Accueil arrow News arrow Dernières news arrow GAULOIS, quand même !
GAULOIS, quand même ! Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 05-06-2013 01:40

Pages vues : 4712    

Favoris : 364

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
Hebergeur d'image
 
 
GAULOIS, quand même !
aujourd’hui coincés, bouffés par
les Anglo-Saxons et les Germains


De l’Empire Romain Germanique à la civilisation industrielle capitalo-marxiste.
 
 
Le Cancer de toutes civilisations c’est le Pouvoir : DOMINER L’AUTRE, POSSÉDER L’AUTRE, PÉNÉTRER L’AUTRE tel un virus.
Aujourd’hui l’être humain est dominé, possédé par la technologie, et donc par le Saint Fric, qui depuis longtemps ne va pas sans le saint sexe.

Faut rigoler, faut rigoler, avant qu’le Ciel nous tombe sur la tête.

Page dédiée à nous tous : Gaulois.
 
 
 
Aujourd’hui la France n’existe plus, elle n’est pas maîtresse de sa monnaie, le monde anglo-saxon et l’Allemagne la domine, et il faut y ajouter le sionisme d’Israël et de nombre de Yahvistes au pouvoir à des postes clés.
Avant 1789 les réseaux étaient démocratique : le paysan échangeant avec le noble et chacun respectait la place de l’autre, la maladie de l'égalité n'avait pas encore frappée ; aujourd’hui le Saint Fric et « l’élite » qui va avec sont en réseaux et ne se mélangent plus avec la masse : nous ne sommes plus en démocratie mais en ploutocratie, les riches restent entre eux alors que les frontières géographiques entre classes populaires et classes moyennes s’effacent. Les classes moyennes sont de moins en moins capables financièrement de frôler les riches. Mais, que feraient les riches sans les pauvres ???
Aujourd’hui il n’y a pas de « couple » franco-allemand comme il n’y en avait pas du temps des Gaulois.
Ce sont les Grecs qui ont contaminé les Gaulois avec le Saint Fric : à leurs contacts ils découvrirent la monnaie dès le 3è siècle avant notre ère. Car les Gaulois avaient une singulière aptitude à imiter ce qu’ils voyaient faire (selon César).

Les Gaulois furent donc dominés par Rome et Athènes et ça continu toujours aujourd’hui avec en plus les Anglo-saxons. La base du peuple Gaulois ce sont les Celtes.
Les Gaulois passaient sous la domination du « Saint Empire romain » ou gréco-latin avec sa religion chrétienne, aujourd’hui les Français passent sous la domination du « Saint Empire transatlantique » avec sa religion du Saint Fric. Bref, la Gaule ne fut indépendante qu’à de courts moments.
Les Gaulois furent hélas surtout contaminés par l’anthropomorphisme gréco-latin, et cette nouvelle religion, le Christianisme, changea tout à la fois l’état des âmes et les formes de rituels, et même l’aspect du sol. Le plus grave venait bien du pouvoir de l’Empire romain : il s’agissait pour cet État de mettre fin au pouvoir spirituel qui faisait corps avec le pouvoir politique ; l’Empire romain ne pouvait pas supporter un Druide jugeant et condamnant des humains au même titre qu’un proconsul ou un légat ! Pour ce même côté administratif que je qualifierais de « babylonien » il fallait frapper d’interdiction les plus solennels des sacrifices auxquels présidaient les Druides, les immolations d’hommes : et qui se retrouvaient incompatibles avec les « mœurs adoucies » de cette période, ces immolations bouleversaient la police de l’État où l’autorité souveraine avait seule le droit de disposer de la vie et du corps des humains. L’inquisition romaine régna contre les Druides et leur magie, mais aussi contre les sorciers, devins et astrologues. En fait le pouvoir romain redoutait l’efficacité de la magie et du surnaturel et était jaloux de ce pouvoir qu’il ne comprenait pas. Mais une fois assurés le pouvoir royal, on laissa les « indigènes » croire et pratiquer leur spiritualité, donc ce fut en dehors de l’État que se bâtit la spiritualité gallo-romaine, mâtinée de gréco-latin, l’hellénisme devenant à la mode. c’est là que l’on peut parler déjà de MÉTISSAGE.

L’autorité de l’État assurée par les Romains sera poursuivit par les Clovis et Charlemagne qui consolideront le Christianisme, et poursuivent l’Inquisition envers les Druides et le paganisme. Le mondialisme prenait corps déjà à cette époque. Et c’est précisément cet embryon de mondialisme qui fut détruit par 1789 ; le régime auquel les députés du Tiers État mirent fin, lorsqu’ils se proclamèrent « Assemblée Constituante », c’était toujours l’Empire romain mais sans Clovis et Charlemagne ! La révolution de 1789 avait détruit le prolongement que le régime de la Chrétienté avait procuré à la stabilité impériale romaine, Napoléon 1er rétablit l’Empire : mais cette restauration façon Empire romain n’est pas que tournée vers le passé, pour l’avenir ça annonce l’histoire européenne des 19 et 20è siècles, avec Napoléon III, le fascisme en Italie, le nazisme en Allemagne...

Il faut reconnaître qu’avec Clovis s’opéra la division pouvoir spirituel et pouvoir politique, chose qui n’existait pas chez les Gaulois comme chez les paléanthropiens puisque tout était religieux et sacré. Mais par l’action de Clovis s’annonçait la définitive perte de l’Âge d’Or. Une mini démocratie s’installait car chacun avait son moi individuel et pouvait devenir son « petit chef » ou son « petit sorcier ».
Les Gaulois en ayant un seul pouvoir à la fois temporel et spirituel représentaient une sorte de mini « Royaume universel » de l’Âge d’Or. À toutes les époques du monde, les royaumes de cette planète reconnaissaient à leur origine la primauté du religieux : tout était religieux. Mais au fur et à mesure que le pouvoir temporel grandissait, il prenait et se donnait de l’importance : ses promoteurs, atteints du cancer du pouvoir, négligeaient de plus en plus la vraie source et se mettaient à « battre leur nourrice ». En résumé, nous perdions tout simplement le MERVEILLEUX.
Au Moyen-Âge chrétien, dès que les représentants du pouvoir temporel s’attaquèrent au pouvoir spirituel incarné par l’Église de Rome, l’ordre social se troublait rapidement et profondément.


La Gaule déjà à son époque est comme LE NOMBRIL DU MONDE : LE JARDIN CÉLESTE où baguenaudent de si croustillants Sangliers. Aujourd’hui s’il y en a moins c'est qu’il y a beaucoup moins de forêts, la France fait très envie à ces Anglo-saxons et ces Allemands : voir le nombre de résidences françaises de ces étrangers, mais c’est surtout la politique, la France est comme un CARREFOUR, et elle l’était déjà plusieurs siècles avant notre ère.
L’origine de la Gaule vient des Celtes : Galate ou Celtes de Grèce et d’Orient. Mais les Gaulois ne représentent qu’une petite partie des Celtes, et à une phase tardive de l’histoire des Celtes. Elle commence environ 500 avant notre ère, alors que les tribus celtiques qui vont constituer le peuple Gaulois ont un long passé évalué à plus d’un millénaire. Dès la conquête de la Gaule par Rome elle est envahit d’étrangers : des Latins d’Italie, commerçants, militaires, et toutes populations de l’Empire romain, dont des colonies de barbares prisonniers des Romains et que les empereurs veulent voir repeupler la Gaule ravagée par les guerres ; ce seront notamment des Germains, des Sarmates. Dès le 3è siècle les campagnes et les villes gauloises manquent d’hommes, conséquence : recrudescence de l’immigration, des Syriens notamment et autres Orientaux.

Au 5è siècle les Francs pénètrent par le Nord jusqu’à la Somme ; les Alamans arrivent par l’Est, les Burgondes s’établissent sur le Rhin puis vers le lac de Genève d’où ils avancent vers le Rhône et la Saône. Les Wisigothe sont installés sur les rives de la Garonne ; des Saxons, déjà eux, occupent depuis longtemps de nombreux rivages de la Manche. Ces peuples n’étaient pas nombreux en population mais nombreux furent les peuples introduits ainsi en Gaule. Plus tard arrivèrent des Bretons d’origine celtique, fuyant leur île devant l’invasion anglo-saxonne. À ce stade, Français comme Allemands sont des peuples nouveaux, constitués par la fusion de nombreux éléments ethniques et divers. Donc ceux qui porte à l’époque le nom de « Gaulois » ont déjà dans les veines un sang fort mélangé et qui n’est qu’en partie celtique.

Si depuis Clovis on a appelé la France « la Fille aînée de l’Église » c’est qu’elle était sous sa forme de Gaule un idéal politique qui transparaît jusqu’à 1789 en une nation qui a conquise, grâce aux Gaulois, ses titres de noblesse aux yeux du reste du monde. Ce sont des Gaulois que nous tenons « nos plus anciens parchemins nationaux », et cela les Anglo-saxons doivent vouloir nous l’enlever.
A quoi ressemblaient nos ancêtres les Gaulois (voir la vidéo ci-dessous avec Henri Salvador qui en musique décrit pas mal nos ancêtres...). Vue selon le poncif suivant : les Grecs sont les prudents, les Romains sont les raisonnés, les Gaulois seraient les furieux ! Leurs troupes se précipitaient au combat dans un vacarme épouvantable fait de cris, de son de trompes, du heurts des boucliers. Les hommes dégainaient leurs grands sabres de toutes leurs forces et taillaient sans aucune mesure ni ajustement de leurs coups. Si au début ils firent peur aux soldats romains, ceux-ci apprirent bien vite à plonger leur glaive aiguisé dans le ventre du Gaulois, qui pour frapper se découvrait tout entier !
Comme dans la chanson de Salvador, effectivement les Gaulois  ne craignaient rien, et défiaient même le Ciel. Ils étaient toujours en mouvement, hâbleur, querelleurs, rieurs, ils adoraient les bruits, les couleurs criardes et tout ce qui brille, tout ce qui grise. Tout chez eux paraissait excessif : leur taille, leur force, leurs emportements, leur gloutonnerie, leurs gestes, leurs paroles. C’était les enfants terribles de l’antiquité, une classe à part, une perle. Chez les Galates d’Asie, Grecs et Romains ont relevé outre le courage, certains traits de haute vertu, probité, générosité, douceur et orgueil de la fidélité conjugale. Les Gaulois sont habiles en paroles. Ils sont bienveillants et accueillants pour l’étranger. On accueille avec joie le voyageur qui vient de loin, on lui demande des nouvelles de son pays. Les Gaulois aiment les histoires et les choses du MERVEILLEUX, comme de grands enfants. Ils sont des gens simples et naïfs, un véritable mini Âge d’Or je vous dis.

Les Gaulois ont au plus haut degré le sens de l’égalité, du droit et de l’honneur. Ils ne peuvent souffrir que l’on manque à la foi jurée ; ils prennent volontiers en main la cause de celui qu’on opprime.
Comme déjà dit, leur faculté intellectuelle développée leur fait assimiler rapidement les choses, et c’est une marque d’intelligence qui ne trompe pas. Aux contacts des Grecs les Gaulois leur ont empruntés leur alphabet.
Comme dans la chanson de Salvador, les Gaulois aimaient rigoler, et les Bardes (Bardos) étaient de toutes les fêtes ; ils récitaient de longs poèmes épiques et didactiques, conservés par la mémoire de générations en générations, qui condensaient les connaissance de la nation (pas de culture de l’écrit). Les Bardes avaient au plus haut point le goût de la parole et savaient s’en servir avec adresse. Sous l’Empire romain ils surent même se faire admirer jusqu’à Rome, et pourtant il n’y avait pas le téléphone en ce temps là !

Hélas, comme pour la Russie de Nicolas 2 qui commençait tout juste à « prendre corps », au moment de la conquête de la Gaule par César le peuple Gaulois commençait tout juste à devenir adulte. Le temps ne lui fut pas laissé de mettre en valeur ses hautes qualités intellectuels et dompter son caractère impulsif.
« La plupart des historiens modernes, français ou non, se sont généralement accordés à considérer que le portrait moral des Gaulois ressemble bien à celui des Français, plus que de tout autre peuple. Nous n’y contredirons pas », écrit Albert Grenier dans : Les Gaulois.
Les Gaulois avaient de grand corps de couleur clair, aux muscles puissants ; ils ont les yeux bleus, les cheveux blonds ou roux (portrait donné par Virgile, Éneide VIII, v. 659-662)

Plus proche de nous, je suis tenté de qualifier de Vercingétorix notre roi Philippe Auguste qui défendit la France contre les Anglais et les Allemands, aidé par le peuple, non plus des Gaulois mais des Paysans français. C’est avec l’aide des Paysans français que le roi Philippe Auguste gagna la bataille. Avec Philippe Auguste nous avions une petite revanche contre Jules César symbolisé par le roi Jean sans Terre (Angleterre) et Otton (Allemagne). Malheureusement ça se gâte ensuite avec les Croisades et le massacre des Albigeois qui est le fait de l’Église de Rome et de son imbécilité.
Drame pour le loser Jean sans Terre, chez lui l’aristocratie se monte et lui impose une forme d’oligarchie où le pouvoir du Saint Fric s’installe rapidement avec les marchands (voir la naissance de la City de Londres) ; alors que le roi Philippe Auguste tient le pouvoir économique en mains.
Hélas avec la Guerre de Cent ans la France perd beaucoup (surtout avec les constantes dévaluations de monnaies) et devient une « province » anglaise, les Anglais ayant toujours une vision coloniale... ou financière des choses...
Les Anglais vont revenir à la charge entre 1688 et 1815 (Trafalgar puis défaite de Waterloo), en passant par le Traité de Paris (1763) où les Anglais s’emparent de l’Amérique du Nord dont les Français possédaient une bonne partie (la France perd le Canada, l’Acadie, etc.) ; et il en faut pas oublier la grande influence de la franc-maçonnerie spéculative née à Londres en 1717 qui couvait déjà sous les deux révolutions anglaises. L’actuelle franc-maçonnerie y compris celle du Grand Orient en France est d’esprit anglo-saxon ; il suffit de lire le livre de C.W. Leadbeater : Rites et Mystiques Antiques : une brève histoire de la Franc-Maçonnerie, un maçon initié au 33è degré au caractère anglais de « socialiste », pour ne pas dire colonisateur, démocrate ou mondialiste, bien que par ailleurs ayant des aspects sympathiques et intéressants.
Ne pas non plus oublier que derrière le protestantisme se trouve la finance yahviste !

Germano-Anglo-Saxon-Yahviste = Trinité du capitalo-marxisme

Les rois de France ont toujours été emmerdés par, soit les Anglais ou les Allemands, qui cherchèrent à posséder la France qui leur faisait tant envie !
Le mondialisme est anglo-saxon, la finance est yahvisto-anglo-saxonne, la langue du business et de la technologie est anglaise. C’est après 1815 que la France est véritablement morte. La si longue troisième république, et franc-maçonnique, était à genoux devant l’Angleterre.

La Gaule conquise par les Romains de Jules César puis par le Christianisme est aujourd’hui conquise par les Rosbifs et la City de Londres ! Nous sommes une province de l’Angleterre (Londres) et de l’Amérique du Nord (Washington) ... et de l’Allemagne (Berlin).

Siècle après siècle, la Gaule, puis la France, fut toujours sur le point d’être bouffé. Étrange !!! Mais en tant que Gaulois... nous vaincrons, parce que nous ne sommes pas mécanisables, nous n’entrons pas dans la norme compas-équerre franc-maçonnique ! Souvenons-nous de la bande dessinée Astérix le Gaulois, où un petit village d’Armorique résiste toujours à la conquête romaine et à Jules César, grâce notamment à la fameuse potion magique du Druide Panoramix. On entrait alors dans ce mythe de la Gaulle toujours bouffée par des étrangers mondialistes.


[Références : Pierre Hillard ; Albert Grenier : Les Gaulois ; Camille Jullian : Histoire de la Gaule]




 
 
Le sioniste Manuel Valls dans un salmigondis Yahviste bien de chez lui, pour faire du vent : Merde, quand même !
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 05-06-2013 02:23

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >