Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Mutilés du sexe et compas-équerres
Mutilés du sexe et compas-équerres Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 12-12-2012 21:20

Pages vues : 4435    

Favoris : 361

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
 
frise_fresq_itali.jpg
 
 
Mutilés du sexe et compas-équerres

POUVOIR et CUPIDITÉ ruinent cette planète à cause maintenant de la religion de l’homme et ses « droits de l’homme » qui se permet tout et n’importe quoi. « Tout est possible mais Tout n’est pas permis » écrivait autrefois l’Alchimiste Roger Bacon.


Page dédiée aux mutilés du sexe au huitième jour de leur naissance.
 
 
 
Rappel : « le pouvoir du peuple », tout comme « l’égalité » vendu au peuple dans le package trinitaire franc-maçonnique grand-oriental et communiste, sont la plus grande escroquerie de tous les temps. Ne pas oublier que le parti socialiste est une métastase du communisme international ou mondialisme ; ce n’est plus un secret !
 
 
Le serpent est l’être le plus malheureux du monde,
Ll n’a jamais demandé d’être serpent...
Il inspire la répulsion et ne peut être aimé.
Il mord ceux qui veulent l’aimer,
Et ceux qui veulent l’aimer sont contraints
Soit de se laisser mordre et de mourir
Soit de tuer ce serpent qu’ils veulent aimer.
Le serpent n’a pas demandé d’être serpent.
Il faut aimer le serpent.
Le serpent NE PEUT RIEN CONTRE LUI MEME CAR,
IL NE SAIT PAS QU’IL EST SERPENT...
Il est malheureux et il ne sait pourquoi,
Il faut aimer le serpent,
Il faut l’aimer beaucoup et c’est JUSTICE
CE QUI LE CONDAMNE MALGRE LUI C’EST L’A-CONSCIENCE DE SOI.
IL FAUT LUTTER CONTRE LA FATALITE DU SERPENT.
(Roger Dommergue Polacco de Menasce : Dossiers secrets du 21è siècle).

Oui, le Serpent doit réaliser le Soi ou Instant.


Mutilation sexuelle ou circoncision au huitième jour de la naissance = pouvoirs analytiques et domination ou colonialisme ou mondialisme.

Bref, c’est dans le mental, le slip ; donc dans le CORPS. Ce sont des « Travailleurs du chapeau ». Roger Dommergue Polacco de Menasce, lui-même juif, est médecin, aussi circoncis, et ayant bien étudié le problème hormonal de cette circoncision au 8è jour, certifie que le problème vient bien du zizi circoncis produisant une perturbation hormonale. Cela donnera un mental particulier, où par exemple l’on retrouve un métier comme médecin psychiatre, qui là encore est un domaine d’affaire d’opinions sans aucune base « scientifique », malgré la technologie d’imagerie médicale ; on reste dans le subjectif.

En résumé :
Ce monde est sous la dictature d’OPINION de troublés hormonaux pratiquant l’usure et son Dieu Fric, avec la démolition contrôlée à base de religions à mystères, notamment principalement judaïques, comme l’énonce le franc-maçon du 33è degré C.W. Leadbeater.
C’est cela le capitalo-communisme ou mondialisme. Et ça remonte très loin : au moins 10.000 ans, soit quasiment la période de l’Atlantide, dont les Anciens Égyptiens descendraient, selon un courant de l’occultisme.
Et à propos d’occulte ou de religions à mystères manipulant initiés et profanes, tout franc-maçon tombé dans le pouvoir en connait un rayon : manipuler dans l’ombre le profane, le peuple, comme d’ailleurs le revendique bien ce salaud de Voltaire.

RAPPEl : « La coutume de la circoncision pour laquelle d’autres peuples prétendent avec orgueil se différencier de leurs voisins, fut en usage de tout temps chez les Égyptiens ; je ne crois pas cependant qu’ils y aient attribué autant d’importance que les Juifs et les Musulmans, chez lesquels cet usage, commun à de nombreux peuples, est devenu un caractère religieux distinctif », est-il écrit dans : La civilisation égyptienne, des égyptologues Adolf Erman et Hermann Ranke.
Pour moi aussi, la coutume de la circoncision chez les Anciens Égyptiens n’a rien de religieux. C’est simplement un passage sans même un sens initiatique, et qui évidemment ne se faisait pas au huitième jour de la naissance, comme on peut l’observer sur une fresque égyptienne, où ça se passe plutôt à l’adolescence. C’était une mode, qui comme toutes les modes, variera au cours du temps de la civilisation égyptienne.

Bien-sûr tous les francs-maçons ne sont pas rongé par le pouvoir, certains semblent sincères, comme l’écrit d’ailleurs Leadbeater dans son livre : Rites et Mystiques Antiques : une brève histoire de la Franc-Maçonnerie. Le problème est comme le mot « Juif », la franc-maçonnerie est un « sac de nœuds » !

Oui, la seconde guerre mondiale a accéléré la bolchevisation ou mondialisme d’une grande partie de l’Europe, et la guerre avec le Japon a permis à la révolution chinoise se se répandre sur une large partie de l’Asie.
D’un autre côté cette seconde guerre mondiale a permise la fabrication d’Israël : un million neuf-cents mille Palestiniens vivaient dans leur campagne depuis deux mille ans. Ils ont été déportés par les sionistes ; qui assurèrent aux médias « qu’ils revenaient eux-mêmes des camps de concentration allemands ».

Les mutilés du sexe et compas-équerres n’ont rien changés à la révolution de 1789. Même hiérarchie, on change les noms, de bas en haut :
- les Serfs jusqu’au roi et l’Église.
- les citoyens jusqu’à la banque « centrale ».
Dans les deux échelles les inégalités sont flagrantes, et même plus maintenant vu que nous sommes plus nombreux.
Voir l’article sur le néo-féodalisme. Voir en fin d'article la vidéo incroyable sur les enfants forçats, soumis, en Inde, en République dominicaine, au Burkina Faso, mais aussi aux États-Unis. Ils sont corvéables à merci, victimes de conflits géopolitiques, de drames familiaux et personnels ; ils sont réduits en esclavage par des entreprises dénuées de tout scrupule et par des réseaux maffieux.

Avec 7 milliards de terriens, nous sommes arrivé au carrefour de civilisation avec le dilemme individualisme-collectivisme, problème le plus profond de toute la politique mondiale actuelle.

La vie en commun a de tout temps posé problème : nourriture, survie de l’espèce, échange ou troc, etc. Seuls les moines sont capables de vivre en commun parce qu’ils ont le but de réaliser l’Instant, ou d’être proche de Dieu. Dès que des individus tentent de vivre en commun avec le seul but matérialiste, ça donne le communisme séculier marxisme façon URSS ou chinois, donc une forme de matérialisme et capitaliste, qui aujourd’hui devient le mondialisme, qui est une idéologie à ne pas confondre avec la mondialisation qui se passa déjà il y a plus de 10.000 ans grâce à une grande sédentarité et à des échanges nombreux et naturels.

Le marxisme ou communisme révolutionnaire a existé pour la première fois en France en 1185, lorsqu’un Ordre se faisant appeler la Confrérie de la Paix : c’est une obsession, parce que le but de cet Ordre était de mettre fin aux guerres, mais aussi d’établir un mondialisme, une communauté mondiale des terres. Les membres de l’Ordre attaquèrent donc les nobles et le clergé possédant les terres : « De quel droit ils possèdent les bois et forêts, le gibiers qui courent dans les champs, les poissons qui peuplent le rivières ; tout cela appartient à tous ». Évidemment les nobles bien armés et organisés détruisirent la Confrérie.

En résumé : le communisme révolutionnaire s’élève contre la morale et la spiritualité de la catholicité de l’Instant, du Christ. Le communisme révolutionnaire, ou mondialisme,est d’origine et d’inspiration juives, cathares, et pour plusieurs, ils étaient déjà organisés en trois grades ou trois cercles analogues à ceux de la franc-maçonnerie. Donc la persécution contre la catholicité ne date pas, en France, de la séparation de l’Église et de l’État au début du 20è siècle.
C’est ce communisme révolutionnaire qui produit une inévitable aversion envers le mariage et la vie familiale, ce qui entraînera vers le célibat et la possession en commun des femmes. C’est en train de se réalisé sous nos yeux en France avec le « mariage gay » et depuis un moment la destruction de la famille, sans compter la destruction de la tradition depuis 1789, ce que désormais beaucoup de gens constatent.


Voici un exemple typique de « communisme révolutionnaire », qui porte bien son nom, qui raconte Nikolaï Kisselev-Gromov, dans son livre : Les camps de la mort en URSS :
L’OGPU doit faire travailler les esclaves, il faut trouver une solution de COMMUN ou communisme : « Faire travailler tous les déshabillés en leur attribuant les vêtements des détenus revenant du travail après avoir rempli leurs objectifs chiffrés » : c’est une instruction que la direction du SLON a envoyée à tous les camps dès qu’elle a pris conscience du problème [travail de 15.000 prisonniers]. Désormais, le détenu de retour du travail, épuisé, affamé, trempé de neige et de sueur, à peine capable de mettre un pied devant l’autre, doit avant toute chose ôter ses vêtements et les donner à un camarade. Tant qu’il avait ses vêtements, il pouvait encore se réchauffer et reprendre un peu de force. Et voilà que même cela, on le lui prend. Il ne lui reste qu’à ramasser des branches de sapin, à les poser sur les planches nues qui lui servent de lit et à se coucher dessus pour essayer de dormir », mais comme il n’arrive pas à dormir et grelotte de froid, il court jusqu’à un maigre poêle et s’y réchauffe un court instant, et revient à son « lit » et se rendort, pour à nouveau courir vers le poêle quelques instants après... »
Voilà comment se passe la nuit du « propriétaire » des vêtements et la journée de celui qui les « emprunte ». En revanche, le bois d’exportation soviétique ne cesse d’augmenter, et l’URSS fournit du bois à de nombreux pays du monde ! C’est donc bien également un système capitaliste... étatisé, prenant modèle sur 1789, et sur son passé d’esclavagiste avec Pierre le Grand.

Le communisme révolutionnaire trouve une bonne source chez Jean-Jacques Rousseau, avec son Contrat social, et son Discours sur l’origine de l’inégalité parmi les hommes. Rousseau résume ses observations par : « La civilisation a tout faux » puisqu’elle est la preuve de la ruine de l’humanité. À l’origine l’homme était heureux, etc. puis ça se gâta ! Il y a 10.0000 ans un homme trouva un terrain, il dit « Ce champ est à moi », et il y planta du blé après avoir borné son champ. Ainsi, la foule pourrait répondre : « N’écoutez pas cet imposteur ; vous êtes perdus si vous oubliez que les fruits de la terre appartiennent à tous et la terre à personne ». On retrouve dans ce discours notre communisme révolutionnaire avec ci-dessus l’exemple des vêtements au Goulag.
Mais il faut prêter une extrême attention aux SOPHISTES ou manipulations de publicitaires pour fourguer leurs daubes.
Pour faire concis, je dirais que Rousseau S’ÉLOIGNE DE L’INSTANT. En effet, il procède en évolutionniste à la Darwin et selon la géométrie euclidienne de la ligne droite, comme le dénonce Ramana Maharshi : aucun but à atteindre, car nous sommes DÉJÀ, nous sommes ICI et MAINTENANT L’ÉTERNITÉ. Or Rousseau part du « péché originel », la faute du départ qui contamina toute la civilisation depuis l’origine. C’est un peu comme si Rousseau en voyant un coin négligé d’un Jardin dirait : « Voyez les résultats désastreux de la culture ! » Donc on ne peut pas « retourner à l’âge de pierres » et s’y cantonner ! Ce serait une FIXATION mortel.
Rousseau part bien de la voie de l’Agriculture commencée il y a 10.000 ans où s’installe la sédentarité et donc la propriété : alors que les nomades ou non sédentaires non pas de maisons sur un terrain, ils ont la propriété de leurs vêtements, de leur bétail, de leurs lois et de leur langue. Les communistes révolutionnaires de l’URSS enlevèrent même la propriété des vêtements personnels ! Ce fut donc UN PUR SOPHISME.

Comme déjà écrit sur le site, l’être humain N’EST QUE DE PASSAGE, IL EST UN PROMENEUR SUR CETTE TERRE. Ainsi, comme un animal trouvant le coin s’accordant à sa « SIGNATURE » ou caractéristique, il s’y installe un court moment pour « construire son nid » ; un lapin en accord avec sa « signature » et un lieu y creusera son terrier. Pour la bouffe, voir comment deux Grives sur une pelouse se disputent un ver de terre !
L’équilibre, la Loi doit être NATUREL, soit venir du Cosmos.
« Comment empêchez-vous quelqu’un de devenir trop riche ? demanda un général anglais à un habitant de la vallée de Swat, où se pratique une forme rudimentaire de communisme :
- « On l’égorge » ! fut la brève réponse.

Le « bon sauvage » de Rousseau est une opinion de travailleur du chapeau, ou d’une perruque poudrée si éloigné de l’Instant. Ce « Bon sauvage » qui influencera évidemment la bourgeoisie arrivée au pouvoir en 1789, et qui vivait dans ses cités dans leurs belles demeures de pierres ; il ne pouvait être que séduit par « ce retour à la Nature ». Avec Rousseau nous entrions dans l’ère du « Nouveau, vu à la télé » ! Qui amorcera notre Sainte Croissance et la consommation. Qui annoncera aussi la récupération de tout, par la mode, les politiques et les clubs d’opinions comme par les « salons » bourgeois du 18è siècle.

Jean-Jacques Rousseau comme Voltaire étaient francs-maçons, et l’Encyclopédie de Diderot & Co. fut publié sous les auspices des maçons. Sans cette poussée les têtes d’œufs perruquées personne n’aurait fomenté la révolution de 1789.
Saint Louis, les Croisades concrétisent déjà notre mondialisme : l’an 1118 voit se former à Jérusalem, (il n’y a pas de hasard) l’Ordre des Templiers par certains nobles de Picardie. À leur retour en France ils forment un État dans l’État, jusqu’à s’élever contre l’autorité de Philippe le Bel. Nous connaissons maintenant la suite ! Bref ces Templiers marchaient à deux vitesses : une exotérique, une ésotérique.

La franc-maçonnerie anglaise de 1717 découle des révolutions anglaises du 17è siècle menées par des sociétés secrètes maçonniques, et ce fut le franc-maçon Cromwell aidé de l'oligarchie protestante déjà organisée en sociétés secrètes politiques et par la Juiverie des Pays-bas, qui renversèrent Charles 1er en 1645 et le firent exécuter. La maçonnerie jacobite en 1660 ramena en Angleterre Charles 2, à nouveau avec l'aide des Juifs d'Amsterdam. Et c'est la maçonnerie orangiste qui chassa Jacques 2 et installa une dynastie protestante et pro-Juive, celle de Guillaume de Nassau.
Pouvoir et maçonnerie anglaise débutèrent dès 1645.

Pouvoir et politique viennent de la France, car dès la fondation du Grand Orient de France en 1772 avec le duc de Chartres le futur Philippe Égalité (fils d’un laquais non reconnu par son grand-père, d’où son choix du nom de ‘Philippe-Égalité’) comme Grand Maître, cette maçonnerie devint une organisation subversive, et par son union avec le grand Chapitre en 1786 le Grand Orient acquit un caractère de pépinière de terroristes. Ce seront les « démocrates » que nous retrouverons de nos jours, et qui envoient des bombes partout pour apporter leur opinion aux « sauvages ». Mais en 1786 on parlait de « révolutionnaires » en décrivant ces « démocrates », qui devaient accomplir leur révolution au bénéfice des bourgeois, avec le peuple comme instrument.
Les frère chapeautés du rite des anciens templiers (le Grand Chapitre ou les hauts grades, plus le martinisme, la Stricte obédience templière et l’Illuminisme allemand) furent les vrais instigateurs de la révolution de 1789.
On pourra facilement comprendre pourquoi ce salaud de Voltaire est toujours hautement considéré dans cette république judéo-maçonnique française en cheville avec les anglo-saxons, tant lui et les encyclopédistes avaient inculqué un esprit maçonnique des plus tordus, en France, en Prusse ; puis en Angleterre Voltaire vers 1730 se lia avec des Roses-Croix anglais, ainsi il deviendra le chef de file de la subversion opérée par la maçonnerie contre le roi de France et la religion catholique avec son équipe des encyclopédistes.

Le slogan diabolique car total mensonge « Liberté et Égalité » figurait en bonne place dans les loges du Grand Orient. Slogan diabolique, parce que s’il me prend l’envie, pour me « rendre libre », l’envie de tuer celui qui ne me plaît pas ; ou l’envie de voler pour me faire plaisir, ce sera la loi du plus fort, du plus ceci ou plus cela. Donc aucune égalité. L’égalité absolue, terrestre, c’est la tyrannie absolue !!! (Voir encore ci-dessus l’exemple des vêtements au Goulag. Le Grand Orient en accouplant deux mots/maux à jamais en non-accord entre eux jeta dans le monde une graine de guerres qui n’ont plus de cesse jusqu’à ce jour. Évidemment inutile d’ajouter le troisième mot : « fraternité », un sens impossible à réaliser dans cette civilisation individualiste et égoïste. Une fraternité qui existait au Moyen-Age. Le mot « fraternité » fut d’ailleurs ajouté par une autre société secrète : les Martinistes, fondée en 1754 par un juif (?) portugais : Martinès de Pasqually.

Oui, en France, sur le frontons de nos bâtiments d’État, les écoles surtout, nous avons UNE TRINITÉ DU DIABLE gravée dans la pierre. Une trinité du Diable préexistant dans la Kabbale ou mystères judaïques, base principale de cette franc-maçonnerie actuelle manipulatrice des goys, ou profanes.
La devise républicaine maçonnique est d’ailleurs qualifiée, à juste titre, de « trinité » (ternaire sacré), dans le livre de Louis-Claude de Saint-Martin : Des Erreurs et de la Vérité, publié en 1775.
Martinès de Pasqually et Adam Weishaupt, et Rousseau, prêchèrent la doctrine du « retour à la condition primordiale de l’humanité ». Nous sommes encore et toujours dans l’évolutionnisme ou géométrie de la ligne droite, mais à l’envers !...

Loisir (loi : écriture, serment, coutume, justice) c’est le ROI (SIRE) d’ou permission de PLAI-SIR.

« L’homme d’un extérieur bienveillant est malheureux, la bonté est partout délaissée. L’homme sur lequel on s’appuie n’a pas de cœur. Il n’y a de justes, la terre n’est plus que pour les malfaiteurs ». (Textes de l’Égypte antique).
La merde ne date pas de nos jours !!!

[En référence partielle à : La révolution mondiale - Complot contre la civilisation, de Nesta Webster].


Quel est le système politique des « Extraterrestres » ? Ils vivent bien en groupes et doivent pouvoir s’accorder ! Personne ne pose ces questions !



À suivre...
 
 
 
 
 
 
République universelle ??? La république des patrons voyous et criminels oui !
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 15-12-2012 23:32

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >