Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow La Salamandre
La Salamandre Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 21-09-2008 21:19

Pages vues : 3170    

Favoris : 219

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Coo, Dragons, Japon, Salamandre, Yôkai


dragpn1_tr.png
La Salamandre サラマンダー
Une cousine de COO et des Dragons.
 
 
La Salamandre, un petit dragon.
A mi-chemin entre le lézard et le chien, la Salamandre était signalé dans les écrits de l’historien romain Pline l’Ancien. Animal si froid qu’il pouvait éteindre un incendie. Il était aidé pour ce pouvoir par un suc laiteux qui suintait des nombreuses marques en forme d’étoile sur sa peau, et qui jaillissait également en mousse dans sa gueule. Il ne fallait pas toucher ce liquide sous peine de perdre poils et cheveux.

Selon Vladimir Propp, le Dragon est l’une des figures les plus complexes et les plus énigmatiques du folklore et des religions du globe.
Dragons et Salamandres sont propres pour développer l’imaginaire des enfants, mais surtout des adultes ayant perdu leur imagination...
Dans les légendes on retrouve souvent :
- Une princesse et un Dragon.
- Une Sainte ou un Saint et un Dragon.
- Une femme-dragon.
Le Dragon est considéré comme un adjuvant de l’égalité des sexes. Il est souvent utilisé dans les histoires pour apprendre notamment la propreté aux enfants, voir par exemple la séquence du bain avec COO au début du film de Keiichi Hara, et par la suite dans une rivière.
Les Dragons sont des gardiens de trésors dans les grottes, et détiennent l’Eau de jouvence.
Comme COO, les Dragons vivent sur les rives des rivières, mais aussi dans des grottes. Ils peuvent également séjourner dans la mer ou dans les eaux douces, mais jamais continûment.

Au Japon les Dragons ressemblent un peu à ceux de la Chine, mais ils ont une apparence plus reptilienne, et ils n’ont que trois serres à chaque patte et fréquente peu les airs, ou pour des occasions exceptionnelles comme dans le film Un été avec COO. Mais au Japon on se permet de transformer un Dragon en Oiseau. Et là où la terre tremble souvent, le Dragon n’est pas loin...
Si le concombre est « l’ami » des kappas, leur nourriture, l’estragon est l’ami des Dragons. C’est une plante « serpentaire », aromatique utilisée en cuisine, mais aussi une plante médicinale reconnue. En japonais, estragon = Esutoragon, Taragon タ ラ ゴ ン
Dans la plupart des pays du globe, ce mot tourne autour de : Taragon, Estragon, Esdragon, Dragon, etc.

Le Dragon étant si complexe comme écrit plus haut, notamment de par son état hybride : composition de plusieurs animaux ou caractéristiques, il entre dans la sémantique, cette Science du sens. Il entre aussi dans la Langue des Oiseaux, cette « musique » des mots.


Ci-après un passage de Solazareff (Daniel Winter) sur la Salamandre, dans son livre 3 : De l'Esprit Universel :

- Nous gardions quelques salamandres des années dans de la glace, et elles " ressuscitaient " vivantes, pleines de santé. Le Maître m'a beaucoup appris sur la longévité de ces êtres étranges, qu'il fallait recueillir aux creux des sources miraculeuses dans lesquelles fluait l'Alkaest. J'ai pu de la sorte continuer ces curieuses expériences avec un moine extraordinaire au Monastère de la Pierre-qui-Vire, dans le Morvan, auprès du ruisseau qui alimente les turbines hydro-électriques de ce monastère. En amont, profond dans les bois, nous allions à la recherche de salamandres.
Un grand élixir consiste à faire " suer " les salamandres. Il faut les placer dans des situations particulières où elles sèchent puis, soudainement, par le simple toucher, elles dégagent une sorte de rosée. La recueillant d'une manière spéciale, on la mélange à ce lait qui jaillit d'elles lorsqu'on les presse assez fortement.
C'est en cet élixir que sont cachés de grands secrets, qu'il faut savoir élever par minéralisation aux êtres tricérébraux de notre expèce pour assimilation. L'un des secrets de cet élixir réside dans son pouvoir léthargique. Il efface la notion de temps et place l'individu qui l'absorbe avec l'autorisation de son Maître dans un état de passivité complète, durant lequel une activité mentale particulière se développe. On offre ce genre de médecine à ceux qui sont déracinés, à ceux qui n'ont pas d'ethnie.

La salamandre vit dans des lieux enfouis et humides, sous le pied de vieilles murailles, dans les décombres pierreux, le plus souvent sous les souches de coudrier où l'on en trouve de véritables nichées. Elle paraît au printemps et en automne, surtout par temps humide, car elle craint la noyade. Elle fait partie de la Haute Classe des animaux bannis. En des circonstances spéciales, elle peut survivre dans le feu quelques secondes, là où nous serions brûlés. Bien des choses seraient à dire sur ces animaux étranges, comme l'esprit des vers de terre, comme d'autres substances animales qui arrivent à dissoudre les perles, les pierres les plus dures, ou qui sont si utiles dans le cheminement de l'Alchimiste. L'esprit des vers luisants, qui décompose admirablement l'urine du Philosophe fermentée, permet d'en extraire le phosphore, si capital pour la santé physique du Disciple mis à rude épreuve lors des longues heures de labeur. Ce phosphore, transformé en acide phosphorique par l'esprit de nitre volatilisé ou directement par l'Alkaest, est un des plus admirables remèdes du Philosophe besogneux.

 

OUROBOROS sur pattes et cycles.

On peut transformer l’Ouroboros (symbole universel du Serpent qui se mord la queue) en lui ajoutant des pattes. Dans le cas du dieu égyptien Ptah, l’Ouroboros peut se transformer en Salamandre : la chaleur active de Ptah. La Salamandre (symbole d’une très grande importance) peut vivre dans le feu sans être détruite par icelui. En se basant sur le principe des Croisements (c’est-à-dire l’effet produit et pas la caractéristique), la Salamandre ne craignant pas le feu peut l’éteindre, donc le faire mourir… de froid !
La Salamandre qui se nourrit de son feu est en symbolique Alchimique la Pierre fixée au ROUGE, soufre incombustible.
L’oiseau Phénix, le Benou (bnw) qui renaît de ses cendres est aussi le symbole du soufre incombustible ou auto-création.
L’oiseau Benou est peint en rouge. Qui dit rouge dit Cinabre, le Phénix est appelé en Chine par les Taoïstes : Oiseaux de Cinabre. (Le cinabre, vulgairement, c’est le sulfure rouge de mercure). Quand le Benou sent/sang sa faim/fin approchée, il se construit un bûcher et se brûle en offrande ; alors apparaît un ver dans les CENDRES, qui se développera en un nouveau Benou, ressuscité des cendres de son prédécesseur.
Benou a un rapport avec Vénus la deuxième compagne de Rê qui remplit une double fonction : assister soit au levé, soit au couché de Rê.
À son levé, Vénus le précède et s’identifie au Benou. Cet oiseau porte l’âme d’Osiris, il représente le Divin Ego de l’homme. Symbole de cycles : retour de la lumière sortant des ténèbres, et le cycle des crues du Nil. Les livres de la Renaissance française donnaient aux Salamandres le nom de : vulcanales (" Vénus de Vulcain ", l'ancien dieu-forgeron de Rome qui vivait au milieu des flammes de sa forge).

 

SALAMANDRE : partie plus matérialiste.

RÉGÉNÉRATION : reconstitution d'un organe, d'un tissu, qui a été éliminé soit par chirurgie soit par accident, soit par processus pathologique. Chez la Salamandre, couper un de ses membres et il repousse. Chez l'Homme, l'ablation des 2/3 du foie aboutit à la régénération du tiers restant et à la reconstitution du foie ; mais ses autres capacités de régénération sont comme " en sommeil ", puisque très lointaines. En effet, plus " l'espèce " animale semble primitive, plus elle possède d'aptitudes régénératrices. Mais les plantes et les minéraux poussent aussi lorsqu'on en coupe un bout. Donc les organismes les plus simples font preuve d'une grande aptitude à la régénération. Comme en Alchimie, il faut remonter (ou démonter et remonter) à l'Origine. Et équilibrer cicatrisation et régénération ! La cicatrisation ayant plutôt remplacée la régénération chez certaines espèces. Et plus on vieillit plus il faut du temps pour se remettre d'une fatigue.

La Salamandre est proche de nous sur l'Arbre de l'évolution. Elle est capable de régénérer des membres : pattes, queue, voir des portions d'organe : œil, cœur.

Chez l'être humain, plusieurs reins primitifs s'ébauchent au début de son développement et s'effacent rapidement. L'un d'eux ressemble à s'y méprendre à celui d'une grenouille..... La construction du système nerveux emmagasine, stratifie, mais n'efface rien. Il est possible de retrouver, au fur et à mesure du développement cérébral, les différents niveaux d'évolution du système nerveux chez les espèces.
Évolution :
" Pourquoi chercher si on sait ? " : l'évolution a-t-elle un but ? l'évolution se réaliserait par à-coups successifs, devant plus à la " patine du temps " qu'à tout autre phénomène. La sélection naturelle agit simplement dans l'instant.

Chez les amphibiens la régénération s'effectue en plusieurs phases : couverture rapide du moignon par un épithélium, dé-différenciation (1) des cellules sous-jacentes, prolifération, reconstruction de l'organe avec re-différenciation cellulaire.

1. Dé-différenciation : Processus transformant une cellule différenciée, par exemple la cellule d'un organe adulte quelconque, en une cellule d'un type plus jeune (cellule souche ou progéniteur), capable de se multiplier et, parfois, de se redifférencier en plusieurs types de cellules.
(D'après le livre d'Axel Kahn et Fabrice Papillon : Le secret de la Salamandre, Nil éditions)

La Salamandre pouvant " étouffer " un foyer ardent sans avoir une brûlure, le roi François I en fit son blason avec la devise : " J'y vis et je l'éteins "
Paracelse lui attribuât une grande intelligence. La Salamandre est à la fois symbole de vitalité, de jouvence, mais aussi de mort.
     
                                     
M. Roudakoff (Le dessin en début de page est de ma main)
 
 
     

Liens sur la Salamandre :

http://museum.gov.ns.ca/mnh/nature/salamfr/id.htm
http://fauneetflore.haplosciences.com/salamander.html
http://www.ac-grenoble.fr/telepole/voissant/salamandre/
http://www.univers-nature.com/dossiers/salamandre.html
http://www.nature.ca/notebooks/francais/salamand.htm
http://www.speciesatrisk.gc.ca/search/speciesDetails_f.cfm?SpeciesID=540

Le Moyen-Age et ses animaux :
http://www.culture.gouv.fr/culture/medieval/francais/vrfin4.htm
http://bestiary.ca/
http://expositions.bnf.fr/bestiaire/index.htm

Donjons et Dragons - Dungeons and Dragons D&D

Radio-Canada : étude de la Salamandre.
http://radio-canada.ca/actualite/decouverte/reportages/2001/01-2001/salamandre.html

RÉGÉNÉRATION HUMAINE
http://www.hydrabiosciences.com/
http://www.hhmi.org/research/investigators/keating_bio.html
 

Derničre mise ŕ jour : 15-11-2009 18:58

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer ŕ un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2014 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >