de l’industrie de Los Angeles.

La télévision est le principal outil de la démocratie façon 1789, soit ce libéralisme uniquement favorable au riches. Le contrôle des populations par l’image ne date pas du milieu du 20è siècle, non, il date des montreurs d’ours du Moyen-Âge, et plus loin, des jeux du cirque chez les Anciens Romains. Ce sont des outils du pouvoir en place.
La télévision avec sans tube cathodique était dangereuse et pour le corps et pour le mental. De nos jours c’est encore pire, il n’y a plus d’écran cathodique mais un écran plat beaucoup moins nocif (sauf pour les yeux), mais c’est pire pour la pollution du mental.
Dans l’ancien tube cathodique il y avait littéralement et physiquement un CANON À ÉLECTRON qui bombardait non seulement l’écran, mais aussi celui qui était derrière : le spectateur. Spectateur totalement robotisé car l’énergie du tube affectait les glandes endocrines et autres organes subtils jouant un rôle dans l’éveil de la Connaissance.

L’entertnaiment dans son ensemble évolue dans le digital, alors que seulement dans les années 1990 on en restait au cathodique, donc à l’analogique et pour le cinéma au film argentique. De nos jours un grand nombre de salles de cinéma restantes sont équipées de projecteurs numériques. Je résume rapidement : cela entraîne encore plus au CONVENTIONNEL, vers une illusion o-dieuvisuelle et par la même à la voie décrite plus haut dans le délire technologique à l’envers et à l’encontre de la Nature... de l’humain. La projection d’un film argentique passant devant une bonne vieilles ampoule électrique avait quelque chose de magique, comme la lanterne du même nom il y a 200 ou 300 ans. Avec le tout numérique, c’est l’abrutissement à la puissance maxi : la croissance du eyes candy.

Voir aussi la page Projection cinéma du Wikipédia, et la page cinéma numérique.
Site projectionniste.net

Pour les maîtres égrégores il s’agit toujours de maintenir les populations dans le Paradis enchanté des JOUETS (comme dans le prophétique Pinocchio) ; comme déjà dis, les empereurs romains faisaient de même avec leurs jeux du cirque. Tous les empires totalitaires sont attachés à la pompe ou cérémonies.

Une autre grande emprise sur les populations c’est la NOURRITURE, lié avec BIG PHARMA : la nourriture rend malade alors on a recours à la chimie de Big Pharma. Voir la grande partie de la population américaine qui est obèse.
 
 
 
« Les lavages de cerveau » ne sont rien d'autre que l'application d'une science psychologique qui, par des procédés qui ont beaucoup à voir avec la méthode des réflexes conditionnés de Pavlov, dissout la tessiture logique du complexe intellectuel, des accidents-connaissance qui ont pris corps sur l'intellect-essence, des « noumènes » comme dirait Kant. Cela produit véritablement un « déluge » de l'âme, un véritable déluge de la vision cosmique. Et sur ces ruines peut alors se bâtir un nouveau corps, une nouvelle chair d'opinions et de pensées.
Cela est véritablement luciférien et les catholiques ont parfaitement raison de le dénoncer comme tel, bien qu'il n'y ait en cela rien de diabolique, c'est-à-dire de faux surnaturel, mais seulement la mise en œuvre dans un sens pervers, renversé, de la connaissance des seules lois naturelles ».
Tout est dit par Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux. Il résume tout ce que j’ai écris plus haut.

Ce qu’on appelle improprement « science » de nos jours est cette technologie totalement pervertie, même si le cinéma c’est « rigolo » ou très divertissement comme une drogue.

La démocratie depuis 1789 c’est le culte de l’opinion mâtiné de laïcité puisque séparation du temporel et du spirituel ! Alors cela conduit au MONOTHÉISME DE L’OPINION ou DORG (Demain On Rase Gratis), voir l’entertainment plus haut, ou même soupe pour tous. Jean Coulonval précise que de culte de l’opinion vient d’un désir, dans ses profondeurs, ne vient pas d’une volonté de supériorité intellectuelle, mais d’un besoin profondément spirituel et religieux de trouver la Paix de l’Âme et de la société, qui cherche sa satisfaction par des voies ô combien fausses. Ajoutons que l’athéisme n’a jamais été qu’une forme de religion.

« La libre pensée, née avec la Renaissance et le besoin d'étudier la matière selon des disciplines intellectuelles autonomes et libérées des suggestions de la théologie et de la métaphysique, a effectivement conduit à la liberté des opinions personnelles et à la révolution de 1789. Mais, en prenant le pouvoir politique, elle se niait du même coup.
Elle a obnubilé, paralysé dans le consensus social les prises de conscience métaphysiques, ôtant ainsi tout principe de stabilité dans le gouvernement politique, principe qui, jusqu'alors, résidait dans l'essence métaphysique du pouvoir royal, et dont la prise de conscience s'était éteinte de plus en plus depuis la Renaissance, même chez ses détenteurs. La Révolution de 1789 a été ainsi, tout à la fois, l'accouchement d'un processus commencé avec la Renaissance et le début de temps nouveaux.
En triomphant, la libre pensée signait son arrêt de mort, car il est évidemment impossible de gouverner en reconnaissant à chacun le droit de ne pas être d'accord. Le pouvoir du peuple est un bluff, et les régimes d'assemblée, si subtil que soit leur dosage, n'ont pu tenir que parce que les sociétés secrètes exerçaient occultement, en usant habilement de tout le clavier des appétits économiques des individus et des groupes, le pouvoir métaphysique qui avait été abandonné par la royauté officielle. Ils n'ont pu tenir qu'en identifiant dans les consciences, par un jeu subtil d'institutions légales et de systèmes éducatifs, le politique avec l'économique. Le pouvoir proprement politique, c'est-à-dire légitimé par la connaissance de ce qu'est l'homme en soi, sur le plan métaphysique où il trouve sa définition, a continué à être exercé très consciemment mais occultement, par les sociétés secrètes [francs-maçons principalement] », écrit encore Jean Coulonval.



Voir la formidable interview de Marion Sigaut, notamment sur ce qu’elle dit à propos de chose DIRECTE avant 1789. Après 1789 la convention est synonyme de libéralisme... Comme Marion Sigaut, j’ai fais aussi le catéchisme dans une église catholique, pourtant baptisé à la cathédrale orthodoxe Saint Alexandre Nevsky à Paris, lieu de tous les Russes blancs de Paris (à une certaine époque). 1789 c’est la prise du pouvoir par la bourgeoisie, là encore mâtinée de communisme puisque cette forme de mondialisme est issu de 1789, comme le souligne justement Jean Coulonval.
La création de richesse vient des « petites gens » : artisans, ouvriers (incluent bien-sûr les artistes), les spirituels. Les biens de l’^Église volé par l’État français en 1789 assurait le bien des « petites gens » et son éducation. Avec Jules Ferry c’est une autre église qui assure l’éducation des enfants : l’Église franc-maçonnique.

Les lumières ou siècle des perruques poudrées c’est comment dominer le peuple parce qu’il y a des gens fait pour diriger les autres et s’enrichir sur leurs dos : parfaitement illustré par le symbole de la pyramide maçonnique sur le billet de un dollar. Alors que c’est au peuple de prendre le contrôle sur lui-même et virer cette fausse élite et ses Couilles en Or. Mais grâce à la télévision et à l’entertainment cela semble impossible... Et pourtant !

Sûr que l’Église dérangeait le business des bourgeois, alors les perruques poudrées voulurent la dégommer.
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 25-09-2012 02:16

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >