Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Élémentals - Kappas
Élémentals - Kappas Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 15-09-2008 18:53

Pages vues : 6175    

Favoris : 411

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Coo, Élémentals, Esprits, Japon, Kappas, Magie, Nature, Yôkai

daum5a.jpg
En accord avec COO, c’est lui qui me l’a demandé, voici la page sur sa famille des Kappas, ou Élémentals (1) chez nous en Europe. Bonne lecture.
Page de la deuxième partie : les Yôkai.
 
Les Élémentals (les Yôkai au Japon) sont les esprits des 4 éléments : terre air eau feu. Ils sont des créatures évoluées dans ces 4 royaumes.
Les Kappas sont de la famille Eau. Ce sont eux qui ont un bec, des cheveux en coupe au bol, et un creux en forme de coupelle au-dessus de la tête, dans lequel il y a de l'eau. Sans cette eau dans leur coupelle, ils perdent toute leur énergie. COO en est une fidèle interprétation graphique.

- Gnomes : terre - plomb - Royaume du nord, note sol (violet), trigramme de la terre : Kun - mélancoliques - signe du Taureau, on leur commande avec l'épée. Roi des gnomes : Gob. Caractéristiques : laborieux et patient.
- Sylphes : air - or, argent - Royaume de l'Orient, notes si et do (bleu de cobalt et vert émeraude), trigramme du feu : Li (clef) - bilieux - signe de l'Aigle et on leur commande avec les saints Pentacle. Roi des sylphes : Paralda. Caractéristiques : prompt et actif.
- Salamandres : feu - fer, cuivre - Royaume du Sud, note ré (jaune citron), trigramme du ciel : Qian - sanguins - signe du Lion, on leur commande avec la baguette fourchue ou le trident magique. Roi des salamandres : Djin. Caractéristiques : énergique et fort.
- Ondines et Ondins : eau - mercure - Royaume de l'Occident, notes mi et fa (vermillon et carmin), trigramme de l'eau : Kan (clef) - flegmatique - signe du verseau et on les évoque avec la coupe des libations. Roi des ondins : Nicksa. Caractéristiques : flexible et attentif aux images.
Djin, Sylvain, Satyre, Faune, Elfe, Nain, Troll, Kobold, Lutin du foyer, Gobelin, Pinky, Peuple de la mousse, Spectre, Fée, etc... sont aussi des Élémentals.

(Sources : en partie d'après le Glossaire de Théosophie, de H.P. Blavatsky, Éditions Adyar ; et en partie le livre : Dogme et Rituel de la Haute Magie, de Éliphas Lévi, Éditions Bussière)

Les esprits élémentaires sont comme des enfants : ils tourmentent davantage ceux qui tentent de s'occuper d'eux, à moins qu'on ne les domine par une haute raison et une grande sévérité !
Ce sont eux qui déterminent souvent pour nous les songes inquiétants ou bizarres, ce sont eux qui produisent les mouvements de la baguette divinatoire et les coups frappés contre les murailles ou contre les meubles ; mais ils ne peuvent jamais manifester une autre pensée que la nôtre, et si nous ne pensons pas, ils nous parlent avec toute l’incohérence des rêves. Ils reproduisent indifféremment le bien et le mal, parce qu’ils sont sans libre arbitre et par conséquent n’ont point de responsabilité.
Ils sont curieux et innocents. On peut user ou abuser d’eux comme des animaux ou des enfants. Aussi le magiste qui emploie leur concours assume-t-il sur lui une responsabilité terrible, car il devra expier tout le mal qu’il leur fera faire, et la grandeur des tourments sera proportionnée à l’étendue de la puissance qu’il aura exercée par leur entremise.
 
dragon1.png
 

Comment procéder :

Pour dompter et asservir les esprits ou élémentals, il ne faut jamais s’abandonner aux défauts qui les caractérisent. Ainsi jamais un esprit léger et capricieux ne gouvernera les Sylphes. Jamais une nature molle, froide et changeante ne sera maîtresse des Ondins ; la colère irrite les Salamandres, et la grossièreté cupide rend ceux qu’elle asservit comme des jouets pour les Gnomes.
Question de sensibilité personnelle : ainsi il faut être prompt et actif comme les Sylphes, flexible et attentif aux images comme les Ondins, énergique et fort comme les Salamandres, laborieux et patient comme les gnomes ; en un mot, il faut les vaincre dans leur force sans jamais se laisser asservir à leurs faiblesse. Lorsqu’on sera bien affermi de cette disposition, le monde entier sera au service du Sage opérateur. Il passera pendant l’orage, et la pluie ne touchera pas sa tête ; le vent ne dérangera pas même un pli de son vêtement ; il traversera le feu sans être brûlé ; il marchera sur l’eau, et il verra les diamants à travers l’épaisseur de la terre. Ces promesse, qui peuvent sembler hyperboliques, ne le sont que dans l’intelligence du vulgaire (l’ignorant) ; car si le Sage ne fait pas matériellement et précisément les choses que ces paroles expriment, il en fera de bien plus grandes et de plus admirables.
Mais pour dominer les esprit élémentaires et devenir ainsi le Roi des éléments occultes, il faut avoir subi d'abord les quatre épreuves des anciennes initiations, et comme ces initiations n'existent plus, y avoir suppléé par des actions analogues, comme de s'exposer sans frayeur dans un incendie, de traverser un gouffre sur un tronc d'arbre ou une planche ; d'escalader une montagne à pic pendant un orage ; de mettre sur son corps des insectes venimeux. L'homme qui a peur de l'eau ne régnera jamais sur les ondins ; celui qui craint le feu n'a rien à commander aux salamandres ; tant qu'on peut avoir le vertiges il faut laisser en paix les sylphes et ne pas irriter les gnomes, car les esprits inférieurs n'obéissent qu'à une puissance qu'on leur prouve en se montrant leur maître jusque dans leur propre élément.
Lorsqu'on a acquis par l'audace et l'exercice cette puissance, il faut imposer aux éléments le verbe de sa volonté par des consécrations spéciales de l'air, du feu, de l'eau, de la terre, et c'est le commencements indispensable de toutes les opérations magiques.
Par exemple, on exorcise l'air en soufflant du côté des quatre points cardinaux et en récitant une oraison :
- Spititus Dei ferebatur super aquas, et inspiravit in faciem hominis spiraculum vitæ.Sit Michael dux meus, et Sabtabiel servus meus, in luce et per lucem.
- Fiat verbum halitus meus ; et imperabo spiritibus aeris hujus, et refrænabo equos solis voluntate cordis emi, et cogitalione mentis meæ et nutu oculti dextri.
- Exorciso igitur te, creatura aeris, per Pentagrammaton et in nomine Tetragrammaton, i, quibus sunt voluntas firma et fides recta/ Amen. Sela, fiat. Qu’il en soit ainsi.
Puis on récite l’oraison des Sylphes, après avoir tracé en l’air leur signe avec une plume d’aigle.

Il y a donc aussi l'oraison des Gnomes, l'oraison des Salamandres et l'oraison des Ondins, avec l'exorcisme correspondant.

Comme exemple voici l’exorcisme et l’oraison des Salamandres :
On exorcise le feu en y jetant du sel, de l’encens, de la résine blanche, du camphre et du soufre, et en prononçant trois fois les noms des génies du feu : MICHAEL, Roi du Soleil et de la Foudre ; SAMAEL, Roi des volcans ; et ANAEL, Prince de la Lumière astrale ; puis en récitant l’oraison des salamandres :
- Immortel, éternel, ineffable et incréé, père de toutes choses, qui es porté sur le chariot roulant sans cesse des mondes qui ,tournent toujours ; dominateur des immensités éthérées, où est élevé le trône de ta puissance, du haut duquel tes yeux redoutables découvrent tout, et tes belles et saintes oreilles écoutent tout, exauce tes enfants que tu as aimés dès la naissance des siècles ; car ta dorée et grande et éternelles majesté resplendit au-dessus du monde et du ciel des étoiles ; tu es élevé sur elles, ô feu étincellent ; là, tu t’allumes et t’entretiens toi-même par ta propre splendeur, et il sort de ton essence des ruisseaux intarissables de lumière qui nourrissent ton esprit infini. Cet esprit infini nourrit toutes choses, et fait ce trésor inépuisable de substance toujours prête pour la génération qui la travaille et qui s’approprie les formes dont tu l’as imprégnée dès le principe. De cet esprit tirent aussi leur origine ces rois très saints qui sont autour de ton trône, et qui composent ta cour, ô père universel ! ô unique ! ô père des bienheureux mortels et immortels.
- Tu as crée en particulier des puissances qui sont merveilleusement semblables à ton éternelle pensée et à ton essence adorable ; tu les as établies supérieures aux anges, qui annoncent au monde tes volontés ; enfin tu nous as créés au troisième rang dans notre empire élémentaire. La, notre continuel exercice est de te louer et d’adorer tes désirs ; là, nous brûlons sans cesse en aspirant à te posséder. O père ! ô mère, la plus tendre des mères ! ô archétype admirable de la maternité et du pur amour ! ô fils, la fleur des fils ! ô formes de toutes les formes, âme, esprit, harmonie et nombre de toutes choses ! Amen !

Lorsqu'un esprit élémentaire vient tourmenter ou inquiéter un ou des humains, il faut le conjurer par l'air, par l'eau, par le feu, par la terre, en soufflant, en aspergeant, en brûlant des parfums, et en traçant sur la terre l'étoile de Salomon et le Pentagramme sacré. Ces figures doivent être parfaitement régulières et faites soit avec les charbons du feu consacré, soit avec un roseau trempé dans diverses couleurs qu'on mélangera d'aimant pulvérisé. Puis, en tenant à la main le pentacle de Salomon, et prenant tour à tour l'épée, la baguette et la coupe, on prononcera à voix haute la conjuration des 4.

Note : Avec les connaissances actuelles sur la conscience et sa délocalisation, il y aurai un grand et formidable travail a poursuivre sur ce sujet des élémentals, pour prolonger la description des élémentals déjà admirable dans l’œuvre d’Éliphas Lévi, dans son livre : Dogme et Rituel de la Haute Magie, pages 217-224, éditions Bussière.
 
Complément : Cycle rythme de vie :
Selon la tradition et en toute logique : la mort est une émanation de l'ignorance ; elle n'existe pas : tout est vivant dans la Nature, et comme tout est vivant, tout se meut et change constamment de formes. Toute matière est animé, la pensée et l'âme sont partout. La vieillesse est le commencement de la régénération ; c'est le travail de la vie qui se renouvelle. Le mystère de ce que nous appelons la mort est figuré chez les Anciens par une fontaine de Jouvence où l'on décrépit et d'où l'on ressort enfant.

Le visible repose bien sur l'invisible et non l'inverse comme voudrait nous le faire croire la plupart des scienfiques actuels. Aussi est-il difficile d'aborder ce qui est occulte, invisible, en devenir.
Les élémentals peuvent s'apparenter avec les formes-pensées. Voir à propos de ce mot le livre : les Formes-Pensées, de A. Besant et C.W. Leadbeater, éditions Adyar. Les pensées sont des choses réelles, mais il est difficile de se faire une idée de ce qu'elles sont. On obtient pas l'image de la pensée (sauf, peut-être, dans l'avatar "Projet Montauk", mais je doute que ce fut une réalité réalisée à l'aide de bidouillage électronique !), donc on obtient celle de l'effet causé dans la matière éthérique par les VIBRATIONS qui l'accompagnent.
Page web sur les formes-pensées et les élémentals :
http://teemix.aufeminin.com/forum/loisirs7/__f138833_loisirs7
-Les-energies-egregore-formes-pensees-et-elementals.html
 
 
Les Devas
Mot sanscrit. Indique un dieu, une divinité rayonnante. C'est un être céleste, bon, mauvais, ou indifférent. Les Devas habitent "les trois mondes", qui sont les trois plans au-dessus de nous. Il y en a 33 groupes ou 330 millions. (Glossaire théosophique, de H.P. Blavatsky)
Voir aussi :
http://angelsplace.club.fr/Devas.htm
http://fr.wikipedia.org/wiki/Deva_%28dieu%29

Une autre forme d'énergie est appelé : ÉGRÉGORES.
Les occultistes d'Orient d'écrivent les égrégores comme des êtres dont le corps et l'essence sont un tissu de ce que l'on appelle la Lumière astrale . (Voir aussi ce mot sur Wikipédia)
Le mot énergie est infinie, personne ne sait trop ce qu'il cache ; c'est pareil pour le mot temps !.......

Avertissement : Ne mettez pas en pratique les divers techniques ou expériences qui peuvent être décrites dans ces explications, si vous n'avez pas de solides expériences et une bonne compréhension des choses de l'invisible et de la Magie. Ce ne sont pas des jeux. Ce serait à vos risques et péril, et je ne saurais pouvoir être tenu responsable d'un possible accident psychique ou matériel.

Aussi proche de nous que le "Projet Montauk", David Icke, l'auteur du livre Les enfants de la matrice, compare les Élémentals, surtout les fées, elfes, trolls, aux entités souterraines (reptiliens, gris et autres) décrites dans les récits modernes sur les bases souterraines du style Dulce, Zone 51, base de Denver, etc... Rapprochement pas si hasardeux que cela, puisqu'il s'agit après tout de niveaux vibratoires.

 
 
Note.
1. On écrit tantôt élémentals et tantôt élémentaux, de même il ne faut pas confondre élémental et élémentaire. Les élémentaires, d’après le Glossaire de Théosophie de H. P. Blavatsky, sont les âmes désincarnées des gens dépravées. Les élémentaires sont apparentés aux fantômes, aux spectres. En accord avec H. P. Blavatsky, je pense qu’il faut faire une nette distinction entre élémentaires et élémentals, car si les âmes de ces humains dépravés, après un séjour en kâma-loka (plan d’une autre dimension en sanscrit, l’Amenti des Égyptiens), elles finissent invariablement par une désintégration d’atomes dans les éléments environnants, mais elles appartenaient au règne animal et humain auparavant.
 
M. R.
 
 

Derničre mise ŕ jour : 07-10-2008 12:31

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer ŕ un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent