Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Fin de l’adamisme et de l’abrahamisme
Fin de l’adamisme et de l’abrahamisme Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 26-07-2013 00:27

Pages vues : 3745    

Favoris : 354

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
schema_coulonv_focal_humain.jpg
 
 
Fin de l’adamisme et de l’abrahamisme
pour très bientôt.
Pour très bientôt aussi la fin de la même soupe pour tous,
parce que : c’est pas d’la soupe c’est du rata,
c’est pas d’la merde mais elle arrive !
Et la merde arrive toujours vite !
L’illusion tellement grosse ne peut durer.
L’illusion de la norme Égalité franc-maçonnique
ou uniformité des choses qu’on donne à sentir,
à vivre, ne peut tendre
qu’à la robotisation des individus,
et est impossible à atteindre.
Or la qualité étant de l’ordre de l’infini,
ne peut être engendrée par la quantité égalitaire
qui par nature est indéfinie, jamais achevée :
c’est le mondialisme ou société fourmilière
où aucune liberté individuelle vers la recherche
de l’Infini spirituel ne sera tolérée.
Ainsi le mondialisme ne peut conduire qu’à une
civilisation de troupeau, avec un berger ou sauveur !
LE FAUX SAUVEUR QUI DÉLIVRERA L’HUMANITÉ
POUR MIEUX LA POSSÉDER,
PARCE QUE CE SERA UN SAUVEUR EXTÉRIEUR AU SOI.
 
Virage de train espagnol prit à trop grande vitesse et encensoir de Saint Jacques de Compostelle.
 
 
Pour très bientôt parce que c’est l’âge du faux confort ou du non-confort. C’est l’âge du non-confort, de la souffrance ou prison, c’est l’Âge Adamique, celui de la chute du Paradis, celui des Yahvé Moïse & Co et autres Anciens Dieux du monothéisme et religions abrahamiques, c’est cela le non-confort ou le terrifiant qui mène le monde occidental, et même oriental, par la PEUR. Ces Anciens Dieux de l’Âge Adamique et monothéiste ne seront bientôt plus des terreurs car ils ne seront plus des Dieux mais seront NOS SERVITEURS, et nous retrouverons l’Âge d’Or ou des PAÏENS anti urbanisme. Aussi : LACHONS PRISE, place au NON-AGIR, ainsi disparaît le poids du Plomb quand icelui se transformera en Or (ou en Lumière).

J’écris à nouveau, comme un refrain, que le judaïsme et la quincaillerie de Moïse/Ramosé N’EST PAS UNE RELIGION MAIS UN SYSTÈME POLITIQUE ET D’OPINION, totalement matérialiste puisque en plus ce système se transmet par les liens du sang à travers la mère ; transmission d’une opinion par le lien du sang, donc prison du mental. Le judaïsme est un pur système en forme de tyrannie de l’opinion proclamée haut et fort dans le package « peuple élu », et le faire vendre du « Royaume du Dieu juif sur Terre ». Le judaïsme ou système d’opinion, nécessairement intolérant : d’où l’idée de « peuple élu » et les autres sont les losers, parce que tout ce qui d’adhère pas à l’opinion yahviste, absolutisée collectivement sous le nom de « peuple élu », est ennemi, ou au mieux récupéré par l’astuce du noachisme et de la religion-opinion droit de l’hommiste.

LA DAMNATION ÉTERNELLE,
C’EST QU’ILS NE SAVENT PAS QU’ILS Y SONT,
ET QU’ILS N’ONT PAS PEUR.
(Dialogues avec l’ange, document recueilli par Gitta Mallasz).

Et des miasmes très inquiétants viennent de sortir cet été 2013 : l’invraisemblable, mais pas tant que ça, battage et abrutissement médiatique pour la naissance du bébé d’une certaine Yahviste par sa mère : Kate Goldsmith dite Middleton. L’Angleterre et Londres sont le Vatican de la finance mondiale, donc de Sol-El le Soleil (1), Dieu de l’Or : voir les Goldsmith (orfèvres)....
En corrélation et presque en synchronisme avec la naissance ce 22 juillet 2013 du possible prochain messie George de Cambridge, vient le drame ferroviaire en Espagne, et un peu après celui de Brétigny. Drame ferroviaire espagnol près de Compostelle : la COMPOST ou la Pierre Philosophale au noir (réunion de terre-air-eau-feu). Accident ferroviaire d’ailleurs à la veille de la fête de Saint Jacques de Compostelle le 25 juillet !!! Le hasard n’existe pas... Il y a là encore un coup de destruction des traditions, probablement fomenté par les forces de l’ombre, puisque Compostelle est une communauté autonome, donc en dehors du mondialisme yahviste.
À Paris nous avons un relais de Saint-Jacques de Compostelle : la Tour Saint-Jacques, qui était une étape importante pour les pèlerins se rendant à Saint-Jacques de Compostelle. Voir aussi les fameux « Jacobins » du Club des Jacobins, sorte de loge centrale de la république de 1789 à Paris, avec ses loges de province fédérées en 280 villes. Ces Jacobins découlent de Saint Jacques avec l’hospice de Saint-Jacques-de-Compostelle (ordre dominicain) ; ce club politique sera partisan d’un Étatisme dont les Lénine et Staline s’inspireront probablement, il était établi dans un ancien couvent de jacobins. Et ce sont ces Jacobins qui portaient le bonnet rouge phrygien issue du mithraïsme et évidemment de la franc-maçonnerie comme l’explique très bien C.W. Leadbeater, franc-maçon du trente troisième degré, dans son livre : Rites Mystiques Antiques - Une brève histoire de la Franc-Maçonnerie.


Voici des détails sur l’encensoir de Saint Jacques de Compostelle.

Si on force un pendule avec une période très voisine de la sienne propre, le phénomène bien connu de la résonance entre en jeu, et le pendule oscille à la fréquence imposée avec une amplitude d’autant plus grande que cette fréquence est proche de la sienne.
Mais il y a une autre fréquence très efficace, trouvée empiriquement depuis très longtemps. L’encensoir de Saint Jacques est célèbre et se nomme botafumeiro ou boutefeu en galicien, langue parlée de l’extrême Nord-Ouest de l’Espagne. Cet encensoir qui, chargé de braises et d’encens pèse plus de 50 kg, est animé lors de fêtes religieuses d’un spectaculaire mouvement d’oscillations l’entraînant pratiquement jusqu’à la voûte, haute de plus de 20 mètres. La mise en mouvement de l’encensoir avec une telle amplitude n’est pas du tout évidente, mais il est probable que la méthode utilisée a été découverte par hasard, un peu par intuition. Depuis des siècles elle se fait de la même manière. Des archives permettent de penser que ce dispositif a été élaboré dès le XIIIe siècle. Pour ébranler l’encensoir et lui donner progressivement une amplitude d’oscillation importante, puis entretenir son mouvement, sept officiants (tiraboleiros), disposés en cercle, agissent simultanément sur des cordes nouées à un câble central, lequel, par le truchement d’un ingénieux système de poulies, permet de faire varier la longueur de la corde à laquelle est suspendu l’encensoir. La traction des officiants, donc la variation de longueur de la suspension, n’a lieu ni n’importe comment, ni n’importe quand. La longueur de la corde de suspension est raccourcie quand l’encensoir est en position basse, alors que la corde est relâchée quand il est au plus haut de sa course. La précision d’une telle manœuvre requière beaucoup de savoir-faire et s’opère sous la direction d’un « maître du jeu ».

Pourquoi raccourcir la corde et donc remonter l’encensoir quand il passe en position basse ? Simplement parce qu’à cette position la vitesse, donc la force centrifuge, est à sa valeur maximale. Les officiants, en tirant sur le câble, produisent un travail contre cette force et, de ce fait, apportent au système de l’énergie qui est transformée en énergie cinétique : la vitesse de l’encensoir augmente. En revanche, en relâchant la corde en position haute de l’encensoir, aucune énergie n’est perdue par le système car la vitesse, donc la force centrifuge, est alors pratiquement nulle. L’observation montre que la vitesse maximale relevée au point le plus bas de la course peut atteindre près de 70 km/h lorsque les oscillations sont à leur amplitude maximale, c’est-à-dire quand l’encensoir remonte ensuite de plus d’un mètre de la voûte. On imagine aisément la très forte impression produite sur les fidèles par un tel mouvement, accompagné d’un vrombissement puissant.
Comme l’encensoir passe deux fois par période en position basse et haute, la fréquence de stimulation la plus appropriée est la fréquence double (ou période moitié) de celle de l’encensoir lui-même. Si l’empirisme a été à l’origine de la découverte de ce processus, la théorie explique très bien actuellement la raison de son efficacité. On est en présence d’une instabilité dite « paramétrique » car l’on fait varier de façon périodique l’un des paramètres de l’encensoir, ce paramètre étant ici la longueur de la corde de suspension, donc du bras oscillant. On sait que dans ce cas d’instabilité, la stimulation à une fréquence double (période moitié) de celle du système stimulé provoque, elle aussi, un effet d’amplification du mouvement. C’est inconsciemment ce qu’utilise aussi l’enfant sur sa balançoire lorsqu’il se soulève et donne une impulsion à chaque inversion du sens de la vitesse.
(D’après « Des rythmes au chaos », de Pierre Bergé, Yves Pomeau, Monique Dubois-Gance ; Éditions Odile Jacob, 1997)

Voir l’animation Flash sur science-université de Nantes.

Le dépassement de vitesse du train espagnol dans la courbe est du même thème que le pendule de Saint Jacques !!! Certain que nous vivons une époque formidable... Et pour les victimes de ces drames ferroviaires, je suis certain qu’elles vivent toujours... ailleurs, ou bientôt ici à nouveau.

Curieusement les Yahvistes attendaient leur messie à la rentrée 2012 à la clôture des jeux olympiques de Londres, et à cet été 2013 sort, peut-être, leur messie en Angleterre, et futur charlatan. D’autre part il y eut le mystérieux « suicide » d’une infirmière assistant le couple Kate Goldsmith-William, et qui fut la victime d’un canulard.

L’Homme est le point foyer [schéma en haut de page].
L’HOMME EST EN RÉALITÉ UNIQUEMENT UN POINT.
LE POINT DE LA DÉLIVRANCE.
TOUTE FORME, RELIGION NE SONT PAS NOTRE VOIE.
TÂCHE MERVEILLEUSE...
(Dialogues avec l’ange).


YAHVÉ = SOLEIL = SAINT FRIC.

L’Or rend indigeste la Terre.
Le superflu doit brûler. L’Or, lui ne brûle pas.
La lumière terrestre est un feu qui a été allumé.
La Lumière du Ciel est un feu
qui s’allume de lui-même, sacrifie : feu volontaire.
L’un des arbres : ton moi reflétant la Lumière.
L’autre : source de Lumière.
C’est autre chose d’être miroir que d’être Soleil...
...
La Nouvelle Récolte est Lumière et non métal luisant.
L’homme s’est creusé la tête
pour savoir comment le fer deviendrait Or,
que l’Or est devenu fer [faire],
Et le fer [faire] s’est abattu sur lui...
(Ces quelques mots me semblent résumer toute notre époque. Nous vivons en un temps de guerre dot l’arme de fer est le symbole. Et les guerres naissent de la soif de pouvoir et d’Or).
(Dialogues avec l’ange)


Quelle est la vraie Famille ? Ou « Comment pourrais-je reconnaître ceux qui sont sous la même loi que moi ?
- À CE SIGNE QU’ILS COMPRENDRONT TES PAROLES
ET QUE LES AUTRES NE LES COMPRENDRONT PAS.
BIEN QU’ILS AIENT ÉTUDIÉ, ILS NE COMPRENDRONT PAS,
BIEN QU’ILS N’AIENT PAS ÉTUDIÉ, ILS COMPRENNENT.
(Dialogues avec l’ange).
Ainsi sera la fin de l’adamisme et de l’abrahamisme et des masturbateurs et autres travailleurs du chapeau judéo-franc-maçonnique et freudiste et moralisateurs ; et avec ces gens là nous pourrons tous œuvrer enfin ensemble. Avec ces gens qui travaillent du chapeau de l’évolutionnisme et qui ne connaissent pas le « Je suis celui qui suis », à la fois Alpha et Oméga mais dans l’éternité, et une fois qu’ils se seront réveillés, nous serons alors tous libérés.



Note.
1. EL le Soleil, selon Sir W. Drummond cité dans Isis dévoilée de H.P. Blavatsky, correctement écrit devrait se prononcer AL, et signifierait le Dieu Mithra (celui du bonnet phrygien de la république franc-maçonnique) et situé dans le thème du Sauveur. Il y a aussi confusion en AL et Sol. Yahvé et Soleil sont identiques ! On parle d’ailleurs de « Roi-Soleil » à propos de Louis 14.
Voir la page : Le culte de Mithra en Iran et à Rome.
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 26-07-2013 00:57

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >