Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Satan loge à Hollywood
Satan loge à Hollywood Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 05-11-2012 02:08

Pages vues : 4985    

Favoris : 448

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
Hebergeur d'image
 
 
Satan loge à Hollywood
Son larbin fut Phineas Taylor Barnum


Notre civilisation mourante pleine de morts
Notre civilisation du marché de la PEUR et de son corollaire LA SÉCURITÉ
SÉCURITÉ = CIVILISATION DU CONFORT
 
 
 
 
En effet, depuis Barnum et son célèbre cirque jusqu’à nos jours et depuis le 19è siècle s’industrialisant et grâce à l’avancé démentielle de la technologie, nous vivons dans la civilisation du SPECTACLE. Civilisation du spectacle politique, économique, religieux. Les trois pouvoirs se résument au SPECTACLE.
 
La PEUR actuelle a commencé avec la Terreur instituée pendant la révolution de 1789, dont s’inspirèrent plus tard les sionistes bolcheviks. Cette peur que l’on retrouve à tous les stades de notre civilisation. Le Moyen-Âge vivait dans la peur ; je dirais que s’était une peur réelle et naturelle vu la difficulté de la vie en ce temps là.
De nos jours la PEUR est la principale arme de la démocratie nécessairement manipulatrice ; celle-ci ne pouvait faire autrement puisque en triomphant la libre pensée signait son arrêt de mort, parce qu’il est évidemment impossible de gouverner en reconnaissant à chacun le droit de ne pas être d’accord. Alors la démocratie actuelle est obligé de mentir, de manipuler et de faire peur.
C’est le système maffieu et scolaire de la carotte et du bâton.

Merci beaucoup à Michel Serres pour son exceptionnelle intervention dans sa chronique (Le Sens de l’Info) à Franc-Info. Il a frappé fort avec le sujet de LA PEUR.
Oui, nous vivons une civilisation exceptionnelle en matière de sécurité. Le Moyen-Âge laissait faire et se reposait sur la Grâce de Dieu... et de la Nature. C’était hautement honnête, émouvant et humain.
Oui, la SÉCURITÉ et la SAINTE croissance sont les deux principales dualités de notre civilisation.

Au Moyen-Âge le moteur était l’héroïsme du chevalier, du héros, du Magicien, du Roi, du Saint et de la Sainte, du moine ou du curé (surtout en Vendée en 1792), du « Brave petit Tailleur », du berger, etc.
J’ai déjà évoqué cette civilisation du sécuritaire où pourquoi pas s’assurer auprès de la compagnie d’une Couille en Or afin d’obtenir l’immortalité. Avec prochainement possible le transhumanisme cela n’a rien d’absurde.
Nous sommes assuré pour presque tout : la maladie, le travail, la perte d’emploi, les vacances, contre le cambriolage, l’addiction aux jeux, le climat, la protection de l’alimentation, de la pollution, etc.
Donc notre situation est exceptionnel : du jamais vue depuis au moins 10.000 ans !

La peur est un des fondements du mammifère et nous en faisons la partie. Même un Lézard semble avoir peur d’un humain. Même une plante en situation de stress, mais évidemment ça ne se voit pas avec les yeux.
Alors comme depuis « la Chute du Paradis » nous avons un mental et un langage parlée, et maintenant écrit, la grande question existentielle est : QUI A INTÉRÊT À FAIRE PEUR ?

Le Moyen-Âge était une société follement inventive et plongée dans un imaginaire incroyablement riche par rapport au notre ; une société d’IMAGES et de symboles : voir la richesse des sculptures sur les châteaux, bâtiments importants et surtout les cathédrales et églises. les images étaient durables : elles sont parvenues jusqu’à nous en passant pas nombre de siècles. Je doute qu’il en soit de même avec nos images sur la technologie à l’envers actuelle.
De nos jours nous vivons, grâce beaucoup à l’entertainment inauguré par Phineas Taylor Barnum, dans la CIVILISATION DU SPECTACLE. Un exemple immédiat est l’affaire Merah.
SPECTACLE - SPECTRE (des couleurs) : Barnum est un héritier des antiques jeux du cirque des Romains et des théâtres des Anciens Grecs.
Nous avons donc la comédie, ou la tragédie.
Ayant été comédien amateur dans un atelier théâtre, je peux écrire que pour jouer, et écrire de la comédie, il faut beaucoup de talent. Faire rire est très difficile, sinon on tombe facilement dans le n’importe quoi, où l’hystérie ou le mauvais.
La tragédie est au contraire extrêmement facile, là encore j’ai pu l’expérimenter dans la pièce de Tennessee Williams : La Chatte sur un toit brûlant, où je jouais le père de Brick (Big Daddy joué dans le film par Burl Ives). Mais ce n’est pas aussi tranché que cela : des comédies peuvent se jouer aussi à l’aise, c’est une question de disposition et de ressenti de l’action du personnage à interpréter.

La peur est vendeuse : voir l’attraction qu’exerce sur les jeunes les méchants : Dark Vador par exemple, les films policier, d’horreur. Le théâtre de Guignol existe les enfants quand le méchant apparaît, quand le loup noir apparaît, etc.

Nous sommes toujours dans la dualité : victime-assassin, ou bien et mal, ou gentil et méchant, etc. Les philosophistes Grecs avaient bien repérés la dualité de la TERREUR et la PITIÉ.
De nos jours le mot/maux MORT est le plus répété dans nos médias ! L’image la plus répétée ce sont les CADAVRES. Et on ose s’appeler « civilisation » ???
La tragédie ce sont des MAUVAISES NOUVELLES 24h sur 24h : PAS DE NOUVELLE BONNE NOUVELLE. C’est-à-dire que les Nouvelles sont TOUJOURS de mauvaises nouvelles.
Apparemment il n’exista pas de « Journal des bonnes nouvelles ». Qui écouterait ce genre d’information, alors que c’est beaucoup existant d’entendre et de voir des catastrophes et des guerres en images. D’ailleurs autrefois on venait en famille, femme, enfants, grand-père, pour voir le méchant se faire torturer en place de grève. « Hier, à trois heures de l’après-midi, on a mis en usage, pour la première fois, la machine destinée à couper la tête des criminels [...] La nouveauté du spectacle avait considérablement grossi la foule de ceux qu’une pitié barbare conduit à ces tristes spectacles ». Plutôt un sadisme caché.

Donc les trains qui arrivent à l’heure n’intéresse personne.
Ceux qui ont intérêt à fabriquer et entretenir la peur sont les entreprises de l’entertainment, donc directement Hollywood. Les principales peurs sont la mort et les maladies, la souffrance ; ensuite la peur de manquer : d’argent, de nourriture, d’amour et de reconnaissance, etc. L’outil du bourreau est la peur de souffrir.
La GRIPPE (et les vaccins) est un excellent outil que manipule le pouvoir pour entretenir la peur. D’autres maladies modernes venant par vagues selon la mode font peu de morts en comparaison de la peste et de la lèpre d’autrefois. Alors que l’obésité ne fait absolument pas peur : voir les Américains grands spécialistes de la bouffe industrielle avec l’American way of life. Même chose avec l’alcoolisme et la tabagie qui ne font pas peur au point que le pouvoir en France s’en cru obligé de montrer des images sur les paquets de cigarettes pour faire peur. Méthode encore scolaire.

Qui a intérêt à faire peur à propos du tabac et de l’alcool
, alors que beaucoup de gens de l’entertainment fument et boivent ? Ou se respirent de la cocaïne ou se piquent ?
La Guerre Froide et la peur des communistes fut un instrument de peur qui fut remplacé par le TERRORISME avec le drame du 11 septembre 2001.
Depuis, le bilan des attentats ne dépasse pas quelque milliers de victimes : moins de 2000 victimes depuis 1945.
Par contre : 1.300.000 victimes d’accidents de la route dans le monde et par an. En dix ans, on trouve des chiffres analogues à ceux d’une guerre mondiale. Pourtant, quand vous montez dans votre voiture vous n’avez pas peur.

La PEUR EST VENDEUR.
Elle fait augmenter l’audimat et le pouvoir d’achat grâce aux publicités.
Vous obéissez, vous payez aux assureurs, aux pouvoirs et aux impôts, aux médias dont le cinéma, tous des MARCHANDS D’ANGOISSE.
Ceux qui ont intérêts à fabriquer et à entretenir la peur sont les entreprises de l’entertainment : HOLLYWOOD, première entreprise au monde.
VENDRE, VENDRE, VENDRE.... LA SÉCURITÉ CONTRE LA PEUR, et donc L’ENTRETENIR. La tragédie est organisé tous les jours : à tous les repas vous allez manger des morts, alors que vous mangez déjà de la viande morte dans votre assiette. La tragédie est fabriqué par l’entertainment pour augmenter les ventes et l’audimat. Les journalistes aux ordres du pouvoir et des Couilles en Or sont de la partie.
Il se passe exactement la même chose avec le projet de mariage gay ou « Mariage pour tous ». Le dernier exemple est donné dans un article d’Agoravox, où en projet il serait question de mentionner l’homosexualité des personnages historiques dans les manuels scolaires ! C’est pareil que le « mariage pour tous », on égalise façon maçonnerie. Cette arnaque et manipulation de plus viendrait d’une Marocaine : Najat Vallaud-Belkacem. Comme le mentionne justement l’auteur de cet excellent article, et comme le « Mariage pour tous », il s’agit d’une discrimination de plus (contre les gays, lesbiennes, bisexuels, transsexuels et transgenres), et non une avancée pour la lutte contre l’homophobie.
Notre civilisation « démocratique » est une spécialiste des DIVISIONS, des DISCRIMINATIONS. Pourtant la trinité franc-maçonnique comporte les mots « égalité » et « fraternité » !
La sexualité d’un personnage historique, en politique, en science ou en art n’entre surement pas en compte dans l’œuvre qu’il a laissé sur Terre. À ce moment il faudrait aussi mentionner l’hétérosexualité des personnages historiques ! Histoire de fous commencée après 1789, avec la séparation entre homo et hétéro : au 19è siècle un médecin hongrois, Karoly Maria Kertbeny, en 1869, suite à un échange avec le ministre de la justice de Prusse et visant à demander la levée des sanctions contre les personnes se pénétrants en étant du même sexe.


Pour terminer, qui détient les finances de Hollywood et des principaux médias dans le monde y compris l’industrie de la musique ? Mais les Couilles en Or ou familles Rothschild-Rockefeller et leurs suiveurs, avec le Vatican La City et son Église Wall Street. L’internet et les téléphones mobiles entrent maintenant en compte bien que l’Internet soit encore gratuit.
Qui entretient la division « peuple » élu » et peuple non élu ? Désolé, mais cette division aussi entre dans le business de la peur et de la violence.
Voir l’arborescence des groupes financiers possesseurs des médias en France. Le Japon est aussi un grand spécialiste de lavage de cerveaux avec sa gigantesque industrie télévisuelle.

Industries de l’entertainment.
Empires économiques
Bertelsmann, BSkyB, EMI Group, Hearst Corp, MTV, NBA, News Corporation, NBC Universal, Sony, Time Warner, Viacom-Paramount, Vivendi, Walt Disney.

Industries des médias.
Closer, Gala, Bild, Paris Match, Public, The National Enquirer, The Sun, Vanity Fair, Voici.

Voir aussi :
Sodomie ou enculé
Comment la culture mainstream a conquis le monde
Les Banksters font leur Cinéma
 
 

Dernière mise à jour : 05-11-2012 02:43

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >