Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Big Brother for tomorrow
Big Brother for tomorrow Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 18-09-2008 20:36

Pages vues : 2396    

Favoris : 205

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Big brother, CNIL, Liberté, Numérique, Renseignements

 
 
ordre_mondtruc.png
Big Brother for tomorrow


Plus inquiétant que le fichier Edvige : la civilisation numérique et les nanotechnologies.

D'après des extraits de l’article de Thierry Leclère dans Télérama n° 3062 du 20 septembre 2008 : Alex Türk Président de la CNIL - Entretient.

Le fichage dans les services des Renseignements Généraux existe depuis déjà longtemps. Et cela dans les gouvernements de droite comme de gauche. La CNIL pense que le gouvernement va trop loin avec des renseignements sur la vie sexuelle et la santé des personnes. En faîte le problème de fichage et les fichiers de police ne sont pas le plus important, car il sont malgré tout assez bien contrôlés. La CNIL contrôle des fichiers dans les ministères, les commissariats de police ou les tribunaux, afin de rectifier d’éventuelles « erreurs ».
 
Un autre fichier qu’Edvige inquiète beaucoup plus la CNIL, il s’agit du STIC Système de Traitement des Infractions Constatées). Là-dedans il y à plus de vingt millions d’informations répertoriées, dont plusieurs millions de noms. Cet outil du ministère de l’intérieur est bien plus puissant qu’Edvige ! Ce super fichier n’est hélas pas mis à jour à cause de la surcharge de travail des procureurs.
Il contient les noms des personnes, qui dans un délit, un crime ou une contravention de 5è classe (la catégorie la plus élevée), ont été mis en cause.
Le grand danger de ce genre de fichier c’est LE TRAÇAGE DES PERSONNES. C’est déjà effectif par le téléphone portable, la carte bancaire, les pass de transport, la vidéosurveillance, la géolocalisation, les systèmes biométriques, Internet...
Nous sommes en train de glisser, dans le silence, et probablement dans l’inconscience, vers un mode de civilisation numérique de plus en plus dangereux.

Les Français ne sont pas conscients d’être tracés et ils continuent comme si de rien était, soit ils le savent et ils s’en fichent ! Exemple de la CNIL :
- un jeune de 19 ans boit un coup de trop dans une soirée étudiante, et il baisse son pantalon pour amuser la galerie. Un de ses amis prend une photo sur son téléphone portable et la met ensuite en ligne sur Internet. Six mois après le jeune répond à une offre d’emploi et a rendez-vous dans une entreprise. Le recruteur lui met sous les yeux la photo de ses fesses et lui demande s’il est coutumier du fait... On devrait quand même pouvoir faire des bêtises à 19 ans et ne pas être, plus tard, confronté à tous ses actes !

Sur les réseaux sociaux type Facebook, on peut bloquer soi-même les accès à certaines photos et informations personnelles. Il paraît qu’on ne peut rien retirer actuellement de ses informations en ligne sur Facebook ! ! !

Comme le dit Alex Türk, Charles Baudelaire revendiquait deux droits fondamentaux :
- Le droit de s’en aller et
- Le droit de se contredire.

S’en aller est menacé par la vidéosurveillance et la géolocalisation et les traçages. Le droit de se contredire est bafoué par les informations et les images qui restent sur la Toile et qu’on ne peut pas faire disparaître. (L’informatique tant qu’elle se contentera de fonctionner en binaire, les liens, le calcule en séquence ne permettront pas les réajustement. Pour cela il faudrait développer le qbit, ou au moins avoir un « transistor » à trois états, hors depuis 60 ans il n’y a que deux états : ouvert, fermé...)

Les USA et leur dieu Dollar ne jurent que par le business, aussi les informations personnelles sont une marchandise comme l’eau ou pourquoi pas la merde... Ce qui représente un danger considérable si ce pays conserve toute sa puissance arrogante.
Alors attention aux moteurs de recherche, utilisez des proxys ou passerelles pour rendre difficile le traçage sur Internet

Avec les nanotechnologies, indécelables au simple microscope, on pourra surveiller à distance, communiquer, déclencher. (J’imagine le terreur que pourrait provoquer une bombe atomique de la taille d’une canette de boisson sucrée). Si nous n’y prenons pas garde dès maintenant, un état, une entreprise, un groupe d’individus, pourront prendre le contrôle de tout un vaste territoire et pourquoi pas de la planète. Aussi la théorie  conspirationniste n’est-elle pas si idiote que cela, loin de là...
 
 
 
Quand on pense qu’autrefois, il n’y à pas si longtemps, on ignorait sa date exacte de naissance, elle n’était pas inscrite sur un papier dans une mairie qui n’était pas encore inventée ! Les familles qui avaient trop d’enfants étaient bien contentes lorsqu’ils y en avait un qui disparaissait, ils n’allaient pas se plaindre à la police de l’époque. L’enfant avait autant de valeur qu’un cochon et par temps de famine ça faisait une bouche de moins à nourrir... (Je cite ce cas à propos des disparitions d’enfants qu’on a mises sur le dos du Maréchal de France Gilles de Rais. L’argent ayant son triste mot-maux à dire là-dedans...).
 

Dernière mise à jour : 18-09-2008 20:55

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2014 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >