Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Terrorisme de la Thermodynamique
Terrorisme de la Thermodynamique Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 29-07-2013 01:06

Pages vues : 4210    

Favoris : 372

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
j_aime-ca_univeriste_bien_pensante-666fd-686c1477.jpg
 
 
Tyrannie et Terrorisme de la Thermodynamique
Bien symbolisée par la pensée unique mondialiste
comme l’illustre ci-dessus le dessin en effet Larsen
du site jaime-ca
UNIVERSITÉ = DRESSAGE



Notre civilisation de mort

JE SUIS est la Science ; J’existe est la Thermodynamique.
JE SUIS est la transcendance et résolution du
dilemme individualisme-collectivisme.
 
 
Notre civilisation de mort, parce que cette pensée unique de la matière et donc de la thermodynamique, est basée sur la constante universelle de l’humain de ces 10.000 dernières années de la voie de l’Agriculture : LA MORT et LA DESTRUCTION. Cette pensée unique est le contraire de l’Alchimie qui CONSTRUIT.
 
La thermodynamique est basé sur le feu de « l’homme des cavernes » que l’on continu aujourd’hui à considérer comme un « sauvage ». Tout est lié !

Notre « science » est destructrice, de tout, de la Nature et par conséquence de nous-mêmes : nous voyons tout à l’extérieur : Dieu, le Messie, etc. Bref, à l’opposé de l’Instant ou Soi. Tout dans cette civilisation des 10.000 ans de la voie de l’agriculture est basé sur la DESTRUCTION : L’EXPLOSION ET LE BRUIT, LES GUERRES SANS FIN, et c’est comme cela que l’on fabrique la technologie actuelle. Cela en est à pleurer de désespoir, et de fatigue, car la thermodynamique c’est la FATIGUE, l’USURE (dans tous les sens du terme, surtout bancaire). Et la fatigue conduit à la mort.

La Thermodynamique c’est l’OPINION : « de l’ordre du discontinu et du sensible à partir duquel on tend, par un besoin naturel mais par une voie aberrante [thermodynamique], non plus à atteindre le lieu spirituel d’une pensée continue, mais à la forger soi-même par syncrèse, agglutination de conclusions tirées des expériences spatio-temporelles [comme le feu] », comme écrit Jean Coulonval dans : Synthèse et Temps Nouveaux. Il ajoute justement que c’est la matière euclidienne qui est discontinue.

La Thermodynamique c’est LA PEUR, puisqu’il y a violence, et pouvoir. L’arme, les larmes ne s’abattent que sur celui qui a peur, sur celui dont on a fabriqué la peur ; la peur n’est que du mental : l’opinion de ce que l’autre peut faire, dire, ou penser.
L’arme, les larmes ne s’abattent que sur celui qui a peur, parce que c’est de la peur que naît l’arme et avec elle les larmes.

La Thermodynamique c’est aussi le messianisme des Juifs ou Yahvistes, avec leur géométrie de la ligne droite en évolution entre un Adam-départ et une « fin des temps » arrivée.

Mais il y a pire pour le mental, comme l’illustre le dessin en haut de page : LA BONTÉ, du même thème que le BIEN des winners et autres diplômés et Yahvistes et francs-maçons donneurs de leçon de « morale ». Et la bonté est AUSSI de cette thermodynamique, parce qu’au nom du Bien et de la Bonté ON TUE : « Tout le monde donne aujourd’hui de la « bonté ». Ordure ! LUI SEULE, peut donner et tout est donné », il s’agit de l’Instant ou Soi comme l’exprime si bien le Dialogue avec l’ange. Cette fausse bonté comme maintenant tout est faux dans cette thermodynamique est illustré en politique par le système nommé « démocratie ». Cette ordure de bonté introduite dans toutes les religions monothéistes et qui s’appelle : SENTIMENT : SENTIR ET MENTIR, ou le SENTIR-MENT, donc du domaine du mental, du corps et de ses cinq pauvres sens : le SENS-ible ou monde physique. Ne d’ailleurs pas confondre Instinct et Intuition (à aussi distinguer de l’inspiration artistique qui est activité du mental). L’un est du corps et l’autre est du Soi ou Instant.

TOUTES LES ÉGLISES, TEMPLES, SYNAGOGUES SONT FORMES, DONC MATIÈRE ET ACCIDENTS DANS LE SPATIO-TEMPOREL, et elles engendrent des structures du mental et des sentiments antagonistes (bien et mal, etc.). L’être humain est CHRIST (Instant ou Soi) et donc au-delà des sentiments. Aussi dans la thermodynamique ce sont les sentiments qui décident de l’opinion ou idéologie, des ismes ou systèmes.

La « démocratie » c’est la bonté, c’est donc LE CANCER.
Ne soyez pas entachés par la « bonté » !
Qu’il n’y ait pas de « bonté » en vous !
Ce n’est pas le mal qui a obscurci le monde, mais le « bon ».
(Dialogues avec l’ange)
En effet, c’est ce que je ne cesse d’écrire à longueur de journée sur ce site, à commencer par le cancer qu’est la « démocratie » et ses « valeurs » républicaines, qu’est la « morale », qu’est le « bon » ou le « bien » à la Yahvistes.
L’homme « bon » c’est par exemple le banquier Juif genre la Couille en Or James de Rothschild, que certains prennent pour Dieu ou le messie apportant le « Royaume du Dieu juif sur Terre ».

Cette Couille en Or James de Rothschild ne donne que LA MORT.
Le genre de Yahviste qui se considère comme du côté du « peuple élu », donc du côté des « bons » ; et les non-Juifs sont les losers, les Gentils (euphémisme à l’égyptienne pour désigner les mauvais).
« Vous les « bons » qui dites :
« Nous sommes bons » - vous allez expier !
Car la nouvelle lumière qui vient
réduira en poussière tout ce qui est faux »
(Dialogues avec l’ange).
NOUS NAISSONS NU AU MONDE,
NOUS NE SOMMES QUE DE PASSAGE,
ICI-BAS RIEN NE NOUS APPARTIENT.


Notre idée de la technologie est identique à celle des « sauvages » des cavernes, l’avion, le téléphone, la télé et l’ordinateur, les machines tournantes, tout ça est du même thème du feu dans la caverne. Tout est basé sur l’évolutionnisme : le Big Bang en est un exemple, l’explosion aussi, de même que la géométrie euclidienne de la droite. Tout est basé sur l’explosion, le bruit (y compris de la parole), l’expansion nommé « croissance » chez les pros de la politique, et sur la radio-radiation ; l’électricité dynamique est du même thème thermodynamique.
La Thermodynamique du Big Bang de l’abbé Georges Lemaître est un des sommets de l’imbécilité humain. Comme l’écrit Jean Coulonval, nous avons beaucoup de mal à imaginer un monde cosmique qui ne soit pas un contenu de l’espace, comme le vin dans un verre. Coulonval donne l’exemple de son voisin mineur qui n’a jamais voulu admettre que la terre est une sphère. Pour ce mineur, ses pieds reposaient toujours sur du plat et la Terre était comme un camembert...

Le Big Bang de l’abbé Lemaître et l’évolutionnisme = même combat, à savoir une FRONTIÈRE, celle où cet abbé et ses suiveurs considèrent l’Univers comme l’Alpha et Oméga ou la plus grande sphère imaginable possible contenant un monde euclidien, matériel ; et l’idée du Big Bang d’un Adam ou passé en forme d’un « plus petit grain de matière », et d’une plus petite brique de l’édifice du Grand Architecte de l’Univers (GADLU maçonnique) de la matière.
Or comme l’écrit Jean Coulonval en 1977 à Aimé Michel, Le Point focal n’est pas un volume, mais tout de même un volume puisqu’il contient la totalité du monde que renvoie l’objectif de l’appareil photo braquant ce monde. C’est pourquoi selon Coulonval il ne peut pas exister un plus petit grain de matière, une plus petite brique euclidienne. « La matière est une réalité euclidienne mesurable, et en tant que telle indéfiniment divisible en principe, et il est arbitraire de décider que cette division s’arrête à un certain moment [ce qu’exprime aussi Nassim Haramein]. À l’opposé, un volume euclidien est indéfiniment multipliable et il n’y a aucune raison logique de s’arrêter à un volume défini. Les problèmes de l’astronomie et de la physique atomique sont un seul et même problème ». D’autre part et précision : le Point Focal ne subit pas la tyrannie de la loi de cause et effet.

Le troupeau universitaire illustré par le dessin en haut de page, est à la MESSE : ils croient ce que leur disent leurs Dieux : « les scientifiques », les « savants ».

Contraire à l’Instant : la thermodynamique :
À propos d’une pompe à levier.
Que de force, pour qu’un peu d’eau
remonte de la profondeur !
Et la pluie tombe toute seule !
Les puits se dessèchent, la terre se dessèche,
les eaux se dessèchent.
Les machines crachent le mensonge en crépitant,
on tue les vies en crépitant.
Tous les yeux regardent vers le bas...
...
L’HOMME, AUJOURD’HUI,
EST ASSIS SUR SON ŒUF SANS GERME.
IL LE CHAUFFE ENCORE ET ENCORE.
L’ŒUF POURRI SE PUTRÉFIE DÉJÀ SOUS LUI,
MAIS IL LE CHAUFFE TOUJOURS.
IL PROTÈGE L’ŒUF POURRI,
D’OÙ LE NOUVEU NE SORTIRA JAMAIS.
Tant que l’oiseau couve,
il ne pond pas d’autres œufs. Sache-le !
...
Ce qui pourrit à la chaleur est sans germe [la thermodynamique, la chimie est sans germe].
Si cela éclôt, c’est bien.
Toi, donne seulement la chaleur !
Le pourri se juge lui-même [Fermentation et Putréfaction et de l’Alchimie].
Toi, donne seulement la chaleur ! [Inné et Igné avec les 4 Feux de l’Alchimie : « Faites Feu vaporant, digérant, continuel, non violent, subtil, environné, aéreux, clos, incomburant, altérant. Et, en mon vrai Dieu, je t’ai dit toute la manière du Feu, et récapitule mes mots, mot à mot. Car le Feu est tout, comme tu peux voir par tous les dits Code de toute Vérité ». (D’après Bernard Le Trévisan]
(Dialogues avec l’ange, document recueilli par Gitta Mallasz).

« L’Église porte le germe de l’Homme, elle ne couve pas un œuf clair, c’est pourquoi elle est dite « catholique », universelle. Mais le germe n’est pas mûr. L’Église doit engendrer l’Homme connaissant, dépasser le sentiment, casser sa coquille pour l’éclosion de l’universel.
L’ancienne église, celle qui s’enferme dans des murs, ne revivra jamais », écrit justement Jean Coulonval.
Le marxisme et son « dans le principe est la matière » caricature en creux l’Église, il ne couve que des œufs clairs, jamais il ne fera éclore l’Homme ; l’œuf clair ne peut que pourrir. Voir aussi la page : Le pire des prisons : LES RELIGIONS.


UN POINT C’EST TOUT
UN EST LE TOUT
UN POINT C’EST L’INSTANT
LE VIDE C’EST L’INSTANT
Donc Science et Spiritualité ne font qu’Un.
Ils ont toujours été Un : la Théologie éclaire la Science,
et la Science éclaire la Théologie.
La seul chose réelle dans le Cosmos est LE POINT.
L’ÂME se situe toujours entre deux Points, elle est LE VIDE.


LE MOMENT JUSTE, C’EST LE BUT.
C’EST LA JOIE DANS LE JEU.
Le Point c’est TOUT est la meilleure formule universelle de tous les temps, et c’est à quoi les Alchimistes et de nombreux autres chercheurs de Vérité s’adonnent. C’est le POINT FOCAL, l’Instant, le Trouvère, le « Trou-noir » :
L’Homme est le point-foyer.
L’HOMME EST EN RÉALITÉ UNIQUEMENT UN POINT.
LE POINT DE LA DÉLIVRANCE.
TOUTE FORME, RELIGION NE SONT PAS NOTRE VOIE.
TÂCHE MERVEILLEUSE...
...
RIEN N’EST IMPOSSIBLE. IL N’Y A PAS D’IMPOSSIBLE.
L’IMPOSSIBLE N’EXISTE PAS. TOUT EST POSSIBLE.
(Dialogues avec l’ange).

UN EST LE TOUT, mais aujourd’hui dans la « démocratie » tout le monde veut être chef d’orchestre, puisque c’est soi-disant selon la pensée unique : « la liberté », l’orchestre n’est dirigé par rien. Une fois il est dirigé par la science, une autre fois par la religion, et aujourd’hui par l’économie et l’argent. Tout ces systèmes ne servent pas l’orchestre, et celui qui veut diriger est évidemment celui qui est le plus fort en gueule : le TAMBOUR (le rythme). Aujourd’hui il n’y a plus de chef d’orchestre, car la parole est lié à la dictature de l’opinion, donc à celui qui est le plus bruyant dans son verbiage et donc dans le thème de la thermodynamique.
Jean-Luc Mélenchon est un exemple de la thermodynamique en politique. Tous les politiques actuels au pouvoir sont de la thermodynamique.


UN POINT C’EST TOUT


1. L’Espace. Je peux concevoir l’espace, le vide, le néant où rien n’existe, pas même le temps et qui, donc, n’est précédé d’aucun autre concept. [L’Espace est ici l’Instant]
2. Le Temps, nécessaire pour me transporter en pensée d’un point à un autre, et donc pour penser la ligne droite (idéation).
3. Le Mouvement, pour établir la triangulation, la première figure fermée, le circulus [Trinité], le tétraèdre sera le premier volume fondamental avec ses quatre triangles équilatéraux. (Circulus ou mouvement double, comme l’illustre la Caducée avec les deux serpents évolution et involution, microcosme et macrocosme, etc.).
C’est la PRÉ-MATIÈRE de Jean Coulonval. Le Triangle étant la première figure fermée, il n’est pas étonnant de retrouver partout sur cette planète des PYRAMIDES, ce sont les « sphères » de mon Scarabée (voir ci-dessous), en deux Tétraèdres imbriqués.

Le « Point c’est Tout » est une SPHÈRE, comme le montre un Scarabée roulant une perle de rosée sur de l’herbe verte par un matin d’été (je l’ai observé en 1987 à la Jarne à côté de La Rochelle).
La sphère est donc la LIMITE, « l’Horizon des événements », la FRONTIÈRE renvoyant la lumière de l’objet, sa FORME.

1. Longueur = surface sphérique réalisée par rotation du circulus Espace-Temps-Mouvement.
2. Largeur = sphère intérieurement plénifiée par l’énergie.
3. Hauteur = projection d’énergie extérieurement à la sphère, d’où génération de sphères (ou corpuscules). Pour qu’il y ait volume euclidien, matière spatialement constituée, il faut qu’il y ait au moins circulus entre trois sphères.


 

La Thermodynamique c’est encore la VOLONTÉ ou mythe de l’éternel retour façon Mircea Eliade : « un appétit d’identification vitale de l’homme avec le tout de l’existant, qu’elle que soit l’idée, l’image que l’on s’en fait, c’est-à-dire un sens large, un appétit religieux, de re-liement, de retrouvailles d’une ordre originel perdu dont l’homme a la nostalgie. En un sens, la volonté peut être dite une mémoire ontologique de l’ordre primordial, et on pourrait appeler acte de volonté l’effort ascétique pour discipliner les sens et leurs perceptions et n’en pas être esclave » écrit Coulonval.

Le problème de l’évolutionnisme est cette « fin des temps » yahviste et messianique, soit LA LIMITE, LA FRONTIÈRE, LA FORME, mais la limite de quoi ? (Voir plus haut la Terre en forme de camembert). Le mental à tellement peur de l’inconnu qu’il cherche des normes, des LIMITES, parce qu’il se voit à l’extérieur, il existe mais IL N’EST PAS (il ne dis pas JE SUIS CE JE SUIS qui est le contraire de la thermodynamique). Il existe, alors il souffre, il est devenu une quantité parmi d'autres quantités.
Réaliser l’Instant ou Soi c’est pouvoir dire Je suis ce je suis, mais aussi pouvoir se VIVRE comme le CENTRUM CENTRI, comme une sorte d’Axe du monde ; et chacun de nous est un Axe du monde (la circonférence est partout et le centre nulle part, ou plutôt en chacun de nous), même un simple brin d’herbe, même un minuscule grain de poussière volant dans la lumière solaire. C’est cela le UN POINT C’EST TOUT. C’est aussi cela la VRAIE ÉGALITÉ, et pas celle de la république et démocratie franc-maçonnique !
Le Point c’est Tout n’existe pas, IL EST : Je suis celui qui suis ; et c’est la Porte, la Stargate, le Centrum Centri.

FORME : FOURME (banc, siège, camp, champ), de FORMA ; de là viendra LA NORME (on change le N à la place du F). Le F est symbole d’élévation : flèche, foudre, fendre, fusée ; le N sont les Eaux primordiales, le Noun de l’Égypte, etc.

Nous sommes tous des POINT FOCAL, des PASSAGES, des INSTANTS ou SOI et même STARGATE façon série télé avec Richard Dean Anderson (Jack O’Neill, avec deux ll). TOUT EST POSSIBLE. IL N’Y A PAS D’IMPOSSIBLE, comme l’exprime le Dialogue avec l’ange, de Gitta Mallasz.

Par exemple les recherches de Nassim Haramein sont très intéressantes et prometteuses (théorie de l’unification), et me font penser à Jean Coulonval, car on y retrouve le POINT FOCALE, LA STARGATE. Nassim appelle ce Centrum Centri : « trou noir » ; terme d’astronomes et faux puisque c’est un PASSAGE, donc on y entre et on y ressort, or l’actuel idée des trous noirs en fait un truc qui bouffe tout, et qui éventuellement recrache les morceaux « ailleurs » comme s’il les avait digéré (cas de « trou de ver »).

Je lis sur le Wiki à l’article « Trou noir » qu’icelui, en tant que bouffeur de tout, est encore dans le thème Thermodynamique : ici l’irréversibilité, truc bien dans l’évolutionnisme à la yahviste ! Alors que rien n’est « irréversible ». C’est encore une opinion comme celle de traiter de « mauvaises herbes » celles qui poussent là où ça gène l’humain !
La Thermodynamique colle parfaitement avec la révolution de 1789, et avec la famille des Carnot : Lazare Carnot est un grand destructeur devant Yahvé : vote de la mort de Louis 16, organisation du génocide Vendéen pour l’utilisation de la force (thermodynamique : exterminer les « brigands » jusqu’au dernier... La Vendée doit être un cimetière national... Extermination totale des habitants...)
La Thermodynamique ou évolutionnisme c’est encore la Tabula rasa de tous révolutionnaires des 10.000 ans de la voie de l’Agriculture : « Une nation ne se régénère que sur un monceau de cadavres » (Saint-Just). Toujours et encore la thermodynamique !!!


Il y a des chefs de harde [de troupeaux], avec les plus grandes cornes, les plus pointues, les plus polies [comme celles de Moïse]. Les fabricants d’opinions, de psychoses collectives, les inventeurs de « ismes ». Des pachydermes géants, qui s’appellent Staline, Hitler, Mussolini, De Gaulle, Nasser ou Mao. Tout le monde veut s’intégrer, trouver la sécurité, le confort intellectuel et sentimental dans une harde. Même les curés [et leur chef le pape] veulent caricaturer la religion pour en faire une question de psychisme [de morale], ce qui est aussi con que de parler d’un cercle carré. (Jean Coulonval, Synthèse et Temps Nouveaux)
 
 

Dernière mise à jour : 29-07-2013 02:04

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >