Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Système de l’exil et de la rédemption
Système de l’exil et de la rédemption Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 21-04-2013 18:45

Pages vues : 4205    

Favoris : 411

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
fleau_balance.jpg
 
 
Système de l’exil et de la rédemption
Les Yahvistes meilleurs que Guillaume Tell :
Transpercer la Pomme pour arrêter le temps
pour arrêter l’idée qu’ils se font du mal
 
Bientôt le Père Noël apportera la Stargate aux Gentils, ou enfants sages assis au coin du Feu.
 
 
 
 
L’Instant le Soi étant un éternel présent supprime du même coup l’idée yahviste de mal héréditaire engendré par leur Adam et son invention du temps ou « idéation ».

L’Instant ou Soi (Ego sum qui sum) supprime du même coup toute idée de « chute » qui se serait prolongée jusqu’à nos jours. La « Chute » est un fait actuel et non une idée reléguée dans le passé selon la logique évolutionniste de la ligne droite euclidienne (1).

Il n’y a pas de chute d’Adam ; plus de 2000 ans d’hallucination collective ÇA SUFFIT ! Car cette résultante du mental collectif a déterminé l’état physique et psychique actuel de notre monde, à commencer par notre corps de chair. Comme l’expliquait Ramana Maharshi à l’entretien 264 : « Dieu créa l’homme ; et l’homme créa Dieu. Ils sont tous les deux les créateurs des noms et des formes. Mais en réalité, ni Dieu ni l’homme n’ont été créés » [sauf par le peuple élu et son opinion !]. Ainsi LE TEMPS N’EXISTE PAS, sauf si quelqu’un s’amuse à l’observer, auquel cas il lui donnera naissance en le matérialisant (dualité sujet-objet). Si vous ne croyez pas en Dieu, il n’existera pas !
C’est notre niveau spirituel qui construit naturellement le monde correspondant à notre niveau, selon le karma ou loi de rétribution. Temps et espace sont la conséquence de notre niveau de conscience. Ainsi le cours futur des événements dépend pour une part de l’activité spirituelle actuelle. Alors on peut avoir de sérieux doutes sur la « fin des temps » tant attendu par les Yahvistes.
Nous avons donc mérité l’évolutionnisme suivant, tel l’héritage de notre mère et de notre père : « Enfant chétif et informe en manque d’informations, le matérialisme de nos jours de folie technologie est né de l’inconfortable HIER ».

Adam est une invention et opinion yahviste, et la « chute » établit au « passé » plombe le monde occidental. Et après cela les propagateurs de cette théorie évolutionniste de l’Apocalypse et de la Rédemption avec au bout le « Royaume de Dieu sur Terre » s’étonnent d’être tout le temps persécutés et en exil, et ils viennent pleurnicher et en font même un commerce. Cela a assez duré, la coupe est plaine ! Surtout avec le « Royaume de Sion » (2).

- Pas de Messie à attendre.
- Pas de but à atteindre, donc pas de « fin des temps » ou fixisme, ou « millénarisme » (1), donc pas de « Demain On Rase Gratis » (DORG) ou « Lendemains qui chantent ». Le « Royaume des Cieux est INTÉRIEUR ».
- Donc pas de récompense ou diplôme ou « terre promise » comme un cadeau Bonux (lessive aux 500 cadeaux).

Les trois religions monothéistes prenant appui sur le yahvisme font la partie de l’époque de la voie de l’Agriculture du Néolithique (depuis 10.000 ans environ), alors que les Chasseurs-Cueilleurs auraient dû choisir la voie de l’Horticulture.
Le messianisme n’est qu’un système de plus en « isme » ; il est poussière de temple, poussière de synagogue, poussière de mosquée.
 
 
Royaume de Dieu (des Yahvistes) sur Terre = l’Argent n’a pas d’odeur puisqu’elle se répand sur la planète entière. Il n’y a pas plus cosmopolite que l’argent, que le commerce.
Alors que le peuple est attachée à sa terre, et l’enfant est attaché par ses racines familiale à un papa et une maman, et à ses grands-parents. Et sous le toit familial peuvent cohabiter trois générations de cette même famille (autrefois).
Le cosmopolitisme c’est le Saint Fric : il circule partout et symbolise le mondialisme et la gouvernance mondiale.
 
Les Yahvistes sont des fixistes : tel le moteur « carotte et bâton », ils attendent « la fin des temps », ce qui est typiquement une « fixation du temps », comme s’ils voulaient arrêter, sur Terre, ce qu’ils nomment « le mal », comme s’ils voulaient « arrêter Dieu » (leur Dieu), d’ailleurs en retrouvant le Nom Divin de leur Dieu : toucher au but ! Tout cela est très logique dans l’optique euclidienne de la ligne droite.
La carotte et la baston (ou le bâton) qui est le supplice par l’ESPÉRANCE avec au bout la récompense, ce qui correspond à un des sens de la foi : avoir la foi pour exécuter quelque chose ; ce qui donne à ce sens de la foi un caractère MERCANTILE : « Contra spem in spem credidit ». Donc « accorder du CRÉDIT à quelque chose », ainsi on s’éloigne de l’Instant. « AVoir la foi » comme « AVoir une voiture » ! A-Voir : du A privatif et Voir : privation de voir. CROIRE ou CRU-Ci-Fix...

La carotte c’est le package « messie et rédemption » avec en prime le rétablissement de la vraie méthode de prononciation du Dieu des Yahvistes, ainsi ils retrouveront leur Adam (le Rouge du Passé) et « pourront commander aux forces latentes dans leur divinité ou Verbum, ou Logos ». Bref, passer dans la stargate, dans le Point Focal matérialisé...
La baston ou bâton c’est l’exil, dont les Yahvistes sont curieusement les spécialistes !
Ce système carotte (rédemption) et bâton (exil, Apocalypse ou Holocauste) est à la base de la symbolique des francs-maçons spéculatifs (ceux nés en 1717 à Londres).

D’ailleurs, pourquoi ne pas faire la comparaison avec Osiris : la baston, car il est assassiné et découpé en morceaux, puis il ressuscite (rédemption), ce qui symbolise le cycle naturel du renouveau de la végétation au printemps : hiver (baston), printemps-été (rédemption). Osiris est le Grain vivant, le sacrifié et le SAUVEUR qui ressuscita comme le Christ, puisqu’il en est le prototype. Osiris fermente en terre en entamant une Œuvre au Noire ou putréfaction alchimique (extinction ou domptage de l’ego pour réaliser le Soi) ; et la terre est toujours la même, on ne fait pas table rase du passé. Osiris symbolise le Point Focal, comme le Christ ou messie. Point Focal ou LIBÉRATION : le Point sur le I ; le Point c’est Tout ; le Point du Trovère (Trouvère), le Poète, le compositeur de la chanson, le POINT (TRO) entre deux coordonnées par rapport au NORD, et aussi le « Présent partout à chaque Instant ». LE VIDE, VUIT ou VUITANT, SILENCE, BIDE, BIDON, VENTRE, MEN, SONGE. Le Vide est Tout. Il est la SOLUTION, le BLANC de l’INSTANT, le SOI.

Bien-sûr dans la baston, avec l’exil vient évidemment l’holocauste ou Apocalypse, même thème nécessaire au système de la rédemption. Et pour les cabalistes lourianistes comment activer cette rédemption ? Simple, faire le mal pour soi-disant amener le bien : telle une opération de magie en conjurant ou en achetant Satan pour se l’attacher, afin de briser son pouvoir et amener le messie sur Terre !!! Aussi il ne faut pas s’étonner de ce qu’il s’est passé depuis le début du 20è siècle, surtout avec la révolution russe de 1917. La baston yahviste lourianique consiste donc à faire le mal partout pour amener, ensuite, le « Royaume de Dieu (des Yahvistes) sur Terre » ; soit faire totalement à l’envers la clé de l’alchimie qui est simplement la Putréfaction : réduire la matière pour ensuite la recomposer et lui donner une nouvelle vie, soit encore une fois DOMPTER L’EGO tout en donnant vie à l’Esprit de toutes choses (3). Mais l’Alchimie est AVANT TOUT SYMBOLIQUE (la pratique ne sert qu’à confirmer la théorie), et chez les Taoistes quand ceux-ci passèrent de l’Alchimie symbolique à l’Alchimie physique ou embryon de chimie en vu d’en tirer un pouvoir, ce fut le signe de leur dégénérescence.

Les Yahvistes veulent MATÉRIALISER LA FIN DES TEMPS, tout simplement ! Si la sauce prend, ça peu durer un temps, puis finir en une gigantesque catastrophe pouvant amener à la destruction totale de la planète Terre. Du moins c’est ce que je soupçonne, au vu de la folie technologie actuelle. Aussi dans peu de temps attachez vos culottes, car ça va gicler ferme : il va y avoir des failles dimensionnelles ou incursions d’une dimension dans une autre, soit communiquer avec des dimensions actuellement invisibles, ce qui ne veut pas dire communiquer avec le Divin ! Et avec la folie technologie il faut s’attendre au pire : il deviendra difficile de parler de « niveau de conscience », tant celui-ci pourra être généré artificiellement. Comme déjà écrit : tout est vibrations, donc une dimension comme la notre vibre sur une fréquence qui sera différente dans une autre vibration ou dimension, etc.

Le système des lourianistes est identique à la théorie de l’évolution (1) : « Quelqu’un voit en rêve un édifice qui s’élève. Alors, il commence à penser que cet édifice a été édifié pierre après pierre, par beaucoup d’ouvriers et pendant très longtemps. Cependant, il ne voit aucun ouvrier au travail. il en va de même de la théorie de l’évolution. C’est parce qu’il se prend pour un homme qu’il pense avoir évolué du stade primaire de l’amibe jusqu’à son stade actuel ». Tout le louriqnisme, le messianisme, le darwinisme est résumé dans cet extrait de l’entretien 644 de Ramana Maharshi. C’est évidemment la théorie du progrès : le corps ou forme, le progression de l’amibe jusqu’à stade actuel !

Ramana Maharshi ajoute ceci : « L’homme rattache toujours un effet à une cause ; et puisque la cause elle-même doit avoir une cause, cette argumentation devient interminable [Ouroboros qui se mange la queue]. En rattachant un effet à une cause, l’homme est obligé de penser [chronologie de l’idéation]. Finalement, il est conduit à découvrir qu’il EST lui-même. Quand il connaît le Soi, il atteint la paix parfaite. Ce n’est que pour aboutir à cette perfection que l’homme doit évoluer ». Là encore, tout est dit : il s’agit D’ÉVOLUTION INTÉRIEURE, le reste du monde suivra NATURELLEMENT.
Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux cite une merveille des Upanishad : « Quand l’homme pourra rouler l’espace sur lui-même comme un parchemin, il y aura la Paix sur la Terre ».

Les lourianistes veulent couper les racines, comme dans le projet du « mariage pour tous » : pas de filiation, on élimine le passé pour construire le nouveau.
Le lourianisme est basé sur le système de la rédemption avec anéantissement final du « mal ». Les lourianistes sont obsédés par le temps, et donc le corps, le spatio-temporel. Pour eux tout dépend du temps puisque toute chose se réaliserait au « moment adéquate » (conception des coïncidences vu de façon linéaire). Pour eux la rédemption est linéaire genre big bang et doit avoir lieu « à la fin des temps ». Ce sont des fixistes avec l’idée qu’au bout il y a la perfection de l’être et l’aboutissement de toutes choses et la disprition définitive du mal. La rédemption suit dramatiquement la logique à la Aristote.

Les lourianistes opèrent selon la carotte et le bâton : chaque ruine opère un changement. On a donc l’application à la lettre de la loi de cause à effet (le karma) : je te casse ta baraque, si tu veux pas que ça recommence, tu payes ! Forme de rédemption matérialiste. Les lourianistes appellent ça « les douleurs de l’enfantement ». Et c’est appliqué en ce moment aux USA... La cause on la fabrique facilement dans le spatio-temporel... donc dans le mental.
Or la libération : c’est ICI et MAINTENANT et pas en l’attente du dépanneur (messie). La libération c’est la SPONTANÉITÉ, et pas le spatio-temporel de l’idéation de tous ces travailleurs du chapeau.

De « bonne heure » j’ai suspecté la loi de cause à effet : elle n’est pas naturelle... cette « loi de karma » ou « loi de rétribution » (on se croirait au marché dans un business quelconque !). Il faut donc rejeter le fait d’être l’auteur des actions (ce qui éloigne de l’Instant puisqu'il y a ego) et laisse place à une « karma naturel » qui saisit ou rejette ; il n’y a que l’ICI et MAINTENANT, le BLANC : Bi-Lan, la charge des deux plateaux de la BALANCE ; et les poids : Tas-Lan, Talent (du grec talanton : plateaux de la balance). Le BLANC est le FLÉAU qui provoque la PANIQUE de l’INSTANT : être surpris ou ne pas avoir de recule ou confort, et ça fait mal. Avoir du Talent c’est vivre l’Instant, la Spontanéité, et donc le rejet du mental. Le karma suscite souvent le cancer du pouvoir, soit la carotte ou récompense, ou rétribution, c’est-à-dire entretenir l’égoïsme.

PRÉCISIONS :
Depuis le 17è siècle il existe la division des Yahvistes entre :
- Les Sionistes (matérialistes ou géographiques comme les Yahvistes de la Palestine, comme les banquiers). Le sionisme s’inscrit dans la symbolique du millénarisme ou établissement matériel, mais utopique, de l’installation du « Royaume d’Israël » dans la réalisation effective du millénarisme, avec évidemment le Satan dépourvu de tout pouvoir. On a alors à faire à une INVERSION !
- La Diaspora ou Dispersion (les exilés ou les spirituels, soit les vrais Yahvistes sincères et contre le matérialisme). Dommage que cette distinction n’est pas été comprise par Adolf Hitler.

- Christianisme : messianisme spirituel, sauf dans l’Église de Rome.
- Yahvisme ou Judaïsme : messianisme plus ou moins matérialiste.

Dieux au pluriel n’est pas de l’idolâtrie façon Moïse et selon le christianisme rejetant en Enfer les Païens, et qui voudrait nous faire avaler quelque chose d’objectif ou d’anthropomorphe. Dieux au pluriel s’applique aussi bien à des « entités » planétaires divines (Anges) qu’à des esprits désincarnés d’humains purs ; qu’à l’opinion ou croyance d’une manifestation visible ou reconnaissable d’une puissance invisible de la Nature. Ces puissances ou Dieux ou Élémentals se manifestent selon les CIRCONSTANCES.


Acheter Satan pour hâter la venue du messie se pratiqua beaucoup en opération de magie dans la Pologne, où se trouvaient nombre de Yahvistes suite à leur expulsion d’Espagne en 1492. Il fallait hâter la rédemption, aussi se développa une démonologie digne des histoires d’Isaac Bashevis Singer où se mêlent surnaturel et mœurs yahvistes contemporaines. « Cette façon de voir l’ombre du côté démoniaque du monde portée sur toutes les manifestations de la vie humaine est sans pareille dans les autres traditions cabalistiques. Le lecteur de la littérature cabalistique du 17è siècle polonais sera confronté avec des légions de quelipot [mal] surgissant d’un univers mythologique singulier qu’ils ne retrouveront nulle part ailleurs dans les textes antérieurs », écrit G. Scholem.

La kabbale polonaise a son âge d’Or au début du 17è siècle, et se compose de théorie lourianiques collées par les cabalistes polonais. Ils en ont donnés une couleur populaire et presque folklorique qui contribua à une large diffusion. La kabbale ne se réfugiait plus dans la philosophie, les temps devenaient sombre avec le retour de l’Apocalypse : drame de 1648 à 1651 où les Cosaques Zaparogues alliés aux Tatars de Crimée détruisirent la noblesse polonaise qui opprimait les paysans ukrainiens. Bohdan Khmelnytsky qui commanda une armée de plus de 80.000 hommes battit les armées polonaises et fit vaciller la république aristocratique polonaise. S’ensuivit de nombreux pogroms, car les Yahvistes servaient d’intermédiaires financier entre la classe dirigeante et les paysans. Entre 60.000 à 100.000 Yahvistes furent tués.
Toujours selon la division binaire des Yahvistes : Bohdan Khmelnytsky est un héros en Ukraine (père de la nation) et en URSS, et est le méchant pour les Yahvistes !! Comme quoi tout ici-bas n’est qu’OPINION.
Donc ces massacres portèrent un coup terrible au yahvisme polonais. Curieusement l’année 1648 avait été fixée comme date favorable pour les plus fervents espoir de rédemption !

RAPPEL : le mot qelipo, qelipa chez Louria veut dire littéralement : cosse ou coquille ; en terme cabalistique ça exprime le mal et les forces démoniaques (en forme de Contenant, le Vaisseau).
La coquille symbolise la fécondité, la conception (Conchita), la matrice et donc la terre ou monde souterrain ou Royaume des Morts. Toute coquille peut aussi contenir une PERLE.


Notes.
1. La Métempsycose fait la partie de l’évolutionnisme, sens de « déplacement de l’Âme ». Doctrine selon laquelle une même âme peut animer successivement plusieurs corps humains ou animaux, et même des végétaux. On parle aussi de Réincarnation, de Transmigration : « Une pierre devient une plante, une plante un animal, un animal un humain, un humain un esprit et un esprit un Dieu » (doctrine brahmanique).
Il existe bien une évolution en Alchimie par exemple : sans tenir compte d’une quelconque chronologie tueuse, un pur Esprit ou un Dieu descend de plus en plus bas (échelle ou dimension) pour finalement prendre une forme visible en devenant progressivement matière ; on part bien de l’invisible pour aller vers le visible. On peut alors parler de Pierre Philosophale. Dans le même ordre d’idée nous avons la Jérusalem céleste qui descendra tel le Père Noël descendant par le conduit de cheminée, en salissant son beau costume rouge, mais pour la Jérusalem ce ne sera pas que le 25 décembre de chaque année, ce sera pour 1000 ans ! Après la résurrection ! Théorie du millénarisme ou Chiliasme (du grec chilias « mille »).
Millénarisme officiellement condamné par le Concile d’Ephèse en 431 de notre ère.

Le millénarisme se répandit en Angleterre sous les deux révolutions anglaises et sous Cromwell avec le mouvement puritain formant le « Parlement des Saints », et sur le continent avec particulièrement les Frères Bohémiens.

Le millénarisme s’inscrit dans la logique de l’Holocauste yahviste et de la loi du talion : Psaume 90, 15, Fragilité de l’homme : « Donne-nous des jours de satisfaction aussi longs que les jours où tu nous a affligés, que les années où nous avons connu le malheur » ; autre traduction : « Rends-nous en joies tes jours de châtiment et les années où nous connûmes le malheur ». Ainsi le millénarisme doit durer aussi longtemps que la période de souffrance et d’exil. On a toujours a faire à du business ! On marchande !

2. En 1534 le messianisme d’un groupe d’activiste hollandais aboutit en Westphalie à la proclamation d’un « Royaume de Sion » où régneraient la terreur et une atmosphère apocalyptique. Ce fut un échec ; mais cela ne rappelle-t-il pas ce qu’il se passe de nos jours en Palestine, Bande de Gaza, Syrie et autres ?

3. Le mot Esprit ne doit pas être confondu avec le mot Âme.
L’Esprit est le Soi ou principe d’éternité divin ou niveau de Conscience supérieure et universelle en l’être humain.
L’Âme est le principe vital ou souffle de vie (prana) que tout animal, jusqu’aux protozoaires, partage avec l’être humain et possède comme lui. (Réf. d’après Isis dévoilée, de H.P. Blavatsky).


[Référence partielle à Gershom Scholem : Sabbataï Tsevi - Le messie mystique]
 
 

Dernière mise à jour : 21-04-2013 19:54

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >