Accueil arrow Spécial Russie arrow Russie arrow La Shoah élue et la LICRA
La Shoah élue et la LICRA Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 30-06-2013 00:29

Pages vues : 4123    

Favoris : 425

Publié dans : Nouvelles Spéciales, Russie

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
guillotin_goch.png
 
 
La Shoah élue et la LICRA
L’incontestable talent des mutilés sexuels au huitième jour
avec en prime la Gauche ou socialisme,
nouvelle mouture du bolchevisme.
 
 
Exemple d’Inquisition binaire yahviste :
Binaire du :
- Royaume de Dieu yahviste sur Terre (PLAISIR)
- Qelipot ou coquille du mal yahviste ou exil lourianique (DOULEUR)
Ainsi selon les Yahvistes on aurait le CHOIX entre WINNER et LOSER.
À qui le diplôme de Shoah : À la Russie ou à Israël ??
La réponse est connu : Israël,
puisque c’est le « peuple élu automatiquement »
et donc la Shoah est divine, c’est le Graal,
C’EST YAHVÉ,
ou comment transformer une opinion en divinité.
« Tout en nous est différent » affirmait Elie Wiesel,
en cela il a raison puisqu’il fait partie du « peuple élu ».
SHOAH = NOUVELLE CHUTE D’ADAM
UN ADAM SOUS FORME DE MESSIE JUIF,
Soit tous responsables,
tous anti-juivistes.
À la seconde guerre mondiale je n’étais pas né,
mais je suis responsable de la Shoah des Yahvistes !
mon grand-père cosaque est responsable, et encore plus
mon arrière grand-père anoblit par Alexandre 2,
et pourquoi pas remonter comme ça jusqu’au premier Adam.
Aussi par sécurité il y a intérêt à passer
son diplôme de Shoah sous peine d’être traité de fasciste.
Cependant la Shoah N’EST PAS LE DIEU UNIQUE,
il y eut nombre d’autres horreurs perpétrées
par les humains envers leurs frères et sœurs.
« Frères humains qui après nous vivez
N’ayez les cœurs contre nous endurcis,
Car, se pitié de nous pauvres avez » écrivait
déjà François Villon au milieu du 15è siècle
dans la Ballade des Pendus,
autre charnier se retrouvant dans toutes les guerres
sans exception : il n’y a pas de « Shoah élu » ou unique !
L-a-mort est universel (l’A-mour ou privation de mort).
Personne n’a le monopole de la douleur ou du plaisir.
Personne n’a le monopole de « l’histoire » temporelle
qui n’est qu’opinion.
Personne n’a le monopole de la Vérité.
Personne n’a le monopole de l’Amour.
Seul LE SILENCE
ou l’INSTANT
a le monopole
de la Vérité.
 
 
Voir aussi la page : Bolchevisme de la LICRA

Aucun nombre ne peut symboliser l’effet cumulé des répressions du socialisme de Staline sur la vie de familles entières : un homme était « jugé » et exécuté comme « ennemi du peuple », sa femme était conduite dans un camp en tant que « membre d’une famille ennemie » ; ses enfants étaient placés dans les orphelinats et rejoignaient des bandes de criminels, sa mère mourait de stresse et de chagrin, ses cousins, ses tantes et ses oncles coupaient tous les ponts entre eux, histoire d’éviter d’être contaminés à leur tour. Des familles se disloquèrent, des amitiés prirent fin. La peur pesait lourdement sur ceux qui restaient derrière, même si tous ne moururent pas.
Aucun chiffre, aucune statistique ne saurait décrire ce qui est arrivé entre 1917 et 1952. Ci-dessous quelques nombres concernant le Goulag seulement de 1930 à 1953, alors que l’institution du Goulag avait été décidé par Lénine et mise en action dès 1918, et en 1921 on dénombrait déjà 84 camps dans 43 provinces. L’apogée du Goulag se situe au début des années 1950, donc très proche de nous.

Mais plus que Staline, le grand responsable du système du Goulag est bien Pierre le Grand et son Goulag pour construire son Disneyland à l’Occidental : Saint Pétersbourg ; un gouvernement et un Tsar déjà grand spécialistes des mensonges, mais l’apogée du mensonge sera du temps du règne de Staline.


1930 179 000 1942 1 777 043
1931 212 000 1943 1 484 182
1932 268 700 1944 1 179 819
1933 334 300 1945 1 460 677
1934 510 307 1946 1 703 095
1935 965 742 1947 1 721 543
1936 1 296 494 1948 2 199 535
1937 1 196 369 1949 2 356 685
1938 1 881 570 1950 2 561 351
1939 1 672 438 1951 2 525 146
1940 1 659 992 1952 2 504 514
1941 1 929 729 1953 2 468 524

Nombre de prisonniers du Goulag d'après documents du NKVD, donc prudence car l'URSS est le pays du mensonge absolu.

 
 
L’idéologie totalitaire ou mondialiste qui prit son véritable élan au siècle des lumières ou des perruques poudrées vendant leur « libéralisme » continue d’exercer un attrait profond sur des millions et des millions de gens. Le but en est toujours cette fameuse « liberté » et la destruction de « l’ennemi objectif », soit la transformation de nos frères et sœurs humains en « mauvaise herbes », en virus, en invention des victimes en « méchants », en terroristes, en brigands, juste dignes d’être interrogés et torturés, incarcérés, expulsés ou tués ; d’où effectivement l’invention du terme « mauvaises herbes ».

LIBERTÉ : de 1266, franchise accordée à une ville ; de livreteit (libre arbitre) ; affranchir : LIBRE (qui n’est point serf ou esclave).
LIBRE : RIO en gaulois ; rid librement en vieux breton. Remonte à PRIIOS : propre à soi, puis ami, homme libre ; il est question en sanskrit de PRIYA : soi. Les Gaulois étaient un peuple libre.

Le 11 septembre 2001 mettant fin à la mode « guerre froide » et au masquage des dizaines de millions de victimes du socialisme bolchevik, ce douloureux passé en est encore plus occulté (négationnisme du Goulag qui ne mettra pas en péril notre civilisation), alors que les Yahvistes eux-mêmes pourvoyeurs des deux guerres mondiales et des deux révolutions de 1789 et 1917 pleurnichent sur leur drame lors de la seconde guerre mondiale et règne en Grands Inquisiteurs gardien de leurs idoles ! Toujours le « deux poids deux mesures », donc pas de mondialisme pour tous de ce côté là : on est « peuple élu » ou on ne l’est pas !!!
En fait il y a essentiellement INCAPACITÉ de l’Occident de comprendre l’ampleur de ce qui est arrivé depuis 1917 en URSS et en Europe centrale.
Mais le grand principe reste autant pour les républicains de 1792 contre la Vendée et les Yahvistes bolcheviks de 1917 : indifférence aux crimes et abominations tant de millions et de millions de « citoyens » furent entraînés par ce système de 1789 à COLLABORER ; beaucoup accomplirent des choses terribles, et mêmes leurs enfants et petits enfants n’ont pas toujours envie de s’en souvenir.
Bref, républicains comme anciens socialistes de l’ex URSS ont tout intérêt à cacher le passé, ça ternie l’image de la démocratie ou de la république !

La LICRA des travailleurs du chapeau yahvisto-maçonnique : Bible, Talmud, codes rabbiniques, cabale, logique et syntaxe, soit un beau salmigondis mental. ce n’est pas pour rien que l’on parle de « lois mosaïques » à propos du judaïsme ! Non pas à propos de Moïse, mais à propos du salmigondis !!!

Si une loi voté en juillet 1918 en URSS interdit l’antisémitisme et la punit même de mort, un très grand nombre de ses dirigeants sont juifs, ils sont en plus athées et considèrent que le « problème juif » sera digéré par l’assimilation, donc TOUTES LES RELIGIONS DOIVENT ÊTRE ÉLIMINÉES (même celle des Juifs) afin de faire place au « Royaume de Dieu juif sur Terre » : l’homme nouveau ou la religion de l’homme avec sa bible droit de lhommiste, et en souterrain sa truelle judéo-maçonnique. C’est le cancer du pouvoir atteignant Staline qui fabrique un antisémitisme d’État qui se manifestera pendant les procès de Moscou des années 1936-1938, accompagnées d’une épouvantable hécatombe éliminant les juifs bolcheviks des débuts. En 1939 la pacte entre Hitler et Staline conduit 600.000 Juifs polonais à la déportation, peu en reviendront ; donc le combat de Hitler contre le socialisme des Bolcheviks comme j’écrivais précédemment ne tient plus ! Si ce n’est que Staline ÉTAIT PIRE QUE HITLER.
Hitler comme Staline sont des dictateurs et pourvoyeurs du totalitarisme.

« L’URSS est le pays du mensonge, du mensonge absolu, du mensonge intégral, Staline et ses sujets mentent toujours, à tout instant, en toute circonstance, et à force de mentir ils ne savent même plus s’ils mentent. Ils baignent dans une atmosphère saturée de mensonge. Et quand chacun ment, personne ne ment plus en mentant... Unique réalité : la TERREUR qui décompose les esprits et empoisonne les consciences ». (Extrait d’un texte de 1935 sur Staline, par Boris Souvarine, communiste de la première heure et participant à la création du parti communiste français).

Dans les années 1930 en France, la Gôche a trop besoin des socialistes bolcheviks, elle garde le silence sur les horreurs. À cette époque la LICRA était déjà bien à Gôche, malgré qu’elle se bombarde d’apolitisme, l’essentiel de ses membres sont socialistes ; et pour tous ces gens l’horreur, c’est le fasciste. Pendant que Staline fait pire que Hitler, des « juges » soviétiques siègeront à la singerie du tribunal de Nuremberg ! VOILÀ LE VRAIE NÉGATIONNISME, ET QUI DURE ENCORE ! IL EST LE TRIOMPHE DE LA DICTATURE D’OPINION DE LA GÔCHE.

La démocratie dans son sens actuel est la pire saloperie de notre ère. Le mot démocratie est un fourre tout comme le mot inquisitorial « fasciste » ; le nazisme se disait démocratique (Hitler prend le pouvoir avec 95% des voix), le socialisme ou la Gôche hurle sa démocratie. Tous les régimes actuels sur cette Terre se disent démocratiques. Le fameux mot véritable anathème de FASCISTE sert à désigner des constellations mentales aussi différentes que le fascisme de Mussolini, le nazisme de Hitler, le régime de Franco, le régime de Salazar ; et il faut y ajouter Charles de Gaulle et son gaullisme. Libéralisme, démocratisme et républicanisme sont tous des SYSTÈMES TENDANT À LA DICTATURE.
En France en 1944 se passe une chose effroyable que l’on essaye de cacher plus ou moins, selon le gouvernement en place : l’ÉPURATION, une violence presque identique à la Terreur des 1789 et 1917, une terreur principalement menée par des socialistes, auxquels Charles de Gaulle participa. C’était l’occasion en or pour liquider les adversaires et s’emparer du pouvoir. À partie de 1944 l’emprise des socialistes ou communistes est très forte sur la France.



En septembre 1944 une centre de censure contrôlée par les socialistes (Comité national des écrivains CNE) interdit à 160 écrivains et journaliste d’exercer leur profession ; ce sont les plus chanceux car nombre d’autres journaliste et écrivains furent emprisonnés ou fusillés. L’Inquisition faisait son œuvre. Et encore, certains trouvèrent la « punition » trop légère comme le député socialiste Daniel Mayer pendant une réunion de la LICRA en janvier 1950 il s’exclamera : « Il y eut beaucoup de crânes tondus, mais pas assez de têtes coupées ». Ce droit de lhommiste Daniel Mayer présidera la Ligue des Droits de l’Homme de 1958 à 1975 ; mais voici la meilleure sous forme de gag tragique : « Tous ceux qui le connaissent [Daniel Mayer], amis politiques ou adversaires, se réjouiront de la nomination d’un homme qui ne connaît pas le sectarisme », (le président de la LICRA Jean Pierre-Bloch, quand Mayer est nommé à la tête du Conseil constitutionnel en 1983 par François Mitterrand), Et c’est ce Mayer qui ne serait pas sectaire après ce qu’il vient de pondre sur l’épuration ! Mais il y a de quoi hurler contre l’imbécilité ou l’inconscience de Jean Pierre-Bloch.

La LICRA s’opposera à la demande de réconciliation des Français et même à demander en 1948 la libération de Philippe Pétain.
Évidemment la LICRA combat le révisionnisme, ça commence dès 1950 avec Paul Rassinier, ancien communiste et ancien déporté.

LICRA = DIPLÔME DE SHOAH et SOUTIEN À ISRAËL

Après la seconde guerre mondiale la « Shoah » est passé sous silence comme on dit, alors qu’il y eut 50 millions de morts (17 millions de Soviétiques et 9 millions d’Allemands). Les organisations juives de par le monde n’ont pas encore saisit le business qu’elle pouvaient se faire sur leur spécialité multi-millénaires : le copyright de la persécution. Ça va venir avec la diaspora soutenant le jeune État d’Israël face à l’hostilité du monde arabe. Arrive la guerre des 6 jours en juin 1967. La peur de voir leur nouveau cadeau Israël disparaîtrte fera que les Yahvistes redoublent de solidarité et d’attention. Alors ils lancent la pub de la culpabilité : les puissances occidentales sont responsables du drame juif. C’est à partir de ce moment là que le packaging Shoah pendra de l’importance et montera régulièrement en puissance médiatique et politique au fur et à mesure que l’on s’éloigne du point d’impact.
La Shoah va finir par devenir la pub principale de la stratégie de vente des organisations yahvistes soutenant Israël. Et ça va se transformer en NOACHISME : tout l’humanité occidentale est fourré là-dedans et responsable de la Shoah : il y a une inversion : c’est nous tous qui devenons le « peuple élu » devant une dette « inexpiable » à ceux qui ne furent plus élu pendant la seconde guerre mondiale (plus élu mais pas tous, notamment les banquiers).
Ainsi dans cette inversion toute contestation et même comparaison avec par exemple la révolution russe de 1917 devient impossible et n’est pas toléré, car portant atteinte au caractère « unique », copyright (Nouveau, Vu à la Télé) et sacrificiel genre chemin de Croix que le package Shoah doit obligatoirement revêtir.

Ce système shaothique est devenu le Graal de cette fin du 20è et début du 21è siècle : crime d’hérésie si remise en cause ou moindre critique d’icelle, comme de toute recherche contradictoire.

RÉSUMÉ : Comme tous socialistes ou communistes, la LICRA est dans le système binaire lourianique des qelipot : avec nous ou contre nous. Et selon l’opinion des Yahvistes, ce sont les Yahvistes ou Juifs qui délivrent le diplôme du « Bien », car en tant que « peuple élu » ils sont diplômés de rédemption de première classe (technologie du bien et du mal) !!! Bref une épouvantable DIVISION et un entretient systématique du binaire temporel.
 
[Références à : Anne Applebaum : Goulag - Une histoire ; La France LICRAtisée, de Anne Kling]
 
 
La « démocratie » française dans ses œuvres.
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 30-06-2013 01:18

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >