Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Les Sociétés Secrètes
Les Sociétés Secrètes Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 03-10-2012 22:36

Pages vues : 3404    

Favoris : 369

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Vide, Volonté, Yokaï

 
Hebergeur d'image
 
 
Les Sociétés Secrètes
Elles entretiennent la perdition (avec des ergoteries en tous genres)
Elles éloignent de l’Instant (avec leurs ergoteries)
 
 
 
ERGOTER : 1534, du latin ergo « donc », par crois, avec ergot. Trouver à redire sur des vétilles, contester avec des arguments captieux : chicaner, discuter, etc. (Dict. Le Robert). Ergoter est du domaine du mental et a selon moi un rapport avec l’empoisonnement (ergotisme) par l’ergot de Seigle.
Ergoter proche de grégaire (troupeau) et égrégore (esprit du troupeau)...
 
L’époque de la Renaissance et de la Réforme annonce tous les dangers futurs, dont le principal est la perte du sens du sacré. Avec la Réforme, le médecin et alchimiste Paracelse, et Jakob Boehme, influencèrent fortement l’Alchimie qui dérivera vers les sciences de la Nature, et vers une mystique chrétienne et protestante : l’Instant, la Pierre, deviendra « La plus vile des choses viles », une chose jeté dans l’égout, sur le fumier.
Après la Renaissance l’Alchimie ne produit plus que de la littérature. Il faut attendre la fin du 18è siècle pour qu’un renouveau pointe sa Pierre, après que la révolution de 1789 et Lavoisier déclare l’Alchimie une Chimère. Mais l’Alchimie est tellement fascinante que jamais elle ne disparaîtra, même lorsqu’elle s’enveloppe parfois de l’imbécilité de « fabriquer de l’Or ».
Sacré qui est constamment ambivalent : la nouveauté, l’insolite, le parfait ou le monstrueux devient un récipient pour les forces magico-religieuses, et suivant les circonstances, un objet de vénération ou de crainte, en vertu du sentiment ambivalent que provoque constamment le sacré, comme l’écrit Mircea Eliade dans Traité d’histoire des religions. Il relate aussi qu’en Roumanie, des croyances et des proverbes affirment que Dieu et Satan étaient frères. Jean Coulonval écrit que « Dieu brasse dans les deux sens : involution et évolution ». Eliade écrit aussi qu’en Inde des grandes déesses (Kâli, etc.) cumulent la douceur et la naissance et la destruction et la mort.
« Dieu créa l'homme ; et l'homme créa Dieu. Ils sont tous deux les créateurs des noms et des formes. Mais en réalité, ni Dieu ni l'homme n'ont été créés ». (Ramana Maharshi, entretien 264).

« Dans n’importe quel domaine, la perfection effraie, et c’est dans cette valeur sacrée ou magique de la perfection qu’il faudra rechercher l’explication de la crainte que même la plus civilisée des sociétés manifeste à l’égard du Saint ou du génie. La perfection n’appartient pas à notre monde. Elle est autre chose que ce monde, ou elle vient d’ailleurs », écrit Eliade. Voir la fascination qu’exerce les monstres genre films Aliens et autres Dark Vador, jusqu’aux « gentils » Dragons.
Jean Coulonval dans son livre : Synthèse et Temps Nouveaux écrivait avec justesse que, comme Arthur Rimbaud, la vraie vie n’était pas de ce monde. Car le langage n’est pas nécessaire à la connaissance, et les mystiques le savent. L’étude donne le savoir, une forme, mais elle est incapable de conférer le « sens », qui est essence.

L’autre problème, et de taille ! est celui de la Conscience. Ramana Maharshi dans ses entretiens incite constamment à trouver qui nous sommes, c’est-à-dire à plonger dans son propre inconscient, ce qui est le travail de tout Alchimiste authentique, et donc s’avère prodigieusement difficile, d’abord parce que l’immortalité est défendu par un GARDIEN (Dragon ou autres) qui est en nous-même. Tous les Trésors ont un Gardien ! Ce n’est pas pour rien qu’on appelle l’Alchimie : Art royal, dont le sens commença a se perdre après la Renaissance.

Depuis l’époque de la Renaissance, l’Alchimie encore de nos jours n’intéresse qu’un très petit nombre de personnes de par le monde, parce que partout sa symbolique si riche possède toujours une raison suffisante pour s’y adonner, et ce ne sera jamais la cause d’un simple caprice ou un effet de l’imagination. Jamais. Car l’Alchimie exprime une part essentielle de la psyché (le mental).
Évidemment ce mental est inconnu, c’est pourquoi Ramana Maharshi demande à chacun de ses questionneurs : « Qui le dit, ou qui le demande ? ». Ce mental inconnu est nommé INCONSCIENT.

INCONSCIENT : mot récent : 1820. Qui ne se rend pas compte clairement des choses.  Sens de la fin du 19è siècle : Ce qui échappe entièrement à la conscience, même quand le sujet cherche à le percevoir et à y appliquer son attention ; la partie inconsciente du psychisme. Désirs, sentiments inavoués refoulés dans l’inconscient. Méthodes cliniques d’investigation de l’inconscient (psychanalyse). (Dict. Le Robert).

Comme cette psyché est inconnue par définition, rien de ce qui existe ne pourrait être discerné sans l’invisible, l’inconscient. « Cependant la conscience n’appréhende qu’une partie de sa propre nature puisqu’elle est le produit d’une vie psychique préconsciente qui, au départ, rend possible le développement de la conscience. Bien que la conscience succombe toujours à l’illusion qui lui fait croire qu’elle naît d’elle-même, la connaissance scientifique sait que toute conscience repose sur les prémisses inconscientes et, ainsi, sur une sorte de prima materia [les Eaux primordiales] inconnue à propos de laquelle les Alchimistes ont dit à peu près tout ce que l’on pourrait dire de l’inconscient », écrit Carl Gustav Jung dans : Psychologie et Alchimie.

Avant l’époque de la Renaissance, en Occident, le Lapis ou Pierre Philosophale était parfaitement synonyme de l’Instant, du Soi, de Dieu ou du Christ, du Centrum Centri. C’était donc une « matérialisation » de l’Instant ou Verbe réalisé ; ou Réalisation, selon ce terme de Ramana Maharshi. Après la Renaissance et au 16è siècle le sens de la Pierre Philosophale subit une grosse décadence, comme tout le sacré ; et c’est à cette époque qu’apparurent justement nombre de sociétés secrètes, et, avant tout, les Rose-Croix - « La meilleure preuve que le mystère de l’Alchimie s’était épuisé ! Car la raison d’être des sociétés secrètes est de sauvegarder un mystère qui a perdu sa vitalité et qui, par suite, ne peut encore être conservé en vie que d’une manière formelle », écrit Jung. Alors il est facile de comprendre le pourquoi de la symbolique franc-maçonnique et de leur compas et équerre et colonnes Jachin (Jakin) et Boaz (Bohaz) de chez Salomon.

Charles W. Leadbeater dans son livre : Rites et Mystiques Antiques : une brève histoire de la Franc-Maçonnerie, explique que la franc-maçonnerie remonte quasiment jusqu’à Adam, ce qui n’a rien d’extraordinaire puisque nous sommes tous « issus d’Adam », sauf pour Ridley Scott et son navet Prometheus, et quelques autres chercheurs.
Ainsi la franc-maçonnerie exploite surtout les religions à mystères, comme celles de l’Égypte ancienne, des Anciens Grecs avec Éleusis et Orphée, des Romains et de Mithra, des Crétois, et à 80% des mystères du judaïsme.

Dans le Sacré, l’extraordinaire et l’insolite indiquent autre chose que ce qui est naturel.
Le Sacré sert à échapper à la pensée unique, celle du profane, du vulgaire. Dans le Sacré l’être humain se défend du Vide, du Néant, il échappe donc à la sphère du profane. « On a souvent parlé de la faiblesse des primitifs en matière de théorie. Même s’il en était ainsi (et l’avis d’un grand nombre d’observateurs est différent), on a pourtant trop souvent oublié que le fonctionnement de la pensée archaïque n’utilise pas exclusivement des concepts ou des éléments conceptuels, mais aussi et en premier lieu des symboles », écrit justement Mircea Eliade. Car l’orchestration des symboles exige une « logique symbolique », aussi le « style de pensée » du « primitif » n’a rien a voir avec notre façon de penser actuelle trop découlant de la pensée des ergoteurs de la Grèce antique, que je méprise fortement.
> Voir aussi le site remacle.org

Rappel : l’Initiation équivaut l’accession de l’immortalité et à la transmutation de la condition humaine en une condition divine. Ainsi dans l’Alchimie l’acte de création et essentiel par manipulation de symboles-clés cosmogoniques. On retrouve un semblant de cette symbolique dans les mystères de Mithra, notamment avec les sept couleurs de l’Arc-en-Ciel ou Échelle et sa correspondance des sept planètes. Selon la liste de Celse : Plomb (Saturne), Étain (Vénus), Bronze (Jupiter), Fer (Mercure), Alliage « monétaire » (Mars Dieu de la guerre), Argent (Lune), Or (Soleil). Selon Celse le huitième échelon représente la sphère des Étoiles fixes. En gravissant cette échelle ou Arc-en-Ciel, l’initié parcoure les sept cieux jusqu’à l’Instant (Empyrée ou Demeure des Dieux chez les Grecs).
Celui qui initie est le PONTIF, le PRÊTRE ; il fait passer le pont entre monde profane et monde sacré. Mais seul l’initié peut savoir s’il est initié !

Dégradation du symbole.
En Chine chez les Taoïstes le Jade passait pour donner l’immortalité, aussi il avait un rôle principal en Alchimie au même titre que l’Or. Dans la dynastie des Han, les princes et les seigneurs étaient enterrés avec leurs vêtements ornés de perles et avec étuis de Jade pour préserver les corps de la décomposition. Le Jade renferme ces vertus parce qu’il incarne le principe cosmique YANG, et illustre le caractère d’éternité.

Avec le temps, les légendes sont dégradées à cause des innombrables variantes de leurs thèmes originels, et à cause de la rationalisation des légendes : on infantilise les légendes (Debunking). Donc à la longue un symbole « savant » finit par servir aux couches sociales inférieures : il est récupéré. Ou bien le symbole est compris d’une manière enfantine, c’est-à-dire à l’excès et détachée du système dont il fait partie. On trouve la même chose dans la mauvaise Alchimie où les auteurs donnent plein de recettes : plus il y a de recettes et plus on s’éloigne de l’Alchimie.
Mais dégradé ou non, le symbole joue encore une rôle important. Sa fonction demeure invariable : transformer un objet ou un acte en quelque chose d’autre que ce que cet objet ou cet acte s’avère être dans la perspective de l’expérience profane, écrit Éliade.

La Rose symbolique les Eaux primordiales au-dessus desquelles elle s’épanouit. Dans l’iconographie chrétienne la Rose est la coupe qui recueille le sang du Christ ; elle évoque donc le Graal, l’Instant, ou encore : la Rédemption (Rosée céleste). Je précise que la COULEUR ROSE D’OR, ou OR ROSE, symbolise l’immortalité. Cette couleur rayonne chez les Pommiers. Ce n’est pas pour rien que cet Arbre est celui du Jardin des Hespérides, symbole de la lutte de l’humain pour parvenir au divin qui lui assurera l’immortalité. La Pomme d’Or Rose est symbole d’immortalité. Je l’ai vu. La Pomme est comme une Stargate qui débouche sur une autre dimension. Encore faut-il « pousser la Porte » ou franchir le Seuil. Ce n’est pas pour rien aussi que le Rose est la Couleur préférée des Alchimistes. Une Rose Bleue est symbole du futur.

Ramana Maharshi dit dans l’entretien 20 que les pouvoirs occultes, de sectes par exemple, n’apporteront jamais le bonheur à qui que ce soit. Bien au contraire, ils le rendront d’autant plus malheureux !

Celui qui démontre ses pouvoirs ne reçoit que des coups ! Au diable Superman ! Au diable tous les marchands de pétrole !


[En haut de page : Rose de Luther, père du protestantisme. Une rose qui rappelle les Rose-Croix]
 
 

Dernière mise à jour : 03-10-2012 23:09

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >