Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Le Sable des Modes et des Opinions
Le Sable des Modes et des Opinions Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 02-07-2013 23:50

Pages vues : 4182    

Favoris : 476

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
laurel_hardi_racistes.jpg
 
 
Le Sable des Modes et des Opinions
Le Sable qui coule dans le Sablier
 
 
La LICRA et selon ses intérêts : possède le droit de vie ou de mort sur les Français, selon qu’ils soient croyants (au Parti ou à la sainte laïcité) ou qu’ils soient infidèles commettant le Sacrilège Suprême envers la Sainte Shoah yahviste ; soit le règne de l’opinion prenant le masque de l’universel en renversant les rôles : Ce sont les accidents qui engendrent les essences, ce qui est la marque du satanisme absolu.

Vers 1970 l’anti sionisme était déjà assimilé à l’anti juivisme (antisémitisme). Et anti juivisme et fascisme ne firent plus qu’un !

La France institutionnalise le racisme par la bolchévique LICRA faisant tout pour entretenir la haine qu’elle se dit soi-disant combattre tels les pères-la-morale franc-maçonnique, mais qui eux n’utilisent pas la diarrhée législative puisqu’ils la font chier  en souterrain.

Voir aussi la page : Bolchevisme de la LICRA
 
OPINION et MARCHANDAGE auprès du copyrighté Yahvé :
« Loué soir le Seigneur de l’Univers pour la nouvelle qui nous est parvenue d’Orient, d’Italie, et d’autres contrées, à savoir qu’en Sa grâce Il nous a accordé un prophète en la Terre Sainte, le rabbi Nathan Achkenazi, et un roi-messie, le rabbi Sabbataïe Tsevi, que le Seigneur a choisi afin qu’il délivre Son peuple des nations, et qu’il exalte Son Nom qui est profané par les Gentils. Nous donnons foi à ces rapports, en vertu des nombreux signes et miracles exécutés, au dire de ces lettres, par le Prophète et le Roi. Ce pour quoi nous avons chanté ce jour les Psaumes de Fête, comme en la Fête de la Torah. Que ce soit la volonté du Dieu d’Israël [donc Yahvé est bien un Dieu juif] que cette nouvelle confirmée, et qu’il nous soit accordé d’hériter de notre terre. Que ce soit Sa divine volonté [sic] que nos yeux contemplent cette grande délivrance ». (Prière cité par Gershom Scholem dans : Sabbataï Tsevi, le messie mystique).

Une mini forme de bolchevisme (la Gôche) prend le pouvoir en France en 1981. Ça fait bander la LICRA, sauf quand la France défend les Arabes puisque la LICRA est avant tout sioniste : « fidèle à ses engagements historiques est de manière indéfectible aux côtés d’Israël seul État de la planète dont l’existence est toujours remise en question... » (alors qu’elle se dit apolitique ! et qu’elle est bolcheviste socialiste).

La France shoahtisé à cause du régime à l’Eau de Vichy : elle devrait du fric aux Yahvistes, ce que lui rappelle la LICRA. Cette pauvre Eau de Vichy toujours associé à la Droate.

Le président de la LICRA et franc-maçon Jean Pierre-Bloch (de 1968 à 1993) exigera la condamnation à mort du ministre de l’intérieur de l’Eau de Vichy, Pierre Pucheu, à qui pourtant la vie sauve avait été garantie. Pierre Pucheu sera fusillé en mars 1944 à Alger, première victime de la Terreur de l’épuration. Pierre-Bloch et cinq parlementaires réfugiés à Londres avaient écrit au président américain Roosevelt pour réclamer une épuration selon le motif que : « L’opinion française ne comprendrait point que les complices et les serviteurs de l’ennemi puissent continuer à exercer une autorité quelconque dans les territoires libérés ».
Réélu député Pierre-Bloch vote la mort de Philippe Pétain.

Il est connu que les guerres ça rapporte : aux marchands de canons des deux camps, et aux biens saisit par les vainqueurs : Pierre-Bloch sera rapporteur d’une loi visant à liquider tous les biens de presse saisis ou confisqués au pétainistes, ou présumés tels. Ainsi à la tête de la Société Nationale des Entreprises de Presse (SNEP) il devient le bénéficiaire du trésor de guerre suivant : 165 immeubles, 286 imprimeries, liquidation de 482 journaux et agences, sur lesquels cet homme de Gôche aura désormais la main. Et tant qu’à faire autant se bien payer : touchant 1.300.000 francs de 1946 à 2.645/370 en 1952, puis à 4.134.542 francs en 1953, sans compter les frais et indemnités... La gestion de la SNEP fut un scandale public dès 1947. Au bout d’un temps Pierre-Bloch et son équipe se verront simplement limogés en 1953 avec les indemnités conséquentes !
Son opinion passera aussi à travers la franc-maçonnerie juive, le B’nai B’rith de France, de 1974 à 1981, sans oublier des fonctions droits de lhommistes. Il sera médaillé du « Soviet Suprême » (terme définissant quasiment Dieu)

Bien-sûr il sera médaillé, deux fois, de la « Légion d’Honneur ». Arrive Patrick Gaubert en 1999, depuis 2004 député européen UMP d’Île-de-France, on a alors un bout de mariage formant l’UMPS.

Aujourd’hui il y à 1% de Yahvistes vivant en France. En 1940 ils n’étaient qu’environ 330.000, en provenance essentiellement de l’Est, et s’étaient réfugiés en France entre 1930 et 1939. 400.000 Juifs vivaient aussi en Afrique du Nord dans la mouvance française. Sur ce total de 730.000 personnes, 75.000 Juifs vivant en France furent déportés : 20.000 Français et 55.000 étrangers.

Jean Pierre-Bloch aura une haine implacable et sera l’un des 27 jurés au procès du Maréchal Pétain, et se dira fier d’avoir voté sa condamnation. Dans cette haine la LICRA poursuivra les responsables de l’Eau de Vichy, et s’opposera avec constance et énergie à toute tentative de réhabilitation du Maréchal Pétain. Jamais il ne fut pris en compte que Pétain était alors âgé de 84 ans quand débuta l’Occupation. On feindra d’oublier que les pleins pouvoirs votés à Pétain en 1940 le furent également par l’Assemblée nationale du Front Populaire, soit une majorité de socialistes. Vu l’âge de Pétain il ne pouvait avoir d’ambition à long terme et inspirait la droite comme la gauche. Bref, Pétain fut considéré comme le messie !

Aujourd’hui, aborder le régime à l’Eau de Vichy est aussi dangereux, et explosif, que d’aborder celui des Gas Chambers !! Cette Eau est autant teintée que celle du régime des national-Socialistes allemands. L’Eau de Vichy est étiqueté selon la mode actuelle : « Extrême Droite ». Et peu importe si c’est une contre-vérité historique ! Nombre de gens de Gôche comme les Pierre Laval, Jacques Doriot, Marcel Déat étaient collaborateurs et anti juivistes.

En 1940 le peuple français ne connaissait rien des camps de concentration. Ile commencent à fonctionner en 1942, et comme l’institution du Goulag, le secret est bien gardé. Par exemple aucun convois de déportés en chemin de fer ne fut saboté, alors que les cheminots multipliaient les sabotages durant l’été 1944.

Jacques Chirac fera acte de repentance de la responsabilité de l’Eau de Vichy sur le drame de la déportation ; dans la foulée l’Église de Rome française fera de même en 1997. C’est à partir de 1970 que la LICRA commence à traquer ceux qu’elle nomme « criminels nazis », soit essentiellement des responsables, à divers degrés, du régime à l’Eau de Vichy. Et sous prétexte de « juger la Collaboration » et les mesures à l’Eau de Vichy, on met en place le système shoahtique : auto-flagellation collective sabbataïstes relayées façon Hollywood par les médias. Les Zorros de l’époque seront les « époux Klarsfeld ».

En 1990 le shoahtisme en France est institutionnalisé par l’infâme loi Fabius-Gayssot (un bolchevique, et phénomène moderne de clé Inquisitoriale), par peur de ce qu’il pourrait sortir officiellement de la singerie du « tribunal » de Nuremberg, dont des criminels bolcheviks siégèrent comme   juges » alors qu’ils avaient derrière eux des dizaines de millions de Russes morts. Une caricature de tribunal soutenue par le Congrès Juif Mondial et l’Organisation sioniste aussi internationale. Des juristes américains mirent en doute la validité de ce « tribunal » de vainqueurs assoiffés de vengeance ! Bref, le tribunal de la honte, de la farce du Diable à Nuremberg essentiellement à cause de cette participation des Bolcheviks.
Seul point positif mais reflétant déjà le mondialisme : l’opinion portant le nom de « crime contre l’humanité », ou des humains jugent des humains ! Notion de « crime contre l’humanité » qui s’appliquait aussi aux juges bolcheviks siégeant au « tribunal », alors que les crimes des Bolcheviques et des Lénine Trosky et Staline comptaient déjà des dizaines de millions de morts, sans oublier les massacres de Katyn (il faudra attendre 1990 pour que les autorités russes finissent par reconnaître officiellement ce qui était parfaitement connu dès la fin de la guerre par les Occidentaux : massacres de Katyn perpétués par le NKVD afin de décapiter l’élite polonaise) ; de plus six ans avant la France et l’Angleterre avaient voté l’expulsion de l’URSS de la Société des Nations pour agression sans motif de la Finlande. Les   juges » du côté américains ce n’était guère mieux : voir les deux bombes atomiques envoyés sur la gueule des Japonais en août 1945 à Hiroshima et Nagasaki.
Personnellement j’en porte encore des traces, mais je ne donne pas de précision.
Ensuite l’Angleterre a rasé totalement des villes allemandes comme Dresde, avec ses bombardements au phosphore, et sans raison stratégique, du 13 au 15 février 1945, faisant périr dans les flammes des dizaines de milliers de personnes.

La singerie « tribunal Nuremberg » avait été mise au point avec les « Accords de Londres » définissant la faute des chefs nazis. Mais ces Accords ont été signés le 8 août 1945, soit précisément entre les deux séries de bombardement sur Hiroshima et sur Nagasaki, sans nullement troubler la conscience des winners ! Donc deux poids deux mesures comme on dit ! Il ne fallait juger que les losers allemands.

Je passe sur les misères que fait subir la LICRA à ceux qui contestent la version officielle des événements de la seconde guerre mondiale qui fut totalement idéologique.
Je cherche une rue du Maréchal Pétain en France, il en exista4 qui furent toute débaptisées sous la poussée de la LICRA. Par contre il existe des rues Bernard Lecache en France, du nom de ce bolchevik payé par le Moscou de Staline !
Vraiment la France, et maintenant le monde marche sur la tête ! Et aussi affaire de MODES.

Alexis Carrel subira les foudres de la LICRA : noms de rues et de bâtiments débaptisés. À Paris, sous la poussée obsessionnelle de la LICRA et avec l’arrivée au pouvoir du bolchevique Bertrand Delanoë, grand ami de la LICRA, la première chose qu’il fait le 10 avril 2001, à peine élu, c’est de débaptiser la rue Alexis Carrel et la rebaptiser en rue Jean Pierre-Bloch (ancien président de la LICRA). Nouvelle rue inaugurée en grande pompe en mars 2003. Alexis Carrel sera condamné, être traité « d’antisémite », pendant que Jean Pierre-Bloch sera étiqueté : courage,  honneur, droiture (termes hypocrites bien républicains). On dirait des gosses jouant dans la cour de récréation de l’école du franc-maçon Jules Ferry !!!
Bien plus, on dirait des Pharaons au pouvoir qui faisaient gratter sur tous les monuments les noms de leurs prédécesseurs qui étaient tombés à leurs yeux en disgrâce !
Plus près de nous en URSS, Staline faisait truquer ses photos officiels pour effacer un de ses anciens compagnons de route tombé à ses yeux en disgrâce.


MON DIEU DÉLIVREZ-NOUS DE L’OPINION ! ET DONC DES RELIGIONS.

Méthode du NKVD LICRA pour obtenir la tête de l’infidèle :
1 - Hollywood à la yahviste : dramatiser, donc parler de révisionnisme et toute la quincaillerie républicano-socialiste de Gôche. Et se placer à la place de Dieu.
2 - Pour donner du poids se plaindre à son supérieur, ce sera difficile car qu’y a t-il au-dessus de Dieu ? Mais oui, le supérieur ce sont LES MÉDIAS, l’OPINION. Au-dessus de Dieu IL Y A LA RÉPUBLIQUE FRANC-MAÇONNIQUE.

La LICRA créé en 1982 « SOS racisme » après l’arrivée de la Gôche au pouvoir.
Seront qualifiés d’hérétiques (racistes) tous opposants à la pensée unique selon le modèle bolchévique bien connu depuis 1789 « d’ennemi de la liberté » ou « d’ennemi du peuple ». Ainsi la France va devenir en matière d’anti racisme l’un des pays les plus répressifs au monde ; notamment sera créé en 1972 un « délit de provocation au racisme ». Une bataille de juristes, donc d’opinions, dont un des principaux juristes sera l’ancien avocat de Léon Trotsky : Gérard Rosenthal !
Avec cette loi la LICRA peut poursuivre tous ceux qu’elle désigne comme racistes, détenant ainsi un pouvoir inquisitorial exorbitant. La LICRA et ses petits genre MRAP est bien notre petit NKVD français. Désormais on ne doit voir qu’une seule tête, celle qui dépasse sera guillotinée, gayssotiné même (loi Gayssot). Mais alors : toute vérité serait-elle à se point dangereuse, ou fausse, qu’il faille la protéger par une diarrhée législative ?

Aujourd’hui en France, comme du temps de Staline, ne sont plus autorisées que les opinions conformes au démiurge LICRA et leurs sbires qui mènent le pays. Tous ces signes signifient un formidable aveu d’échec des droits de lhommistes. Et à propos de « droit de l’homme » il est invraisemblable que ces « droits » aient démarré en même temps en 1789 ! Comme si les Anciens ne connaissaient pas ces « droits » et étaient des crétins ou des sauvages, ou plutôt et évidemment des fascistes ! Du droit de lhommisme ajouté en une couche après le drame de la seconde guerre mondiale grâce au Yahviste René Cassin.
Ces droits de lhommistes qui feront de l’Inquisition à tour de bras alors que les moindres besoins les plus vitaux, surtout des femmes et des enfants, sont allègrement violés sur beaucoup d’endroits de la Terre, la LICRA va se faire tribunal inquisitorial des droits de lhommistes. Notamment elle va soutenir l’immigration en France dès les années 1970.

La LICRA est en faite une sorte de loge franc-maçonnique « laïque » et au grand jour qui fait la pluie et le beau temps en France à partir de son tribunal, en compagnie de ses frères travailleurs du chapeau du Grand Orient de France et autres obédiences genre Le Siècle.


(En référence à : La France LICRAtisée, de Anne Kling)
 
 

Dernière mise à jour : 03-07-2013 00:41

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >